Derniers sujets
» kit miellerie
Aujourd'hui à 13:27 par Apid'jo

» étude rucher combinant poulailler
Aujourd'hui à 13:07 par Apid'jo

» Prestation de services
Aujourd'hui à 12:33 par Laurent12

» Lio le savoyard
Aujourd'hui à 12:19 par JCF

» Projet de balance électronique
Aujourd'hui à 11:00 par api68127

» Elles hibernent...
Aujourd'hui à 10:28 par BSM73

» rentrée de pollen en plein décembre
Aujourd'hui à 07:38 par jeanpierre 24

» Manchois ou manchot, les 2 mon capitaine
Aujourd'hui à 06:32 par michelfr30

» Cadres de hausses
Aujourd'hui à 05:18 par sckorpion

» Ma recette de candi
Aujourd'hui à 00:15 par sauvapic

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Marque-page social
Conservez et partagez l’adresse de abeilles et apiculture sur votre site de social bookmarking

ruche warré, les avis divergent

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ruche warré, les avis divergent

Message par Invité le Mar 21 Déc 2010, 17:25

bonjour à tous
Ce petit sujet, non pas pour créer une polémique, mais pour échanger, c'est un éleveur qui a écrit ce texte, je pense que son expérience est importante, et peut permettre d'éviter à certaines personnes envoutées par le mirage de "l'écologie", de se planter, c'est ce qui est arrivée à des amis, qui ont perdu leurs 15 ruches parcequ'ils pensaient que la nature et la warré etaient plus fortes que varroa. ils ont surement commis des erreurs (certains s'en sortent très bien avec la warré).
Le site de cet éleveur est un site commercial, mais vous trouverez de nombreuses infos, et articles bien péchus, (je signale au passage que je ne connais pas ce monsieur).


http://www.abeille-et-nature.com/traitement_varroa.htm date de révision : 21/12/2010

Ruches Warré:
A partir de 2011, nous ne pourrons plus fournir d'essaims Warré que ce soit sur cadres ou sur barrettes

Je vous recommande de reconsidérer le discours qui tente de faire vibrer en vous le coté écologique des choses et je m'en explique sur cette page.



Abeilles au travail du remplissage des cadres de leur cire Quel intérêt réel pour La ruche Warré ?
Le format des Ruches Warré n'est en définitive pas si intéressant que cela hormis le fait que les ruches soient légères à transporter . Sans vouloir soulever de polémique, (chacun achètera après tout le modèle de ruche qu'il voudra, à condition que ce soit de manière éclairée et conduira ses colonies comme il l'entend, l'essentiel n'est-il pas le bien-être de nos abeilles ?), le Format Warré est difficile à conduire quand on n'habite pas le midi de la France. A petits formats, petites colonies à moins que ne dresser des "tours HLM", constituées de 3 ou 4 corps.


La surveillance du couvain est très importante. Elle permet de connaître l'état de santé de la colonie

Le format des ruches Warré a son avantage mais aussi ses inconvénients.
Pour ce qui concerne le varroa, prédateur de l'abeille, la ruche Warré offre ni plus ni moins d'avantages ou d'inconvénients comparativement aux ruches d'autres formats (comparaison faite sur un même type d'abeilles).
Un des principaux inconvénients mais en même temps tout à l'inverse un avantage de la ruche Warré est qu'il faut compter sur une surveillance implacable du développement, surtout au printemps ! Et si on parle de développement, j'ai constaté que pour qu'une colonie reste prospère, il faut autre chose que de l'abeille noire qui ne se complait pas du tout dans ce format ! En effet, sachant qu'une reine a une capacité de ponte de 1000 jusqu'à 2000 œufs par jour, la ruche risque fort de se trouver trop populeuse pour l'espace dont elle dispose à moins qu'elle ne dispose d'un ou deux étages supplémentaires pour son développement. Là un nouveau dilemme à résoudre qui me pousse à dire que si vous lui mettez trop d'espace pour son développement, vous allez la refroidir et vous risquez de vous retrouver avec une colonie atteinte de mycose en un rien de temps. Si en revanche vous la surveillez bien (donc la visitez très régulièrement) vous saurez quand précisément placer un nouvel élément de corps.
Et bien très honnêtement, je trouve que ce n'est pas une ruche à mettre dans les mains d'un débutant car c'est tout sauf facile.. contrairement à ce qui se dit. Je ne dis cependant pas que c'est impossible même pour un néophyte.
Autre fait à considérer:
Parmi tous les formats de ruches dont je dispose dans mon élevage, la ruche Warré est la seule qui essaime en abandonnant le couvain. Cela ne vous dit peut-être rien si vous êtes débutant mais sachez que l'abeille n'abandonne jamais le couvain vivant. C'est du reste un atout pour les apiculteurs qui veulent "fixer" des essaims naturels capturés dans la nature

L'année dernière, j'ai mis en production 90 essaims Warré. Parmi tous ceux que j'ai vendus, bon nombre n'ont pas passé leur premier hiver (il s'agit essentiellement des essaims pourtant bien confirmés et en excellent état sanitaire, commercialisés ailleurs qu'en plaine ou midi). Comparativement à cela, presque tous les essaims Dadant ou Voirnot produits (150) ont passé leur premier hiver y compris en montagne jusqu'à 1800 m ! (je dis presque parce que les seuls qui ont péri l'ont été à cause d'erreurs de pratique reconnues de leur Berger)

Enfin, quand je compare la vitesse de développement d'une ruche Warré avec une ruche Voirnot modifiée en hauteur Dadant ou une ruche Dadant, ou une ruche Langstroth, ou Quentin, il n'y a pas photo ! Parole de Pro ! Puisque le format est plus petit la vitesse de développement est ralentie.
L'apiculture, qu'elle soit ancestrale ou moderne, a ses fondamentaux. Et ce n'est pas parce que la ruche Warré a eu son heure de gloire dans une période de guerre et d'après guerre (période où tout moyen était bon tant il manquait cruellement de sucre) qu'il faille la mettre sur un piédestal. N'oublions pas qu'elle est tombée dans les oubliettes aussi vite qu'elle n'est apparue contrairement à la ruche Voirnot ou la ruche Dadant ou Langstroth.
L'ironie du comble réside dans le discours où l'on préconise de vitrer la ruche afin de ne pas avoir à l'ouvrir, et que du reste vous pourrez admirer les abeilles derrière la vitre ! Au début, vous verrez courir quelques abeilles le long des parois vitrées de la ruche. Mais sachez que vous ne la verrez pas travailler car le travail se passe à l'intérieur des cadres et non pas sur les cadres extérieurs ou de rives.. Les vitres ne permettront qu'aux très jeunes enfants de regarder (mais quand on veut montrer, ou faire de la pédagogie, il vaut mieux être équipé d'une ruche de démonstration? C'est ce qu'il y a de mieux car on place généralement dedans, un cadre ou deux de couvain)
Quand je lis qu'on ne doit pas déranger les abeilles, je suis d'accord à condition d'ajouter le mot "inutilement". Il est vrai qu'on n'a pas besoin d'ouvrir la ruche tous les jours. Une visite tous les 6 jours en saison permet au Berger des abeilles d'éviter ou de contrôler un éventuel essaimage. Ceci étant dit, si vous pensez que vous ne devez pas déranger les abeilles (même utilement), laissez-les dans la nature ! Elles seront certainement mieux qu'être observées comme des lions en cage.

A mon humble avis, la ruche Warré conviendrait mieux à des personnes qui ont déjà acquis une première expérience en apiculture à moins d'être solidement parrainé. L'apiculture ne se résume pas à acheter une ruche dans une main et se munir d'un bouquin dans l'autre main (que ce soit pour n'importe quel type de ruche d'ailleurs). Du reste, pour mieux se rendre compte de la situation, je conseille aux personnes fixées dans l'idée de démarrer avec une ruche Warré, d'acquérir un nombre identique de ruches Warré et de ruches Dadant ou Voirnot modifiées afin de se forger une opinion qui ne sera pas influencée par le "dernier qui a parlé". Puis, expérience oblige, chacun trouvera son intérêt pour l'un ou l'autre des types de ruches, voire même peut-être les deux ? Pourquoi pas ? Car encore une fois, je ne dis pas que la ruche Warré est impossible, mais je pense que ce n'est pas une ruche qui s'inscrit dans le durable.


Sur cette photo, les abeilles ont tiré
11 cadres dans une portion de
ruche abandonnée Un essaim s'établit-il naturellement sur 8 Cadres ?
Cette allégation ne tient pas scientifiquement ni naturellement du reste mais tend plutôt à argumenter et justifier le format de cette ruche Warré. En effet, si vous observez la nature, vous comprendrez que le nombre de rayons est directement proportionnel au volume dont disposent les abeilles et non pas à un nombre référent. Un cadre, ou "rayon" si on enlève la structure a une épaisseur approximative de 25 à 26mm. Il faut un minimum d'espace entre chaque cadre ou rayons soit entre 10 et 11 mm. Or, les abeilles ne vont pas spécifiquement tirer leurs rayons dans une parallèle aux rives mais en fonction de l'orientation Nord/Sud de façon à obtenir la meilleure isolation possible. Par conséquent, une ruche Warré qui mesure 30 cm x 30 cm a une diagonale de 42 cm (42,42 pour être précis) soit un maximum de 11 cadres si les abeilles décident de tirer leurs rayons dans la diagonale !
Dans la nature, supposons une cheminée ou un tronc d'arbre, le nombre de rayons sera donc un multiple d'environ 36mm et non pas de manière systématique un nombre de 8.
Ce qui en revanche favorise un bon bien être des colonies semble être un espace suffisant qui permette un bon développement pour le couvain.  
Alors oui, effectivement si vous définissez une ruche de section interne de 30 x 30, vous ne pourrez pas disposer plus de 8 cadres dans une parallèle aux rives mais cela n'en fait pas un format idéal pour autant ! Tous les apiculteurs pros vous le confirmeront: pour qu'une colonie soit bien portante sur le long terme, il faut du monde.. beaucoup de monde ! Plus le volume est restreint, moins il peut contenir d'abeilles et tôt ou tard, il se passera quelque chose..


Plus d'éléments ?
OK.. Lors de la prochaine saison, ou lorsque ce sera la période d'essaimage, prenez un carton de 30 x 30 (au format d'une ruche Warré), et piégez un essaim naturel. Afin qu'il s'habitue au carton, enfermez le dans une pièce fraîche pendant 3 jours. quand vous ouvrirez votre carton, vous aurez la drôle de surprise de compter au minimum 10 rayons ! (laissez lui quelques jours quand même pour qu'il construise..)  




Ruche Warré: Une Petite mise au point:
Beaucoup pensent à tord que je suis un détracteur de la Ruche Warré. Bien loin de là cette idée et c'est ne pas me connaître du tout que d'affirmer ce genre de propos;
En revanche, ce qui me hérisse c'est la présentation qui en est faite. La ruche Warré est présentée comme "la ruche écologique". Or, Toute ruche, quelque soit son format peut être conduite sous une forme écologique, y compris une ruche en plastique alimentaire ! Ce n'est pas la ruche qui fait qu'elle est écologique mais la façon de conduire ses colonies. Avant l'abbé Warré, il y a eu l'abbé Voirnot dont la ruche a été en apiculture l'une des meilleures qui soit surtout à sa genèse avec déjà le format divisible repris plus tard par Warré. La ruche Voirnot reste toujours exploitée depuis sa création alors que l'on tente de réinventer l'apiculture en ressuscitant la Ruche Warré en lui associant le mot "écolo..". Après tout, pourquoi pas .. Mais si les mêmes efforts aussi bien pécuniaires que temps passé avaient été consacrés à un format classique de ruche, la réussite aurait été totale et moins risquée.
Les barrettes sont présentées comme un moyen écologique de construction car dans la nature, les abeilles n'ont pas de cadres.. c'est un argument juste. Mais réfléchissons un instant.. Le volume que représente le cadre en bois serait-il un inconvénient ? Je ne le pense pas car les baguettes d'un corps de cadre n'occupent en définitive, qu'une place infime. A l'inverse, ils offrent un confort indéniable et incontestable pour l'apiculteur dont le rôle essentiel est de prendre soin de ses abeilles. On peut très bien introduire des cadres nus avec une petite bande amorce et sans cire gaufrée, tout autant qu'une simple barrette équipée de la même sorte. Ce qui, il y a quelques décennies, a poussé à l'usage du cadre, était très certainement l'extracteur ou centrifugeuse car les rayons à miel d'un cadre était plus faciles à extraire qu'un cadre sur barrette. De même, lors des visites de contrôle sanitaire que doit impérativement effectuer le berger des abeilles, les manipulations des cadres rendent cette tâche plus confortable et surtout plus rapide dans la manipulation.

Sur cadres, nous obtenons une vitesse de construction identique aux simples barrettes car elles construisent selon leur méthode et non selon une méthode imposée par une cire gaufrée, pratique utilisée dans l'apiculture traditionnelle, qui impose une dimension de construction des cellules et des cires qui viennent d'on ne sait où, même fournies avec une qualité dite bio. .
Il est plus difficile de réussir avec une ruche Warré qu'un autre type de ruche classique qui a fait ses preuves dans le milieu professionnel. Encore une fois je ne dis pas que c'est impossible car Quand on sait conduire une colonie, on est capable de conduire n'importe quelle ruche à condition que celle-ci, offre une perspective d'installation et de confort sur le long terme pour nos abeilles. Il n'y a pas en définitive de bons ou de mauvais formats dans les ruches commercialisées à ce jour mais il y a des formats plus difficiles à travailler que d'autres. Dans tous les cas, Il y a des règles de base à respecter quelque soit le type de ruche exploitée, dont notamment, la surveillance de l'activité de la reine et de la colonie et un engagement personnel de tout apiculteur, à respecter les règles de bonnes pratiques apicoles. Pour ce faire, il est impératif de visiter régulièrement le couvain et l'état sanitaire de la ruche (sans toutefois abuser). Cela permet d'anticiper plutôt que subir ou constater trop tard. Ne pas le faire vous conduira tôt ou tard à une catastrophe écologique !

De mon point de vue, conduire une ruche sur cadres ne change donc rien sur le plan "écologie", le cadre n'étant présent que pour canaliser les abeilles et surtout, faciliter le travail de l'apiculteur (Un berger laisse-t-il ses brebis sans les conduire ou sans passer du temps à les observer ?). Les abeilles peuvent construire leur cire elles-mêmes sans présence de cires gaufrées qui leur imposent un travail qui n'est pas le leur.. De plus, les cires gaufrées proposées sur le marché n'ont rien de cires biologiques à moins d'y mettre le prix ! Si vous utilisez un cadre nu (sans cire gaufrée ni filage métallique), le miel qui en coulera sera tout aussi pur qu'un miel produit sur une barrette seule, cela ne fait aucune différence même dans le domaine du Bio. (J'ouvre ici juste une parenthèse pour souligner que le cahier des charges du bio en apiculture me fait bien hausser les épaules, car quand on voit que le thermopaint est autorisé.. alors que, des études des miels ont souligné la présence de traces d'aluminium.. c'est vraiment n'importe quoi !)
Puisque les cadres ne sont pas construits sur des cires gaufrées filées, ils ne peuvent malheureusement pas passer à l'extracteur mécanique à moins que d'être équipé de paniers ou qu'il s'agisse d'un extracteur tangentiel . Le miel sera donc consommé "au couteau" ou vendu rayons complets (donc plus facilement commercialisable surtout chez une clientèle avertie). Quel avantage alors d'utiliser des cadres ? En fait et j'insiste sur ce fait, c'est surtout pour une meilleure manipulation, lors des visites de contrôle car il est indispensable de surveiller le développement du couvain. A plus fortes raisons dans des ruches de petits formats, car au printemps, elles ont plus vite fait d'essaimer qu'une ruche de plus grandes dimensions.




Pour bien débuter en apiculture l'important est de ne pas commettre d'erreur ou le moins possible. La ruche Warré est maintenant pour moi non pas une erreur mais un format de ruche dans lequel mes abeilles m'ont prouvé qu'elles n'étaient pas bien..   Une dernière fois, je n'ai rien contre les ruches Warré, mais pour ce qui me concerne, je jette l'éponge (si vous êtes vraiment accroc je vends tout mon stock de ruches warré, il doit m'en rester une trentaine   mais je les vends sans abeilles car je n'ai pas envie de jouer ma réputation d'éleveur)
Quand on souhaite démarrer le loisir de l'apiculture, on doit avant tout être animé d'un profond respect pour l'abeille. Vous avez maintenant un autre avis; c'est le mien et j'en assume pleinement ce que j'ai écrit.


Alors s'il vous plait ! Partez sur un classique de l'apiculture, un classique qui a fait ses preuves depuis des décennies et qui perdure de nos jours.. Débutez votre apiculture avec un format Dadant ou Voirnot modifiée ou Langstroth et revenez plus tard, quand vous maîtriserez l'apiculture, sur un format Warré pour vous amuser.. vous comprendrez alors que je n'avais pas tord.





Regardez ce qu'ils en disent..ici

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ruche warré, les avis divergent

Message par ced le Mar 21 Déc 2010, 18:39

Je suis bien d'accord avec toi. il faut d'abord s'exercer sur des formats dits classiques avant de se lancer sur d'autres formats qui demandent un peu plus de connaissances  tout en sachant que de garder les meme modèle dont l'exploitation est bien plus facile.

ced
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 823
Age : 44
ville et région : nievre
Date d'inscription : 26/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: ruche warré, les avis divergent

Message par pierrolefou le Mar 21 Déc 2010, 19:43

Bonsoir.
On vit une époque où etant blasé de tout on cherche des trucs nouveaux pour se faire mousser ou pour s'occuper les neurones et comme on n'a plus d idées, on reprend les vieilles!!! et pour certain ça fait du commerce!!.
Chacun se cherche et se trouve dans l'apiculture qu'il souhaite.
Déjà quand tu es pro la warré c'est meme pas la peine d'y penser.
La langstroth c'est bien pour contrer l'essaimage, élever,  changer les cadres noirs mais je n'aime pas extraire dans les cadres où il y a eu du couvain, hausses lourdes, et il faut trop nourir en hivernage sur un corps.
J'ai des dadants c'est plus lourd pour la transhumance mais les hausses sont plus légères, avec les grilles pas de couvain dans les hausses. Je nourris très peu car il y a du volume pour le stockage.
La warré a le gros avantage de faire de l'apiculture à peu de frais surtout avec les barrettes. Après il faut pas confondre.... écolo et travail de 100 ans en arrière... on a beau extraire par écoulement naturel comme au siècle dernier  mais faut pas réver la pollution est là.
Ce n'est pas une critique, je reprouve l'image que donnent certains, et je ne parle pas que de l'apiculture , à ce qui est :
écolo.... bio ....naturel...raisonné.  Moi je finis par ne plu' m y retrouver.
a+ santa

pierrolefou
abeille magasinière
abeille magasinière

Masculin Nombre de messages : 1432
Age : 59
ville et région : 47
Date d'inscription : 29/10/2009

http://Pierrolefou.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ruche warré, les avis divergent

Message par ferro le Ven 01 Mai 2015, 15:57

Bjr
J'ai récemment lu le témoignage d'un api qui n'a pas de ruche Warré dont les colonies hivernant sur moins de cadres se portaient nettement mieux à la sortie de l'hiver....

ferro
larve
larve

Masculin Nombre de messages : 42
Age : 39
ville et région : Alsace, Haut-Rhin
Date d'inscription : 08/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: ruche warré, les avis divergent

Message par franz88 le Ven 01 Mai 2015, 16:24

Pourquoi relancer ce sujet qui fait l'unanimité...contre...

franz88
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 2268
Age : 69
ville et région : Offroicourt VOSGES
Date d'inscription : 14/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: ruche warré, les avis divergent

Message par DocBB le Sam 16 Mai 2015, 10:43

si tu vas un peu sur le site tu comprend sa démarche, c'est purement commercial

Ainsi, je vous donne ce conseil en vous invitant à vous initier avec ce qui marche bien: la ruche Dadant. C'est un standard mondial et pas seulement français ou parisien. Si vous souhaitez vous initier à l'apiculture, ne démarrez pas avec autre chose ou bien à la limite avec de la Voirnot ou Langstroth. Plus tard, quand vous aurez acquis les connaissances de base et une bonne expérience, vous aurez tout loisir de vous initier à d'autres formats.
L'avantage avec la ruche Dadant, c'est que tous les revendeurs de matériels disposent de tous les accessoires puisque c'est la ruche par excellence qui est exploitée à plus de 90% dans le monde des apiculteurs.


en gros "te bile pas coco on a tout à te vendre ici"
face à de tels arguments on ne peut que capituler

DocBB
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 106
Age : 54
ville et région : Saint Denis de La Réunion
Date d'inscription : 03/09/2014

http://tchantches-apicultures.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ruche warré, les avis divergent

Message par pierro91 le Lun 18 Mai 2015, 16:03

Moi je ne serai pas aussi catégorique contre la warré.
Je n'ai que des dadants et je trouve que mes abeilles y sont plutôt bien. Elles ne se plaignent pas.
Mon grand père avait à la fois des dadants et des warrés. Il produisait des brèches avec ses warrés et du miel en pot avec ses dadants.
Pour moi la warré c'est pour ceux qui n'ont pas le temps ou l'argent pour faire de la dadants.
Au bout de quelques années, beaucoup de warréiste conduisent leurs colonies sur cadres ou en mettant des cires gauffrés complètes sur des baretres. Or le principal avantage de la warré c'est de ne pas utiliser de cire.
Bref je suis mitigé. Je ne trouve pas que que la dadant soit anti-écologique.

pierro91
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 290
Age : 29
ville et région : essonne
Date d'inscription : 19/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: ruche warré, les avis divergent

Message par Dillinger le Mar 19 Mai 2015, 07:45

Salut,

Petite précision par rapport à un message plus haut. A ma connaissance, la Dadant est la ruche la plus utilisée en Europe. Mais dans le monde, la plus utilisée est la Langstroth (Amérique du nord et du sud, Australie,...).

Dillinger
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 334
Age : 46
ville et région : Belgique
Date d'inscription : 11/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: ruche warré, les avis divergent

Message par API07 le Mar 19 Mai 2015, 08:18

Ah le discours de B.Nicollet ! De longs paragraphes, au détour desquels se trouve la partie commerciale.

Une petite idée des prix :
(extrait de son site, les caractères en gras le sont d'origine)

" Les essaims que je produis sont des essaims de sélection issus de mes lignées Apis Mellifera Mellifera Linneaeus 1758 (dite abeille noire). Ils sont produits uniquement sur cadres Dadant droits standards. La fécondation des reines est 100% naturelle et a lieu sur un de mes ruchers spécifiques de fécondation doté de souches particulièrement résistantes au Varroa puisque celles-ci n'ont reçu aucun traitement depuis au moins 5 ans.
Le prix des essaims varie de 330 à 380 euros TTC selon les sélections. A partir de 10 essaims commandés, je vous offre au choix soit un stage de formation correspondant à votre niveau, soit un essaim de la même catégorie (2 stages ou 2 essaims pour 20, 3 pour 30..)."

API07
Donateur
Donateur

Masculin Nombre de messages : 1595
Age : 58
ville et région : Sud Ardèche
Date d'inscription : 19/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: ruche warré, les avis divergent

Message par maya39 le Mar 19 Mai 2015, 08:36

c'est,de la graine pour pigeons !

maya39
abeille gardienne
abeille gardienne

Masculin Nombre de messages : 4783
Age : 53
ville et région : bas jura
Date d'inscription : 26/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: ruche warré, les avis divergent

Message par Invité le Mar 19 Mai 2015, 12:36

Hi Men & Women ;
Pour l’api B.N. : Il a été déjà condamné en justice : http://archive.francesoir.fr/actualite/faits-divers/l-apiculteur-qui-pretendait-guerir-du-sida-grace-au-venin-d-abeille-89374.html
Il sait parler le bougre, hameçonner ses victimes et faire du blé.

Pour la Warré : je ne suis pas contre le principe, bien que pas mal de conneries circulent sur cette ruche : taille de la ruche, étagement des rayons,….
Mais rien n’empêche de conduire une autre ruche (Dadant ou Langstroth,..) comme une Warré, c’est-à-dire avec des cadres amorcés par une bande de cire sans rien d’autres, et extraction via égouttement.
Je doute que les pros utilisent cette méthode empirique, l’amateur qui souhaite s’amuser : pourquoi pas !   

Best Regards¨˜”°º•(¯`•._.• CALICOBA™ •._.•´¯)•º°”˜¨

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ruche warré, les avis divergent

Message par maya39 le Mar 19 Mai 2015, 14:04

calicoba a écrit:Hi Men & Women ;
Pour l’api B.N. : Il a été déjà condamné en justice : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Il sait parler le bougre, hameçonner ses victimes et faire du blé.

Pour la Warré : je ne suis pas contre le principe, bien que pas mal de conneries circulent sur cette ruche : taille de la ruche, étagement des rayons,….
Mais rien n’empêche de conduire une autre ruche (Dadant ou Langstroth,..) comme une Warré, c’est-à-dire avec des cadres amorcés par une bande de cire sans rien d’autres, et extraction via égouttement.
Je doute que les pros utilisent cette méthode empirique, l’amateur qui souhaite s’amuser : pourquoi pas !   

Best Regards¨˜”°º•(¯`•._.• CALICOBA™ •._.•´¯)•º°”˜¨
oui, pour quelques ruches, cela réduit l'investissement . c'est ce que j'appelle, de l'apiculture de jardin . la kényane,a le même profil .mais la rentabilité,est nul .la warré,est de plus d'une manipulation plus délicate. de mon point de vu,la warré,est une excellente ruche, pour le plaisir,ou la découverte,a petit prix.mais ne convient pas,a moins d’être,un escroc, comme cité plus haut,pour une apiculture rentable .

maya39
abeille gardienne
abeille gardienne

Masculin Nombre de messages : 4783
Age : 53
ville et région : bas jura
Date d'inscription : 26/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: ruche warré, les avis divergent

Message par API07 le Mar 19 Mai 2015, 17:35

Bonsoir,
Je n'aime pas BN, vous l'aurez compris. Cependant je crois me souvenir qu'il a écrit en substance " la ruche Warré c'est tout sauf facile " et là je dois dire que je suis plutôt d'accord.
Pour avoir débuté avec des Warré, je suis rapidement passé sur cadres et j'ai adopté une conduite classique Dadant. Simplement en haut je mets, car j'ai encore qq Warré, un cadre amorcé en alternance avec un ciré (ce qui peut aussi se faire en Dadant...).
D'accord avec Maya, c'est adapté à une apiculture plaisirs/loisirs, sans souci de production aucune. Mais attention en aucun cas je ne dénigre les Warréistes car la conduite sur barettes est quelque chose pour moi de plutôt difficile.

API07
Donateur
Donateur

Masculin Nombre de messages : 1595
Age : 58
ville et région : Sud Ardèche
Date d'inscription : 19/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: ruche warré, les avis divergent

Message par michel88 le Mar 19 Mai 2015, 17:41

Bonsoir !
Pour les modos...
merci de mettre ent au bout de les avis divergent.

michel88
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 391
Age : 69
ville et région : Sercoeur 88600
Date d'inscription : 22/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: ruche warré, les avis divergent

Message par maya39 le Mar 19 Mai 2015, 17:51

michel88 a écrit:Bonsoir !
Pour les modos...
merci de mettre ent au bout de les avis divergent.
???

maya39
abeille gardienne
abeille gardienne

Masculin Nombre de messages : 4783
Age : 53
ville et région : bas jura
Date d'inscription : 26/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: ruche warré, les avis divergent

Message par gvsv82 le Mar 19 Mai 2015, 17:59

maya39 a écrit:
michel88 a écrit:Bonsoir !
Pour les modos...
merci de mettre ent au bout de les avis divergent.
???
il y a une faute dans le titre: il faut mettre ent à la fin de divergent (conjugaison du verbe diverger à la troisième personnes du pluriel du présent de l'indicatif).

gvsv82
reine des abeilles
reine des abeilles

Masculin Nombre de messages : 1146
Age : 40
ville et région : caussade 82
Date d'inscription : 04/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: ruche warré, les avis divergent

Message par API07 le Mar 19 Mai 2015, 18:48

gvsv82 a écrit:
maya39 a écrit:
michel88 a écrit:Bonsoir !
Pour les modos...
merci de mettre ent au bout de les avis divergent.
???
il y a une faute dans le titre: il faut mettre ent à la fin de divergent (conjugaison du verbe diverger à la troisième personnes du pluriel du présent de l'indicatif)
troisième personne du pluriel ... What a Face

API07
Donateur
Donateur

Masculin Nombre de messages : 1595
Age : 58
ville et région : Sud Ardèche
Date d'inscription : 19/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: ruche warré, les avis divergent

Message par Invité le Mar 19 Mai 2015, 20:37

Pour ce qui concerne le varroa, prédateur de l'abeille, la ruche Warré offre ni plus ni moins d'avantages
il me semble que c'est un parasite de l'abeille, pas un prédateur?


perso je n'ai pas d'expérience , j'ai une ruche langstroth parce qu'on me vendait l'essaim en langstroth mais si je réussi à multiplier cet essaim j'espere avoir les deux formats (langstroth/warré) de façon a placer quelques essaims dans la montagne en allant les voir une seule fois par an


il faudrait lire l'ensemble du livre de l'abbé Warré pour comprendre son enseignement
lui même a eu 300ruches pendant 30ans et a étudié les avantages et inconvénients de tous les systemes
et la ruche populaire n'est pas préconisée pour prendre la place des ruches à cadres
l'abbé se borne à énuméré les avantages et inconvénients des differents systemes , à l'époque de son livre il faut retenir la pauvreté extreme des gens du peuple et la ruche warré est déjà à coups sur la moins chère des ruches pour un débutant (qui sait bricoler)

quand on est un amateur comme moi, bricoleur outillé, que l'on desire produire un miel naturel pour sa famille et quelques amis, sans un gros investissement , que l'on désire laisser aux abeilles une bonne partie de leur production sans utiliser de sucre par respect pour un super-organisme plus ancien que la race humaine , et qui n'a absolument pas besoin de nous pour survivre : alors la warré s'impose.

dés qu'on est un pro tenu à une certaine quantité , obligé de nourir au sucre pour pouvoir payer ses charges, qu'on a un budjet traitement, et qu'on est obligé de produire des reines pour concerver la rentalilité obligatoire afin de s'en sortir: alors il est normal d'utiliser une systeme qui permet de travailler en intensif

l'abbé warré n'a pas "inventé" la ruche populaire, il c'est contenté d'observer longuement les essaim sauvages dans leur millieux naturel à l'époque et d'en tirer des conclusions, et la ruche populaire est donc la ruche la plus naturelle possible, avec la ruche tronc et la ruche en paille

Il n'y a vraiment pas de raison de se placer dans un camps ou dans l'autre,
car si on lit son livre c'est clairement indiqué:

-la ruche warré est la ruche des pauvres et de ceux qui désirent une toute petite production familliale , c'est également la ruche idéale pour les écologistes et les gourmets qui en ont assez de devoir avaler un miel en parti produit par les efforts épuisants de nos petites abeilles pour transformer du sucre en miel bas de gamme ..

il n'y a donc pas de raison de critiquer la ruche d'un particulier qui traite ses abeilles en animal sauvage, et qui lui permet donc de continuer son cycle vieux de millions d'années sans intervention humaine.



et je suis en langstroth lol pour l'instant Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ruche warré, les avis divergent

Message par BINO-BONI le Mar 19 Mai 2015, 20:39

Une ruche dont on ne parle pas ici est la "varoise": dimension 35 x 35 x 21 cm avec 9 cadres cirés. tous les avantages d'une ruche plus petite et aussi tous les inconvénients: instable avec les hausses, beaucoup de hausses, beaucoup de cadres. Nota: elle utilise des cadres cirés ce qui rend son exploitation plus aisée. 
rechercher sur gooooooogle pour en savoir plus.
Quant à la Warré, pour moi c'est l'équivalent de la ruche en paille des années 1800 !  Shocked ça revient à vinifier du vin dans une lessiveuse!

BINO-BONI
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 692
Age : 65
ville et région : Gironde
Date d'inscription : 07/10/2012

http://www.imaginavigne.33480.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: ruche warré, les avis divergent

Message par BINO-BONI le Mar 19 Mai 2015, 20:52

Vic-Bilh a écrit:
Pour ce qui concerne le varroa, prédateur de l'abeille, la ruche Warré offre ni plus ni moins d'avantages
il me semble que c'est un parasite de l'abeille, pas un prédateur?


perso je n'ai pas d'expérience , j'ai une ruche langstroth parce qu'on me vendait l'essaim en langstroth mais si je réussi à multiplier cet essaim j'espere avoir les deux formats (langstroth/warré) de façon a placer quelques essaims dans la montagne en allant les voir une seule fois par an


il faudrait lire l'ensemble du livre de l'abbé Warré pour comprendre son enseignement
lui même a eu 300ruches pendant 30ans et a étudié les avantages et inconvénients de tous les systemes
et la ruche populaire n'est pas préconisée pour prendre la place des ruches à cadres
l'abbé se borne à énuméré les avantages et inconvénients des differents systemes , à l'époque de son livre il faut retenir la pauvreté extreme des gens du peuple et la ruche warré est déjà à coups sur la moins chère des ruches pour un débutant (qui sait bricoler)

quand on est un amateur comme moi, bricoleur outillé, que l'on desire produire un miel naturel pour sa famille et quelques amis, sans un gros investissement , que l'on désire laisser aux abeilles une bonne partie de leur production sans utiliser de sucre par respect pour un super-organisme plus ancien que la race humaine , et qui n'a absolument pas besoin de nous pour survivre : alors la warré s'impose.

dés qu'on est un pro tenu à une certaine quantité , obligé de nourir au sucre pour pouvoir payer ses charges, qu'on a un budjet traitement, et qu'on est obligé de produire des reines pour concerver la rentalilité obligatoire afin de s'en sortir: alors il est normal d'utiliser une systeme qui permet de travailler en intensif

l'abbé warré n'a pas "inventé" la ruche populaire, il c'est contenté d'observer longuement les essaim sauvages dans leur millieux naturel à l'époque et d'en tirer des conclusions, et la ruche populaire est donc la ruche la plus naturelle possible, avec la ruche tronc et la ruche en paille

Il n'y a vraiment pas de raison de se placer dans un camps ou dans l'autre,
car si on lit son livre c'est clairement indiqué:

-la ruche warré est la ruche des pauvres et de ceux qui désirent une toute petite production familliale , c'est également la ruche idéale pour les écologistes et les gourmets qui en ont assez de devoir avaler un miel en parti produit par les efforts épuisants de nos petites abeilles pour transformer du sucre en miel bas de gamme ..

il n'y a donc pas de raison de critiquer la ruche d'un particulier qui traite ses abeilles en animal sauvage, et qui lui permet donc de continuer son cycle vieux de millions d'années sans intervention humaine.



et je suis en langstroth lol pour l'instant Wink
Faudrait peut-être arrêter de délirer!

EN quoi un apiculteur amateur équipé en Dadant se doit de gaver ses abeilles au sucre ???
En quoi tu revendiques la production d'un miel naturel? Que font d'autre les apiculteurs qui interviennent sur ce forum? ce sont tous des pourris parce qu'ils on adopté la Dadant?
En quoi la Warré est plus populaire que la Dadant?
En  résumé, selon ta théorie, la Dadant est le prototype de ruche du sale capitaliste exploiteur des masses laborieuses d'Apis miellifera alors que Warré correspond mieux au petit peuple, pauvre qui n'a pas les moyens et se contente de ce que la nature lui donne!

C'est du Zola ta théorie  ou tu en es encore à fantasmer sur le complot api-capitaliste-financier d'une autre époque?

J'ai vraiment l'impression que tu te fous de la g.......(pour parler poliment)  des gens auxquels tu t'adresses ici!

BINO-BONI
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 692
Age : 65
ville et région : Gironde
Date d'inscription : 07/10/2012

http://www.imaginavigne.33480.info

Revenir en haut Aller en bas

Re: ruche warré, les avis divergent

Message par Invité le Mar 19 Mai 2015, 21:46

Tu es violent , très violent , avec des arguments valables ce ne serait pas la peine d’être violent,
il suffirait d'etre serein et démontrer la supériorité évidente de tes arguments, or tu préfères hurler.


Alors voilà ce qu'en disnte certains sur ce fil :
maya39 a écrit:
De mon point de vue la warré est une excellente ruche pour le plaisir ou la découverte à petit prix,
mais ne convient pas pour une apiculture rentable .



dans ce fil un autre apiculteur dit:
pierro91 a écrit:
Pour moi la warré c'est pour ceux qui n'ont pas le temps ou l'argent pour faire de la dadants.

donc une ruche pour les gens pauvres c'est la ruche warré, pas d'extracteur, peu de matos, des ruches fabriquées avec peu d'outils, pas de cadres à fabriquer ..


API07 a écrit:
D'accord avec Maya, c'est adapté à une apiculture plaisirs/loisirs, sans souci de production aucune. .



Pour ce qui est du nourissement au "sirop" je ne l'invente pas du tout, le miel que je mangeait étant jeune a le gout du miel que je produis sans sucre. Les quantités de sirop qui sont administrés sont transformés en glucose par les abeilles et stockés sous la forme de miel.

Alors en période de colza, d'acacias, et de châtaignes le miel est pur, le reste du temps les abeilles sont souvent nourries avec du sucre.

Attention, je ne dis pas que tous le monde fait ça, mais quand on a investi dans une chaine à désoperculer et extraire dans un labo aux normes sanitaires, quand on a payé pour tous les traitements et pour la multiplication des essaims de remplacement : il faut rentabiliser, non?


Mais là où tu te trompes carrément c'est que moi j'ai conscience qu'il n'est pas possible pour certains apiculteurs de faire autrement : ils sont pris à la gorge, il faut rembourser les crédits, entretenir sa famille et les années de printemps pourris comme en 2013 pour éviter la faillite, il faut nourrir massivement les abeilles

Les agriculteurs eux aussi se sont laissé enfermer dans la logique du marché commun.
Quand tu vois le pot de miel chinois à 4€ au supermarché, explique moi comment laisser 15kg de miel aux abeilles pour passer l’hiver alors que tu peux leur donner du sucre ?

il est donc légitime pour un amateur de produire son propre miel naturel dans une ruche sauvage, la ruche populaire de l'abbé warré est la ruche la moins chère , elle va avec des abeilles sauvages sans entretien , car les abeilles ont 70 millions d'années
et ne sont en difficulté que depuis peu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ruche warré, les avis divergent

Message par Invité le Mar 19 Mai 2015, 22:03

BINO-BONI a écrit:    En quoi la Warré est plus populaire que la Dadant?

Désolé, je poste un nouveau message car j'ai relu ton texte et y ai décelé une erreur..
Jje n'ai jamais dis ça. lol

explication du sens réel du mot "populaire" à l'époque de l'abbé Emile

- La ruche warré est nommée "ruche populaire" par l'abbé lui même.
A cette époque populaire ne voulait pas encore dire "connu" ou "célèbre" ou "préféré"
populaire voulait dire la ruche des pauvre, la ruche du peuple, donc la ruche populaire, à l'époque les gens n'avaient aucun pouvoir d'achat,
Exemple:  pour faire le toit d'une ruche warré l'abbé recommandait de se servir de boite de conserves , les découper et les assembler en les pliant, puis les peindre Smile

il faut lire le livre d'Emile Warré pour comprendre ce qui est intéressant avec sa ruche pour un amateur et pourquoi les abeilles y sont à leurs mesures



Je n'ai pas dit non plus qu'un amateur en dadant nourrit ses abeilles avec du sucre , c'est également une erreur.. j'ai parlé des pros qui n'ont pas le choix ... nuance. Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ruche warré, les avis divergent

Message par Invité le Mer 20 Mai 2015, 06:56

Hi Men & Women ;
Essayons de rester cool sur ce sujet !
Juste une observation : L’époque de l’abbé Warré est terminée (à regret pour notre nature), l’abbé n’a pas connu le varroa, pas connu les méthodes d’agriculture actuelles (néonicotinoïdes, disparition des haies, monoculture grande surface,….) pas connu la dégénérescence de nos abeilles (import de races étrangères),..

 ¿ Peut-on, de nos jours, mettre en pratique et encenser(pour l’abbé lol) une apiculture de 100ans d’âge ?   

Adishatz ¨˜”°º•(¯`•._.• CALICOBA™ •._.•´¯)•º°”˜¨

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ruche warré, les avis divergent

Message par Vincent04 le Mer 20 Mai 2015, 08:13

Les apiculteurs pros qui font du miel de sucre ... ça existe hélas.
Les apiculteurs pros qui font du miel trop sucré ... ça existe hélas aussi (et assez souvent).

C'est même l'une des raisons qui m'ont poussé à tenter de produire mon propre miel.

Et c'est sans parler de ceux qui, sous couvert de transhumance, font passer de l'import/export de miel pour de la production locale.

Vincent04
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 633
Age : 56
ville et région : Sisteron - Alpes de Haute-Provence
Date d'inscription : 08/09/2014

http://opentruc.fr/wiki/Ruches/Photos

Revenir en haut Aller en bas

Re: ruche warré, les avis divergent

Message par Invité le Mer 20 Mai 2015, 08:23

(Merci, calicoba, pour cet appel à la mesure ^_^ )

Peut-on, de nos jours, mettre en pratique et encenser une apiculture de 100ans d’âge ?

que c'est il passé en 100ans pour que l'apiculture en arrive à cette situation?

tu énumères :
1- le varroa
2- les méthodes d’agriculture actuelles (néonicotinoïdes, disparition des haies, monoculture grande surface,….)
3- dégénérescence de nos abeilles (import de races étrangères)

1- Ce que dit l'abbé warré est clair et sage: les faibles sont condamnés , alors si on laisse faire les maladies et parasites, alors les plus forts seront automatiquement sélectionné par la nature j'en veux pour preuve les abeilles originaire de l'Asie du Sud-Est qui résistent au varroa.
2- Certaines abeilles sont dans des ruches qui ne sont pas impactées par cette agriculture, il y a des endroits qui sont à 3km de toute culture intensive et autre source de pollution,
les autres en payent le prix , l'abbé warré le dit : les essaims qui ne résistent pas disparaissent naturellement et on a tort de vouloir rivaliser avec dame nature.
3-  Pareil, si des essaims sont structurellement faibles, laissons les se débrouiller avec l'apiculteur qui les a engendrés.

l'abeille a 70millions d'années , elle nous survivra..


(comme quoi il est encore possible d'argumenter sans colère dans un sujet dont le titre est sans équivoque: "ruche warré, les avis divergent") on ne va pas rester entre personnes du même avis, sinon ce n'est plus possible d'avancer. Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ruche warré, les avis divergent

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:30


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum