forum apiculture France et abeilles
Bienvenue sur apiculture france.com.
Inscrivez vous pour avoir accès à toutes les rubriques.
Derniers sujets
» 11° dehors - puis-je ouvrir la ruche pour donner du candi ?
Hier à 22:01 par Héléa

» Candi en promo
Hier à 20:40 par lcp

» recherche plan corps voirnot
Hier à 14:51 par benoit25

» vente ruche le bon coincoin
Hier à 13:05 par Apid'jo

» nourrisseur /couvre cadre bois (devenu pose de candi)
Hier à 07:02 par philbees

» Matériel et méthode d'insémination de reine
Jeu 16 Nov 2017, 20:26 par Vosgesapi

» Crampillons
Jeu 16 Nov 2017, 19:48 par petrole59

» Cadres de hausse
Jeu 16 Nov 2017, 18:11 par nico14

» Caisse à outils
Jeu 16 Nov 2017, 07:51 par Apid'jo

» Introduction cellule royale dans paquet d'abeille
Mer 15 Nov 2017, 21:10 par Antonin

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Un essaim de famine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un essaim de famine

Message par rhinauer le Mar 11 Fév 2014, 11:50

Mon premier essaim en 1979 était un essaim de famine, je crois que beaucoup ne savent même pas ce que c'est, c'est un essaim d'août qui n'a plus rien à trouver là ou il était installé et donc il n’a plus de couvain (sinon il  ne partirait pas) alors avec ce qui restent de provisions elles partent à l'aveugle, le départ n’étant pas préparé elle s’accroche n’importe où.
Le mien était accroché à un pot de géranium sur un poteau du portail donnant sur la Rue !.
Quand je suis arrivé chez mes parents le soir, oh l’essaim n’était pas bien grand, mais on fait ce qu'on peut, on va essayer, on va voir ce que cela va donner, c'est de la découverte, c’est la première fois. Je suis allé chez mon beau-père (pas de portable à l'époque) il m'a donné une ruche, la plus ancienne à cadres alsacienne modèle BASTIAN avec des murs en pailles tressées de son grand-père maternel environ 1878, des cadres bâtis, m’a donné les conseils de nourrissage, journalier, le soir, (c’est mon père qui les a nourris) avec une boite de conserve renversée avec comme fermeture un linge propre ficelé sur la boite et du sirop de sucre cristallisé à 50% c.à.d. ½ litre d’eau pour 500gr de sucre.
J’ai posé la ruche dans le jardin de mes parents, transporté le pot de fleurs au-dessus de la ruche et fait tombé délicatement les abeilles sur les cadres ou elles se sont installés. Il ne faut pas oublier qu’il faisait nuit, travailler à la lueur de la lune pour ne pas les faire s’envoler. Une fois que tout était calme, j’ai posé ma boite sur le trou de nourrissage et c’est parti comme ça.
La ruche a donc été nourrie jusqu’à ce quelle refuse la nourriture.
Evidemment, je l’ai visité pour voir le couvain et son développement. Il a donné du miel la première année oh pas grand-chose, mais c’était du plaisir.
J’ai arrêté en 1987 pour plusieurs cause : Vandalisme (des enfants ont renversé la ruche expérimentale extérieure) La varoatose était là et les premiers traitements étaient en cours d’homologation, et donc l’éloignement du rucher 30 km m’a fait prendre la décision d’arrêter l’apiculture.
avatar
rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3617
Age : 71
ville et région : Alsace
Date d'inscription : 01/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un essaim de famine

Message par Invité le Mar 11 Fév 2014, 13:46

Merci pour ce récit passionnant.

Les débuts sont toujours des moments inoubliables Smile
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un essaim de famine

Message par Papa Lima le Mar 11 Fév 2014, 13:59

Elle est chouette ton histoire, tu dois en avoir d'autres à nous raconter...
avatar
Papa Lima
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 125
Age : 62
ville et région : La Capelle et Masmolène 30700 (Languedoc Roussillon)
Date d'inscription : 02/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum