Derniers sujets
» Projet de balance électronique
Aujourd'hui à 22:18 par Jobiere

» Feuille de cire gaufrée en plastique .
Aujourd'hui à 22:16 par Jobiere

» étude rucher combinant poulailler
Aujourd'hui à 22:08 par Zubr

» Frelon asiatique en ALSACE
Aujourd'hui à 22:06 par alaclem1640

» Quand fermer le dessous des planchers nicot ?
Aujourd'hui à 21:59 par Michel52

» rucher en montagne
Aujourd'hui à 17:52 par Vincent04

» Reda Anahal (l'apiculteur)
Aujourd'hui à 10:46 par gvsv82

» Miel de Kumquat
Aujourd'hui à 08:22 par squamatt

» Manchois ou manchot, les 2 mon capitaine
Aujourd'hui à 02:20 par Mouradalger

» Lio le savoyard
Aujourd'hui à 02:15 par Mouradalger

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Marque-page social
Conservez et partagez l’adresse de abeilles et apiculture sur votre site de social bookmarking

Ruche, Isolation et Varroa

Page 3 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par franz88 le Mar 25 Fév 2014, 09:14

Rhinauer,
Ce qui m'interpelle dans ton expérience et dans tes commentaires, et me mets un peu mal à l'aise, ce sont des "à prioris" , des suppositions un peu douteuses:

    Par exemple, dans une ruche isolée, la consommation est plus faible.... Qu'est-ce qui te permet d'affirmer cela, sans preuve, sans comparaison ???  Alors que c'est le contraire qui est plus que probable: plus la température est clémente et les abeilles actives, plus elles vont consommer... (c'est bien ce qui inquiétait tout le monde cet hiver!!!)

Dans l'ensemble de tes observations, que j'ai lues attentivement,  j'ai aussi la très nette impression que les conclusions sont tirées d'avance, et vont être celles que tu veux démontrer... Bref, ta démarche ne me semble pas très objective.

Il conviendrait de faire une comparaison sur plusieurs colonies de forces à peu près égales, isolées ou non, pour pouvoir en tirer des conclusions.

Cette observation qui voudrait que ta colonie ait passé tout l'hiver sans consommer de miel operculé est tout aussi étonnante, car s'il y avait eu autant de miel non operculé, il aurait certainement fermenté et toute la colonie serait morte  tout autant que le constat aucune mortalité en trois semaines...

Pour des observations de meilleure qualité, je te recommanderais d'équiper tes ruches de plancher grillagé ( sous  lequel tu trouveras les restes d'opercule dès octobre) ,  de couvre-cadres transparents et de fenêtres arrières...

J'ai en cours une expérience involontaire !!!! Quelle va être la différence entre les colonies dont le toit est isolé par 2 cm de polystyrène, et celles qui n'en ont pas...ceci sur plusieurs dizaines de ruches.
Si une différence nette dans le développement printanier se fait jour, je ne manquerai pas de le faire connaître.

Pour le moment, tout le monde se porte bien. Celles qui n'ont pas d'isolant ne sont pas montées sous le couvre-cadre...

franz88
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 2268
Age : 69
ville et région : Offroicourt VOSGES
Date d'inscription : 14/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par Invité le Mar 25 Fév 2014, 10:27



Nous avons un essaim dans une cheminée depuis au moins 10 ans.

Chaque année elle essaime et se porte à merveille sans soutien humain...

Où vont les essaims qui partent, je n'en sais rien et ne constate pas d'autre présence d'abeilles dans les alentours.

Est ce qu'ils meurent faute de pouvoir trouver des habitats adaptés ?

Je constate quand même que les abeilles ont trouvé dans la cheminée une ruche assez parfaite.

La brique est un matériau assez sain contre l'humidité et assez isolante contre le froid par rapport au béton ou une simple ruche de 25 mm d'épaisseur...

Donc, malgré ce qu'en disent certains, quand elles ont le choix, elles prennent un lieu avec la meilleure isolation possible .

Il est certain que certains essaims se logent dans d'autres lieux moins sophistiqués, mais sait on quel est le pourcentage de ceux qui résistent le mieux à l'hiver par rapport au lieu choisi: cheminées, troncs d'arbres ou autres ?

J'oubliais de dire, elles sortent par le haut avec une entrée en plein nord et l'autre en plein sud .

C'est aussi très différent d'une ruche avec une entrée en bas au sud est et ça va très bien !!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par rhinauer le Mar 25 Fév 2014, 13:14

A franz88: Pour mon étude.
Quand je dis que la consommation est au minimum, c'est que je n'ai pas de débris de cire sur le plateau, je vérifie tous les jours. Il en résulte une consommation minimum car elles ont besoin de moins chauffer, c'est comme une maison isolée.
J'ai visité le 17/02 et j'ai vu du miel encore ouvert cristallisé dans les cellules et à coté déjà du miel frais.
Pour l'étude, je me dis ce qui pourrait arriver et je vérifie si cela se confirme, activité, sorties, évacuation d'abeilles mortes (mes abeilles ne peuvent emmener d'abeilles mortes à la verticale sur 3 m pour passer au-dessus de la haie de bambous.
D'ailleurs en automne, les nuits sont encore douces, elles continuent le nettoyage et jettent depuis la planche de vol les mortes;
Mes conclusions sont le résultat d'observations réelles.
J'ai relaté d'autres observations qui n'étaient pas prévues, cirières à l’œuvre samedi la nuit odeur de cire fraiche au trou de vol, ce qui signifie aussi que les abeilles ventilent efficacement vers la sortie. Ça c'était pas prévu, c'est un constat.
Elles n'ont pas mis de propolis ou très peu sous le couvercle ce qui fait que l'air se réchauffe sous l'isolation avant de pénétrer dans la ruche et dirigé vers la sortie par les ventileuses.
En effet je ne peux comparer avec une autre ruche, mais je vais voir celles du voisin à 200m et la différence est nette.
Pour la grille du plateau, pour moi hors de question, allez voir CARI.BE. Je n'ai pas d'humidité ou très peu dans la ruche et mon ami spécialiste apicole, m'a dit que dans la nature les abeilles n'ont pas de grille et qu'elles mettent de la propolis sur chaque entrée d'air.
Maintenant, j'ai contacté notre assistant sanitaire et de toute façon je dois avoir une vérification car l'installation est neuve et la ruche dont est issue ma ruche a été vérifié il y a 4 ans.
Je vous remercie de toute façon pour votre réaction, elle me permet de vous répondre objectivement.
Vous êtes pas loin de moi, si ça vous tente, vous pouvez être le témoin du forum.
A + Rhinauer

rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3049
Age : 71
ville et région : Alsace
Date d'inscription : 01/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par apiscecropia le Mar 25 Fév 2014, 15:45

Cette fois oui je vous répond Rhinauer, car je n'ai jamais lu autant d'inexactitudes concernant le comportement des abeilles en hiver pour ne pas devoir répondre, mais ceci n'est pas une provocation ne déformez rien comme à votre habitude SVP , ok ?

1/° Vous prétendez faire une étude et vous choisissez juste pour ce faire un hiver qui n'est en rien comparable aux hivers (normaux) de votre région, Bravo !
2/ pour faire une étude objective et comparative on ne se base pas en comparant avec les ruchers des voisins mais avec ses propres colonies (exactement de même souche) qu'on à pris soin d'équilibrer au plus juste: force/ réserves/ âge de la reine et même âge des batisses et de tout ce qui participe et sert à la colonie,
3/ Partant de ceci, toute étude (sérieuse) ne peut réveller des résultats concrets seulement si elle est faite sur un nombre de ruches (identiques) suffisant, une bonne vingtaine face à un autre groupe d'une autre vingtaine doit être envisagé, ce qui est très loin d'être votre cas,
(sans compter vos voisins)
4/ pour encore donner un éventuel résultat, tout ceci doit être envisagé sur un bon nombre d'années, or vous n'attendez même pas la fin de cet hiver (très particulier) pour tirer des conclusions, constatations qui sont d'ailleurs certainement plus liées à la douceur exceptionnelle de l'hiver en cours, qu'a vos modifications, soyez en persuadé.

Justement, pour ce qui est de vos observations, vous estimez et comparez la baisse de consommation en revendiquant cet acquit et en le comparant à une maison bien isolée, mais vous confondez vos abeilles avec quoi ? et nous qui vous lisons, vous nous prennez pour qui ? car CECI EST FAUX (et démontré) une colonie consomme moins avec le froid, organisé en grappe d'hivernage qu' avec des températures plus douces et avec de l'activité, si vous constatez une non consommation des réserves, la cause est seulement à rechercher dans vos nourrissements hivernaux, ce dont bizarement vous ne parlez absolument pas ?

pour le reste de vos constatations qui sont à la hauteur de vos connaissances, je suis désolé mais elles se rapprochent plus de la plaisanterie ou du délire (voir de la confusion) que des observations d'un apiculteur raisonnable, je serai d'ailleurs curieux de connaître le volume moyen (vrai) qui est hiverné dans vos caisses et là, je suis certain (en vous lisant) que vous avez énormément nourri pour que vos cirières soient déjà au travail et vos ventileuses par obligation aussi, car, que je sache, il n'y a pas de miéllées précoce chez vous en ce moment !

Votre conclusion sur la non utilité du plancher aéré en est l'apothéose, soyez sérieux Rhinauer, ce plateau apporte d'innombrables services aux abeilles et en particulier pour lutter contre la varroase, (vous l'ignoriez ou chez vous ces bébétes vous ont épargnés ?) alors n'essayez pas de réinventer l'apiculture à votre façon, avec humilité plongez vous dans de la bonne litérature, écrite par des gens compétent et sérieux qui ont pris le temps (des années) à vérifier certaines choses concernant entre autre l'hivernage des abeilles avant de les écrire, et ils doivent simplement être remerciés pour ça, et vous au contraire, vous pensez (grace à votre étude fantaisiste de 3 mois) contrarier tous ces illustres travaux .

apiscecropia
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 573
Age : 46
ville et région : VAR et BdR
Date d'inscription : 28/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par Malaurane le Mar 25 Fév 2014, 18:13

Bonjour,

Je pense que Rhinauer nous la joue fine et provoque un tantinet afin de bénéficier, et nous avec, d’une grande leçon d’apiculture.

Le discours d’ Apiscecorpia est clair comme de l’eau de roche, pour qui veut bien comprendre, en plus d’être manifestement expérimenté.

Excellent.

Adishatz.

René.

Malaurane
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 276
Age : 75
ville et région : LABENNE 40
Date d'inscription : 07/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par rhinauer le Mar 25 Fév 2014, 18:39

Je ne joue pas fin, je ne mens pas quand je dis que je n'ai pas nourri les abeilles, ce serait grotesque envers tous ceux qui sont sur le forum.
Quand il dit qu'il n'y a rien chez à chercher en hiver, il se trompe, il ne connait pas la région.
La plaine du Rhin est comosée d'une variété de plantes incroyables, nous avons 7 variété des noisettiers qui fleurissent à des moments différents, les aulnes, les peupliers qui donnent déjà du pollen.
Sur une circonférence de 1 km il y a chez sur les bords du Rhin, 200 ruches. Et maintenant depuis dimanche les saules commencent à s'ouvrir avec de l'avance.
Je fait une étude, elle n'est pas parfaite, ça je le sais, mais elle a le mérite d'exister et tout est perfectible, je ne veux pas attendre 10 ans pour dire ce que j'ai observé.
Sachez que des membres sur le forum m'ont écrit en "MP" pour me soutenir et c'est pour eux que je mets les informations comme elles apparaissent, n'en déplaise à vous deux.
Et pour ceux que ça intéresse, j'ai fait tableau récapitulatif de tous les modèles de ruches que j'ai pu trouver, il est distribué en direct en privé après contact en MP.
A ce que je sache le plancher aéré n'a pas été inventé par les abeilles.

rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3049
Age : 71
ville et région : Alsace
Date d'inscription : 01/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par apiscecropia le Mar 25 Fév 2014, 20:17

Rhinauer restons courtois et surtout constructifs seulement pour ceux qui font la démarche de s'inscrire sur ce forum pour y glanner de bonnes informations et non pas l'inverse, ok ?
vous parlez d'une étude, pour étudier quoi ? ce que la plupart ont déjà fait avant vous, concernant l'hivernage des abeilles et du confort dont elles ont besoin ? et qui malheureusement pour vous, ont exactement expliqué le contraire de ce vous souhaitez démontrer ? il vous suffisait, comme je vous l'expliquais de vous plonger dans de la bonne litérature pour avoir la réponse et tous ceux qui ont lu sur le sujet savent tout ça,

déjà Lorenzo langstroth,(et il y à 140 ans) inventeur de la ruche à cadres mobiles, à eu besoin de convaincre que son invention était suffisante à hiverner une colonie d'abeilles dans des conditions d'hiver sévère, et il l'a fait ! et bien d'autres encore ensuite en démontrant comme l'avait fait Langstroth, justement tout à fait le contraire de votre étude, qu'une colonie suffisamment peuplée et avec suffisamment de réserves, pouvaient parfaitement hiverner sans aucunes paroies protectrices, celles-ci tout simplement remplacées par du grillage à mailles fines et uniquement pourvue d'un abri (toit) l'ensemble installé dans un lieu bien exposé et dépourvu de courants d'airs vifs, vous l'ignoriez ?

voilà la conclusion et le pourquoi de mes réponses, mais si vous avez la prétention de prouver par votre étude que tous ceux qui vous ont précédés sur le sujet sont des imbéciles, je vous en laisse l'entière responsabilité, car il me semble qu'il est certainement très intéressant sur un forum de se pencher sur un problème et pourquoi pas étudier le sujet, mais à condition que ce dernier n'est pas été déjà largement "épluché" et par les plus grand noms de l'apiculture, plus récemment frères Adam lui aussi, confronté à son climat ingrat de Buckfast s'est amplement penché sur les modifications qui pourraient aider les abeilles à hiverner, allez lire ses conclusions elles vont elles aussi exactement à l'inverse des votres !

Quand à vos justifications de ressources méllifères "prodigieuses" à proximité de votre rucher, soyez sympa n'agravez pas votre cas, tout ce que vous citez ne représente que des pollinées potentielles et non pas des ressources nectarifères et pour provoquer les cirières à batir il faut des rentrées de nectar (ou du nourrissement) et pas autre chose, et si vous me permettez, sur ce registre et concernant les premières "miéllées" je pense être bien placé pour vous décrire à quoi ça correspond pour le comportement des abeilles, car ici depuis presque un mois les amandiers sont en fleurs, la garrigue est déjà fleurie de romarins et d'ajoncs et les taluts et bords des champs sont couverts de pissenlits et d'abondantes autres fleurs sauvages et tout ce que je vous cite est abondamment nectarifère, alors SVP, sur ce point épargnez moi, si vos colonies ont réellement fait l'impasse de toucher à leurs réserves c'est qu'une autre forme de nouriture à pu pallier à celà, et ce n'est pas ni vos précautions à les "emmitoufler" ou l'abondance des fleurs des bords du Rhin en hiver, ça je vous le certifie, c'est uniquement ce que vous leur avez donné ou qu'elles ont pillées dans une ruche voisine !

apiscecropia
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 573
Age : 46
ville et région : VAR et BdR
Date d'inscription : 28/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par eul' riolu le Mar 25 Fév 2014, 20:37

Vive Azam et ses ruches Ferrari !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

eul' riolu
reine des abeilles
reine des abeilles

Masculin Nombre de messages : 13973
Age : 65
ville et région : Saone Doubs
Date d'inscription : 18/05/2011

http://www.lesfousdubois.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par Invité le Mar 25 Fév 2014, 20:39

L'apiculture:

Une grande famille de gens sympathiques et respectueux des personnes et du monde animal.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par rhinauer le Mar 25 Fév 2014, 20:59

Je ne vais pas me laisser intimider par un jeunot qui gesticule comme un apiculteur noir.
Et que vive l'apiculture sous toute ses formes.

rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3049
Age : 71
ville et région : Alsace
Date d'inscription : 01/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par sauvapic le Mar 25 Fév 2014, 23:30

Je pense que comme l'a dit apiscecropia les personnes comme Lanstroth ou Dadant, Prost, Phillipe et j'en oublie, pour venir plus près de nous ici au Québec Chapleau  avec son fond grillagé et tout ceux qui ont œuvré pendant des années pour l'apiculture avec des centaines de ruches et des dizaines  de ruchers ne sont pas des nuls , que c'est grace à eux si aujourd'hui on est capable de sauver les abeilles...
Sur ce, à bon entendeur salut, le débat est passionnant. Wink

_________________
" Il faut suivre la voie de ses rêves, même si le chemin est difficile.... C'est ainsi qu'on réalise sa vie."  


On peut pas plaire à tout le monde... L'administrateur de ce forum est incontrôlable. Soyez vigilant !

sauvapic
reine des abeilles
reine des abeilles

Masculin Nombre de messages : 6196
Age : 66
ville et région : Baie-du-Febvre ,Québec,Canada
Date d'inscription : 08/03/2010

http://sauvapic@apiculture-france.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par jean-louis le Mer 26 Fév 2014, 20:04

Very Happy  Very Happy 

Bonsoir à tous,

Je viens de lire ce fil du début à la fin, sans manquer une virgule ! Passionnant, vraiment .....un peu fort quelquefois pourtant !

Je retiens néanmoins le fait que le toit doit être isolé été comme hiver. Je l'imaginais ainsi mais pour l'instant je ne l'ai lu nulle part ou l'info m'a déjà échappée. Embarassed 

Donc merci à vous pour la leçon.

jl

jean-louis
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 100
Age : 68
ville et région : Neuwiller Alsace
Date d'inscription : 25/02/2014

http://www.sosnature.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par Invité le Mer 26 Fév 2014, 20:30

En fait c'est simple.

Il suffira de voir si l'hiver doux que l'on a eu aura permis de constater si les pertes de colonies sont moins importantes que lors des hivers normaux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par petrole59 le Mer 26 Fév 2014, 20:43

Dino71 a écrit:En fait c'est simple.

Il suffira de voir si l'hiver doux que l'on a eu aura permis de constater si les pertes de colonies sont moins importantes que lors des hivers normaux.

Nos avettes consomment plus+ quand il fait doux et qu'elles ne rentrent pas de nectar car elles recherchent nectar et pollen .

Les colonies meurent souvent au printemps, peu l'hiver.

_________________
Petrole

petrole59
abeille gardienne
abeille gardienne

Masculin Nombre de messages : 6262
Age : 49
ville et région : Cambrai nord
Date d'inscription : 17/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par eul' riolu le Mer 26 Fév 2014, 21:08

petrole59 a écrit:
Les colonies meurent souvent au printemps, peu l'hiver.
question question

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

eul' riolu
reine des abeilles
reine des abeilles

Masculin Nombre de messages : 13973
Age : 65
ville et région : Saone Doubs
Date d'inscription : 18/05/2011

http://www.lesfousdubois.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par Invité le Mer 26 Fév 2014, 21:23

petrole59 a écrit:
Nos avettes consomment plus+ quand il fait doux et qu'elles ne rentrent pas de nectar car elles recherchent nectar et pollen .

Les colonies meurent souvent au printemps, peu l'hiver.

Je ne dis pas que elles vont moins mourir pendant l'hiver doux.

Je veux dire que on verra si en 2014 le pourcentage de pertes sera inférieur à une année froide.

Au 1 juin 2014 par exemple, comparez avec le 1 juin 2013 le nombre de ruches encore peuplées.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par eul' riolu le Mer 26 Fév 2014, 21:36

Je n'ai jamais entendu parler de pertes printanières, mais uniquement de pertes hivernales.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

eul' riolu
reine des abeilles
reine des abeilles

Masculin Nombre de messages : 13973
Age : 65
ville et région : Saone Doubs
Date d'inscription : 18/05/2011

http://www.lesfousdubois.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par spoutnik le Mer 26 Fév 2014, 22:40

eul' riolu a écrit:Je n'ai jamais entendu parler de pertes printanières, mais uniquement de pertes hivernales.

Ni hivernales, ni printanières, mais juste à la jonction des 2 saisons; période qui diffère suivant les régions et les climats.

C'est souvent là le danger  What a Face

spoutnik
Donateur
Donateur

Masculin Nombre de messages : 152
Age : 60
ville et région : Forez (Auvergne)
Date d'inscription : 12/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par sauvapic le Jeu 27 Fév 2014, 03:23

spoutnik a écrit:
eul' riolu a écrit:Je n'ai jamais entendu parler de pertes printanières, mais uniquement de pertes hivernales.

Ni hivernales, ni printanières, mais juste à la jonction des 2 saisons; période qui diffère suivant les régions et les climats.

C'est souvent là le danger  What a Face

+1 Ouii, la la jonction peut etre fatale, car s'il ne reste pas assez d'abeilles d'hiver pour élever celles qui vont naitre ben là c'est patratac.....

_________________
" Il faut suivre la voie de ses rêves, même si le chemin est difficile.... C'est ainsi qu'on réalise sa vie."  


On peut pas plaire à tout le monde... L'administrateur de ce forum est incontrôlable. Soyez vigilant !

sauvapic
reine des abeilles
reine des abeilles

Masculin Nombre de messages : 6196
Age : 66
ville et région : Baie-du-Febvre ,Québec,Canada
Date d'inscription : 08/03/2010

http://sauvapic@apiculture-france.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par petrole59 le Jeu 27 Fév 2014, 07:53

Oui je me suis mal exprimé , chez nous c'est souvent le début du printemps.

La jonction des deux saisons comme disent Spoutnik et Sauvapic .

_________________
Petrole

petrole59
abeille gardienne
abeille gardienne

Masculin Nombre de messages : 6262
Age : 49
ville et région : Cambrai nord
Date d'inscription : 17/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par apiscecropia le Jeu 27 Fév 2014, 09:14

Dino71 a écrit:En fait c'est simple.

Il suffira de voir si l'hiver doux que l'on a eu aura permis de constater si les pertes de colonies sont moins importantes que lors des hivers normaux.

En fait pas aussi simple Dino,

Pour qu'un Hivernage soit "naturellement" facilité, il faut surtout regarder l'automne qui l'a précédé et qui aura permis (comme cette année) une abondance des rentrées et de l'élevage, ensuite la longueur de l'hiver à plus d'importance que sa rigueur, pour permettre (ou pas) le relais des nouvelles abeilles avec celles qui ont assurées l'hivernage, tu ne peux donc faire un simple raccourci en ne retenant que la rigueur ou la douceur de l'hiver comme expliqué ci-dessus par pétrole en reprenant les posts de Spoutnik et Sauvapic .

Tu peux facilement constater ceci sur les années passées et encore pour exemple, chez nous en provence, ou habitué à un bel automne, très souvent certaines ruches sont récoltées très tard (récolte en septembre de la Sarriette) si l'automne est gaché dès octobre par une arrivée précoce du froid et du mauvais temps, malgrè l'hiver Provençal qui est assez court, c'est dans ce contexte que les pertes sont ici les plus importantes.

apiscecropia
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 573
Age : 46
ville et région : VAR et BdR
Date d'inscription : 28/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par rhinauer le Ven 28 Fév 2014, 08:22

Bonjour à tous,
Puisqu'il semble que des membres de notre forum doutent de la sincérité de mon étude en général et de l'état de la colonie en particulier, j'invite ceux qui dont la distance n'est pas un problème à venir de par chez moi pour examiner avec moi la ruche en question.
Je pense à "Michel16" qui est le plus proche, mais tous sont invités.
Rhinauer

rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3049
Age : 71
ville et région : Alsace
Date d'inscription : 01/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par Invité le Ven 28 Fév 2014, 11:13

apiscecropia a écrit:
En fait pas aussi simple Dino,

Pour qu'un Hivernage soit "naturellement" facilité, il faut surtout regarder l'automne qui l'a précédé et qui aura permis (comme cette année) une abondance des rentrées et de l'élevage, ensuite la longueur de l'hiver à plus d'importance que sa rigueur, pour permettre (ou pas) le relais des nouvelles abeilles avec celles qui ont assurées l'hivernage, tu ne peux donc faire un simple raccourci en ne retenant que la rigueur ou la douceur de l'hiver comme expliqué ci-dessus par pétrole en reprenant les posts de Spoutnik et Sauvapic .

Tu peux facilement constater ceci sur les années passées et encore pour exemple, chez nous en provence, ou habitué à un bel automne, très souvent certaines ruches sont récoltées très tard (récolte en septembre de la Sarriette) si l'automne est gaché dès octobre par une arrivée précoce du froid et du mauvais temps, malgrè l'hiver Provençal qui est assez court, c'est dans ce contexte que les pertes sont ici les plus importantes.

Évidemment un hiver peut être précoce, tardif, long, court, humide, sec....

Il n'y a jamais deux hivers qui se ressemblent exactement.

Soit on essaye quand même de faire deux ou trois catégories d'hiver pour faire quelques comparaisons, soit on arrête tout car on pourra toujours trouver un point pour contester les résultats d'une étude si sérieuse soit elle !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par rhinauer le Ven 28 Fév 2014, 13:04

On arrête pas en cours de route, car on va le regretter.
Ce qu'il faut noter obligatoirement ce qui se passe, même si on a des doutes.
Qui ne fait rien n'a rien.
Il est des gens qui font tout par les livres et n'ont jamais remis en cause quoi que ce soit.
On sait très bien que les ceux qui pondent des livres se permettent des écarts qui après coup s'avèrent être un peu faux.
Les récentes affaires sanitaires qui passent en justice en sont la preuve.

rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3049
Age : 71
ville et région : Alsace
Date d'inscription : 01/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par apiscecropia le Ven 28 Fév 2014, 13:55

Dino71 a écrit:
apiscecropia a écrit:
En fait pas aussi simple Dino,

Pour qu'un Hivernage soit "naturellement" facilité, il faut surtout regarder l'automne qui l'a précédé et qui aura permis (comme cette année) une abondance des rentrées et de l'élevage, ensuite la longueur de l'hiver à plus d'importance que sa rigueur, pour permettre (ou pas) le relais des nouvelles abeilles avec celles qui ont assurées l'hivernage, tu ne peux donc faire un simple raccourci en ne retenant que la rigueur ou la douceur de l'hiver comme expliqué ci-dessus par pétrole en reprenant les posts de Spoutnik et Sauvapic .

Tu peux facilement constater ceci sur les années passées et encore pour exemple, chez nous en provence, ou habitué à un bel automne, très souvent certaines ruches sont récoltées très tard (récolte en septembre de la Sarriette) si l'automne est gaché dès octobre par une arrivée précoce du froid et du mauvais temps, malgrè l'hiver Provençal qui est assez court, c'est dans ce contexte que les pertes sont ici les plus importantes.

Evidemment un hiver peut être précoce, tardif, long, court, humide, sec....

Il n'y a jamais deux hivers qui se ressemblent exactement.

Soit on essaie quand même de faire deux ou trois catégories d'hiver pour faire quelques comparaisons, soit on arrête tout car on pourra toujours trouver un point pour contester les résultats d'une étude si sérieuse soit elle !

Bien entendu et c'est la raison pour laquelle, toute "étude sérieuse" doit obligatoirement être conduite sur un bon nombre d'années, en considérant chaque saison et surtout, la qualité de l'automne et la longueur de l'hiver, pour recouper et demontrer entre eux les résultats des années similaires aussi bien que ceux les années extrêmes et donc ceci ne peut raisonnablement, rarement se faire un hiver sur l'autre.


apiscecropia
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 573
Age : 46
ville et région : VAR et BdR
Date d'inscription : 28/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:22


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum