forum apiculture France et abeilles
Bienvenue sur apiculture france.com.
Inscrivez vous pour avoir accès à toutes les rubriques.

apiculture en milieu tropical

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

apiculture en milieu tropical - Page 2 Empty Re: apiculture en milieu tropical

Message par Doc Gyneco le Dim 09 Sep 2018, 01:09

Je suis bien d'accord que la problématique de l'aide technique humanitaire apicole mérite à elle toute seule une discussion.

Mais, sur ce fil, je pense que nous sortons du sujet qui est l'apiculture à la Réunion.

C'est à dire l'apiculture moderne en milieu insulaire tropical qui est peu documentée sur internet et dans les bouquins.

Les avis, entre autres, de rakoto, gwendal974 ou nico76 sont précieux à recueillir.

J'espère que nico76 va continuer à nous narrer son installation et le démarrage de son activité apicole.

Doc Gyneco
abeille magasinière
abeille magasinière

Nombre de messages : 1187

Revenir en haut Aller en bas

apiculture en milieu tropical - Page 2 Empty Re: apiculture en milieu tropical

Message par eul' riolu le Dim 09 Sep 2018, 14:42

Doc Gyneco a écrit:Je suis bien d'accord que la problématique de l'aide technique humanitaire apicole mérite à elle toute seule une discussion.
Pas de souci pour ouvrir un fil de discussion.

Doc Gyneco a écrit:
Mais, sur ce fil, je pense que nous sortons du sujet qui est l'apiculture à la Réunion.

C'est à dire l'apiculture moderne en milieu insulaire tropical qui est peu documentée sur internet et dans les bouquins.

Les avis, entre autres, de rakoto, gwendal974 ou nico76 sont précieux à recueillir.

Si tu veux, on peut changer le titre et ajouter ce que tu proposes.
Les problématiques sont assez semblables.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
eul' riolu
eul' riolu
reine mère
reine mère

Masculin Nombre de messages : 19221
Age : 67
ville et région : Saone Franche-Comté

http://www.lesfousdubois.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

apiculture en milieu tropical - Page 2 Empty Re: apiculture en milieu tropical

Message par Doc Gyneco le Dim 09 Sep 2018, 15:55

Pourquoi pas un titre un peu passe partout du genre "apiculture en milieu tropical".

Cela permettrait d'aborder tous les sujets y compris l'aide technique humanitaire.

Merci.
Doc Gyneco
Doc Gyneco
abeille magasinière
abeille magasinière

Masculin Nombre de messages : 1187
Age : 65
ville et région : SAINT-MARTIN (Antilles)

Revenir en haut Aller en bas

apiculture en milieu tropical - Page 2 Empty Re: apiculture en milieu tropical

Message par eul' riolu le Dim 09 Sep 2018, 19:36

Ca marche !

Je pense que Nico76 sera d'accord.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
eul' riolu
eul' riolu
reine mère
reine mère

Masculin Nombre de messages : 19221
Age : 67
ville et région : Saone Franche-Comté

http://www.lesfousdubois.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

apiculture en milieu tropical - Page 2 Empty Re: apiculture en milieu tropical

Message par Rakoto le Dim 09 Sep 2018, 19:57

C'est une bonne idée ce fil d'échange,  en effet, en ce qui me concerne, j’hésite beaucoup à publier des demandes avis ou remarques du fait que je me sens éloigné de l’élevage en métropole et en plus je suis débutant. Par contre le forum est une source inestimable d’experiences et de savoir. Merci a tous.

Rakoto
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 225
Age : 69
ville et région : MADAGASCAR

Revenir en haut Aller en bas

apiculture en milieu tropical - Page 2 Empty Re: apiculture en milieu tropical

Message par Doc Gyneco le Dim 09 Sep 2018, 20:20

Nous sommes plusieurs sur ce forum a exercer en milieu tropical et si les avis des Européens sont souvent pertinents nous avons quelques particularités qu'ils sont loin de partager et pour lesquelles ils ne peuvent pas nous donner de conseils.

Espérons que nous serons plusieurs à développer ce fil.
Doc Gyneco
Doc Gyneco
abeille magasinière
abeille magasinière

Masculin Nombre de messages : 1187
Age : 65
ville et région : SAINT-MARTIN (Antilles)

Revenir en haut Aller en bas

apiculture en milieu tropical - Page 2 Empty Re: apiculture en milieu tropical

Message par DocBB le Jeu 12 Sep 2019, 14:29

Tropicalités,

je tombe sur ce thread par hazard.

il y a des ressources sur le miel les abeilles et les plantes melliferes à la Réunion j'ai lu la thèse d'où est sortie l'image de la ruche Bourbon.

La ruche est le modèle Langstroth qui a été prôné partout au monde à cette époque, avec une vue d'esprit de productivisme, de standardisation et de facilitation de la transhumance à l'Américaine.

On n'avait pas encore compris (à lire les auteurs du moment) que les abeilles du monde entier ne sont pas nécessairement au calibre de la mellifera mellifera. Je vais essayer des ruches horizontales et des espacements plus étroits à l'africaine.

L'abeille locale est à 95% de la mellifera unicolor avec un peu de Adansonii (peut-être le trait "rouge" parfois agressif de certaines reines).

Il y a peu de règles de conduites consensuelles, 2 miellées (baies roses et letchis) principales,  une saison de division et d'essaimage (ça commence en septembre) certains nourissent ou pas, le plus souvent au sirop 50/50 au sucre de canne, mais pourquoi ? à quel moment ? selon la largeur des narines manifestement.

Moi, je piège des essaims volages c'est rigolo, par contre on se les fait piquer aussi plus souvent qu'à son tour.

Le varroa est apréhendé (la dernière fois que j'ai été à la boutique apicole) comme la crise de l'eau dans Manon des sources : une caastaaaastrophe et on attend les directives, ici peu d'arrêt de ponte donc l'acide oxalique moins efficace, il faudrait se mettre d'accord sur l'acide formique, sur les techniques d'arrêt de ponte, les périodes de traitement, et qui sait le lithium...

Le principal problème est la lutte anti-moustique qui peut tout te flinguer en une nuit quand les fumigateurs de Mr le maire passent. Dans mon quartier en vile il n'y a presque plus rien depuis 2 ans ni mouches, ni abeilles ni guêpes ni moustique, ni oiseaux le matin pour te réveiller par le vacarme à 4-5 h.

A propos de guèpes, ici on les déguste (les larves), par exemple juste sautées au beurre ça pourrait être une idée pour l'utilisation des cadres à Mâles ou du cadre témoin toutes les 2 semaines.
DocBB
DocBB
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 211
Age : 56
ville et région : Saint Denis de La Réunion

http://tchantches-apicultures.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

apiculture en milieu tropical - Page 2 Empty Re: apiculture en milieu tropical

Message par gwendal974 le Jeu 12 Sep 2019, 17:52

doc BB tu as lu où qu'on avait de l'A M Adansonii ?
gwendal974
gwendal974
abeille magasinière
abeille magasinière

Masculin Nombre de messages : 1020
Age : 36
ville et région : Reunion, Cote Ouest

Revenir en haut Aller en bas

apiculture en milieu tropical - Page 2 Empty Re: apiculture en milieu tropical

Message par petrole59 le Jeu 12 Sep 2019, 20:25

Adansosonii croisée avec de la noire "aie" "aie" "aie"

_________________
Petrole
petrole59
petrole59
abeille gardienne
abeille gardienne

Masculin Nombre de messages : 8124
Age : 51
ville et région : Cambrai nord

Revenir en haut Aller en bas

apiculture en milieu tropical - Page 2 Empty Re: apiculture en milieu tropical

Message par DocBB le Ven 13 Sep 2019, 11:07

gwendal974 a écrit:doc BB tu as lu où qu'on avait de l'A M Adansonii ?
 
C'est dans un des rapports sur l'abeille reunionnaise (These de Maeva TECHER)


Résumé – L’abeille Apis mellifera L. est depuis longtemps établie à La Réunion et a été décrite sur critères morphologiques comme étant la sous-espèce Apis mellifera unicolor. Néanmoins, des introductions passées de trois sous- espèces européennes A. mellifera ligustica, carnica et mellifera ont été rapportées. Les potentielles adaptations aux conditions insulaires des sous-espèces importées et la diversité mitochondriale existante n’ont jamais été étudiés. De même la diversité génétique et sa structuration sur l’île n’ont pour le moment pas été explorées. Pour la première fois, la présence des lignées évolutives et des sous-espèces a été décrite par une analyse du polymorphisme de restriction d’une région inter-génique mitochondriale non codante. L’étude de la diversité génétique nucléaire chez les colonies d’abeilles à La Réunion a été effectuée à partir de 21 marqueurs microsatellites. Un total de 1881 colonies a été échantillonné sur 110 sites, provenant de 104 ruchers chez 51 apiculteurs ainsi que 15 colonies sauvages ont été récoltées. Les profils de restriction de la région inter-génique ont permis d’identifier deux haplotypes Africains et deux Européens (Ouest et Est) avec des fréquences et distributions inégales. L’haplotype A1 a été retrouvé comme dominant à 95,17%, puis C2 avec 4,38% et les haplotypes A4 et M8 avaient des fréquences inférieures à 1%. Le profil de restriction observé pour A1 est identique à celui d’Apis mellifera unicolor. Tous les profils RFLP différents ont été séquencés et identifiés comme appartenant à Apis mellifera carnica (C2), Apis mellifera scutellata (A4) et Apis mellifera iberiensis (M8). La diversité génétique globale était forte avec 12,81(± 5,37) allèles en moyenne/ locus, mais plus faible par apiculteur. Les résultats des AMOVA ont suggérés que la diversité n’est pas structurée en fonction des groupes mitochondriaux ni de la répartition géographique, toutefois les valeurs de FST ont indiquées une différenciation génétique entre certains apiculteurs. L’analyse de la structure génétique avec le logiciel Structure a montré une séparation des colonies réunionnaises en trois populations. La détection d’allèles diagnostiques dans cette étude et l’asymétrie entre l’identité mitochondriale et nucléaire chez plusieurs individus constituent une indication d’un possible métissage suite à des hybridations entre différentes sous-espèces.
Mots-clés: Apis mellifera, microsatellites, ADNmt, structure génétique, lignées évolutives


La mellifera mellifera qui avait été trouvée précédemment semble avoir disparu (non adaptée sans doute) ce qui me fait douter du bien fondé de l'écartement des barres et crémaillères "made in France" qui est utilisé, on aurait sans doute des colonies plus à l'aise sur du 32 mm.
 
Pour mémoire la scutellata et les italiennes et les carnica du Brésil c'est le mix qui a donné les Africanisées d'Amérique, avis aux gros malins qui voudraient amener des reines de Maurice, l'effet pourrait être inversement total sur la douceur, quoiqu'ici ce soit déjà de l'africaine (unicolor) et que la poussée des hybrides puisse être moindre, sauf qu'on a choppé le varroa le plus toxique et que l'avantage évolutif pourrait être au trait scutellata à cause du caractère très épouilleur (contrairement à Porto Rico par exemple qui a choppé le varroa le moins agressif).


Je sais j'ai mis Adansoni mais ce n'est pas clair dans toutes les publications qu'il y ait une grosse différence entre les deux, voire que les deux soient confondues régulièrement.
DocBB
DocBB
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 211
Age : 56
ville et région : Saint Denis de La Réunion

http://tchantches-apicultures.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

apiculture en milieu tropical - Page 2 Empty Re: apiculture en milieu tropical

Message par DocBB le Ven 13 Sep 2019, 12:25

Pour les ruches, en tout cas l'expérience de mes pièges c'est qu'elles construisent plus souvent spontanement en "chaudes" qu'en froides, en tout cas presque toujours dans les sites ventés (ravines). Bêtement je n'ai pas mesuré les espacements spontanés jusqu'ici mais je m'y mets pour les prochains.

Je trouve la ruche Bourbon trop petite et trop grande, manifestement un seul élement suffit pour une grosse part de apis de l'Île, même pour récolter, et elles ont parfois bien du mal a occuper la hausse.

Je n'ai pas de bon outils mais ma base de réflexion irait sur soit une Warré Adansonisée ou une [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], ou des ruches longues en fait ce qui fonctionne en Afrique ou on constate avec constance l'inadaptation des Langstroth, au climat aux abeilles et aux apiculteurs depuis plus d'un siècle ! Et les "coopérants" réïtèrent les mêmes erreurs que les colonisateurs d'alors.

La ruche Adansonienne

Dessinée par le professeur Belge Roch Domerengo , c'est une ruche spécifiquement destinée à l'abeille africaine (Apis Mellifera Adansonii) et un des dessin de ruche les plus récents puis qu'il date de 1980 au Ruanda.

Dimensions (internes): cube de 320mm (un peu moins de 33 litres) 10 cadres à 31-32 mm d'espacement

la réduction du "bee-space" semble être la clef d'une apiculture apaisée de l'abeille Africaine

Les plans et la présentation sont sur apiservices

j'ai retrouvé les plans dans fond (oubliés) d'apiservice (en 2006 la page donnait un lien vers les plans , plus maintenant, jusqu'à la semaine passée, mais ils sont revenus grace à un petit mail à G Ratia)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par DocBB le Ven 13 Sep 2019, 13:41, édité 3 fois
DocBB
DocBB
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 211
Age : 56
ville et région : Saint Denis de La Réunion

http://tchantches-apicultures.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

apiculture en milieu tropical - Page 2 Empty Re: apiculture en milieu tropical

Message par DocBB le Ven 13 Sep 2019, 12:55

L'autre piste c'est de reproduire ce qui a été testé avec succès :

La ruche "congolaise 1925-6" et/ou la ruche "France-Congo 1931" de l'abbé Rueher  que l'on trouve decrite ici Les abeilles de l'Afrique équatoriale française : leurs moeurs, leur culture avec une véritable manuel d'apiculture tropicale

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

On note un entraxe de cadres de 35mm (1920 on n'avait pas encore compris que pour les abeilles africaines c'est entre 31 et 32 mm) et qu'il appelle alors les Top bars "porte rayons"

C'est la suite de l'échec de l'essai d'introduction des Dadant au congo Français (les abeilles refusent systématiquement la hausse note t'il) puis les difficultés avec les Layens le passage à un format de cadres de 30x30 dans une modification radicale de la Layens, puis le choix du cadre Voirnot 33x33 dans une dernière évolution et un retour en France.

« La Congolaise primitive, qui date de 1920, a été modifiée en août 1926. Les innovations faites à ce dernier modèle (fig. 16) portent seulement sur le toit et sur le fond. Le corps de ruche ne change en rien : il est placé sur le plateau où il se maintient au moyen de quatre tourillons.»
« Le toit est plat, formé de planchettes assemblées de 15 mm. d’épaisseur et recouvert d’une feuille de zinc ou de tôle. Il dépasse le corps de 2 cm. ½ de côté, lesquels sont pris par un encadrement de 2 cm. de haut. Ainsi le chapiteau s’emboîte sur la ruche, et n’y donne pas accès aux araignées et fausses-teignes.»
« Le fond, au lieu d’être plat, a la forme d’un triangle renversé, dont la hauteur intérieure est de 12 cm., soit le tiers de la base. Il augmente le volume de la ruche d’environ 12 litres. Le plateau, étant incliné, est du même coup rendu à nettoyage automatique, mais reste mobile ou amovible.»
« 1° La ruche reste toujours propre, puisque l’évacuation des déchets et des eaux de condensation s’accomplit d’elle-même, grâce au fond évasé et incliné.»
« 2° Pour les abeilles : plus de place et plus d’air. Au lieu d’encombrer le plateau et la planchette de vol, pendant le repos, les ouvrières restent en ruche et se suspendent au-dessous des cadres.»
« 3° Vu cette particularité, une inspection ou une opération sont aisées à faire : il ne reste, pour ainsi dire, pas d’abeilles sur les rayons.»
« 4° L’entrée, pratiquée sur toute la longueur de la ruche, donne une large ventilation avec les ouvertures d’aération de l’arrière. De plus, elle est protégée du soleil et garantie de la pluie.»
« 5° Enfin, grâce au vide ou chambre à air sous les cadres, les ouvrières, — surtout celles d’un grand essaim, — y forment la grappe pour l’élaboration de la cire destinée à la construction des rayons. Nous l’avons constaté, et cela constitue de lui-même un très grand avantage.»

Extrait de: Rueher, J.-B. « Les Abeilles de l'Afrique équatoriale française. Leurs moeurs, leur culture. Instructions et méthodes pratiques et faciles pour l'apiculture rationnelle et moderne (1929). »

Et pour rappel les ruches "indigènes" sont pour leur grande majorité horizontales, avec une longueur de 80 à 100 cm et un Ø 30cm comme on les voit décrites dans ce livre (introuvable)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

on retrouve une nouvelle modification pour l'adaptation Métropolitaine en dans L'Apiculteur de 1932 -02

Ou ici en PDF et encore une description dans l'apiculteur de 1931 sur l'exposition coloniale

.../...Puis ce sont les dessins techniques de ma nouvelle ruche:
«France-Congo» modèle 1931 — éventuellement la « Congolaise 1925 » transformée pour le climat d'Europe.
En bas, — sur son socle, repose de fait la ruche munie de ses cadres. Un grand tableau indique ses principales caractéristiques,
comme suit: Ruche horizontale éclairée —
Système mobiliste à
1° Un ou deux corps.
2° Bâtisses froides pour pays chauds,
ou
3° Bâtisses chaudes pour pays froids.
En effet, cette ruche peut être conver- tie instantanément en l'un ou l'autre système.
4° Séparateur-porte-cadres mobile en zinc perforé, partageant le corps en compartiments à miel et à couvain.
5° Chambre à air pour l'été.
6° Fond mobile supprimant cette
chambre pour l'hiver.
7° Partition porte-cadres mobile réduisant
la ruche de moitié pour l'hivernage.
8° Fond triangulaire à nettoyage automatique.
9° Système de cadre-fermeture « R » impropolisable.
10° Système de 'porte-cadres métalliques.
Voilà bien des combinaisons! et cepen- dant rien de compliqué, comme on serait tenté de le croire; au contraire, tout est d'une simplicité enfantine. D'ores et déjà, malgré une certaine originalité, ma ruche et ses systèmes sont très remarqués, surtout par des étrangers.
Malgré des offres avantageuses, que j'ai d'ailleurs refusées, je veux que mon invention,si invention il y a, reste dans le domaine public. Tout au plus j'ai tenu à sauvegarder, par patriotisme, au moins le nom et l'origine de la ruche, en déposant le modèle.
J.-B. RUEHER,
Missionnaire au Congo Français.

les top bars il les appelle "système de cadre fermeture "R" impropolisable" !

La Ruche « France Congo »
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dans l'ensemble c'est notre « Congolaise 1925 », quelque peu modifiée pour le climat de l'Europe sur le conseil d'apiculteurs expérimentés notre cadre tropical 30 x 31 dans œuvre, paraissait trop petit, Notre cadre primitif (1920) et lorsque nous l'avons modifié, nous ignorions l'existence du cadre Voirnot 33x33 cm
En substituant ce dernier au nôtre.../... Le corps de ruche a un volume intérieur de 75 x 37 1/2 x 37 1/2 cm, soit une capacité de 105 litres.
La planche avant de 80 x 20 (17 aux angles intérieurs) x 2 1/2) cm, entaillée en dessous de 10 mm sur une longueur de 75 c/m, soit la distance entre les deux petits côtés : c'est 'le trou de vol" proprement dit
Le fond 80 x 45x 2 1/2 cm ainsi assemblé forme un vide ou chambre à air, sous les cadres, qui, étant carrés, n'y descendent pas. Cette chambre a une capacité de dix-sept litres et demi. Elle assure aux abeilles de la place, de l'air pur sans cesse renouvelé, elle évite l'essaimage et la barbe »

On notera pour la "France-Congo" des cadres fermetures de 36mm de large
DocBB
DocBB
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 211
Age : 56
ville et région : Saint Denis de La Réunion

http://tchantches-apicultures.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum