Derniers sujets
» Lio le savoyard
Aujourd'hui à 08:13 par eul' riolu

» rentrée de pollen en plein décembre
Aujourd'hui à 07:38 par eul' riolu

» Prestation de services
Aujourd'hui à 07:05 par apinews

» Cadres de hausses
Aujourd'hui à 06:05 par eul' riolu

» kit miellerie
Hier à 21:50 par nico14

» Manchois ou manchot, les 2 mon capitaine
Hier à 21:11 par Gilcar

» transhumance remorque
Hier à 19:28 par petrole59

» Ventilation des ruches en hiver
Hier à 19:23 par lilius

» nourrir ?
Hier à 17:57 par csergio

» Présentation sur le forum
Hier à 10:26 par Jihemere

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Marque-page social
Conservez et partagez l’adresse de abeilles et apiculture sur votre site de social bookmarking

Ruche, Isolation et Varroa

Page 5 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par rhinauer le Dim 20 Avr 2014, 23:30

Pour moi fait un NUCLEUS de la douce et quand la Reine est fécondée tu la remplaces (plus facile à dire qu'à faire).
Je n'ai pas de connaissance sur ce qui se passe quand on réunit une colonie avec une Reine jeune avec une Reine âgée en train de pondre, donc plus lente. Qui gagne ?
Je pense que nous aurons la réponse ici, car ce serait le plus facile à réaliser, pas de Reine à trouver, juste asperger avec de l'eau mentholée avant la réunion pour cacher leurs odeurs particulières à chacune. Notre Président GOETZ Charles disait une goutte de menthe sur chaque angle pas plus et la réunion se passe comme du beurre.
À cette heure, les abeilles sont nettement moins nombreuses sur le plateau et j'espère avoir désamorcé la possible envie d'essaimer.
Cela permettrait de garder une ruche forte tout en contrôlant l'essaimage et assurer une récolte sans avoir à procéder à une division de la colonie.
A partir de maintenant, je vais préparer des NUCLEI pour les essaims primaires et ainsi remplacer la Reine sans risque d'essaimage. L'an suivant si le remérage ne se fait pas et j'aurais une Reine dont je connais la colonie d'origine, un plus.
Arriver à ça serait le pied, rajeunissement, sans interruption, connaître les origines de la Reine, ne pas avoir à surveiller les essaims.
Votre avis m'intéresse beaucoup, soit par le "POST", soit par "MP" et je vous en remercie.

rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3041
Age : 71
ville et région : Alsace
Date d'inscription : 01/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par rhinauer le Mer 23 Avr 2014, 20:01

Le 20 j'ai constitué un NUCKLEUS à partir de ma ruche forte.
Ce matin, j'ai ouvert la porte au NUCKLEUS. L'après-midi je l'ai visité et constaté la présence d'une cellule à Reine avec une larve dedans c'est bon.
En principe elle sort dans 13 jours !

rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3041
Age : 71
ville et région : Alsace
Date d'inscription : 01/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par rhinauer le Sam 26 Avr 2014, 18:29

Le NUCKLEUS en fait avait fait une première cellule à partir d'une larve et à ce jour elle est operculée et j'ai vu 4 autres cellules qui étaient encore des larves de 1er jour et maintenant transformées en cellule à Reine, du coup je vais donner 2 Reines operculées à mon ami qui va faire un NUCKLEUS et on va épingler les 2 cellules entre deux cadres.
Cette opération fait gagner 8 jours au minimum à un NUCKLEUS pour avoir une nouvelle Reine.
Et comme la souche fait encore des mignonettes, j'ai pris un cadre de couvain operculé avec les abeilles dessus et intriduit au NUCKLEUS. Elle vient d'étirer 4 cadres en 4 jours, ce qui fait 15 cadres d'étirés au total.

rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3041
Age : 71
ville et région : Alsace
Date d'inscription : 01/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par Thylacine le Jeu 01 Mai 2014, 19:12

Bonjour,

Je vais un peu prendre la défense de Rhinauer , alors déjà parce qu'il est près de chez moi. ^^
Et surtout parcequ'on a un micro-climat très particulier en Alsace.

Rien qu'à voir le petit historique des ruches en Alsace, en dit long sur la situation.
Première ruche Alsacienne : épaisseur 2 cm de bois + 4 cm de paille
La 2ème : épaisseur 3 cm de bois + 8 mm de bois
A savoir qu'en général les ruches en Alsace sont dans des ruchers, j'entends par là une maisonnée.

Pour le climat ; [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (au chapitre climat) voir tableaux.
Les différences complètement dingue, sont accentués par le relief.
Les plaines : 80m : marécageuse et humide, prairies inondables (elles le sont presque chaque année)
Les collines : 500m
Les montagnes jusqu'à : 1400m
Le tout sur une largeur de 50 Km

L'ensemble forme un couloir du Nord au Sud dans lequel le vent s'engouffre. Ou on a un vent chaud, ou on a un vent froid.

Le dernier tableau est pas mal non plus :

Ensoleillement et pluie inférieure à la moyenne nationale.
Neige (en ville) le double de la moyenne nationale.
Orage et Brouillard supérieur à la moyenne nationale.

On peut encore ajouter les épaisses couches de glace de plusieurs cm. immobilisant les voitures en montagne.

- En relisant tout ça, je réalise qu'être apiculteur en Alsace n'est vraiment pas fait pour les mioches ! oO


La question de quel type de ruche utiliser en Alsace a toujours été un casse-tête à faire chialer. Franchement ... on sait pas ! D'ailleurs on peut presque dire qu'il y a un apiculteur par type de ruche.

Je pense que la réflexion doit se poser autrement. Un type de ruche selon l'emplacement :

1 type pour les plaines : mais faut faire gaffe aux inondations
1 type pour les collines : (mais faut faire gaffe aux épandages par hélicoptère sur les vignes.)
1 type en montagnes : mais avec les reliefs en montagnes russe c'est pas commode pour bosser.


Un encadrement de pailles ou de jonc, sur le toit et façades des ruches devrait arranger la situation. En tout cas, c'est ce que je compte faire dès mes premières ruches.

Sinon Rhinauer, Il y a ce site qui regroupe nombre d'expériences réalisées de part le monde. Un peu ma bible.

Je passe le lien direct au chapitre Des interventions
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Étude de la ruche
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


- Autre chose : avec les chiffres on voit aussi que ceux qui prennent des abeilles étrangères prennent de gros risques. Je suis un débutant total, mais seul l'abeille noire a les moyens pour encaisser un climat pareil. Elle tient du -45°C et coordonne le potentiel nourricier du coin avec sa démographie. Je dis ça parceque 80% des abeilles en Alsace sont d'origine étrangère. Ce qui par ailleurs indique clairement le désarroi des apiculteurs dans cette région ...

Thylacine
larve
larve

Masculin Nombre de messages : 16
Age : 45
ville et région : Colmar 68
Date d'inscription : 20/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par rhinauer le Jeu 01 Mai 2014, 21:32

Merci "Thylacine" pour ton discours.
LOUIS XIV a dit en venant en Alsace "C'est le jardin de la France".


La Ruche: Toujours isolée sur 4 corps (système CLAERR).
Aujourd'hui j'ai prélevé encore de quoi faire un 2ème NUCLEUS.

La Reine en place dans le 1er NUCLEUS va éclore à partir de demain (2 Mai) et les autres auraient été sacrifiées.
J'ai introduit une CR cet A/M entre 2 cadres et enroulée dans du papier alu comme me l'a conseillé un membre du forum.
La 2ème, je l'ai portée sur moi afin qu'elle ne prenne pas froid, nous l'avons aussi introduite cet A/M.
L'avenir nous dira: le 4 Mai si notre opération aura réussi et si c'est le cas, le gain est de 8 jours dans la procréation d'une Reine.

A ce jour la ruche mère a étiré 20 cadres de cire gaufrée, j'ai prélevé 7 cadres pour les NUCLEI, il y a environ 18kg de miel dans les hausses, pour l'instant il n'y a pas d'essaimage en vue même s'il y a pas mal d'amusettes çà et là et la Reine continue à pondre ce qui confirme ce que je viens de dire: Pas d'essaimage en vue. Tous les cadres de cire étaient étirés ce matin avec des œufs frais dedans ou du miel.

Pour mes détracteurs, je viens de prouver que l'isolation n'est absolument pas néfaste à un développement harmonieux de la colonie, au contraire cela permet d'augmenter le volume de la ruche sans tenir compte du temps qu'il va faire et c'est la hantise des apiculteurs "le refroidissement du couvain".
Au fait, mes NUCLEI sont dans des corps en polystyrène expansé correctement protégé (photo à voir dans ma galerie).

rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3041
Age : 71
ville et région : Alsace
Date d'inscription : 01/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par jmb 24 le Jeu 01 Mai 2014, 21:54

Bonjour
Pour mes détracteurs, je viens de prouver que l'isolation n'est absolument pas néfaste

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Salutations jmB
Si les abeilles devaient disparaître, l'humanité n'aurait plus que quelques années à vivre .

jmb 24
abeille gardienne
abeille gardienne

Masculin Nombre de messages : 9507
Age : 67
ville et région : Périgord pourpre
Date d'inscription : 16/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par eul' riolu le Jeu 01 Mai 2014, 22:08

rhinauer a écrit:Au fait, mes NUCLEI sont dans des corps en polystyrène expansé correctement protégé (photo à voir dans ma galerie).
Pas glop, pas glop !
Les abeilles grignotent le polystyrène expansé mais laissent presque tranquille le polystyrène extrudé.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

eul' riolu
reine des abeilles
reine des abeilles

Masculin Nombre de messages : 13963
Age : 65
ville et région : Saone Doubs
Date d'inscription : 18/05/2011

http://www.lesfousdubois.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par rhinauer le Jeu 01 Mai 2014, 22:17

jmb 24 a écrit:Bonjour
Pour mes détracteurs, je viens de prouver que l'isolation n'est absolument pas néfaste

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
C'est vraie qu'elles résistent, mais tu n'as pas 18 kg de miel dans les hausses, pas fait 2 NUCLEI, les abeilles n'ont pas étiré 18 cadres de cire et la récolte continue.


Pour EUL RIOLU:
Moi j'ai protégé le polystyrène expansé avec les mêmes produits qui sont utilisés pour nos maisons et ensuite j'ai recouvert avec une solution de propolis dilué et là elles ne grignotent rien. J'ai cherché les produits, colle, filet chez mon professionnel qui m'a tout donné gratis et de l'enduit de façade coloré j'en avais encore qu'il m'avait laissé lors du ravalement.

rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3041
Age : 71
ville et région : Alsace
Date d'inscription : 01/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par rhinauer le Mer 21 Mai 2014, 22:39

Aujourd'hui, elles ont tellement fait la barbe en début d'après-midi que j'ai fait une visite approfondie pour vérifier l'absence de CR, là RAS. Des œufs donc tout est OK.
Mais comme il y a beaucoup de couvain operculé, j'ai prélevé 3 cadres operculés pour les répartir aux deux essaims du WE remplacé par des cadres cirés.
Je suis en attente d'operculation du miel (env 30kg), je pense qu'elles ne peuvent stocker une grande quantité de nectar qui doit être muri.

J'ai donc enlevé l'isolation pour la première fois.
Je projette de mettre une 3ème hausse (2 corps + 2 hausses actuellement), elles n'ont plus de place à l'intéreur.

rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3041
Age : 71
ville et région : Alsace
Date d'inscription : 01/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par rhinauer le Mer 28 Mai 2014, 19:52

Chers amis du FORUM, ce jour fut pour moi la consécration des efforts et des orientations que j'ai prises dans la gestion de cette ruche.
Je viens de récolter 18 kg operculé et il reste encore 10 kg à operculer dans la 2ème hausse.
avec cette récolte, Je vais donc clore les infos que je donnais sur la gestion de cette ruche toujours isolée.
J'ai ces derniers jours, posé une grille sur le trou de nourrisage (recouvert pas un couvercle en polystyrène sur une lame d'air, afin de permettre à la colonie d'avoir plus d'air, inspirée par le haut.
Il me semble que c'était bien, elles faisaient moins la barbe qui dure depuis 2 mois. Mais il n'y a pas d'essaimage de prévu et donc le fait d'avoir fait un nucléus a eu bon effet avec donc une colonie en plus avec une jeune Reine.
De toute façon je réponds aux questions que vous ne manquerez pas de me poser. Mais si une nouvelle intéressante apparait, je ne manquerai pas de vous en faire part.
La ruche se porte à merveille et l'isolation avec des matériaux sains est bénéfique pour le fonctionnement de la colonie dans son ensemble.
RHINAUER de Rhinau dans le 67

rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3041
Age : 71
ville et région : Alsace
Date d'inscription : 01/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par did le Mer 25 Juin 2014, 20:07

j'ai lu un peu en long et en travers ce qui se dit sur l'isolation d'une ruche. Difficile de se faire une idée dans tous ça. 
Là où j'habite il fait très froid l'hiver mais c'est un climat assez sec.
On peut avoir plusieurs mois autour des -15 et même parfois un ou deux jours jusqu’à -30
et deux ou trois fois des  chutes de neige assez importantes
J'envisage de fabriquer mes ruches
En premier lieu surement une 12 cadres pour mon unique ruche dans mon jardin, et des 10 cadres si j'en installe d'autres ailleurs. 
Et je me posais la question : isolation ou pas isolation ?
Certains par chez moi ont eu le problème de tout un tas de bestioles qui viennent se fourrer dans les isolants car le bois travaille et elles trouvent toujours une entrée.
J'avais pensé faire deux parois pour la ruche en 16 mm d'épaisseur en mélèze, et passer entre une bombe de mousse expansive puis refermer avec un liteau de bois et faire ainsi partout où je le peux.
Je ne sais pas trop si c'est viable comme truc, mais j'y réfléchis pour le mettre bien au point avant de me lancer. Si certains ont une idée ou des suggestions ou un simple avis. 
Car je débute et je n'y connais pas grand chose encore.

did
nymphe
nymphe

Masculin Nombre de messages : 63
Age : 51
ville et région : st Georges (Auvergne)
Date d'inscription : 23/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par Invité le Mer 25 Juin 2014, 20:16

salut Did

lances toi et apprends par TES expériences..

l'isolation ou non là n'est pas LA QUESTION

le souci majeur de la survie des abeilles est l'humidité en hiver

le reste après est l'environnement mellifère ET l'eau à proximité

ta mousse expansive est une bétise

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par Papouille le Mer 25 Juin 2014, 20:43

@ rinauher
J'avoue que j'ai un peu de mal à suivre. Le fait de récolter 28 kg de miel sur une ruche n'a rien d'extraordinaire et le mot consécration est un poil exagéré.
Je ne vois pas bien le rapport avec ta théorie sur l'isolation...

Papouille
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 694
Age : 54
ville et région : Picardie
Date d'inscription : 05/04/2014

http://rucherdephilippe.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par rhinauer le Mer 25 Juin 2014, 21:26

Ce n'est peut être pas extraordinaire pour certaines régions bien loties, mais par chez moi c'est bien quand je pense à ceux qui n'ont pas encore fait 1 seul kilo.
Je dis toujours nos contrées ne sont pas comparables, exemple chez moi l'acacia n'a rien donné cette année car trop frais, mais 2 semaines après la température est montée et vers les Vosges et dans le Haut-Rhin ils en ont fait.
La théorie sur l'isolation, c'est qu'elles consomment moins pour chauffer la ruche et tu peux télécharger mon étude un peu plus haut à la 6ème feuille, c'est l'édition 2, elle  déjà été téléchargée 35 fois, te gène pas.
il est vrai que c'est ma première de l'an dernier et actuellement elles sont toutes isolées à des degrés divers et les essaims sont en expansion alors que je lis que chez beaucoup c'est la stagnation ce qui n'est pas le cas chez moi.
Le fait est que maintenant la miellée diminue et elles étirent moins les cadres, mais elles remplissent à raz bord tout ce qui est étiré au max.


A ceux qui doutent, vous avez plusieurs ruches faites un essai, mais faites-le consciencieusement en éliminant les ponts thermiques, avec des matériaux propres et sains.

rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3041
Age : 71
ville et région : Alsace
Date d'inscription : 01/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par Papouille le Mer 25 Juin 2014, 22:01

Mouais.... Il me semblait pourtant que l'Alsace était plutôt une région favorable à l'apiculture...
Quant à ton étude je pense que dès le début tu fais fausse route. Les abeilles consomment paradoxalement moins en décembre et janvier quand la température est au plus bas, c'est la reprise de ponte qui fait augmenter la consommation. J'ai des plateaux ouverts jusque mi janvier avec une feuille d'isolant juste sous le toit et je n'ai pas non plus distribué de candi cet hiver quant aux pertes hivernales elles sont de O% depuis 2011.
Pour moi l'important c'est en premier lieu d'hiverner sur des populations très fortes avec des abeilles en pleine forme et une pression du varroa la plus basse possible.

Papouille
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 694
Age : 54
ville et région : Picardie
Date d'inscription : 05/04/2014

http://rucherdephilippe.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par rhinauer le Mer 25 Juin 2014, 22:21

Je ne pense pas avoir fait fausse route dès le départ.
Elles n'ont pas touché au miel operculé que ce soit en hiver ou au printemps etc..
Notre région a des endroits tellement diversifiés que selon l'endroit tout change.
Moi je suis au bord du Rhin à quelques centaines de mètres et cela me semble être une bonne chose avec beaucoup de bras d'eau et de plantes diversifiées.

rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3041
Age : 71
ville et région : Alsace
Date d'inscription : 01/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par Papouille le Mer 25 Juin 2014, 22:42

J'ai oublié de préciser que le  point primordial å l'installation d'un rucher est un environnement melllifère favorable.

Papouille
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 694
Age : 54
ville et région : Picardie
Date d'inscription : 05/04/2014

http://rucherdephilippe.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par Invité le Mer 25 Juin 2014, 23:49

L'environnement mellifère fait toute la différence

l'art  de l'apiculteur est de lutter contre le varroa


ensuite s'il faut avoir des chauves souris pour lutter contre la fausse teigne et autre

c'est tout bénef....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par rhinauer le Jeu 26 Juin 2014, 06:52

Complètement d'accord avec vous.
J'ai installé mon rucher dans mon jardin afin de ne pas subir de dégradation, ce qui m'est arrivé il y a 15 ans, ruches attaquées en été et renversées en hiver par -15° par des enfants et j'avais arrêté.

Si je ne peux faire plus en miel c'est que mes ruches sont sédentaires et si j'étais allé transhumer, j'aurais fait un carton avec une seule ruche et même 2 ou 3 essaims qui ont gonflé.
J'ai des chauves-souris tous les ans qui font des rondes dans mon jardin et je ne crains pas la fausse teigne.

rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3041
Age : 71
ville et région : Alsace
Date d'inscription : 01/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par eul' riolu le Jeu 26 Juin 2014, 08:17

did a écrit:
J'avais pensé faire deux parois pour la ruche en 16 mm d'épaisseur en mélèze, et passer entre une bombe de mousse expansive puis refermer avec un liteau de bois et faire ainsi partout où je le peux.
La puissance expansive de la mousse est très forte. Il te faut bien bloquer les parois sinon elles vont faire le ventre des deux cotés.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

eul' riolu
reine des abeilles
reine des abeilles

Masculin Nombre de messages : 13963
Age : 65
ville et région : Saone Doubs
Date d'inscription : 18/05/2011

http://www.lesfousdubois.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par did le Jeu 26 Juin 2014, 08:32

Ben l'idéal serais de mettre la mousse sans fermer puis couper le trop qui dépasse et fermer. 

Pour l'histoire du varroa une  solution si j'ai bien compris serait de mettre la grille sur toute la surface de la ruche.
Seulement après le froid entre en hiver alors ne serait'il pas possible de faire un système comme les cages à oiseau
Grille sur toute la surface et 2 cm en  dessous un plancher sur glissière que l'on puisse faire coulisser pour nettoyage et ainsi réglable + ou moins pour l'entrée d'air suivant les température extérieures.

did
nymphe
nymphe

Masculin Nombre de messages : 63
Age : 51
ville et région : st Georges (Auvergne)
Date d'inscription : 23/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par franz88 le Jeu 26 Juin 2014, 08:38

did,

Je ne suis pas très convaincu de la nécessité d'isoler à outrance ses ruches... ( je ne parle pas d'une isolation sous le toit, que je pense utile, et même nécessaire toute l'année...)

En hiver, les  abeilles ne chauffent pas la ruche, mais seulement la grappe: elles sont faites pour survivre ainsi...

Une isolation excessive risque de faire monter le taux d'humidité, ce qui n'est guère souhaitable...

D' aucuns auraient même démontré que ça aurait plutôt tendance à freiner le développement...ce dont je doute un peu...

Ce dont je suis sûr, par contre, c'est que l'impact n'est pas très significatif: une colonie forte sera forte au printemps, et le restera  si le temps le permet et si l'environnement est favorable...

Quant à fabriquer des ruches double paroi... c'est vouloir se donner bien du mal pour un résultat plutôt faible....Et je ne parle pas du poids desdites ruches.

Je dirais volontiers que si les ruches double paroi ont été abandonnées, c'est que leur intérêt était bien faible... Il faut toujours tenir compte de l'expérience acquise au cours du passé...Si son influence avait été déterminante, et dans le sens positif, ça se serait généralisé...ce qui n'est pas le cas...

Il y a certainement encore des "trucs" à trouver en apiculture... mais il faut tenir compte des pistes qui ont déjà été maintes fois explorées...et abandonnées...

Et , comme dit précédemment, l'environnement est la première condition du succès....mais tout le monde ne peut pas avoir le Rhin proche pour continuer à faire du miel en pleine sécheresse.... Heureux, rhinauer!!!!...

Sous le plancher grillagé, tu as en effet un plateau léger et coulissant qui te permet de contrôler les chutes de varroa, et qui coupe sensiblement les courants d'air... Mais il ne faut pas oublier que le plancher grillagé est fait pour avoir un échange d'air...et éliminer l'humidité et le gaz carbonique... Très utile pour déplacer des ruches...même si tu n'y penses pas maintenant...ça viendra sûrement...

franz88
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 2268
Age : 69
ville et région : Offroicourt VOSGES
Date d'inscription : 14/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par franz88 le Jeu 26 Juin 2014, 08:43

J'ai des planchers totalement grillagés:  aucun problème de ce côté: les abeilles ne craignent pas le froid de nos régions... (sauf, peut-être, si nous avions une vague de froid comme en février 56...: -15 à -20 pendant tout un mois...)

franz88
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 2268
Age : 69
ville et région : Offroicourt VOSGES
Date d'inscription : 14/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par rhinauer le Jeu 26 Juin 2014, 12:21

La seule façon, est de bloquer les parois avec de grosse plaque et des serre-joints.

rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3041
Age : 71
ville et région : Alsace
Date d'inscription : 01/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par did le Jeu 26 Juin 2014, 13:17

Comme je le dit il est courant que par chez moi qu'il fasse 1 mois d'affilée à -15° et même 2 ou 3 mois et des poussées jusqu'a -20° et -30°

Pour l'isolation je me renseigne pour être sur que ça vaut le coup, au moins pour celle de mon jardin que je ne déplacerai jamais et même la faire en 12 cadres.

J'ai le matériel pour le faire et le bois gratuit, donc pourquoi me priver ?

Merci pour vos avis je me ferais une idée au final. 

Je ne suis pas pressé pour les fabriquer.

did
nymphe
nymphe

Masculin Nombre de messages : 63
Age : 51
ville et région : st Georges (Auvergne)
Date d'inscription : 23/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 08:57


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum