Derniers sujets
» rentrée de pollen en plein décembre
Aujourd'hui à 10:34 par Jihemere

» Présentation sur le forum
Aujourd'hui à 10:26 par Jihemere

» faux bourdons
Aujourd'hui à 09:24 par rhinauer

» transhumance remorque
Aujourd'hui à 08:04 par jean84

» Ventillation des ruches en hiver
Aujourd'hui à 08:00 par larc

» robinia pseudoacacia frisia
Aujourd'hui à 07:48 par obertrand

» Prestation de services
Hier à 23:38 par eul' riolu

» Bonjour du 64
Hier à 23:23 par eul' riolu

» Ils le font pour les huitres
Hier à 21:29 par Apid'jo

» Projet de balance électronique
Hier à 19:41 par Jobiere

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Marque-page social
Conservez et partagez l’adresse de abeilles et apiculture sur votre site de social bookmarking

Traitement anti-varroa

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Traitement anti-varroa

Message par Invité le Mar 22 Mai 2012, 19:52

Voilà une chose de trouvée !
Qu'est ce que le thymol (ou acide thymique) ?

Le thymol est un terpénoïde trouvé dans l'huile essentielle de thym (Thymus vulgaris), l'origan, (Origanum vulgare) et des espèces similaires, il est caractérisé par son odeur de thym.

Structure du thymol

Thymol (C10H14O) est souvent utilisé comme arome synthétique pour les produits contenant des “senteurs méditerranéennes”. Il n'est pas ou très peu soluble dans l'eau, mais facilement dans l'alcool et les huiles.

A part pour sa saveur, le thymol est aussi utilisé comme fongicide.

Je cherche encore pour trouver d'autre source ! celle-ci vient "Food.Info.net"
a+++++++++++azam

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Traitement anti-varroa

Message par Invité le Mar 22 Mai 2012, 19:57

J'ai trouvé celui-ci qui indique que vous aurez des "résidus" de thymol dans votre miel et peut-être une modification de son goût !
L'idéal serait de sortir les cadres où le thymol ait été en contact (genre "apilifevar").
Article
edapi.gif (1801 octets)

Retour à la "Galerie Apicole Virtuelle" La Première Galerie Apicole Virtuelle au Monde / Page d'accueil
US/English versionDeutsche version

Résidus dans le miel dus à l’utilisation du cadre à thymol dans les colonies.

varroa1.jpg (6959 octets) Par Stefan Bogdanov, Verena Kilchenmann, Anton Imdorf et Peter Fluri
Station fédérale de recherches laitières Liebefeld
Section apiculture
CH-3003 Berne
Suisse

punaise.gif (183 octets)Introduction

Le thymol n’est pas seulement un agent thérapeutique efficace contre Varroa, mais il a en plus l’avantage d’être très bien toléré par les abeilles [ 1] . En Suisse, les apiculteurs et apicultrices appliquent le thymol principalement sous la forme de l'„Apilife VAR" [ 2] , qui est enregistré auprès de l'Office intercantonal de contrôle des médicaments. Pour obtenir de bons résultats, il faut l'appliquer pendant 8 semaines au terme de la récolte de miel, c'est-à-dire à la fin de l'été et jusqu'à l'automne. A noter que même après plusieurs années d'utilisation, la qualité du miel n’a pas été influencée négativement et il n’a eu aucune accumulation de résidus dans la cire. A côté de l’"Apilife VAR", on trouve désormais sur le marché suisse, depuis environ trois ans, un autre procédé, le „cadre à thymol Frakno", mis au point par le maître apiculteur allemand Hans Knobelpries [ 3] . A l'inverse de "l'Apilife VAR", cette méthode doit être appliquée dans les colonies tout au long de l'année. On peut donc se demander si, après une si longue utilisation, la qualité du miel n'est pas altérée par les résidus de thymol. Certes, ceux-ci sont sans danger pour la santé, mais ils peuvent influencer le goût du miel, ce qui serait en contradiction avec la législation sur les denrées alimentaires qui, tant dans l'Ordonnance suisse sur les denrées alimentaires que dans les prescriptions européennes, interdit l’ajout dans le miel d’additifs susceptibles de modifier son goût naturel. En Suisse, le seuil de tolérance du thymol dans le miel a été fixé à 0,8 mg/kg, concentration que les consommateurs ne peuvent percevoir. Quant au seuil de perception du thymol dans le miel, il s'élève à environ 1,1 mg/par kg.

A l'origine de la présente étude, l'inquiétude qu'une application de thymol de longue durée puisse nuire à la qualité du miel. En 1997, l'Institut apicole de l'université de Hohenheim a publié des résultats [ 4] selon lesquels un cinquième des miels provenant de colonies ayant subi un traitement de longue durée avec les cadres à thymol enregistrent des valeurs bien supérieures au seuil de tolérance en vigueur en Suisse. Avec cette étude, nous nous sommes fixé comme objectif de déterminer la concentration de thymol dans le miel suisse après une application à long terme du cadre à thymol. Bien que notre investigation soit loin d'être achevée, puisqu’elle a débuté voilà une année seulement, il nous a semblé judicieux de communiquer nos premiers résultats aux apiculteurs et apicultrices.

[chiffres entre crochets] : voir la bibliographie en fin d’article

punaise.gif (183 octets)Echantillons et analyses

Les miels ont été prélevés dans 17 ruchers (14 avec des ruches suisses et 3 avec des ruchers Dadant) au cours de la récolte de 1997. La lutte contre Varroa a débuté dans ces ruchers en 1996 (à l'exception d’un: 1995) et a été effectuée au moyen du cadre à thymol de Knobelspies. Les cadres sont restés suspendus dans les colonies (zone du couvain) toute l'année et ont été remplis avec 12 grammes de cristaux de thymol deux fois par an, en général en mars-avril et en juillet-août, le thymol s’évaporant du cadre plusieurs mois. Un seul apiculteurs a retiré le cadre début avril pendant la miellée. Au total, ce sont 22 échantillons de miel que l'on a analysés. L'origine botanique des miels a été déterminée au moyen de la conductibilité: 6 miels de fleurs, 6 miels de miellat, 10 miels de mélange fleurs et miellat. C'est au moyen de la chromatographie en phase gazeuse que les teneurs en thymol ont été mesurées. Le seuil de détection du thymol s'élevait à 0,02 mg/kg.

punaise.gif (183 octets)Résultats et discussion

thymol_fr.gif (12556 octets)

Figure: Résidus de thymol dans le miel après un traitement de longue durée au moyen du cadre à thymol. CH = 22 échantillons suisses; D = 18 échantillon allemands, analysés par le Dr Klaus Wallner [4].

Résidus après le traitement de longue durée au thymol
Les résultats de l'étude menée à Liebefeld en 1997 et les mesures de l’Institut apicole allemand de 1996 sont représentés dans la figure. La moyenne des 22 échantillons suisses s'élèvent à 0,33 mg de thymol/kg de miel (minimum 0,02 mg/kg, c'est-à-dire en dessous du seuil de détection; maximum: 0,83 mg/kg). Dans un échantillon, la concentration de thymol dépassait légèrement la valeur de tolérance suisse de 0,8 mg/kg. Les résidus mesurés par l'Institut apicole de Hohenheim (Dr Klaus Wallner) en 1996 dans les miels allemands étaient en général plus élevés que ceux mesurés dans les échantillons suisses: moyenne 0,63; minimum 0,07; maximum 2,1 mg/kg. Les raisons de ces différences entre les mesures allemandes et suisses n’ont pas été déterminées. On peut toutefois avancer comme hypothèse le nombre d’année de traitement qui en Allemagne était plus élevé.
Influence du nombre d’années de traitement
Dans l'étude Suisse, on a comparé des colonies dans leur deuxième année de traitement avec des colonies dans leur troisième année de traitement: les mesures dans ces dernières s'avèrent nettement plus élevées. Cette observation doit toutefois encore être confirmée par des analyses ultérieures.
Différences selon la sorte de miel
Selon la sorte de miel, on observe des différences de concentration de thymol dans les échantillons de 1997:



Moyenne
mg/ kg


Minimum
mg/ kg


Maximum
mg/ kg

Miel de fleurs

(6 échantillons)


0,52


0,40


0,83

Miel de mélange

(10 échantillons)


0,25


0,08


0,54

Miel de forêt (6 échantillons)


0,29


< 0,02


0,63

On constate sur la base de ces valeurs que les miels printaniers enregistrent des résidus de thymol plus élevés que les miels de miellat de l'été. On ne pourra toutefois confirmer ces résultats qu'après avoir répété ces analyses.

Retrait du cadre à thymol pendant la miellée
On peut se demander si le retrait du cadre à thymol pendant la miellée réduit les résidus de thymol dans le miel. Pour répondre à cette question, on a retiré les cadres dans l'un des ruchers. Résultats: les concentrations de thymol après la seconde récolte de miel étaient sensiblement moins élevées que dans les autres ruchers. Cette observation ne peut toutefois être considérée comme résultat définitif étant donné qu'il est nécessaire de répéter les analyses pour la confirmer.
Comparaison avec l’Apilife VAR
Il est intéressant de comparer les résidus de thymol dus à l’application du cadre à thymol avec ceux dus à l’application de l’Apilife VAR (8 semaines d’application en automne):



Moyenne
mg/ kg


Minimum
mg/ kg


Maximum
mg/ kg
Cadre à thymol
application toute l’année
2 - 3 ans (22 échantillons)


0,33



< 0,02



0,83
Apilife VAR
8 semaines d’application en automne
1 - 5 ans (28 échantillons)


0,16



< 0,02



0,48

Les résidus dus à l’application de l’Apilife VAR sont nettement moins élevés que (p = 0,005) ceux dus à l’application du cadre à thymol.

Efficacité du cadre à thymol Frakno
Dans la présente étude, il n’a pas été tenu compte du degré d'efficacité. Selon les indications des apiculteurs, l’efficacité s’est révélée bonne dans les 17 ruchers. Si toutefois on ne respecte pas les recommandations d'utilisation (interruption pendant quelques semaines avant la miellée), il faut s'attendre à une diminution de l'efficacité dont les conséquences ne sont pas connues.

punaise.gif (183 octets)Conclusion

Après un traitement tout au long de l'année, au moyen du cadre à thymol, une partie des échantillons de miel enregistre des résidus de thymol se situant dans le domaine de tolérance (0,8 mg et plus). On ne peut exclure une modification du goût du miel due à ces concentrations.
Le retrait du cadre à thymol pendant la miellée réduit vraisemblablement les résidus. Dans ce cas toutefois, le taux de réussite du traitement peut s'abaisser et, le cas échéant, ne plus être suffisant pour lutter contre Varroa.
En raison des problèmes d'altération de la qualité du miel posés par l'utilisation du cadre à thymol, nous ne pouvons pour l’instant recommander ce procédé de lutte contre Varroa.

Stefan Bogdanov, Verena Kilchenmann, Anton Imdorf et Peter Fluri
Station fédérale de recherches laitières Liebefeld
Section apiculture
CH-3003 Berne
Suisse

punaise.gif (183 octets)Bibliographie

[1] Imdorf A. et al., 1995. Toxizität von Thymol, Campher, Menthol und Eucalyptol auf Varroa jacobsoni und Apis mellifera im Labortest. Apidologie 26, 27-31.
[2] Imdorf A. et al., 1994.l'Apilife Var' - un produit de lutte contre varroa à base de thymol. J. Suisse d'Apicult.1994; 91, (6), 216-24.
[3] Knobelspies F., 1996. Die Varroamilben und die Thymolanwendung im Sommer. ADIZ, 1996, (6), 20-21
[4] Wallner K. 1997. in: Bericht der Landesanstalt für Bienenkunde der Universität Hohenheim für das Jahr 1996, ADIZ, (3), S XV
Réalisation : Gilles RATIA
Mise à jour : 03/04/02
APISERVICES - Copyright © 1995-2004

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Traitement anti-varroa

Message par Jérémy's le Mar 22 Mai 2012, 20:54

Bah dit donc, tu fais pas les choses a moitier Azam!!! study
super intérréssant en plus!
On apprend vraiment plein de choses sur ce site. bravo

Jérémy's
larve
larve

Masculin Nombre de messages : 12
Age : 34
ville et région : Charente
Date d'inscription : 20/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Traitement anti-varroa

Message par Invité le Mar 22 Mai 2012, 21:06

J'aime assez lire ce que disent les pays étrangers, le nôtre prône et "presque" oblige "apivar", donc je n'aime pas être obligé de suivre les autres comme les moutons (le coup du ravin, je le laisse aux autres !).
L'AF c'est "reines Chapleau" Québec et la Suisse ainsi que des infos sur le thymol !
D'ailleurs, les suisses ont eut des pertes de l'ordre de 50% sur toute la suisse cet hiver, chez nous certains y ont laissé pas que quelques plumes, donc l'essaimage n'est pas prêt de s'arrêter ou d'être faible cette année !
C'est très souvent le cas, une année où les pertes sont fortes, c'est une année à essaim !
Tant que c'est assez souvent comme cela, ça peut aller, mais quand la courbe va s'inverser !
a+++++++++azam

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Traitement anti-varroa

Message par eul' riolu le Mar 22 Mai 2012, 21:22

Merci Azam de tes recherches. Smile

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

eul' riolu
reine des abeilles
reine des abeilles

Masculin Nombre de messages : 13955
Age : 65
ville et région : Saone Doubs
Date d'inscription : 18/05/2011

http://www.lesfousdubois.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Traitement anti-varroa

Message par vincentapi10 le Mar 22 Mai 2012, 21:40

sape J'avoue j'ai pas lu, trop long; mais c'est pas grave. La synthèse des moutons j'approuve. Moi pas mouton; mixe thymol oxalique par évaporation 15% de perte sur plus de 220 colonies hivernées.

vincentapi10
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3162
Age : 34
ville et région : aube
Date d'inscription : 14/07/2011

http://www.vincentarnoultapi.over-blog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Traitement anti-varroa

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:39


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum