forum apiculture France et abeilles
Bienvenue sur apiculture france.com.
Inscrivez vous pour avoir accès à toutes les rubriques.
forum apiculture France et abeilles
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

+13
eul' riolu
august1
gwenaner
Thomas74
robert51
Fred38
nikrou
rhinauer
chatkochkat
gb123roses
corax
Menulphus
JAZ89
17 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par JAZ89 Mer 18 Aoû 2021, 00:00

Préambule : les informations ci-dessous concernent des ruches isolées (60 mm de liège sur le corps, 40 mm sur les hausses, 100 mm sur le toit) et sont donc à relativiser en conséquence.

Début de saison : 5 ruches, toutes avec une reine 2020, fille ou petite-fille de ma souche d’origine.

Essaimage : 2 sur 5, principalement parce que le temps n’a pas permis d’ouvrir suffisamment en Avril / Mai. Un essaim perdu, l’autre récupéré et ré-enruché immédiatement. Les deux remérages se sont bien passés. Une 3ème ruche a essayé pendant 6 semaines mais j’ai fait les cellules régulièrement pour enrayer la fièvre. D’où finalement une saison qui se termine avec 6 ruches.

Production
- Miel de printemps (fruitiers, colza) 115 Kg sur 5 ruches. J’ai aussi conservé une vingtaine de Kg de miel operculé au format cadre de corps pour pouvoir compléter les réserves si nécessaire à l’automne en cas d’été sec (je sais, c’est raté). Ces 20 Kg ont été obtenus en remplaçant des hausses de récolte par un corps sur la plus forte.
- Miel d’été (tout ce qu’elles ont pu rentrer depuis début Mai, le peu d’acacia non gelé, tilleul, tournesol) 134 Kg sur 6 ruches. J’ai arrêté les récoltes le 6 Août bien que cela rentrait encore doucement pour ne pas trop retarder le traitement varroa.
D’où une production à la ruche de 45 Kg ([115 + 134] / 5,5). Division par 5,5 parce que la 6ème ruche n’existait pas au moment de la production de printemps.
Comparaison : 60 Kg par ruche en 2019, 98 Kg par ruche en 2020.

Etat des 6 colonies au 10 Août : populeuses, 5 cadres de couvain (1), 6 cadres de couvain (3), 7 cadres de couvain (2). Des réserves importantes de miel operculé et non operculé dans les corps. Pose du traitement contre varroa (3 apistan sur les 3 ruches avec interruption de ponte à cause de l’essaimage ; 3 apivar). Une ruche en possible supercédure.

Nourrissement : aucun sirop ou candi de toute la saison. Seulement le léchage en nourrisseur des opercules après égouttage.
Les 20 Kg de miel sur cadre seront utilisés en Septembre si possible, ou fin Janvier ou début Février en remplacement de cadres vides, voir encore conservés pour l’automne suivant s’il n’y a pas de besoin.

La suite : surveiller les réserves, retirer les traitements varroa.

JAZ89
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 513
Age : 51
ville et région : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par Menulphus Mer 18 Aoû 2021, 10:41

Bravo, JAZ, beaux résultats !

Pour ma part, ma ruche liège (essaim de fin avril) est en train d'operculer sa deuxième hausse, sur la bruyère, le trèfle et les nombreuses fleurs encore présentes autour de chez moi.
Récolte d'ici une semaine, pour pose du traitement apivar.
Mes ruches non isolées ont quand même fourni une moyenne de 08-10Kg.
Isolation de 3 autres ruches en cours ;  bascule prévue aux beaux jours, avant la fin de ce mois ...
Menulphus
Menulphus
abeille magasinière
abeille magasinière

Masculin Nombre de messages : 1760
Age : 61
ville et région : Vannes, Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par corax Mer 18 Aoû 2021, 14:55

Très intéressant ce post, merci.

_________________
"Quand le dernier arbre aura été abattu, quand la dernière rivière aura été empoisonnée, quand le dernier poisson aura été péché, alors on saura que l'argent ne se mange pas." Geronimo.
corax
corax
abeille magasinière
abeille magasinière

Masculin Nombre de messages : 1206
Age : 49
ville et région : Basse Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par gb123roses Jeu 19 Aoû 2021, 04:23

On joue

En fait, le préambule suggère que c’est le liège qui a permis un récolte correcte, mais comment arrivez vous à cette conclusion ? Ou ai-je mal compris ? 
Merci pour les clarifications !

_________________
GB
gb123roses
gb123roses
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Féminin Nombre de messages : 233
Age : 57
ville et région : Franche-Comté

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par JAZ89 Jeu 19 Aoû 2021, 08:53

gb123roses a écrit:On joue
En fait, le préambule suggère que c’est le liège qui a permis un récolte correcte, mais comment arrivez vous à cette conclusion ? Ou ai-je mal compris ? 
Merci pour les clarifications !
Pour faire court sans rentrer dans le détail technique, 9 ou 10 mois de l'année les abeilles maintiennent 35 à 36°C sur les cadres de couvain. Dans une caisse en bois de pin de 25 mm d'épaisseur c'est une vraie performance. Le carburant de cette débauche d'énergie est le miel.

L'ajout (par l'extérieur) de 60 mm de liège sur les parois du corps multiplie la performance thermique de la paroi par un facteur 7 ou 8.
Les abeilles dépensent donc beaucoup moins d'énergie (et donc de miel) pour maintenir la température nécessaire.
Comme par ailleurs elles continuent de stocker tout ce qu'elles peuvent ramener, la production de miel augmente nettement.

D'autres effets sont induits par l'isolation qui ont un impact indirect sur la production de miel.
Les besoins de chauffage étant réduits, moins d'abeilles participent à cette tâche, ce qui libère une partie d'entre elles pour d'autres tâches comme le butinage (c'est ce que Menulphus a pu constater en comparant l'activité d'une ruche isolée et d'une ruche non isolée).
De même l'isolation lisse les effets de la variation de la température extérieure au cours de la journée, donc par exemple, il y a moins de besoins de ventilation au cours des heures les plus chaudes (avec pour conséquence moins de dépenses sur cette tâche et/ou moins d'abeilles occupées à cela).

A Menulphus, j'ai bien vu ton message. Félicitations pour avoir franchi le pas.
Le constat que tu fais relatif à la production - 8 à 10 Kg versus 2 hausses sur la ruche isolée [donc de l'ordre de 30 Kg de miel] en moins de deux mois après la pose de l'isolation - donne un bon ordre d'idée du gain direct de l'ordre de 1 à 3.

Cependant le constat n'est encore que partiel.
A mon avis tu constateras après la récolte et lors de la visite pour poser les traitements varroa que le corps de la ruche isolée est mieux garni en réserves que les autres.
Cela t'offrira alors plusieurs possibilités à décider en fonction : prélever un cadre de réserve pour renforcer une ruche aux réserves un peu faibles (et remettre un cadre qui sera de nouveau rempli lors du lierre), laisser la ruche hivernée sur ses 10 cadres avec toutes ses réserves ... le redémarrage au printemps n'en sera que plus prompt et rapide (avec 2 ou 3 semaines d'avance sur les autres ruches) et, évidemment, se passer de sirop et candi ... etc

JAZ89
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 513
Age : 51
ville et région : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par chatkochkat Jeu 19 Aoû 2021, 09:35

Dans un but expérimental en premier lieu , comment mettre en place l'isolation d'une ou plusieurs ruches.

Le liège : quel liège ? parce qu'il existe des faux liège.

Collé sur les parois ou posé par dessus comme une chaufferette à
théière ?

Faut-il protéger le liège pour qu'elles ne le boulottent pas ?

Merci de donner la marche à suivre.
chatkochkat
chatkochkat
abeille magasinière
abeille magasinière

Féminin Nombre de messages : 1863
Age : 64
ville et région : Poitou

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par Menulphus Jeu 19 Aoû 2021, 09:38

Bonjour à tous,

Merci à JAZ pour ces explications. Je ne sais pas si on joue; Je trouve juste intéressant de comparer les résultats activité-santé des colonies-production, entre ruches isolées et ruches en bois.

Mon petit plus: J'ai une colonie de Bucks, probablement évadées de chez un voisin Api situé à 2 km. Elles se sont installées chez moi, dans un hêtre creux, à 3 m de hauteur. 
Je peux donc observer aussi les effets d'une isolation naturelle sur la vie d'une colonie. 
Ma seule intervention: Surveillance des éventuelles prédations par F.A. Pose d'un grillage si nécessaire.
Pas plus que JAZ, je ne chercherai à donner des leçons: j'observe et je dirai ce que je constate.

A plus, et Kenavo !
Ménu.
Menulphus
Menulphus
abeille magasinière
abeille magasinière

Masculin Nombre de messages : 1760
Age : 61
ville et région : Vannes, Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par Menulphus Jeu 19 Aoû 2021, 09:39

Bonjour Chatkochkat !
là, je laisse JAZ répondre: c'est lui le spécialiste du liège !
Laughing Very Happy Very Happy
Menulphus
Menulphus
abeille magasinière
abeille magasinière

Masculin Nombre de messages : 1760
Age : 61
ville et région : Vannes, Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par rhinauer Jeu 19 Aoû 2021, 09:56

N'importe lequel des isolants est bon, à partir du moment où il est employé à bon escient en respectant les conditions d'exposition. Il faut penser comme si vous vouliez isoler votre maison. Moi je n'ai pas besoin d'être convaincu, aucune de mes ruches n'est morte de faim ou a provoqué un essaim de famine.

_________________
Ruches Alsaciennes en couchées ou version CLAERR, à bâtisses chaudes ou froides en divisibles
rhinauer
rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 4405
Age : 76
ville et région : RHINAU Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par nikrou Jeu 19 Aoû 2021, 10:14

Le sujet est intéressant mais difficile de comparer et d'avoir une quelconque certitude sur les résultats obtenus.

Sans isolation, comparer deux ruches similaires, ayant deux reines sœurs, placées l'une à côté de l'autre est déjà hasardeux et donnent des résultats qui peuvent être bien différents. J'ai une des ruches qui avaient 3 hausses dont 2 presque complètement operculées. La deuxième a une hausse mais aucun cadre d'operculé. 

Pour en tirer de quelconques conclusions, il faudrait faire la comparaison sur de multiples ruches pour lisser les différences individuelles. Le sujet est malgré tout intéressant et heureusement que certains essaient des choses pour faire avancer les pratiques.

_________________
Je préfère être atteint de parkinson plutôt qu'alzheimer : je prefère renverser un peu de ma bière plutôt qu'oublier de la boire !

Présentez vos photos simplement avec Phyxo !
nikrou
nikrou
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 125
Age : 48
ville et région : Seine-et-Marne

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par Menulphus Jeu 19 Aoû 2021, 11:18

Bonjour Nikrou !

En Apiculture, je crois qu'il n'y a jamais de certitudes ... Les abeilles nous ont précédés et elles nous survivront sans doute.
Pour ma part, je valide ce projet de ruches isolées à titre expérimental.
Si mes colonies s'en trouvent renforcées; ce sera bien. Si ce n'est pas le cas, je chercherai d'autres moyens.
En débattre, c'est aussi faire avancer nos pratiques.
Menulphus
Menulphus
abeille magasinière
abeille magasinière

Masculin Nombre de messages : 1760
Age : 61
ville et région : Vannes, Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par rhinauer Jeu 19 Aoû 2021, 12:02

Il y a 2 ans, fin Avril, il y eu des températures négatives et les Reines ont arrêté de pondre pendant x jours, vérifié lors de picking pour des ruches en extérieur, sauf les pour les ruches protégées du froid dont les miennes isolées. Il n'y pas eu de formation de grappe.
On sait aujourd'hui que thermiquement une bonne isolation c'est 30% d'économie d'énergie minimum et c'est évidemment et techniquement prouvé.
Chez moi j'ai été obligé de réduire le nourrissage d'automne, car au printemps j'avais trop de Miel de nourrissage encore operculé ce qui risquait de bloquer la ponte et provoquer l'essaimage.
Regardez les professionnels, ils utilisent bien des ruchettes en polystyrène expansé pour les nucléïs, l'isolation pour les petites colonies est vitale et n'est plus à démontrer.
Le problème vient que la majeur partie des Apiculteurs posent les ruches en extérieur sans protection spécifique.

_________________
Ruches Alsaciennes en couchées ou version CLAERR, à bâtisses chaudes ou froides en divisibles
rhinauer
rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 4405
Age : 76
ville et région : RHINAU Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par Fred38 Jeu 19 Aoû 2021, 21:25

Bonsoir
Merci pour ce post intéressant, petite question subsidiaire: quid du plancher aéré ?
Merci pour vos réponses.

Fred38
larve
larve

Masculin Nombre de messages : 23
Age : 45
ville et région : Nord isere

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par JAZ89 Ven 20 Aoû 2021, 00:10

chatkochkat a écrit:Dans un but expérimental en premier lieu , comment mettre en place l'isolation d'une ou plusieurs ruches.

Le liège : quel liège ? parce qu'il existe des faux liège.

Collé sur les parois ou posé par dessus comme une chaufferette à
théière ?

Faut-il protéger le liège pour qu'elles ne le boulottent pas ?

Merci de donner la marche à suivre.
Dans l'ordre des questions.
Par collage direct sur les parois extérieures des éléments (corps et hausses).
Du liège pour isolation. Cela se découpe très bien à la scie sur table, à défaut à la scie circulaire, à défaut à la scie égoïne.
Perso j'ai utilisé les excédents de l'isolation d'une dalle de la partie habitable d'une maison (et la colle prévue à cet effet).
Le liège étant à l'extérieur, les abeilles n'y touchent pas (comme elles ne touchent pas à l'écorce du tronc d'arbre qui les héberge naturellement).
Le liège est imputrescible, aucun entretien n'est nécessaire, inutile de le peindre (et inutile de peindre les éléments sur lesquels on colle puisque protégés par le liège).


Dernière édition par JAZ89 le Ven 20 Aoû 2021, 00:22, édité 1 fois

JAZ89
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 513
Age : 51
ville et région : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par JAZ89 Ven 20 Aoû 2021, 00:21

rhinauer a écrit:N'importe lequel des isolants est bon, à partir du moment où il est employé à bon escient en respectant les conditions d'exposition.
Oui et non, le liège est perspirant (il a une relative perméabilité à la vapeur d'eau) ce qui contribue légèrement à la gestion de l'humidité de la paroi.
Le polystyrène ou le polyuréthane (PU) apporteraient une isolation équivalente à celle du liège mais ils ne sont pas du tout perspirants. Je déconseille l'emploi de ces isolants. Sans compter le bilan carbone désastreux de ces matériaux issus du pétrole et/ou leur contenu en énergie grise (de ce point de vue le PU est une véritable horreur).

rhinauer a écrit:Il faut penser comme si vous vouliez isoler votre maison.
Exact, d'où les propos ci-dessus concernant les différents isolants.

rhinauer a écrit:Moi je n'ai pas besoin d'être convaincu, aucune de mes ruches n'est morte de faim ou a provoqué un essaim de famine.
La photo de l'avatar montre des ruches isolées il me semble ?
Effectivement, en 3 hivers je n'ai perdu aucune ruche. Les seules pertes concernent des essaims ratés et/ou des problèmes de remérage (ma souche d'origine 2017 s'est éteinte à l'automne dernier après une tentative trop tardive de remérage [probablement en Août ou Septembre]).

JAZ89
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 513
Age : 51
ville et région : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par JAZ89 Ven 20 Aoû 2021, 00:54

nikrou a écrit:Le sujet est intéressant mais difficile de comparer et d'avoir une quelconque certitude sur les résultats obtenus.
Sans isolation, comparer deux ruches similaires, ayant deux reines sœurs, placées l'une à côté de l'autre est déjà hasardeux et donnent des résultats qui peuvent être bien différents. J'ai une des ruches qui avaient 3 hausses dont 2 presque complètement operculées. La deuxième a une hausse mais aucun cadre d'operculé. 
Pour en tirer de quelconques conclusions, il faudrait faire la comparaison sur de multiples ruches pour lisser les différences individuelles. Le sujet est malgré tout intéressant et heureusement que certains essaient des choses pour faire avancer les pratiques.
J'ai eu l'occasion de discuter une fois avec l'un des apiculteurs de l'ITSAP qui gèrent les 200 ruches mises à la disposition des chercheurs.

Pour éliminer la variabilité génétique lors des études, ils fournissent aux chercheurs des lots de ruches obtenus comme ceci.

A partir d'une ruche mère, ils inséminent une reine vierge unique à partir du sperme d'un seul male.
Ils obtiennent une ruche fille peuplée de vraies sœurs.
Ils produisent alors plusieurs dizaines de reines à partir de cette ruche de vraies sœurs et donc autant de colonies dont les reines sont génétiquement identiques.

A noter que malgré l'effort fait pour n'utiliser qu'une génétique unique, ils fournissent plusieurs dizaines de ruches pour la même étude, et pas seulement deux ruches pour les comparer.
Ces dizaines de ruches sont nécessaires pour effectivement "lisser" les performances des unes par rapport aux autres et éliminer les multiples facteurs qui peuvent influencer le devenir d'une colonie.

Cette méthode est hors de portée de l'amateur.

Faute d'une telle rigueur, je ne pourrai jamais affirmer de manière certaine "telle isolation multiplie par x ou y la production d'une ruche tous paramètres égaux par ailleurs" et je ne peux que comparer mes colonies d'une année sur l'autre et/ou avec celles d'autres apiculteurs sur une même année.
D'où le rappel dans mon message initial des années 2019 (moyenne, avec un gros trou météo entre Pâques et le 15 Mai [souvenez-vous]) et 2020 (exceptionnelle pour tout le monde).
Pour la comparaison avec les autres apiculteurs, je connais au moins 3 apiculteurs qui ne sont pas si éloignés de chez moi (entre 10 et 15 km) qui n'ont pas de récolte cette année (suffit aussi d'aller voir le sujet Quantité de miel récolté en 2021 pour se faire une idée chiffrée) et ce ne sont pourtant pas des billes en apiculture puisque deux d'entre eux sont TSA.

JAZ89
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 513
Age : 51
ville et région : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par JAZ89 Ven 20 Aoû 2021, 00:59

Fred38 a écrit:Bonsoir
Merci pour ce post intéressant, petite question subsidiaire: quid du plancher aéré ?
Merci pour vos réponses.
Tous les planchers sont des nico aérés mais avec des renforts variables.
3 comportent un isolant réfléchissant au-dessus du plancher (donc dans la ruche), 2 sont fermés par un morceau de carton dans la glissière du plancher, une ruche a le plancher nu.
A mon échelle, je ne vois pas de différence notable entre les ruches de ce point de vue.
Au contraire même, la plus forte et la plus faible sont toutes les deux équipées de l'isolant réfléchissant (comme quoi).

JAZ89
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 513
Age : 51
ville et région : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par robert51 Ven 20 Aoû 2021, 08:54

JAZ89 a écrit:A partir d'une ruche mère, ils inséminent une reine vierge unique à partir du sperme d'un seul male.
Ils obtiennent une ruche fille peuplée de vraies sœurs.
Ils produisent alors plusieurs dizaines de reines à partir de cette ruche de vraies sœurs et donc autant de colonies dont les reines sont génétiquement identiques....
.....qui seront fécondées par plusieurs mâles de souches différentes....
Very Happy

Le critère "bon apiculteur" n'est pas requis pour être TSA. Very Happy

Sinon pour les performances de tes caisses, je pense que tu bénéficies de circonstances favorables, tes reines ont de la génétique comune (mais cela changera forcément), et tu es vraisemblablement dans un environnement favorable. 
Dix kilomètres pour tes collègues c'est beaucoup ! Moi j'ai de gros écarts à 3 kms et en forêt !
0 perte hivernale c'est très bien, j'ai eu aussi cette chance l'hiver dernier avec quelques Nicot et le reste en bois, aucune isolées...

Avoir moitié isolé et l'autre non isolé dans ton rucher serait plus révélateur, tu supprimerais le facteur "environnement " qui est essentiel, de mon point de vue....Smile

robert51
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 629
Age : 58
ville et région : 51

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par Fred38 Ven 20 Aoû 2021, 09:30

Merci pour ces précisions
JAZ89 a écrit:
Fred38 a écrit:Bonsoir
Merci pour ce post intéressant, petite question subsidiaire: quid du plancher aéré ?
Merci pour vos réponses.
Tous les planchers sont des nico aérés mais avec des renforts variables.
3 comportent un isolant réfléchissant au-dessus du plancher (donc dans la ruche), 2 sont fermés par un morceau de carton dans la glissière du plancher, une ruche a le plancher nu.
A mon échelle, je ne vois pas de différence notable entre les ruches de ce point de vue.
Au contraire même, la plus forte et la plus faible sont toutes les deux équipées de l'isolant réfléchissant (comme quoi).

Fred38
larve
larve

Masculin Nombre de messages : 23
Age : 45
ville et région : Nord isere

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par JAZ89 Ven 20 Aoû 2021, 10:59

robert51 a écrit:
JAZ89 a écrit:A partir d'une ruche mère, ils inséminent une reine vierge unique à partir du sperme d'un seul male.
Ils obtiennent une ruche fille peuplée de vraies sœurs.
Ils produisent alors plusieurs dizaines de reines à partir de cette ruche de vraies sœurs et donc autant de colonies dont les reines sont génétiquement identiques....
.....qui seront fécondées par plusieurs mâles de souches différentes....
Very Happy
Oui et alors ? Ce n'est pas les différents males qui auront fécondé des reines génétiquement identiques qui changeront quoique ce soit à la dynamique de la ponte de celles-ci (modulo la taille de la spermathèque qui fera qu'à un moment ou un autre certaines reines seront au bout). Au contraire cette variabilité des mâles est nécessaire à l'obtention d'une diversité d'ouvrières qui ne réagissent pas de la même manière aux différents stimuli internes à la ruche.
Voir "L'étonnante abeille" de Jurgen Tautz.

robert51 a écrit:Le critère "bon apiculteur" n'est pas requis pour être TSA. Very Happy
Non en effet. Mais d'une part leur formation de base leur donne les moyens de voir si cela va ou ne va pas, d'autre part leur activité leur permet de voir différentes ruches conduites différemment et d'apprendre ce qui marche et ne marche pas. Avec le temps, j'imagine que l'expérience grandit et que se faisant si une saison ne fournit aucun résultat, on peut tout de même en conclure qu'elle n'est vraiment pas terrible.

robert51 a écrit:Sinon pour les performances de tes caisses, je pense que tu bénéficies de circonstances favorables, tes reines ont de la génétique comune (mais cela changera forcément), et tu es vraisemblablement dans un environnement favorable.
Oui.

robert51 a écrit:Dix kilomètres pour tes collègues c'est beaucoup ! Moi j'ai de gros écarts à 3 kms et en forêt !
Certes à 10 Km de distance, tu peux être d'un côté au milieu d'un désert floral et de l'autre au pays de cocagne. Au moins nous avons plus ou moins le même climat, ce qui élimine la variabilité liée à ce facteur.

robert51 a écrit:0 pertes hivernale c'est très bien, j'ai eu aussi cette chance l'hiver dernier avec quelques Nicot et le reste en bois, aucune isolées...
Et combien de litres de sirop et de poches de candi pour ce résultat ?

robert51 a écrit:Avoir moitié isolé et l'autre non isolé dans ton rucher serait plus révélateur, tu supprimerais le facteur "environnement " qui est essentiel, de mon point de vue....Smile
La dernière fois que je t'ai répondu sur ce point, tu as piqué la mouche parce que tu as considéré que je te disais que tu travaillais mal ... Libre à toi de ne surtout rien essayer pour voir.
Voir le message de Menulphus plus haut. Il essaie et c'est payant.


Dernière édition par JAZ89 le Ven 20 Aoû 2021, 23:27, édité 1 fois

JAZ89
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 513
Age : 51
ville et région : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par robert51 Ven 20 Aoû 2021, 11:19

Tu me soulages de répondre puisque tu argumentes hors sujet, merci à toi Very Happy

Précision tout de même pour les mâles: bien sûr qu'ils n'influencent pas la ponte ! 
mais on parle de qualité (production ) de colonies là, non ?


Dernière édition par robert51 le Sam 21 Aoû 2021, 19:27, édité 1 fois

robert51
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 629
Age : 58
ville et région : 51

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par Thomas74 Ven 20 Aoû 2021, 20:07

Intéressant, elles sont sous abris ou soumis aux éléments ? Je me demande comment ça se comporte lorsqu’il pleut beaucoup et longtemps ?

J’ai peur que sans collage, l’humidité reste entre le liège et le bois et endommage la ruche.
Mais la colle n’enlève-t-elle pas la propriété de perspirance du liège ?

Les résultats ont l’air d’être là, j’hésite à faire un rucher fermé où je pourrai tester d’autre isolant comme du chanvre et un format chaussette à mettre quand c’est nécessaire.

Qu'en est-il de l’arrêt de ponte hivernale ? Est-ce qu’il y a un risque de ne plus pouvoir faire le traitement d’acide oxalique en décembre ?

Thomas74
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 126
Age : 39
ville et région : Haute-Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par rhinauer Ven 20 Aoû 2021, 21:47

On peut tout faire dans un rucher couvert, utilisation de matériaux divers, etc.
L'arrêt de ponte hivernale se faisant comme dans toutes les ruches.
Ce qui peut différer est un avantage, au printemps lorsqu'il y a retour de temps froid, les Abeilles se mettent moins rapidement en grappe et ainsi ne sont pas obligées d'abandonner du couvain.
Il y a aussi le fait que la Reine n'arrête pas forcément sa ponte comme il y a 3 ans pendant 2 jours pour les ruches en extérieur.

_________________
Ruches Alsaciennes en couchées ou version CLAERR, à bâtisses chaudes ou froides en divisibles
rhinauer
rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 4405
Age : 76
ville et région : RHINAU Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par gb123roses Ven 20 Aoû 2021, 22:45

Du coup, la question du degré d’ouverture du plancher ne vient elle pas interférer ? Entre un plancher totalement grillagé, et un plancher à ouverture partielle, je suis surprise que cela ne change rien ?

_________________
GB
gb123roses
gb123roses
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Féminin Nombre de messages : 233
Age : 57
ville et région : Franche-Comté

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par JAZ89 Ven 20 Aoû 2021, 23:13

Thomas74 a écrit:Intéressant, elles sont sous abris ou soumis aux éléments ? Je me demande comment ça se comporte lorsqu’il pleut beaucoup et longtemps ?
Elles sont soumises aux éléments en extérieur. Avec l'isolation, je dois fabriquer des toits sur mesure en construisant une petite structure bois sur lesquelles je rapporte de la plaque offset. Les plaques étant bien plus grandes que nécessaire, je fais largement déborder de chaque côté, ce qui protège la plupart du temps le liège de la pluie directe. De toute façon il sèche très vite après les pluies.

Thomas74 a écrit:J’ai peur que sans collage, l’humidité reste entre le liège et le bois et endommage la ruche.
Mais la colle n’enlève-t-elle pas la propriété de perspirance du liège ?
Sauf cas exceptionnel, l'humidité ne peut pas pénétrer entre le bois et le liège.
Une fois sèche la colle a un aspect un peu poreux (comme du plâtre), je suppose que le sandwich reste perspirant mais je ne peux l'affirmer.

Thomas74 a écrit:Les résultats ont l’air d’être là, j’hésite à faire un rucher fermé où je pourrai tester d’autre isolant comme du chanvre et un format chaussette à mettre quand c’est nécessaire.
Oui pourquoi pas du chanvre ou même de la paille. A partir du moment où les corps de ruche ne sont pas transhumés, je ne vois pas de problème à l'usage. Par contre pour les hausses qu'il faut régulièrement basculer en saison pour visiter, je suis moins sûr que cela convienne, déjà que le liège est fragile sur les arêtes.
Pour la chaussette "à mettre quand c'est nécessaire", à mon avis oublie, l'isolation a un intérêt en toute saison, y compris en été pour le déphasage des apports thermiques extérieurs et la (relative) inertie supplémentaire. L'habitat naturel n'est-il pas un tronc d'arbre creux qui ne perd pas une partie de son bois en été ?

Thomas74 a écrit:Qu'en est-il de l’arrêt de ponte hivernale ?
Il y a arrêt de ponte comme les autres en hiver. Débute-t-il plus tard ou la reprise est-elle plus tôt, je ne saurais l'affirmer.
Je suis d'accord avec les propos de rhinauer.
J'ajouterais cependant que j'ai l'impression que les abeilles régulent assez bien la ponte en fonction des rentrées mais aussi des réserves disponibles. Comme elles consomment moins grâce à l'isolation, elles développent plus vite un large couvain (et avec moins de risque de perte à cause d'un retour en grappe, encore d'accord avec rhinauer). Sur les 3 années, j'ai posé la première hausse le 31 Mars en 2019, le 08 Mars en 2020 et autour du 20 Mars en 2021, et en général, j'interviens toujours un peu tard ... faudrait que je me force à agir un peu plus tôt.

Thomas74 a écrit:Est-ce qu’il y a un risque de ne plus pouvoir faire le traitement d’acide oxalique en décembre ?
Je ne fais aucun traitement en dehors de l'apivar/apistan après récolte.
L'isolation diminue ou supprime le besoin de nourrir les colonies.
Sans nourrissement artificiel, leur alimentation est plus variée/adaptée à leurs besoins. Il est probable qu'individuellement chaque abeille ne s'en porte que mieux avec des défenses immunitaires plus fortes et résistent mieux aux maladies induites (virus) par les piqures de varroa.


Dernière édition par JAZ89 le Ven 20 Aoû 2021, 23:54, édité 1 fois

JAZ89
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 513
Age : 51
ville et région : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par JAZ89 Ven 20 Aoû 2021, 23:16

gb123roses a écrit:Du coup, la question du degré d’ouverture du plancher ne vient elle pas interférer ? Entre un plancher totalement grillagé, et un plancher à ouverture partielle, je suis surprise que cela ne change rien ?
J'ai déjà répondu à cette question. A mon niveau je ne vois pas de différence.
Ma plus faible et ma plus forte sont en plancher étanche. Entre, les autres colonies ont des planchers plus ou moins ouverts, comme quoi ...
Toujours pareil, dans le tronc d'arbre creux, il y a une entrée et le plancher n'est pas grillagé.

JAZ89
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 513
Age : 51
ville et région : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par JAZ89 Ven 20 Aoû 2021, 23:25

robert51 a écrit:Précision tout de même pour les mâles: bien sûr qu'ils n'influencent pas la ponte ! 
mais on parle de qualité (production ) de colonies là, non ?
Oui. Je note d'une part que les reines sont naturellement polygames. Si la monogamie avait eu un intérêt compétitif déterminant, en 100 millions d'années, la sélection naturelle l'aurait imposée.
D'autre part, revoir l'ouvrage de Tautz déjà cité, la diversité apportée par les mâles est nécessaire à la colonie (Tautz parle du super-organisme colonie) parce qu'elle permet d'avoir des abeilles qui ne répondent pas toutes en même temps à un niveau donné de tel ou tel stimuli, en particulier celui de la température. Cela induit une réponse différenciée, graduelle, plus harmonieuse et moins brutale, ce qui optimise l'énergie dépensée par la colonie.

JAZ89
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 513
Age : 51
ville et région : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par Fred38 Sam 21 Aoû 2021, 08:28

Merci Jaz 89 et Rhinauer pour votre partage, vous avez fini de me convaincre, du coup, j ai commandé des plaques de 6 cm de liège, je vous ferai part de mes constatations. Bonne journée

Fred38
larve
larve

Masculin Nombre de messages : 23
Age : 45
ville et région : Nord isere

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par rhinauer Sam 21 Aoû 2021, 10:04

En Apiculture, tout n'est pas à 100%, tellement sont les facteurs entrant en ligne de compte.
Il y a trop d'incidences pour dire qu'à 100% une action sera efficace à 100%.
L'état de la colonie, vieille Reine, jeune Reine.
Sa place géographique sur le territoire, Région méridionale, Région Montagneuse.
Les effets météorologiques, la pluie, le vent, le soleil, les écarts de températures.
Mais surtout les miellées, variables tous les quelques Km.
L'action de l'Apiculteur.
Et je n'ai pas parlé ce que nous appelons chez nous "la caisse" ou les Abeilles adaptent leur construction selon le volume.
Ainsi nous observons des écarts énormes, 2020 du Miel à remplir des tonneaux, 2021 la disette partout, ce que disait mes anciens, "les années se suivent et ne se ressemblent pas"!

_________________
Ruches Alsaciennes en couchées ou version CLAERR, à bâtisses chaudes ou froides en divisibles
rhinauer
rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 4405
Age : 76
ville et région : RHINAU Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par JAZ89 Sam 21 Aoû 2021, 17:08

Fred38 a écrit:Merci Jaz 89 et Rhinauer pour votre partage, vous avez fini de me convaincre, du coup, j ai commandé des plaques de 6 cm de liège, je vous ferai part de mes constatations. Bonne journée
Bienvenu au club Very Happy

Pour cette saison, c'est (presque) terminé. En fonction de la météo tu constateras peut-être les effets sur la constitution des provisions sur le lierre, dans tous les cas à la reprise de ponte l'année prochaine.

JAZ89
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 513
Age : 51
ville et région : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par gwenaner Sam 21 Aoû 2021, 23:18

Bonsoir le club des ruches isolées,

De mon côté, je constate que ma ruche "isolée", enfin, dans son congélateur, construit encore. 

Les autres qui construisent encore sont celles à qui j'ai glissé des cadres dans le couvain.
Celle dans le congélo construit à l'extérieur du couvain, à 6 cadres du couvain ! (12C en tout)

Jusqu'à présent elle m'a servi de ruche d'élevage, mais je pense qu'il vaut mieux s'en servir autrement, pour renforcer les essaims.

Un jour où j'aurai le temps je vous enverrai des photos pour rigoler. Ça fait bizarre de voir un congélateur bahut au fond d'un jardin !

gwenaner
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 169
Age : 35
ville et région : Daoulas, Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par Thomas74 Sam 21 Aoû 2021, 23:46

Vous m’avez aussi convaincu après cette première saison à courir un samedi par mois pour acheter du sirop.
Comme je comptais me fabriquer une ruche Layens pour tester, car j’aime bien l’organisation sur les cadres en hauteur de mes mini ruchettes et leur capacité à stocker plus de réserve à côté du couvain, je vais aussi lui associer votre isolation en liège, là, ça devrait dépoter !

Thomas74
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 126
Age : 39
ville et région : Haute-Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par august1 Mar 31 Aoû 2021, 21:48

Hello !
J'ai bien l'impression qu'on aura le vrai verdict la saison prochaine, vu qu'on sera environ 5 en plus de jaz peut être à tester l'isolation des "Jaz-Towers"... Ça sera génial de comparer nos expériences au cours de l'année, j'ai hâte de voir ça ! Et en plus comme on aura chacun des ruches témoins on pourra avoir des résultats crédibles. 
En attendant chez moi les lanières sont posées sur toutes mes ruches, j'attends le lierre pour compléter les réserves, même si il risque d'arriver tard cette année.
Un détail : Je vais isoler courant septembre, alors pour ceux qui l'ont déjà fait où avez vous commandé/acheté le liège ?

Bonne soirée et mise en hivernage de vos ruches.

Augustin

_________________
August1, ruches Voirnot DIVISIBLES
august1
august1
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 562
Age : 16
ville et région : Strasbourg, Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par gb123roses Mer 01 Sep 2021, 17:57

Bonjour (et non pas on joue, c’est le correcteur d’orthographe qui m’a fait une cachoterie précédemment)
Je me suis décidée aussi… je mettrais du 4 cm d’épaisseur pour que la tranche du panneau soit protégée par mon toit chalet, et une toison d’ouessant bio de mes moutons sous le toit, comme l’hiver dernier (dans une vieille taie d’oreiller, isolation au top).
Par contre, coté fixation, cela ne me plait pas trop de coller sur mes jolies ruches, j’ai réfléchi et je mettrais bien du scotch velcro ce qui permettrait de décoller les panneaux… et aussi de faire un seul panneau par face, qui recouvre corps, hausse et couvre-cadre, jusqu’au bord du toit…. Ce qui serait plus simple…. Est ce idiot (je n’ai pas encore testé, et je n'en connais pas l’efficacité de ce scotch velcro).

_________________
GB
gb123roses
gb123roses
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Féminin Nombre de messages : 233
Age : 57
ville et région : Franche-Comté

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par rhinauer Mer 01 Sep 2021, 20:54

Je vous mets ma nouvelle isolation (reste de la rénovation de ma maison TRISO SUPER9), bien plus résistante que la laine de verre très efficace.
Petite explication: C'est un de mes ruchers fixe qui s'ouvre entièrement et une fois fermé les ruches sont à l'abri de la pluie et du vent et donc on peut choisir le matériaux d'isolation que l'on veut. Cette isolation s'enlève et se met en place en 2 mn.[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Ruches Alsaciennes en couchées ou version CLAERR, à bâtisses chaudes ou froides en divisibles
rhinauer
rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 4405
Age : 76
ville et région : RHINAU Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par gb123roses Jeu 02 Sep 2021, 08:33

Super efficacité ! Pour l’instant mon rucher n’est pas couvert, donc cela proscrit l’utilisation de sangles et la nécessité de bien protéger le système de fixation… mais je suis en train de concocter un rucher couvert « al la savoyarde » que j’espère bien construire dans les mois d’hiver…. et alors, c’est le rucher lui-meme que j’isolerai !!! Je recyclerai mon liège !

_________________
GB
gb123roses
gb123roses
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Féminin Nombre de messages : 233
Age : 57
ville et région : Franche-Comté

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par rhinauer Jeu 02 Sep 2021, 09:44

Ne jamais isoler le rucher, il doit laisser filtrer l'air. Un rucher comme les miens est bien plus pratique qu'un grand rucher. Exemple lorsque l'on sort un cadre de couvain on est en pleine lumière pour voir aussi bien les larves que les œufs, et donc une visibilité parfaite et de toute façon en cas de pluie on n'ouvre pas les ruches. Les butineuses sont au maximum à la maison et comme ce sont elles qui piquent vous aurez compris.

_________________
Ruches Alsaciennes en couchées ou version CLAERR, à bâtisses chaudes ou froides en divisibles
rhinauer
rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 4405
Age : 76
ville et région : RHINAU Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par Menulphus Jeu 02 Sep 2021, 09:55

august1 a écrit:Hello !
J'ai bien l'impression qu'on aura le vrai verdict la saison prochaine, vu qu'on sera environ 5 en plus de jaz peut être à tester l'isolation des "Jaz-Towers"... Ça sera génial de comparer nos expériences au cours de l'année, j'ai hâte de voir ça ! Et en plus comme on aura chacun des ruches témoins on pourra avoir des résultats crédibles. 
En attendant chez moi les lanières sont posées sur toutes mes ruches, j'attends le lierre pour compléter les réserves, même si il risque d'arriver tard cette année.
Un détail : Je vais isoler courant septembre, alors pour ceux qui l'ont déjà fait où avez vous commandé/acheté le liège ?

Bonne soirée et mise en hivernage de vos ruches.

Augustin
Bonjour Augustin,
pour ma part, mes "JAZ Towers" sont en 40 mm de chez Nature Liège: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Je colle les plaques directement sur le bois avec un mortier-colle.
De façon à ne pas risquer d'écraser une Reine pendant un transfert, hors fécondation possible; je poursuivrai les transformations de mes autres ruches à partir de fin avril 2022.
Kenavo ! 
Ménu
Menulphus
Menulphus
abeille magasinière
abeille magasinière

Masculin Nombre de messages : 1760
Age : 61
ville et région : Vannes, Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par JAZ89 Jeu 02 Sep 2021, 10:02

gb123roses a écrit:Par contre, coté fixation, cela ne me plait pas trop de coller sur mes jolies ruches, j’ai réfléchi et je mettrais bien du scotch velcro ce qui permettrait de décoller les panneaux… et aussi de faire un seul panneau par face, qui recouvre corps, hausse et couvre-cadre, jusqu’au bord du toit…. Ce qui serait plus simple…. Est ce idiot (je n’ai pas encore testé, et je n'en connais pas l’efficacité de ce scotch velcro).
C'est sûr que par rapport à la ruche de l'avatar, l'isolation liège a une autre allure beaucoup plus "brut de fonderie" (mais l'on s'y fait et cela a aussi son charme quand on sait pourquoi on le fait).

Plus sérieusement, le velcro aura toujours une épaisseur, ce qui suppose un petit espace entre le bois et le liège (même s'il n'y a qu'un millimètre) ... bref de quoi créer involontairement une petite cheminée thermique et faire perdre une partie de l'efficacité de l'isolation.

Autre inconvénient, en saison, lorsque l'on visite fréquemment (en particulier pour gérer l'essaimage parce qu'avec l'isolation tout va plus vite), cela suppose démonter/remonter les panneaux à chaque fois (c'est vite chiant et plus on manipule le liège, plus on risque de l'endommager), quid aussi de faire des panneaux pour un corps, puis un corps et une hausse, puis deux hausses ... etc.

Attention avec l'isolation, l'augmentation de la production va aussi de paire avec le développement des colonies, le nombre de hausses à manipuler ... etc donc il est "normal" d'avoir une colonie avec un nombre fréquemment variable de hausses de 2, 3, 4 voire 5 hausses d'Avril à Juillet.
A titre d'exemple, en 2020 (saison exceptionnelle pour tout le monde), ma colonie la plus forte a fourni 75 cadres de hausses à extraire, soit l'équivalent de plus de 8 hausses (tout en ayant essaimé, si, si) ... je vous laisse imaginer les manipulations.

Bon maintenant pourquoi pas le velcro ... si l'essai n'est pas satisfaisant, il sera toujours possible de recouper les plaques et de les coller par la suite.

JAZ89
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 513
Age : 51
ville et région : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par gb123roses Jeu 02 Sep 2021, 11:46

Merci !! justement coté manipulation cela se corse... Comment fait on ? sachant que les poignées sont sous le liège....
Désolée je pose sans doute des questions très betes...

_________________
GB
gb123roses
gb123roses
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Féminin Nombre de messages : 233
Age : 57
ville et région : Franche-Comté

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par eul' riolu Jeu 02 Sep 2021, 12:41

gb123roses a écrit:
Désolée je pose sans doute des questions très betes...
Si cela te pose question c'est que la demande n'est pas idiote.
Alors continue !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
eul' riolu
eul' riolu
reine mère
reine mère

Masculin Nombre de messages : 21170
Age : 70
ville et région : Saone Franche-Comté

http://www.lesfousdubois.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par JAZ89 Jeu 02 Sep 2021, 13:52

gb123roses a écrit:Merci !! justement coté manipulation cela se corse... Comment fait on ? sachant que les poignées sont sous le liège....
Désolée je pose sans doute des questions très betes...
Oui les poignées sont noyées dans l'isolant donc inaccessibles.
Plus de poignées mais il reste mes petits bras musclés ... pour basculer une hausse après l'avoir décollée au lève-cadre (merci de faire l'isolation de 1 ou 2 mm un peu plus court en bas et en haut de chaque élément pour passer le lève-cadre), il faut serrer fort l'élément pour compenser l'absence de prise.
Avec une hausse de 25 Kg perchée à 1,50 m de haut, je concède qu'il ne faut pas être un gringalet fragile du dos (et il faut travailler avec les jambes lorsque l'on dépose l'élément sur la tranche sur une petite palette à côté de la ruche). La manipulation demande à la fois d'être costaud et relativement soigneux.

J'y arrive bien comme cela, donc je n'ai pas cherché de système plus malin pour les manipulations (et aussi accessoirement parce que de toute façon l'arrimage dans le bois d'une prise quelconque introduira un pont thermique dans l'élément ; dernier propos probablement purement théorique cependant).

JAZ89
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 513
Age : 51
ville et région : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par gb123roses Jeu 02 Sep 2021, 15:47

JAZ89 a écrit:
gb123roses a écrit:Merci !! justement coté manipulation cela se corse... Comment fait on ? sachant que les poignées sont sous le liège....
Désolée je pose sans doute des questions très betes...
Oui les poignées sont noyées dans l'isolant donc inaccessibles.
Plus de poignées mais il reste mes petits bras musclés ... pour basculer une hausse après l'avoir décollée au lève-cadre (merci de faire l'isolation de 1 ou 2 mm un peu plus court en bas et en haut de chaque élément pour passer le lève-cadre), il faut serrer fort l'élément pour compenser l'absence de prise.
Avec une hausse de 25 Kg perchée à 1,50 m de haut, je concède qu'il ne faut pas être un gringalet fragile du dos (et il faut travailler avec les jambes lorsque l'on dépose l'élément sur la tranche sur une petite palette à côté de la ruche). La manipulation demande à la fois d'être costaud et relativement soigneux.

J'y arrive bien comme cela, donc je n'ai pas cherché de système plus malin pour les manipulations (et aussi accessoirement parce que de toute façon l'arrimage dans le bois d'une prise quelconque introduira un pont thermique dans l'élément ; dernier propos probablement purement théorique cependant).

Bon, sans être gringalette, je ne suis pas une force de la nature, j'ai un ménisque en kit, donc, pas question de faire ma wonder woman... tout cela est bien compliqué.... cela me fait revenir à mes velcro, ou peut-être scotch double face, plus fin, qui permettrait d'avoir accès aux poignées...cela pourrait le faire... En tout cas, pour l'instant je n'ai pas de meilleure solution.

Je vais encore réfléchir, merci en tout cas pour tous ces éclairages, l’expérience du pro, rien de tel pour limiter les bêtises...

Ahlala ! tout cela est bien compliqué.

_________________
GB
gb123roses
gb123roses
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Féminin Nombre de messages : 233
Age : 57
ville et région : Franche-Comté

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par JAZ89 Jeu 02 Sep 2021, 17:22

En tout cas à quoi bon le velcro sur la partie corps. Si la ruche est fixe, il n'y a guère d'intérêt à se priver d'une bonne isolation permanente pour une hypothétique prise (utilisée une fois l'an ?).

JAZ89
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 513
Age : 51
ville et région : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par willy69 Jeu 02 Sep 2021, 17:33

Pourquoi ne pas découper un carré amovible sur les poignées, carré que l'on enlève pour accéder aux poignées lors des manipulations. En creusant l'empreinte de la poignée l'isolation ne devrait pas trop en souffrir.
willy69
willy69
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 4056
Age : 56
ville et région : Lyon,Rhône

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par JAZ89 Jeu 02 Sep 2021, 17:37

willy69 a écrit:Pourquoi ne pas découper un carré amovible sur les poignées, carré que l'on enlève pour accéder aux poignées lors des manipulations. En creusant l'empreinte de la poignée l'isolation ne devrait pas trop en souffrir.
Oui, c'est une idée.

JAZ89
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 513
Age : 51
ville et région : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par gb123roses Jeu 02 Sep 2021, 21:01

Bon, je reçois mon liège demain… je vais m’offrir le luxe de gâcher un panneau pour faire des essais ! Toutes ces idées sont excellentes !

_________________
GB
gb123roses
gb123roses
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Féminin Nombre de messages : 233
Age : 57
ville et région : Franche-Comté

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par Rot68 Ven 03 Sep 2021, 05:49

Je pense m'y mettre aussi tant qu'à faire vaux mieux être bon  bounce

_________________
Il y a deux manières d'être riche:
La première est d'avoir tout ce que vous voulez.
La seconde est d'être satisfait de ce que vous avez.
Rot68
Rot68
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 136
Age : 70
ville et région : Lautenbachzell (68610) Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par steffman Ven 03 Sep 2021, 08:58

Bonjour à tous !
Perso pas de ruche isolées chez moi, mais la curiosité me pique !
serait il possible d'avoir des photos de vos ruches ou ruchers isolés? Celles en liège, celles dans le congélateur Smile ... juste pour que je puisse mieux m'imaginer.

Merci d'avance !

steffman
nymphe
nymphe

Masculin Nombre de messages : 59
Age : 35
ville et région : Isère

Revenir en haut Aller en bas

Du côté des ruches isolées - bilan de la saison Empty Re: Du côté des ruches isolées - bilan de la saison

Message par JAZ89 Ven 03 Sep 2021, 09:21

steffman a écrit:Bonjour à tous!
Perso pas de ruche isolées chez moi, mais la curiosité me pique!
serait il possible d'avoir des photos de vos ruches ou ruchers isolés? Celles en lièges, celles dans le congélateur Smile ... juste pour que je puisse mieux m'imaginer.
Merci d'avance!
Dans cet échange à la date du 22 Mai 2021, j'ai mis des photos des ruches.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

JAZ89
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 513
Age : 51
ville et région : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum