Derniers sujets
» Feuille de cire gaufrée en plastique .
Aujourd'hui à 04:39 par moselle57

» Manchois ou manchot, les 2 mon capitaine
Aujourd'hui à 01:20 par Mouradalger

» Lio le savoyard
Aujourd'hui à 01:15 par Mouradalger

» Reda Anahal (l'apiculteur)
Aujourd'hui à 01:12 par Mouradalger

» Projet de balance électronique
Hier à 23:39 par sauvapic

» kit miellerie
Hier à 22:26 par Viamansilis

» nourrir ?
Hier à 18:23 par Apid'jo

» transhumance remorque
Hier à 18:16 par Apid'jo

» Prestation de services
Hier à 18:10 par BSM73

» étude rucher combinant poulailler
Hier à 16:39 par Apid'jo

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Marque-page social
Conservez et partagez l’adresse de abeilles et apiculture sur votre site de social bookmarking

nourrissement et aggressivité

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: nourrissement et aggressivité

Message par apiscecropia le Lun 26 Sep 2016, 15:58

Kolibri pour le timing du nourrissement (et si nécessaire) il faut d'abord voir les choses à l'endroit alors que la plupart du temps pour beaucoup le problème est posé à l'envers ?

C'est pourtant pas très compliqué, comme je l'ai déjà dit sur un autre fil, les abeilles ne sont pas élevées (ou engraissées) pour les consommer comme on le fait pour des lapins ou des poulets, ou là effectivement il faudrait distribuer à tour de bras ce qui convient le mieux, alors que ce qu'on attend au contraire de nos abeilles c'est qu'elles soient rapidement et suffisamment populeuses et fortes pour récolter et au passage nous permettre de prélever une partie de ce miel,

Néanmoins si on à découvert que les aider à certains moments pouvait compenser des rentrées boiteuses ou inexistantes souvent causé par une météo déficiente et si suite à des sorties empêchées par une pluie battante ou un vent tempétueux de plus d'une semaine, une ruche présente des carences il faut sans doute s'en préoccuper pour compenser, sinon sous notre climat tempéré et dans la mesure ou une ruche normalement peuplée (et en bonne santé) est posée dans un milieu suffisamment mellifère, si l'apiculteur prend soin de n'y récolter que ce qu'il doit prélever, il n'y à absolument aucune raison pour qu'un nourrissement soit indispensable, l'apiculture moderne qui inclut cette éventualité est très récente, alors que depuis plus de 50 millions d'années, l'abeille nous à démontré qu'elle avait su traverser les époques sans assistanat ?

Si depuis cette mode du nourrissement les abeilles se portaient bien mieux, je serai le premier à dire que c'est un tournant positif, mais vu que c'est loin d'être le cas, voire plutôt le contraire je me permet de me poser la question et de vous la poser aussi ?

apiscecropia
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 573
Age : 46
ville et région : VAR et BdR
Date d'inscription : 28/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: nourrissement et aggressivité

Message par apinews le Lun 26 Sep 2016, 21:36

Héléa, Apiscecropia,

Merci pour ces conseils qui encore une fois démontrent qu'il n'y en a ni de mauvais ni de bons, et qu'internet fourmille d'information qu'il faut savoir trier...et adapter avec la sagesse du vieux singe.
Sirop maison: la cuillère de miel pour me faire plaisir, j'oublie. Pas la peine d'augmenter l'appétence d'un sirop qui attire déjà tout le voisinage.
Sirop lourd ou léger, laisser faire; stimuler ou stocker... Bee or not to bee... Abeilles d'hiver à ménager d'un coté, quantité à maximiser pour un bon hivernage sur 16kg de réserve de l'autre... Non, il suffit d'adapter le volume de la ruche en conséquence! Le conseil d'être le moins interventionniste est sans doute le bon, surtout quand on n'a pas toutes les cartes, ou qu'on ne sait pas quand les jouer avec le bon timing ...

Bon, ce matin, même les guêpes entraient librement... Réduction d'entrée à deux trous et à midi, tout était rentré dans l'ordre. Je pense les laisser dans cette configuration jusqu'en hiver. A la prochaine occasion, réévaluation de la population et des "réserves". Si trop faible je la réunis avec ... Ah, c'est couillon, j'en ai qu'une!

apinews
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 321
Age : 46
ville et région : Oullins Rhône
Date d'inscription : 01/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: nourrissement et aggressivité

Message par apiscecropia le Mar 27 Sep 2016, 06:39

Apinew, la réponse que tu attends de nourrir ou pas et de quelle manière ou en quelle quantité ne peut pas être standard ni uniforme, c'est uniquement lié à un certain équilibre et chaque colonie a plus ou moins le sien ?..., réfléchis bien, à quoi servirait les 16 ou 18 Kg conseillés pour l'hivernage sur une ruche qui ne compterait que 2 ou 3 cadres d'abeilles ?...., L'intérêt serait donc peut-être de parler plutôt d'un certain poids, mais en ayant tout d'abord réussi à obtenir un certain développement, l'un ne fonctionne pas sans l'autre, si les réserves en miel permettent de fournir l'énergie destinée à créer la chaleur ]nécessaire, à quoi ou à qui serviront elles si les abeilles qui doivent utiliser cette énergie ne sont pas là en quantité suffisante ?

Mieux saisi sous cette forme ?

apiscecropia
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 573
Age : 46
ville et région : VAR et BdR
Date d'inscription : 28/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: nourrissement et aggressivité

Message par Héléa le Mar 27 Sep 2016, 08:22

apinews a écrit:Héléa, Apiscecropia,

Merci pour ces conseils qui encore une fois démontrent qu'il n'y en a ni de mauvais ni de bons, et qu'internet fourmille d'information qu'il faut savoir trier...et adapter avec la sagesse du vieux singe.
Sirop maison: la cuillère de miel pour me faire plaisir, j'oublie. Pas la peine d'augmenter l'appétence d'un sirop qui attire déjà tout le voisinage.
Sirop lourd ou léger, laisser faire; stimuler ou stocker... Bee or not to bee... Abeilles d'hiver à ménager d'un coté, quantité à maximiser pour un bon hivernage sur 16kg de réserve de l'autre... Non, il suffit d'adapter le volume de la ruche en conséquence! Le conseil d'être le moins interventionniste est sans doute le bon, surtout quand on n'a pas toutes les cartes, ou qu'on ne sait pas quand les jouer avec le bon timing ...

Bon, ce matin, même les guêpes entraient librement... Réduction d'entrée à deux trous et à midi, tout était rentré dans l'ordre. Je pense les laisser dans cette configuration jusqu'en hiver. A la prochaine occasion, réévaluation de la population et des "réserves". Si trop faible je la réunis avec ... Ah, c'est couillon, j'en ai qu'une!
Apinews, je n'aurai qu'un seul "vrai" conseil : ne t'affole pas et fais de ton mieux ! Smile

Ma toute petite expérience de non-pro (à ce qu'ils disent), avec "plein" de ruches (je sais, 40 c'est ridicule pour certains), avec des abeilles de diverses races et des hybrides bariolées (pas encore eu le temps et l'argent de faire de la bonne sélection mais ça viendra) m'a permis de rencontrer tout de même des tas de situations différentes... et j'en rencontre encore tous les jours !

Apiscecropia a raison : une bonne stimulation au bon moment et des ruches fortes capables de faire leur propre stock de bon miel pour l'hiver, c'est le Top.

MAIS... mais voilà, on n'a pas toujours cette chance/expérience/talent/magie... On a parfois des empêchements, des accidents, des abeilles un peu bofbof récupérées un peu où on a pu... Et pas envie de les perdre !
L'an dernier, j'ai hiverné un essaim du printemps qui n'avait, arrivé en octobre et pourtant soutenu toute l'année, que trois maigres cadres de couvain et quelques rares plaques de miel. Pourtant je l'aimais bien, mon ptiot ! La reine pondait bien régulièrement (pas beaucoup mais bien net), elles étaient douces... Alors j'ai décidé de miser sur cette "non-valeur", comme on les appelle. J'ai mis les trois cadres avec couvain dans une ruchette avec deux partitions, un bloc de candi sur le dessus et j'ai croisé les doigts.
Avec l'hiver doux qu'on a eu, et les abeilles qui sortaient même en janvier, elle a tenu le coup et a littéralement explosé au printemps. C'est devenu une de mes meilleures.
Et pourtant ce que j'ai fait va à l'encontre de mes propres théories sur la gestion des ruches ! Twisted Evil

Donc bon... Contrôle que le ratio abeilles/provisions est potable et surtout que ta reine va bien. Mets-les bien au chaud en réduisant si besoin drastiquement le volume. Protège-les des agressions extérieures... Quand l'hiver sera là, vérifie le poids régulièrement (sans les déranger) et n'hésite pas à donner du candi, même si ce n'est "que du sucre", ça les sauvera peut-être.
Au printemps, quand ce sera possible, pense à diviser ou récupérer d'autres essaims : une ruche toute seule amène toujours plus de soucis que trois ou quatre, qui peuvent s'équilibrer mutuellement et permettent de faire des comparaisons.

Et oublie la cuillère de miel, oui ! Surtout quand il n'y a pas de ressources disponibles dans la nature et qu'elles sont affamées et stressées. Au printemps, ça passe mieux.

Enfin, pour les guêpes, ne t'en fais pas trop : avec les matins frais qu'on a, elles volent déjà alors que nos zazas sont encore au chaud en grappe, donc c'est "normal" qu'elles entrent et se servent sur les cadres de rive.
J'ai remarqué que dans la plupart de mes ruches elles sont relativement bien tolérées sans grosse incidence sur les réserves (sauf attaque massive, bien sûr). Et puis elles boulottent les larves de teigne ! Razz

Allez ! Forza !!

Héléa
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Féminin Nombre de messages : 237
Age : 41
ville et région : Limousin
Date d'inscription : 11/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: nourrissement et aggressivité

Message par eul' riolu le Mar 27 Sep 2016, 14:43

Merci Hélea.

Il y a longtemps que j'attendais un tel conseil.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

eul' riolu
reine des abeilles
reine des abeilles

Masculin Nombre de messages : 13973
Age : 65
ville et région : Saone Doubs
Date d'inscription : 18/05/2011

http://www.lesfousdubois.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: nourrissement et aggressivité

Message par Héléa le Mar 27 Sep 2016, 16:45

Ah ... euh.... de rien ! Razz

Héléa
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Féminin Nombre de messages : 237
Age : 41
ville et région : Limousin
Date d'inscription : 11/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: nourrissement et aggressivité

Message par Héléa le Mar 27 Sep 2016, 16:49

Pour revenir sur le cas de Castor76 (qui, je l'espère, n'est pas tombé sous les dards de ses protégées...), j'ai également eu droit à une jolie fiesta cet aprèm au rucher.
Moi qui disais récemment qu'elles était tout à fait vivables... Rolling Eyes Mais des pillardes partout et elles sont vraiment sur les dents (...les mandibules ?).
Elles cherchaient clairement à entrer dans mon masque !! Brrrr !
Du coup, je leur ai dit qu'elles se démerderaient sans moi tant qu'elles ne seront pas calmées, et ma foi, ça n'a pas eu l'air de les traumatiser plus que ça.. Embarassed

Héléa
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Féminin Nombre de messages : 237
Age : 41
ville et région : Limousin
Date d'inscription : 11/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: nourrissement et aggressivité

Message par apiscecropia le Mar 27 Sep 2016, 17:19

Héléa a écrit:Pour revenir sur le cas de Castor76 (qui, je l'espère, n'est pas tombé sous les dards de ses protégées...), j'ai également eu droit à une jolie fiesta cet aprèm au rucher.
Moi qui disais récemment qu'elles était tout à fait vivables... Rolling Eyes Mais des pillardes partout et elles sont vraiment sur les dents (...les mandibules ?).
Elles cherchaient clairement à entrer dans mon masque !! Brrrr !
Du coup, je leur ai dit qu'elles se démerderaient sans moi tant qu'elles ne seront pas calmées, et ma foi, ça n'a pas eu l'air de les traumatiser plus que ça.. Embarassed

Quand je dois t'imaginer en cosmonaute, alors que j'ai visité mes colos cet aprem en chemisette (ouverte) et en sandalettes, je dois reconnaître que tu as du mérite ?

apiscecropia
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 573
Age : 46
ville et région : VAR et BdR
Date d'inscription : 28/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: nourrissement et aggressivité

Message par Héléa le Mar 27 Sep 2016, 17:29

apiscecropia a écrit:Quand je dois t'imaginer en cosmonaute, alors que j'ai visité mes colos cet aprem en chemisette (ouverte) et en sandalettes, je dois reconnaître que tu as du mérite ?
Oui, j'ai du mérite ! ^^

Je suppose qu'elles ne pillent pas, les tiennes... Twisted Evil

Héléa
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Féminin Nombre de messages : 237
Age : 41
ville et région : Limousin
Date d'inscription : 11/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: nourrissement et aggressivité

Message par apiscecropia le Mar 27 Sep 2016, 17:55

Héléa a écrit:
apiscecropia a écrit:Quand je dois t'imaginer en cosmonaute, alors que j'ai visité mes colos cet aprem en chemisette (ouverte) et en sandalettes, je dois reconnaître que tu as du mérite ?
Oui, j'ai du mérite ! ^^

Je suppose qu'elles ne pillent pas, les tiennes... Twisted Evil

Pour le pillage j'ai mes petites règles pour l'éviter, mais c'est vrai que avec quelques précautions ce n'est pas leur spécialité,

Quand au mérite, vu que j'ai connu aussi, je crois même que si je devais par obligation de ne pouvoir faire autrement, revenir aux abeilles de l'époque "à papa" je ne sais pas si je ne songerai pas à abandonner, la peine dépasserait sans doute largement le plaisir et le temps que ça fait gagner ça compte pour du beurre ?

apiscecropia
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 573
Age : 46
ville et région : VAR et BdR
Date d'inscription : 28/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: nourrissement et aggressivité

Message par apinews le Mar 27 Sep 2016, 19:27

Apiscecropia, tu as raison et c'est très clair; mais cela reste philosophique dans la forme comme dans le fond pour un débutant. Manque un peu de praticopratique.

Héléa, ton message est du nectar.
Merci pour cette marche à suivre détaillée, à adapter en fonction de la situation à venir. Merci pour ce partage d'expériences aussi, qui me rassure un peu sur le fait que l'histoire présente parfois des rebondissements. Oui, ce petit essaim qui est venu s'installer dans ma ruchette s'en voit un peu, pas mal de pauses dans la ponte à cause de la météo et la disette du mois d'août.
A suivre, avec pas mal de pollen et du lierre actuellement, je les laisse reconstituer leur réserves que je surveillerais. Pesée 25kg. Je prévois un hivernage sous abri, cela devrait aider autant qu'un complément de sucre, quitte à compléter au candi comme tu me l'as proposé. L'horizon redevient visible.

apinews
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 321
Age : 46
ville et région : Oullins Rhône
Date d'inscription : 01/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: nourrissement et aggressivité

Message par Héléa le Mar 27 Sep 2016, 19:30

apiscecropia a écrit:
Pour le pillage j'ai mes petites règles pour l'éviter, mais c'est vrai que avec quelques précautions ce n'est pas leur spécialité,
Je dois pas avoir les bonnes règles...
Même sans une goutte de nourrissement accessible, même avec les entrée réduites, elles sont à l'affût. Dès le couvre-cadres retiré, elles commencent à agacer les gardiennes et tout ce petit monde se plume joyeusement sur les têtes de cadres, et me saute à la figure pour le dérangement (ce que je comprends bien, cela dit...).
Je vais leur lâcher un peu la grappe (!), le temps que Dame Nature se montre plus clémente avec elles.

Héléa
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Féminin Nombre de messages : 237
Age : 41
ville et région : Limousin
Date d'inscription : 11/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: nourrissement et aggressivité

Message par Héléa le Mar 27 Sep 2016, 19:46

apinews a écrit:
Ne me remercie pas ! Si on ne s'encourage pas entre nous, qui le fera ? Very Happy

J'espère bien arriver un jour à tout savoir, tout prévoir... Mais je pense que je serai alors trèèèèèès vieille ^^ En attendant, je fais du mieux que je peux avec ce que j'ai. C'est un peu du bricolage et je perds sûrement beaucoup de temps (et d'argent) mais bon... jusqu'ici tout va plutôt bien !

Pas mal de pollen qui rentre ? Bon signe, ça ! Smile
Moi, je crois que je vais devoir aller les poser une par une sur les fleurs de lierre. Je dois avoir des abeilles aveugles...

Héléa
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Féminin Nombre de messages : 237
Age : 41
ville et région : Limousin
Date d'inscription : 11/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: nourrissement et aggressivité

Message par Idefix le Mar 27 Sep 2016, 21:17

Bonjour, à toutes et à tous.

J'ai lu et relu ce fil, et je ne sais pas faire des citations multiples, alors, je vais tenter de le faire sans cela.

L'agressivité au nourrissement.. Je pense que vous ouvrez les ruches pour faire le nourrissement, alors qu'il est possible de la faire sans, (et je ne parle pas de nourrisseur d’entrée. )
Il y a le nourrisseur russe aussi. Comme cité par Vincent04.

Il y a l'heure du nourrissement, parce qu'en plein après midi, c'est pas le meilleur moment. Cela les excite terriblement, et cela se communique vite..  (surtout quand c'est la disette du nectar. )

Alors pour ma part, c'est le soir, avec un corps de nourrissement qui s'ouvre de l’arrière, et qui permet de ne ne pas sortir le toit, de ne pas faire de vibrations,  de voir le niveau, d’être sécurisé contre les fuites éventuelles, de conserver l’aération avec l’étage du toit. (Je dois descendre en dessous de 10 secondes d'intervention)

Mais chacun fait comme il veut.
On peut imaginer toutes les sélections d'hérédité, mais le mieux c'est de les emmerder le moins possible, quoi qu'il en soit.

Idefix
larve
larve

Masculin Nombre de messages : 20
Age : 56
ville et région : Montauban
Date d'inscription : 19/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: nourrissement et aggressivité

Message par apinews le Mer 28 Sep 2016, 21:07

J'ai vu un reportage au Yemen, avec des ruchettes en plein désert. Pour nourrir les ruches, l'apiculteur sert le sirop dans une grande bassine recouverte de flotteurs (morceaux de tongues...) pour qu'elles puissent se poser et accéder à la nourriture.
L'avantage, c'est qu'il n'y a pas de sirop stocké comme tel dans les ruches, que l'accès à la nourriture est le même pour toutes les abeilles (du rucher et des alentours) et plus simple pour les pilleuses que d'accéder à une autre ruche.

Que pensez-vous de la soupe populaire?

apinews
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 321
Age : 46
ville et région : Oullins Rhône
Date d'inscription : 01/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: nourrissement et aggressivité

Message par Idefix le Mer 28 Sep 2016, 22:55

apinews a écrit:.... plus simple pour les pilleuses que d'accéder à une autre ruche.

Que pensez-vous de la soupe populaire?

C'est leur donner de mauvaises habitudes, et institutionnaliser le pillage en fait.
Il vaut mieux un nourrisseur interne , loin de l’entrée.

En plus, cela permet de maitriser la quantité par colonie, non ?? Alors que dehors...

Idefix
larve
larve

Masculin Nombre de messages : 20
Age : 56
ville et région : Montauban
Date d'inscription : 19/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: nourrissement et aggressivité

Message par Héléa le Jeu 29 Sep 2016, 06:27

apinews a écrit:J'ai vu un reportage au Yemen, avec des ruchettes en plein désert. Pour nourrir les ruches, l'apiculteur sert le sirop dans une grande bassine recouverte de flotteurs (morceaux de tongues...) pour qu'elles puissent se poser et  accéder à la nourriture.
L'avantage, c'est qu'il n'y a pas de sirop stocké comme tel dans les ruches, que l'accès à la nourriture est le même pour toutes les abeilles (du rucher et des alentours) et plus simple pour les pilleuses que d'accéder à une autre ruche.

Que pensez-vous de la soupe populaire?
J'ai essayé en toute fin d'hiver (belle journée), et pas pour un réel "nourrissement", plutôt pour les encourager à sortir et faire un vol de propreté. J'ai posé à 200m du rucher des plateaux de sirop 50:50 avec vinaigre de cidre et extrait de propolis.
Le bilan est plutôt positif : j'ai pu repérer les ruches qui, malgré cela, ne volaient pas, celles qui volaient beaucoup... En mettant ça en rapport avec le poids et le suivi des colonies, j'ai vu qu'il y en avait deux que je devais aider d'urgence en interne et quelques unes qui ne volaient pas parce qu'elles étaient juste bien au chaud avec assez de réserves. Toutes celles qui sont bien sorties on pu se nettoyer les intestins (penser à protéger le mobilier de jardin si je recommence ! ^^) et déblayer les planchers.

Du coup j'ai pensé le faire à nouveau cet été pour compenser la sécheresse et détourner un peu l'attention des pillardes de leurs voisines... Mais j'ai lu tellement de fois que c'était une chose risquant d'entraîner un accident que je n'ai pas osé. D'un autre côté, je me dis que si le sirop est très très léger, très proche d'un nectar de fleurs, suffisamment loin pour qu'elles soient concentrées sur leur trajet...
Faudra que je teste, quand même... Rolling Eyes

Héléa
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Féminin Nombre de messages : 237
Age : 41
ville et région : Limousin
Date d'inscription : 11/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: nourrissement et aggressivité

Message par Vincent04 le Jeu 29 Sep 2016, 06:36

Idefix a écrit:
apinews a écrit:.... plus simple pour les pilleuses que d'accéder à une autre ruche.
Que pensez-vous de la soupe populaire?
C'est leur donner de mauvaises habitudes, et institutionnaliser le pillage en fait.
Le pillage, c'est le vol par certaines abeilles :
- du miel produit par d'autres abeilles
- dans la ruche et dans les alvéoles des abeilles volées.

Donc la soupe populaire ça ne correspond pas vraiment à la définition du pillage.

Si on a plusieurs ruches et une ruche d'évidence malade ... la soupe populaire n'est sans doute pas une bonne idée.

Si on a plusieurs ruches en bonne santé, je ne vois pas trop les soucis ?

Perso, je n'effectue que de petits nourrissages ponctuels, et je fais cela avec un nourrisseur soit directement dans une ruche vide/neuve, soit accolé à cette ruche neuve (nourrisseur russe).
Ceci dans le but de :
- favoriser le multiculturalisme apicole Smile,
- faire sortir les abeilles de leurs ruches (ablutions)
- pouvoir observer tranquillement les abeilles (car les ruches sont transparentes et le nourrisseur est à 5cm des yeux)
- pouvoir observer comment se passe le nourrissage
- familiariser les abeilles avec la ruche neuve, qu'elles y laissent leurs odeurs, etc, avec l'arrière-pensée que le jour de l'essaimage peut-être ça peut influencer favorablement leur choix (?). Jusque là, avec 3 ruches juste à coté de la cantine, ça n'a pas posé de soucis (0 bagarres/cadavres).

Au mois de mai/juin, j'avais enruché ces 3 essaims, et chacun avait son nourrisseur attitré à l'extérieur (nourrisseur rond anglais). Pendant les 8 jours du nourrissage, il n'y a jamais eu de soucis de bagarres. (Il faut dire aussi qu'il n'y a pas d'autres rucher à proximité immédiate et/ou que les abeilles de ces autres ruchers n'ont pas encore repéré ce nouveau rucher).


Dernière édition par Vincent04 le Jeu 29 Sep 2016, 09:24, édité 1 fois

Vincent04
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 633
Age : 56
ville et région : Sisteron - Alpes de Haute-Provence
Date d'inscription : 08/09/2014

http://opentruc.fr/wiki/Ruches/Photos

Revenir en haut Aller en bas

Re: nourrissement et aggressivité

Message par BernardMolenbeek le Jeu 29 Sep 2016, 09:30

Idefix a écrit:
apinews a écrit:.... plus simple pour les pilleuses que d'accéder à une autre ruche.

Que pensez-vous de la soupe populaire?

C'est leur donner de mauvaises habitudes, et institutionnaliser le pillage en fait.
Il vaut mieux un nourrisseur interne , loin de l’entrée.

En plus, cela permet de maitriser la quantité par colonie, non ?? Alors que dehors...

J'ai essayé il y a une quinzaine d'année le principe de la soupe populaire... 

cela marche si:
- tu installes la soupe assez loin des ruches
- les ruches sont éloignées les unes des autres
- tes voisins sont TRÈS LOIN
- tes abeilles savent défendre leurs ruches. 

Bref j'en suis revenu. Si je dois nourrir c'est dans la ruche ET portes réduites. 
Une ruche que tu nourris risque d'être pillée, mais aussi de passer à l'attaque de sa voisine. 

Si tu as 2 ruches, une noire et une buck et que tu nourris, tu peux être quasi sûr que tu auras besoin d'un scaphandre le lendemain. Si tu as 50 ruches, ... tu as intérêt d'avoir des abeilles sélectionnées pour être très peu pillardes. (ce qui est contraire à une sélection naturelle).

BernardMolenbeek
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 405
Age : 50
ville et région : Molenbeek-Saint-Jean Belgique
Date d'inscription : 23/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: nourrissement et aggressivité

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 06:49


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum