forum apiculture France et abeilles
Bienvenue sur apiculture france.com.
Inscrivez vous pour avoir accès à toutes les rubriques.
Derniers sujets
» vente privée apiculture
Aujourd'hui à 19:23 par steph31

» Miellée d'automne
Aujourd'hui à 19:22 par airbrun

» Nourriture miniplus
Aujourd'hui à 18:03 par sauvapic

» Blocage de ponte
Aujourd'hui à 16:31 par verlhac

» Déplacement colonie agressive
Aujourd'hui à 16:24 par alamo

» VV sur mes ruches
Aujourd'hui à 15:32 par airbrun

» Estimation des réserves / trop de cadres ? sur ruche partitionnée
Aujourd'hui à 14:13 par Héléa

» Prix du miel 2017
Aujourd'hui à 12:21 par eric73

» help! pas de couvain aujourd'hui visite automne que faire?
Aujourd'hui à 10:24 par altitude38

» Quelle est cette plante ?
Aujourd'hui à 09:40 par JYLB78

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Checker boarding

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Checker boarding

Message par mathieu-ch le Lun 02 Jan 2017, 11:33

Salut a tous
Je voulais savoir pour ceux qui utilisent des ruches divisibles du genre Langstroth, Warré et autre, si vous utilisiez au printemps la technique du checker boarding alien ?
Petite explication en français en dessous (une des rares que j'aie trouvée)
Apparemment très utilisée outre atlantique.
Si certains l'utilisent ou font quelques chose de semblable comment procédez vous ?

merci

"Bonjour à tous,


Je présente une méthode de conduite pour prévenir l'essaimage.
Cette théorie se base sur les écrits de Walt Wright.

Une colonie cherche à atteindre deux buts. Premièrement elle doit assurer sa survie, c'est le comportement fondamental. Ensuite elle doit essaimer pour se reproduire. La fièvre d'essaimage arrive au printemps, ensuite la colonie bascule dans un mode de survie pour se préparer à l'hiver. La colonie gère ses réserves et sa quantité de couvain pour essaimer et survivre sans risque. Une colonie choisit de préférence la survie à l'essaimage de reproduction.

A la fin de l'hiver, la colonie vit sur ses réserves et elle commence à élever du couvain en utilisant la cire libérée pendant l'hiver. En même temps qu'elle élève du couvain, elle consomme des réserves, ce qui laisse de la place pour agrandir le couvain. A ce stade le couvain s'agrandit principalement vers le haut en profitant de la place libérée (consommation du miel).
La colonie surveille en permanence la quantité de réserve. Si le miel vient à manquer, la ponte est ralentie ou suspendue. Voire même, les abeilles peuvent cannibaliser le couvain pour économiser les réserves.

Quand l'expansion du couvain se trouve limité, les abeilles préparent l'essaimage. Pour cela, elles remplissent une partie du couvain de nectar non operculé. Cela réduit la surface de couvain. La reine ne trouve plus d'espace où pondre. Comme suite à l'essaimage, le nombre d'abeilles sera réduit, le couvain doit être suffisament petit pour ne pas nécessiter trop de nourricières. Comme la place du couvain a été rempli de nectar, la nourriture est disponible à proximité du couvain.
Pendant la période où les abeilles remplissent les cadres de nectar, elles préparent en parallèle des cellules royales.
Si un problème survient, les abeilles arrêtent le processus d'essaimage pour assurer leur survie.
Cette fièvre d'essaimage dure jusqu'à une certaine date, puis après les abeilles basculent automatiquement en mode survie pour préparer l'hiver.

Dès qu'une colonie essaime ou abandonne l'essaimage, elle bascule dès lors en mode de survie. Pour assurer une récole de nectar suffisante, la colonie élève un grand nombre d'abeilles. L'activité de la ruche se tourne vers l'élevage de couvain et la récolte de nectar diminue fortement. L'élevage de couvain se fait grace aux réserves amassées avant l'essaimage.
À ce stade la colonie a élevé un grand nombre d'abeilles et s'attache à récolter un maximum de miel. Le but est de récolter le maximum de nectar et de positionner les provisions au dessus et autour du couvain. Le miel est alors operculé en vue des réserves d'hiver.
Puis une fois les réserves faites, la colonie réduit son activité en vue de l'hivernage.

L'abeille assure des réserves suffisantes pour sa survie en hiver. Le surplus de réserve sert à garantir un essaimage reproductif au printemps prochain.

Pour une colonie, l'essaimage est un moyen de reproduction mais il ne peut avoir lieu que si la colonie est forte et qu'il ne met pas en péril la survie des abeilles restantes après essaimage.

Ici je vais expliquer comment à partir de cela, on peut minimiser les risques d'essaimage. Cette technique ne bloque pas l'essaimage, elle vise juste à retarder le départ. Si l'essaimage est suffisamment retardé, alors les abeilles arrêtent le processus d'essaimage pour préparer l'hiver.
En fait au printemps, l'élevage du couvain se fait juste sous une réserve de miel operculé. Au fur et à mesure que le miel est consommé, de l'espace se libère et le couvain peut grandir. Mais l'accroissement du couvain se trouve rapidement freiné par cette réserve de miel. Il y a donc congestion, les abeilles préparent l'essaimage et réduisent la taille du couvain en le reremplissant de nectar.

Le but du "checker boarding" est de briser cette réserve au dessus du couvain.
Ici l'auteur explique sa méthode en ayant hiverné ces colonies sur trois hausses langstroth.
A la fin de l'hiver, la grappe se trouve dans la hausse du milieu (n°2) alors que dans la hausse du bas (n°1), le miel a été consommé. Et la hausse du haut (n°3) est pleine de miel. C'est cette hausse n°3 qui va bloquer l'expansion du couvain.
Au début du printemps, il faut retirer la hausse du bas n°1 dont les rayons sont vides. Ensuite on va échanger des rayons entre la hausse n°1 et la hausse n°3. Dans la hausse n°1 et n°3, on va alterner un rayon plein de miel et un rayon vide, ainsi de suite.
Et les deux hausses n°1 et n°3 seront replacées au dessus de la n°2 qui contient la grappe.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
De cette manière, on a brisé la barrière de miel. Quand les abeilles consommeront 1 cm² de miel operculé, le couvain pourra s'étendre de 2cm². L'expansion du couvain ne sera alors plus limité. Pour préparer l'essaimage, les abeilles doivent restreindre la taille du couvain en remplissant celui ci de nectar. Comme en alternant un rayon plein de miel avec un rayon vide, on a créé beaucoup d'espace libre, il est beaucoup plus long pour les abeilles de reremplir le tout de nectar. La date d'essaimage est retardée, l'essaimage a de grandes chances de se voir annulé.
Dans ce processus, beaucoup de nectar a été accumulé, le couvain a pu s'étendre librement. Maintenant les abeilles vont basculer en mode survie, un grand nombre d'abeilles est élevé sur le nectar accumulé, construction de nouvelles cires pour le couvain. La population devient très forte pour la récolte des provisions hivernales. Des hausses peuvent être ajoutées au dessus pour stocker les provisions hivernales.

Cette technique pour prévenir l'essaimage me parait intéressante. Ne connaissant pas le terme français pour "checker boarding", j'ai utilisé le terme anglais.
Cette pratique peut être compatible avec la warré sur barrettes ou sur cadres (avec des rayons sans cires gaufrées).
Il y a cependant le renouvellement des cires qui pose problème.

Que pensez-vous de cette technique ? "

mathieu-ch
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 116
Age : 26
ville et région : Suisse
Date d'inscription : 01/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Checker boarding

Message par flav90 le Lun 02 Jan 2017, 14:30

Salut,

Tu n'as pas eu de réponse alors je vais essayer de t'en apporter une. Je n'ai pas de recule sur cette méthode mais des choses me dérange.

Hiverné sur 3 niveau en langstroth pourquoi pas bon je suis pas chaud mais pourquoi pas. Ce qui me dérange plus c'est comment tu remplie tes 2 éléments de miel? Tu vas les faire remplir de sirop. Donc si tu fait une alternance après dans ta hausse de batis vide et batis plein tu risque d'avoir du sirop dans ton miel dans la hausses que tu posera encore dessus.

Je pense que ca vas retardez un peu l'essaimage mais pas l'empêcher au printemps en 1 semaine ou 2 les abeilles te rééqulibre toute la ruche. Donc dans ta 2eme hausse la reine vas rapidement pondre les abeilles vont manger le miel ou le déplacer parce que cela dérange la reine pour pondre.

Une année sur des colonies en dadant j'avais mis un cadres plein de miel au milieu du couvain au printemps pour voir se que cela faisait en 3 jours elles ont tous vidé et la reine a pondu. Je pense que ça fera le même chose avec cette technique. si on fait cela avec une cire gauffrer ce sera la même chose en 1 semaine a peine des foi 1 jour le cadre est batis pondu.

Pour que cela fonctionne je pense qu'il faudrait renouveler l'opération plusieurs foi mais je ne suis pas sur du résultat te il faudras quand même casser les cellules.

La méthode peux marcher mais j'en suis pas sur.

Moi pour l'essaimage je résonne pas comme cela. Je me dit que en fonction de leur ages les abeilles ne doivent jamais s’ennuyer si a un certaine age elle s'ennuie elle partent.
Donc si la cirière ne peux pas bâtir elle voudras partir
si la butineuse ne peux pas butiner elle voudras partir
si la productrice de gelée royale ne sais pas ou mettre ça gelée ça vas faire des reines.
Donc si je ne veux pas quelle parte je les occupes.
Je fait bâtir la cirière
ce qui vas déclencher de nouvelle place pour pondre et ce qui vas occuper la productrice de gelée royale.
pour la butineuse c'est plus compliqué parce que je suis pas madame météo.
mais en prélèvent un peux d'abeilles au court du début de saison cela vas en plus provoquer une cassure sur les générations d'abeilles et me libérer de la place pour renouveler mes cires.

Comme j'ai prélever une petite partie d'une génération il vas manquer des abeilles de chaque activité mais il n'y en aura pas en excès donc elles essaiment moins.

Avec ça l'essaimage est limité pas supprimé mais simplement limité et celle qui partirons quand même tu le remplacera par ce que tu as prélever (essaim artificiel).

Voilà mon secret.

Ta méthode fonctionne peut être je ne suis pas sur. Mais avec le raisonnement que j'ai moi sur le fonctionnement d'une colonie ça marche pas. A essayer.

En warré faut que tu raisonne sur plus de niveau à mon avis car le volume est plus petit.

Après on ne peux jamais arrêter les abeilles d'essaimer comme tu la dit mais un peux différemment les abeilles pense aussi au génération future.
avatar
flav90
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 349
Age : 27
ville et région : territoire de belfort
Date d'inscription : 22/10/2012

http://www.api-douceur.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Checker boarding

Message par mathieu-ch le Lun 02 Jan 2017, 17:15

Hello
merci pour la réponse, enfaite je pensais le faire en Langstroth sur 2 corps.
Au printemps téhoriquement la grappe devrait se trouver dans le corps supérieur, alors je pensais prendre celui du dessous pour le poser sur l'autre et ensuite alterner des cadres plein et vide.
Enfaite je suis débutant et ce serra mon premier printemps ( enfin sortie d'hivernage ) et j'ai de la peine a me décider que faire...

merci

mathieu-ch
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 116
Age : 26
ville et région : Suisse
Date d'inscription : 01/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Checker boarding

Message par flav90 le Lun 02 Jan 2017, 17:29

tu peux toujours essayer mais fait attention cela ne veux pas dire qu'elle ne te ferons pas quand même des cellules royales il faut que tu les casses si tu ne veux pas qu'elle essaime le mieux c'est tu visite toutes les semaines toujours le même jour. Après ca non plus ca n'empêchera pas l'essaimage surtout si tu as oublié 1 cellules.

Sur tes cadres plein et vide on parle bien de cadres de miel pas de cadres de couvain?

après la réaction de ta colonie vas aussi dépendre de ça force. Je pense qu'il partais sur un hivernage sur 3 éléments pour avoir des colonies très populeuse au printemps.

La je pense qu'il faut essayé si tu voie que ca merde tu réduit l'espace et tu nourrie 1 foi un tous petit peu ca leur donnera un petit coup de booste et tu repart sur la méthode traditionnel. Mais il manque des étapes dans la description il doivent faire d'autres chose je pense avant ou en même temps.
avatar
flav90
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 349
Age : 27
ville et région : territoire de belfort
Date d'inscription : 22/10/2012

http://www.api-douceur.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Checker boarding

Message par mathieu-ch le Lun 02 Jan 2017, 20:27

Ouais surement
C'est vrai que finalement avec deux corps ça ne joue pas trop, Je ne vais pas alterner des cadres de couvain et de miel.
Alors je mettrai juste le corps vide par dessus avec des cadres batis et surtout des cadres à construire.

mathieu-ch
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 116
Age : 26
ville et région : Suisse
Date d'inscription : 01/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Checker boarding

Message par flav90 le Lun 02 Jan 2017, 20:28

À oui si tu as rien de bâti ne t'amuse pas à alternée ca vas ralentir le développement de ta colonie
avatar
flav90
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 349
Age : 27
ville et région : territoire de belfort
Date d'inscription : 22/10/2012

http://www.api-douceur.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum