forum apiculture France et abeilles
Bienvenue sur apiculture france.com.
Inscrivez vous pour avoir accès à toutes les rubriques.

Quel type de ruche dans un environnement venteux et humide ?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Quel type de ruche dans un environnement venteux et humide ? - Page 3 Empty Re: Quel type de ruche dans un environnement venteux et humide ?

Message par gwendal974 le Jeu 29 Aoû 2019, 14:59

DocBB a écrit:
les abeilles ne sèchent pas le miel en ventilant, ce serait simplement impossible ou alors avoir une turbine genre boeing à l'entrée, le miel sêche grâce à la condensation, cela a deux effets immédiats la libération de la chaleur latente qui chauffe la ruche, et la disponibilité d'eau liquide dans la ruche; la propolis a ce rôle de vernis sur les parois qui augmente la condensation comme on le voit dans les ruches naturelles qui sont propolisées jusqu'en bas des rayons , pas plus.

Original comme théorie...

gwendal974
abeille magasinière
abeille magasinière

Nombre de messages : 1000

Revenir en haut Aller en bas

Quel type de ruche dans un environnement venteux et humide ? - Page 3 Empty Re: Quel type de ruche dans un environnement venteux et humide ?

Message par lebretondelest le Jeu 29 Aoû 2019, 16:11

David R a écrit:
Seb 88 a écrit:Bonsoir,
De ce que j'ai lu (j'insiste car pas encore asses d'experience) les cadres à jambage favorisent la naissance des faux bourdons.
Ces derniers participeraient également au réchauffement de la ruche.
Une piste à étudier?
Tous les cadres sur lesquels la cire n'est pas préconstruite impliquent ce résultat.

J'utilise en effet des cadres à jambage, et parfois ça donne plus de cellules de mâles, parfois non, ça dépend des colonies et d'à quel moment on met des cadres à construire ; mais ça n'est pas un souci, ça a aussi des avantages qu'il serait un peu long de développer ici.

Pour le modèle de ruche, j'abonde dans le sens de certains : les différences de modèles de ruche "classiques" (Dadant, Langstroh, Warré, etc) sont somme toutes minimes (des cubes en bois, de dimensions à peu près similaires), et les abeilles sont des animaux très plastiques (sinon elles auraient disparu depuis des lustres).

Pour moi c'est un peu anecdotique à moins de vivre dans des conditions climatiques très particulières, mais pour ce qui est de la Bretagne et de l'humidité, des fonds ventilés feront largement l'affaire.

Il me semble qu'on produit sans problème du miel aux Antilles, à la Réunion, où l'hygrométrie ambiante est considérablement plus élevée qu'en Bretagne. Et 80 % d'humidité relative en Guadeloupe avec 30°c de température ambiante, c'est vraiment beaucoup beaucoup plus d'humidité que sous nos latitudes, même au bord de la mer !

Et pour le vent je suis dans une région de mistral fréquent qui souffle parfois à plus de 100 km/h, mes ruches n'ont jamais bougé d'un mm sur leurs supports avec une simple pierre sur le toit.

Bref, du matériel simple et éprouvé devrait largement suffire, ce qui compte c'est avant tout comment on conduit ses ruches, après c'est sûr qu'il ne faut pas extraire le jour où il pleut des hallebardes !

lebretondelest
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 505
Age : 39
ville et région : Bouches-du-Rhône

Revenir en haut Aller en bas

Quel type de ruche dans un environnement venteux et humide ? - Page 3 Empty Re: Quel type de ruche dans un environnement venteux et humide ?

Message par DocBB le Dim 15 Sep 2019, 16:14

gwendal974 a écrit:
DocBB a écrit:
les abeilles ne sèchent pas le miel en ventilant, ce serait simplement impossible ou alors avoir une turbine genre boeing à l'entrée, le miel sêche grâce à la condensation, cela a deux effets immédiats la libération de la chaleur latente qui chauffe la ruche, et la disponibilité d'eau liquide dans la ruche; la propolis a ce rôle de vernis sur les parois qui augmente la condensation comme on le voit dans les ruches naturelles qui sont propolisées jusqu'en bas des rayons , pas plus.

Original comme théorie...

Vous dites : "Elles s'évaporent et elle (la vapeur d'eau) est emporté par les airs." Mais est-ce le cas ? Essayez, en séchant le lavage familial dans une pièce de dimensions, en ce qui concerne l'eau à être évaporé, température et ouverture au sol, proportionné à la ruche, et voyez à quelle vitesse votre lessive sèche. Assurez-vous qu'il n'y a pas de fenêtre dans la pièce pour condenser la vapeur d'eau. 
Essayez quand la température extérieure est de 15 degrés. F (9,4°C) et l'atmosphère à moitié saturée, (à moitié saturée le soir est à peu près la "secheresse" de l'air en mai et juin quand il pleut beaucoup). Essayez-le quand l'atmosphère est saturée à 90-100% après cette expérience, vous serez plus que jamais émerveillés par le spectacle l'efficacité des abeilles.
Vous êtes toujours sceptiques et n'oubliez pas que vous devriez avoir mis un ventilateur électrique à l'ouverture, parce que les abeilles sont vues comme un  ventilateur à l'entrée. 
Ne nous berçons pas d'illusions du fait les abeilles déplaceraient toute la vapeur d'eau dégagée par la maturation du miel, de la ruche en ventilant.


13 mai 7,5° 93%
14 mai 5,8° 100%
15 mai 3,05° 96%
Pour retirer de la ruche une goutte de vapeur d'eau en ventilant le 13 mai, le volume d'air qu'il faudrait déplacer serait de cinq à six fois la capacité d'air de la ruche. Pour déplacer à nouveau une livre d'eau (ndr 7000 gouttes), il faudrait enlever un volume d'air égal à la capacité de 30 000 à 40 000 ruches.
Le 14 mai, l'air extérieur étant saturé, aucune vapeur d'eau ne pouvait s'échapper par un changement d'air, et le 15 mai, le résultat serait  à peu près le même. De là, on peut facilement constater que là, très peu d'évaporation du nectar puisse se faire par ventilation,

Traduit avec [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Ça fait longtemps pourtant qu'on a de bonnes théories physiques sur l'eau, son évaporation et sa précipitation (comme pluie, glace neige cyclones et orages et que personne ou presque ne se demande par quel miracle une ruche "sèche" 10 litres de nectar en une nuit de printemps froide et pluvieuse, juste en battant des ailes? (c'est ce que m'a dit mon maître ! variante : vu à la télé !)
DocBB
DocBB
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 200
Age : 56
ville et région : Saint Denis de La Réunion

http://tchantches-apicultures.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Quel type de ruche dans un environnement venteux et humide ? - Page 3 Empty Re: Quel type de ruche dans un environnement venteux et humide ?

Message par dan70 le Dim 15 Sep 2019, 17:15

Bonjour,

Intéressant comme discussion. Sans avoir creusé la question, je pensais que la ventilation assurait le séchage du miel. La théorie de la condensation semble plus logique dans la mesure où la température extérieure est inférieure à la température intérieure ce qui semble très souvent le cas.

J'ai un autre exemple, les serres, beaucoup d'utilisateurs de serres pensent qu'elles sont très humides car dès que la température extérieure devient inférieure à la température intérieure, les vitrages dégoulinent de flotte donc donnant l'impression que l'air est humide. C'est radicalement l'inverse, l'eau contenue dans l'air au contact des parois froides condense, asséchant sévèrement la serre. Ce n'est pas anecdotique, ce sont des litres qui quittent la serre.

Je posséde deux serres et je le vis au quotidien. Si je n'arrosais pas, la terre serait sèche sur 50 cm.

Donc la théorie de la condensation est correcte et la méthode est sans doute très efficace.

Bravo les zazas.

dan70
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 363
Age : 71
ville et région : Haute-Saône, Franche-Comté

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum