Derniers sujets
» Prestation de services
Aujourd'hui à 18:21 par Anono

» kit miellerie
Aujourd'hui à 18:18 par nico14

» Projet de balance électronique
Aujourd'hui à 17:58 par Pat78

» étude rucher combinant poulailler
Aujourd'hui à 17:39 par Apid'jo

» un predateur contre les frelon asiatique LES POULES!!!!!!
Aujourd'hui à 16:20 par eul' riolu

» rucher en montagne
Aujourd'hui à 16:18 par altitude38

» nourrir ?
Aujourd'hui à 15:28 par Cyril58

» Lio le savoyard
Aujourd'hui à 13:19 par JCF

» Elles hibernent...
Aujourd'hui à 11:28 par BSM73

» rentrée de pollen en plein décembre
Aujourd'hui à 08:38 par jeanpierre 24

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Marque-page social
Conservez et partagez l’adresse de abeilles et apiculture sur votre site de social bookmarking

demande de catastrophe naturelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

demande de catastrophe naturelle

Message par eul' riolu le Mar 27 Sep 2016, 02:06

Union Nationale de l'Apiculture Française

26, rue des Tournelles - 75004 Paris

Tél. 01 48 87 47 15. Ligne directe : 01 48 87 77 90

Fax: 01 48 87 76 44

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



COMMUNIQUE DE PRESSE

Après un léger mieux en 2015, la récolte de miel 2016 passe en-dessous des 10 000 tonnes avec selon les régions des baisses de 60 à plus de 80% !

L’UNAF demande la reconnaissance en calamité agricole pour les régions les plus touchées et des aides exceptionnelles.



Une nouvelle année catastrophique pour l’ensemble des apiculteurs français.  Après un léger mieux en 2015, la récolte 2016 est d’environ 9 000 tonnes, en dessous des 10 000 tonnes de 2014, qui était considérée déjà comme la pire année de l’apiculture française.



Des conditions climatiques extrêmement contrastées avec des pluies abondantes et un printemps tardif, suivis d’une grande période de sécheresse et de vent du Nord n’ont pas permis aux apiculteurs de faire des récoltes convenables ! Dans toutes les régions et en particulier dans les grandes régions de production comme Provence Alpes Côte-d’Azur, Rhône-Alpes, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon… les récoltes sont en baisse de 60 à 80%.



La récolte sur colza est le plus souvent médiocre exceptée en Nord Bretagne, seule région un peu épargnée. En revanche le miel de thym est quasiment inexistant. Hormis dans quelques zones, la récolte d’acacia est pratiquement nulle également dans beaucoup de régions, tout comme le miel de lavande, si ce n’est dans quelques terroirs de la Drôme où la récolte a été tout juste moyenne. Les récoltes de châtaignier, de miel de forêt comme celle de miel de sapin ont été très irrégulières et jamais abondantes.



Dans les régions de Sud Bretagne et de Loire-Atlantique par exemple, les récoltes sont estimées sur le terroir à moins de 50% par rapport à l’année dernière pour les miels toutes fleurs, miel de ronce, de trèfle blanc et de sarrasin. Les récoltes de miel de tilleul, thym, romarin dans la plupart des régions ont été très faibles. Seule, la récolte de miel de bruyère a été relativement bonne.



Dans de nombreuses régions, on constate des colonies en grande souffrance et de nombreux apiculteurs sont inquiets et se demandent si leur cheptel passera l’hiver. Par ailleurs, la prédation du frelon est toujours très forte et affaiblit les colonies laissant présager dans ce cas, un mauvais hivernage.



Face à cette situation exceptionnelle, l’Union Nationale de l’Apiculture Française s’alarme du drame que vivent de nombreuses exploitations apicoles confrontées à un manque de miel sans précédent qui met en péril leur survie économique et prive les consommateurs de miel français.  



Au nom de la solidarité nationale, l’Union Nationale de l’Apiculture Française demande au ministre de l’Agriculture que soit mis en place sans tarder des mesures d’aides financières exceptionnelles et la reconnaissance en calamité agricole pour calamité pour les exploitations les plus touchées. Il en va de la survie de la filière.



Pour Gilles Lanio, Président de l’UNAF : « le développement de l’apiculture, se résume pour le ministère de l’Agriculture à de la communication gratuite, il est pourtant urgent que les enjeux économiques de la filière apicole soient enfin reconnus et que des aides financières exceptionnelles soient débloquées pour permettre aux apiculteurs professionnels et pluriactifs de survivre ».



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]" />

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

eul' riolu
reine des abeilles
reine des abeilles

Masculin Nombre de messages : 13972
Age : 65
ville et région : Saone Doubs
Date d'inscription : 18/05/2011

http://www.lesfousdubois.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: demande de catastrophe naturelle

Message par Maxime le Mar 27 Sep 2016, 13:09

eul' riolu a écrit:Union Nationale de l'Apiculture Française

26, rue des Tournelles - 75004 Paris

Tél. 01 48 87 47 15. Ligne directe : 01 48 87 77 90

Fax: 01 48 87 76 44

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



COMMUNIQUE DE PRESSE

Après un léger mieux en 2015, la récolte de miel 2016 passe en-dessous des 10 000 tonnes avec selon les régions des baisses de 60 à plus de 80% !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]" />
La récolte de 2015 était de 16000 tonnes selon l'UNAF contre 10000 tonnes en 2014. Soit un léger mieux de  60%
La récolte de 2016 est estimée à 9000 tonnes soit une baisse de 44.75% par rapport a 2015.
Source: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

eul' riolu a écrit:
L’UNAF demande la reconnaissance en calamité agricole pour les régions les plus touchées et des aides exceptionnelles.



Une nouvelle année catastrophique pour l’ensemble des apiculteurs français.  Après un léger mieux en 2015, la récolte 2016 est d’environ 9 000 tonnes, en dessous des 10 000 tonnes de 2014, qui était considérée déjà comme la pire année de l’apiculture française.



Des conditions climatiques extrêmement contrastées avec des pluies abondantes et un printemps tardif, suivis d’une grande période de sécheresse et de vent du Nord n’ont pas permis aux apiculteurs de faire des récoltes convenables ! Dans toutes les régions et en particulier dans les grandes régions de production comme Provence Alpes Côte-d’Azur, Rhône-Alpes, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon… les récoltes sont en baisse de 60 à 80%.



La récolte sur colza est le plus souvent médiocre exceptée en Nord Bretagne, seule région un peu épargnée. En revanche le miel de thym est quasiment inexistant. Hormis dans quelques zones, la récolte d’acacia est pratiquement nulle également dans beaucoup de régions, tout comme le miel de lavande, si ce n’est dans quelques terroirs de la Drôme où la récolte a été tout juste moyenne. Les récoltes de châtaignier, de miel de forêt comme celle de miel de sapin ont été très irrégulières et jamais abondantes.



Dans les régions de Sud Bretagne et de Loire-Atlantique par exemple, les récoltes sont estimées sur le terroir à moins de 50% par rapport à l’année dernière pour les miels toutes fleurs, miel de ronce, de trèfle blanc et de sarrasin. Les récoltes de miel de tilleul, thym, romarin dans la plupart des régions ont été très faibles. Seule, la récolte de miel de bruyère a été relativement bonne.



Dans de nombreuses régions, on constate des colonies en grande souffrance et de nombreux apiculteurs sont inquiets et se demandent si leur cheptel passera l’hiver. Par ailleurs, la prédation du frelon est toujours très forte et affaiblit les colonies laissant présager dans ce cas, un mauvais hivernage.



Face à cette situation exceptionnelle, l’Union Nationale de l’Apiculture Française s’alarme du drame que vivent de nombreuses exploitations apicoles confrontées à un manque de miel sans précédent qui met en péril leur survie économique et prive les consommateurs de miel français.  



Au nom de la solidarité nationale, l’Union Nationale de l’Apiculture Française demande au ministre de l’Agriculture que soit mis en place sans tarder des mesures d’aides financières exceptionnelles et la reconnaissance en calamité agricole pour calamité pour les exploitations les plus touchées. Il en va de la survie de la filière.



Pour Gilles Lanio, Président de l’UNAF : « le développement de l’apiculture, se résume pour le ministère de l’Agriculture à de la communication gratuite, il est pourtant urgent que les enjeux économiques de la filière apicole soient enfin reconnus et que des aides financières exceptionnelles soient débloquées pour permettre aux apiculteurs professionnels et pluriactifs de survivre ».



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]" />

J'en ai un peu marre de voir toujours les mêmes plaintes et dès qu'on ouvre sa bouche les pros nous sautent à la gorge.
C'est sûr que l'apiculture a connu de meilleurs jours mais il faut arréter de se lamenter.



Tiens mais j'y pense personne ne me demande combien j'ai produit alors comment estiment ils 9000 tonnes et qui m'oblige à dire combien j'ai réellement produit?

Aller on va encore rigoler un peu. Qui va bénéficier d'aides?
Les gros comme Michaud certainement ! avec leur taux de croissance de 15% il leur faut bien une petite aide..... quel dommage qu'ils refusent de publier leurs bilans. Source: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
En 2014 ils avaient fait 114 millions d'euros
Source: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ah mais comment on fait pour faire 114 millions avec si peu de miel. C'est facile fils ! Tu importes du miel à 2 euros le kilo et tu mélanges avec un peu de miel français et tu revends le tout avec un gros bénef.

Je m'arréte là. Je laisse les pros me cracher dessus maintenant.....


Dernière édition par Maxime le Mer 28 Sep 2016, 11:35, édité 1 fois

Maxime
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 203
Age : 32
ville et région : Isére
Date d'inscription : 17/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: demande de catastrophe naturelle

Message par eul' riolu le Mar 27 Sep 2016, 14:30

Effectivement le gouvernement ne prend en compte que les professionels, tout comme en agriculture. et les aides sont proportionnelles non pas à la casse, mais au chiffre d'affaire.
En agriculture le plus grand paysan de France et qui touche donc le plus de subvention est le prince de Monaco mr Grimaldi.

Malgré tout il est intéressant pour tous, amateurs comme pros de savoir ce qui se passe.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

eul' riolu
reine des abeilles
reine des abeilles

Masculin Nombre de messages : 13972
Age : 65
ville et région : Saone Doubs
Date d'inscription : 18/05/2011

http://www.lesfousdubois.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: demande de catastrophe naturelle

Message par Vincent04 le Mer 28 Sep 2016, 09:15

Maxime a écrit:Ah mais comment on fait pour faire 114 millions avec si peu de miel. C'est facile fils ! Tu importes du miel à 2 euros le kilo et tu mélanges avec un peu de miel français et tu revends le tout avec un gros bénef.
... Dans mon département il y a aussi (au moins) un api avec 800 ruches qui revend des dizaines/centaines de tonnes de miel.
Le miel est peut-être importé mais peut aussi être du miel de sucre bien local racheté en gros aux apiculteurs qui ne produisent plus que comme ça et pour ça.
En bout de chaîne, la filière agro-alimentaire : pâtisserie industrielle etc.
Les 800 ruches (avec le quota réglementaire de 30% de pertes annuelles) sont là pour donner le change, et ça roule.

Et ça ne se pratique pas qu'avec le miel bien sûr.
Les confitures "aux fruits de Provence" avec 1% de fruits de Provence, ça se pratique depuis des années.

Le pâté de grive, avec un porc & une grive, (du 50/50 !), c'est vieux comme les gorges du Verdon Smile

NB : Je ne critique pas cette façon de procéder hein.
C'est quand on entend larmoyer pour demander à la collectivité de cracher au bassinet que ça devient limite ama.

Vincent04
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 633
Age : 56
ville et région : Sisteron - Alpes de Haute-Provence
Date d'inscription : 08/09/2014

http://opentruc.fr/wiki/Ruches/Photos

Revenir en haut Aller en bas

Re: demande de catastrophe naturelle

Message par eul' riolu le Mer 28 Sep 2016, 11:12

Vincent04 a écrit: ama.
Tu es le seul à ma connaissance à utiliser cette abréviation car je suppose qu'elle veut dire : "à mon avis".
Donc pas vraiment compréhensible.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

eul' riolu
reine des abeilles
reine des abeilles

Masculin Nombre de messages : 13972
Age : 65
ville et région : Saone Doubs
Date d'inscription : 18/05/2011

http://www.lesfousdubois.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: demande de catastrophe naturelle

Message par Maxime le Mer 28 Sep 2016, 11:52

J'ai particulièrement aimé les % magiques de l'UNAF.
On se demande quelle est la référence car là ça ne veut rien dire leur 60 à 80% de baisse.

Je cite: Après un léger mieux en 2015, la récolte de miel 2016 passe en-dessous des 10 000 tonnes avec selon les régions des baisses de 60 à plus de 80% !

On va dire que ça fait une baisse de 70% en moyenne et on a produit 9000 tonnes (déclarées) cette année ce qui veut dire que si l'année avait était normale on aurait du produire 30 000 tonnes.
30 000 tonnes c'est ce qu'on produisait il y a plus de 20 ans.
Comment voulez vous être crédible en vous basant sur un marché d'il y a 20 ans ?

Est ce qu'on va se baser sur le coût de revient d'une citroën 2CV pour estimer le coût de revient d'une cactus ?

Le marché n'est plus le même, le miel est importé à bas coût en quantités massives. Les apiculteurs se sont diversifiés en vendant des essaims, des reines, de la propolis, du pollen, des cosmétiques etc....
Tout ceci n'existait pas il y a 20 ans (en tous cas pas dans les proportions actuelles).

Pour moi l'UNAF manque sérieusement de crédibilité sur ce dossier.

Maxime
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 203
Age : 32
ville et région : Isére
Date d'inscription : 17/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: demande de catastrophe naturelle

Message par Vincent04 le Mer 28 Sep 2016, 12:02

Maxime a écrit:Pour moi l'UNAF manque sérieusement de crédibilité sur ce dossier.
En même temps, étant donné que politiques+médias ont institutionnalisé la mendicité à la subvention,
et que désormais plein de monde dans le pays croit utile de passer son temps à demander sa goulée.
On ne se casse plus trop le bol pour des prétextes un peu élaborés.
On tend la sébile et point.

Vincent04
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 633
Age : 56
ville et région : Sisteron - Alpes de Haute-Provence
Date d'inscription : 08/09/2014

http://opentruc.fr/wiki/Ruches/Photos

Revenir en haut Aller en bas

Re: demande de catastrophe naturelle

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 18:25


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum