forum apiculture France et abeilles
Bienvenue sur apiculture france.com.
Inscrivez vous pour avoir accès à toutes les rubriques.
Derniers sujets
» Point effondrement des colonies en Bretagne
Aujourd'hui à 12:40 par gnabou

» Avis Apicula
Aujourd'hui à 12:27 par flydiv

» Remérage en urgence
Aujourd'hui à 12:04 par talala

» La question de Clotilde (le rouge et les abeilles)
Aujourd'hui à 11:46 par yark

» essaimage artificiel
Aujourd'hui à 11:34 par Héléa

» Hausses dans le Nord-Est : où en êtes vous ?
Aujourd'hui à 11:29 par DD5060

» Est-ce que l'installation naturelle est possible ?
Aujourd'hui à 11:20 par fred91210

» Expulsion de quelques larves
Aujourd'hui à 11:19 par Héléa

» Quelques questions concernant mes 2 premiers essaims
Aujourd'hui à 11:04 par Héléa

» Questions sur cellules royales
Aujourd'hui à 10:46 par Héléa

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Test comportement hygienique

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Test comportement hygienique

Message par Dash88 le Mar 18 Nov - 22:09

Bonjour dans le revue l'abeille de France de novembre page 43 on voit des photos de test de comportement hygienique.

On trouve  en général dans la littérature 2 méthodes de test :
1) découper un carré de couvain operculé le congeler le réinsérer dans le cadre puis compter les larves nettoyées après 24h. Inconvénient : découper à travers les fils du cadre, aller-retour à l'atelier...
2) placer un gabarit de 100 cellules et percer le couvain operculé à l'aiguille. Solutionne le problème de 1 mais on ne teste pas la même chose : On cherche à évaluer la capacité des abeilles à détecter le couvain mort à travers l'opercule ce qui marche avec la méthode 1 mais pas la 2

Sur la photo page 43 ils semblent utiliser un gabarit + verser quelque chose de froid par dessus

Qu'est ce à votre avis? de l'azote liquide? De l'eau glacée suffit elle à "refroidir" le couvain ?
avatar
Dash88
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 144
Age : 33
ville et région : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test comportement hygienique

Message par sauvapic le Mer 19 Nov - 1:08

il faut faire l'essai pour savoir si l'eau glacée fait mourir les larves. Je pense que oui, moi.

_________________
" Il faut suivre la voie de ses rêves, même si le chemin est difficile.... C'est ainsi qu'on réalise sa vie."  


On peut pas plaire à tout le monde... L'administrateur de ce forum est incontrôlable. Soyez vigilant !
avatar
sauvapic
reine mère
reine mère

Féminin Nombre de messages : 7449
Age : 121
ville et région : Baie-du-Febvre ,Québec,Canada

https://www.facebook.com/groups/Apiculture.au.Quebec/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test comportement hygienique

Message par rhinauer le Mer 19 Nov - 8:56

Je reviens sur le congrès de COLMAR.
Un des thèmes était l'étude de l'abeille hygiénique:
Ils ont commencé avec des ronds de boites de converves qu'ils ont placé sur le couvain d'un certain nombres de colonies et en y versant de l'Azote liquide, mais ces manipulations étaient difficiles à réaliser.
Ensuite ils ont changé de méthodes avec la même dimension ils onbt brulé la surface du couvain pour le faire mourrir.
Ils ont quantifié le nombre de cellules nettoyées et le délai que les colonies ont mises pour faire le travail.
Les résultats étaient très concluants.
Le but était de trouver des colonies qui nettoient bien pour éviter le développement de la loque.
avatar
rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3828
Age : 72
ville et région : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test comportement hygienique

Message par Dillinger le Mer 19 Nov - 10:37

Oui, c'est ça. Trois méthodes : Piquage du couvain ou azote liquide ou la flamme. Ces tests visent à mesurer le comportement plus ou moins hygiénique d'une colonie, de manière générale. Je veux juste dire que ça n'a rien de spécifique à la loque. Les mêmes tests sont utilisés dans le cadre de la varroase.
avatar
Dillinger
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 412
Age : 48
ville et région : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test comportement hygienique

Message par rhinauer le Mer 19 Nov - 10:51

La loque, c'était l'exemple type car avec la loque Américaine, il n'y a aucune issue sauf de brûler tout, matériel compris!
Et avoir des colonies qui nettoient bien c'est se prémunir d'un déclenchement de LOQUE dans son rucher.
C'est le message qu'a essayé de faire passer J. G.
avatar
rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3828
Age : 72
ville et région : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test comportement hygienique

Message par Dillinger le Mer 19 Nov - 10:56

Oui, c'est l'idée : il existe une corrélation entre le comportement hygiénique général et une résistance meilleure à certaines maladies ou parasites (loque, varroase, couvain plâtré,...).
avatar
Dillinger
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 412
Age : 48
ville et région : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test comportement hygienique

Message par Anono le Mer 19 Nov - 12:05

Salut,

Ce test est pour vérifier qu'une souche convient bien à la multiplication, pour ne multiplier que des souches assez hygiéniques.

Pour le particulier qui a deux ruches à diviser, ça a peu d’intérêt, non?

Le coup de la découpe entre deux fils et du congélo est probablement le plus facile. Si tu veux éviter des vas et viens, tu peux refroidir le couvain dans un box frigo avec des plaques congelées ou de la carboglace.
Le but est de comparer les souches que tu souhaite multiplier, donc quelle que soit la méthode, si tu leur fais la même chose, tu pourras les comparer.
Trouer les opercules mène à d'autres résultats. Ce que l'on souhaite savoir, c'est si elles sont capables de détecter des problèmes sous les opercules...

Je n'ai jamais testé la découpe de la cire pour cela, mais je l'ai déjà fait pour transférer des larves et des œufs et ça marche très bien. Elles ré-assemblent tout rapidement par la suite, tu vois à peine les déformations du cadre.

Bon amusement,

Anono
avatar
Anono
abeille magasinière
abeille magasinière

Masculin Nombre de messages : 1041
Age : 35
ville et région : Namur - Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test comportement hygienique

Message par rhinauer le Mer 19 Nov - 18:09

Jos GUTH a dit que le brulage sur place est le plus rapide quand on veut faire des tests sur 10 ou 20 ruches comme ce fut le cas et puis il ne faut pas refroidir le couvain en sortant le cadre trop longtemps.
avatar
rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3828
Age : 72
ville et région : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test comportement hygienique

Message par Dillinger le Mer 19 Nov - 19:04

Je préfère l'azote liquide qui est tout aussi rapide...et nettement plus "pro". Tu verses le liquide dans un récipient (une boîte de conserve sans fond, par exemple) placé sur un cadre. Cadre suivant ? Tu reposes le même récipient...Quoi de plus facile ?


Dernière édition par Dillinger le Mer 19 Nov - 19:35, édité 2 fois
avatar
Dillinger
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 412
Age : 48
ville et région : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test comportement hygienique

Message par Dash88 le Mer 19 Nov - 19:21

Je n aurais pas pensé à la méthode du "brûlage" mais ne fausse t'elle pas le résultat (odeur) et n y a t il pas un risque qu'elle soit un peu "destructrice" (combustion des opercules) ?
avatar
Dash88
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 144
Age : 33
ville et région : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test comportement hygienique

Message par Anono le Mer 19 Nov - 19:24

Oui, mais tout le monde n'a pas un accès aisé à l'azote liquide, qui reste un produit dangereux à manipuler... 
(Mais avec lequel il y a moyen de s'amuser quand meme... je vous raconterai un jour...)

Anono
avatar
Anono
abeille magasinière
abeille magasinière

Masculin Nombre de messages : 1041
Age : 35
ville et région : Namur - Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test comportement hygienique

Message par rhinauer le Mer 19 Nov - 23:02

C'est à cause de la manipulation du froid que Jos GUTH et ses amis ont abandonné l'azote liquide
avatar
rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3828
Age : 72
ville et région : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test comportement hygienique

Message par ericvmax le Dim 7 Jan - 15:56

Je pense que la sélection du comportement hygiénique est sans doutes la voie royale pour atteindre la résistance à varoa, il serait utile de promouvoir cette méthode en la faisant évoluer en donnant accès facile à un protocole et à l'achat d'azote liquide ou à un autre produit. Cependant deux choses entre autres me questionnent. Premièrement : en tuant des larves sous opercule dans une colonie exempte de ce comportement, n'y a t'il pas danger de déclencher la loque car dans le couvain mort il y a un risque évident de prolifération du bacille. Deuxièmement, pourquoi ne pas faire ces test sur des sections de couvain mâle, ce qui ferait d'une pierre deux coups en éliminant du couvain plus à risque et en ne tuant pas d'ouvrière ce qui m'est toujours particulièrement désagréable.
avatar
ericvmax
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 265
Age : 59
ville et région : Montréal Québec

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test comportement hygienique

Message par vinsurf le Dim 7 Jan - 16:28

Le test est bien pour ceux qui élèvent. Si vous ne faites pas d’élevage, il faut regarder si le fond est propre; Et quand vous mettez du sirop s'il n'y a pas d'abeilles mortes dans le nourrisseur. C'est déjà 2 bons indicateurs.

vinsurf
larve
larve

Masculin Nombre de messages : 20
Age : 41
ville et région : toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test comportement hygienique

Message par api88 le Dim 7 Jan - 16:55

le comportement hygiénique est nécessaire mais ce n'est pas la même chose que la résistance au varroa !

api88
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 334
Age : 48
ville et région : La Bourgonce, Vosges

http://www.vosgesapiculture.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test comportement hygienique

Message par ericvmax le Dim 7 Jan - 17:22

Pour l'instant c'est me semble t'il l'approche la plus accessible par tous les apiculteurs en matière de sélection. et le fait de remplacer les reines possédant ce caractère serait tout bénéfice, même pour les petits amateurs sans grande expérience.
avatar
ericvmax
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 265
Age : 59
ville et région : Montréal Québec

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test comportement hygienique

Message par rhinauer le Dim 7 Jan - 17:56

Je ne connais aucun apiculteur chez nous qui fait ce genre de test et on n'en a pas parlé en AG.
Moi je ne ferais jamais ce genre de test, je laisse le soin aux jeunes, mais je doute fort que beaucoup s'y aventurent car il faut au minimum être 2 et il faut aussi faire les observations les 2 jours suivans au minimum, cela fait beaucoup d'investissement pour ceux qui travaillent.
avatar
rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3828
Age : 72
ville et région : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test comportement hygienique

Message par Apid'jo le Dim 7 Jan - 18:34

Ben non, surtout pour les apis qui ont des ruches à la maison !

On coupe un carré de couvain ====> congélateur
On le remet en place
On vérifie le résultat

Il n'y a pas plus simple Very Happy 
Mais c'est vrai qu'il faut vouloir se donner les moyens de le faire.

C'est à la belle saison, même pas besoin de fumée pour les manip !
Du moins avec des abeilles quelque peu douces.
J'ai de la local et pas de fumée avant juillet / Août. selon météo et réserves.

Pourquoi être deux personnes et pourquoi un investissement ?

_________________
Apid'jo

RUCHES divisibles (bâtisse chaude) : Alsacienne couchée 10 et 12 U et Type Claerr 9 U          "Rien n'est plus patient que la nature"  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]          Dan O'Brien
avatar
Apid'jo
abeille gardienne
abeille gardienne

Masculin Nombre de messages : 8920
Age : 49
ville et région : Alsace - Bas Rhin

http://www.lerucherdesplaisirs.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test comportement hygienique

Message par rhinauer le Dim 7 Jan - 18:43

Pour ce que j'ai vu de Jos GUTH, ils étaient 2 pour tester plusieurs ruches en enfilade.
Dans la deuxième phase, ils optaient pour juste brûler la surface sans découpe.
L'investissement, c'était du temps pour les vérifications les jours suivants.
avatar
rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3828
Age : 72
ville et région : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test comportement hygienique

Message par api88 le Dim 7 Jan - 20:28

Lorsque l'on cherche à faire de l'élevage, donc de la sélection le test hygiénique est nécessaire. .
Pour un rucher familial multiplier sur les colonies qui entretiennent le mieux la ruche (propreté des fonds lors de la visite de printemps ...)

api88
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 334
Age : 48
ville et région : La Bourgonce, Vosges

http://www.vosgesapiculture.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test comportement hygienique

Message par rhinauer le Dim 7 Jan - 20:45

Je suis évidemment d'accord avec toi, mais avec mes 10 ruches, ma sélection d'élevage me suffit.
J'avais des Reines de 3 et 4 ans sans problème et puis je n'ai jamais eu de maladie sur mon rucher, même il y a 30 ans où l'on ne parlait pas encore d'abeille hygiénique et VARROA n'était pas encore là avec son virus.
A l'époque il n'y avait pratiquement que de la NOIRE, mais certains importaient déjà de nouvelles Reines et c'est comme ça qu'est venu les VARROAs.
C'est la main de l'homme qui fout tout en l'air et ça, c'est pas nouveau.
avatar
rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3828
Age : 72
ville et région : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test comportement hygienique

Message par moselle57 le Sam 27 Jan - 20:05

Salut à tous.
Un peu de lecture.
 
Abeilles résistantes aux maladies dans le système d'Ed & Dee Lusby

Aperçu de tous les sujets





 

 


[size=32]ResistantBees Blog[/size]


Vous trouverez ici des sujets d'actualité et vous pouvez écrire des commentaires et des suggestions
[size=24]contact

[/size]
 
Taille de la cellule
Qui nous dit si la taille des cellules imprimées sur les fondations est ce dont les abeilles ont besoin?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dee Lusby a découvert, après avoir étudié intensivement la littérature apicole (de plus de 100 ans et plus), que la taille des cellules couramment utilisées ne correspond pas aux besoins des abeilles.

Et pourtant, la taille des cellules est un facteur critique. Je dirais même que l'abeille ne peut pas vivre en harmonie avec la nature sans la bonne taille. Le professeur belge Baudoux a déclaré il y a une centaine d'années "grandes cellules, grosses abeilles, beaucoup de miel". Il a expérimenté des tailles extrêmes, grandes et petites, et incroyablement, on ne sait pourquoi, la taille des cellules sur toutes les fondations ce jour même.
 



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Il semble que l'abeille atteigne son équilibre naturel sur une taille de cellule de 4,9 mm vers le bas. À 4,9 mm, et la distance entre les rayons réduite à 32 mm, la température dans le nid augmente, réduisant un jour de la période d'incubation. A 20 jours au lieu de 21 jours , les abeilles distancent le Varroa. 

L'acarien Varroa est bien sûr conscient de cela, donc en été il ne se reproduit qu'à l'intérieur du couvain du drone, car il ne peut pas se multiplier au sein du couvain ouvrier. Les 'cerana' asiatiques et les abeilles africaines, sans problèmes de varroa, construisent de petites cellules.

Voici une carte des Cellules il y a 100 ans - cliquez sur la carte pour l'agrandir  
Observations de Michael Bush
Temps de pré et post- 
plafonnement et Varroa 8 heures plus courtes réduisent de moitié le nombre de varroas infestant une cellule génitrice. 
8 heures plus courtes après le temps de coiffage réduit de moitié le nombre de descendants d'une varroase dans la cellule génitrice.
Jours acceptés pour le coiffage et le post-coiffage (basé sur l'observation des abeilles sur un peigne de 5,4 mm) 
Couvert 9 jours après la ponte 
Emerge 21 jours après la ponte


 très important: réduction de la distance de peigne à 32mm

Un autre point est que les abeilles à petites cellules ont une durée de vie beaucoup plus longue , de 8 à 12 semaines. Les abeilles conventionnelles à grandes cellules n'ont qu'une durée de vie de 6 semaines, qui est considérablement réduite par l'utilisation de produits chimiques, comme les traitements anti Varroa (Fernando Clatayud, biologiste, Valence, Espagne). Cette plus longue durée de vie produit des colonies incroyablement fortes, car le travail à l'intérieur de la colonie peut être fait par beaucoup plus d'abeilles, ce qui est une condition préalable à un système immunitaire sain. Le stress continu par la même quantité de travail à faire par trop peu d'abeilles affecte négativement le système immunitaire de l'abeille.

Dee Lusby a découvert que la cellule de 4,9 mm est le prérequis fondamental actuel, que le comportement hygiénique VSH apparaît, ce qui signifie l'abattage actif des acariens de Varoa à partir des cellules de couvain infectées . voir le comportement hygiénique VSH

Avec cela le sujet abordé, il reste encore beaucoup à expliquer. La taille de la cellule n'est qu'un aspect parmi d'autres qui doit être changé pour obtenir des abeilles résistantes.
L'histoire de la taille des cellules (Dee Lusby) 
- La première fondation de peigne artificiel a été faite en Allemagne en 1842 par Gottlieb Kretchmer. 
- Je dirais que notre époque actuelle de problèmes a commencé vers 1891 en Belgique avec l'introduction de la fondation en peigne artificiel avec 920 cellules au décimètre carré qui équivaudrait à environ mi-chemin entre 4,6 cm et 4,7 cm pour 10 cellules ouvrières.







[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
tailles de cellules de différentes races d'abeilles (en Europe et aux Etats-Unis, trop 
grandes en raison de l'utilisation de trop grandes empreintes de cellules)
Un professeur U. Baudoux de Belgique a publié un article dans Progress Apicole en juin 1893, préconisant l'utilisation de plus grandes cellules en peigne, à la suite d'expériences dûment décrites. Il semble que le professeur Baudoux ait voulu élever des abeilles d'une vigueur extraordinaire, capables de parcourir un rayon de vol plus étendu et de visiter une multitude de fleurs dont le nectar était, et est probablement encore, hors d'atteinte de leur langues.
Il a expérimenté avec des cellules jusqu'à la limite de 750 cellules par décimètre carré, les tailles de cellules qu'il a obtenues en étirant la base de peigne de cire. Puis, encouragé par ses expériences, il a souhaité faire encore mieux: «ALLER AUX LIMITES DE POSSIBILITÉ». (C'est ici que commencent nos problèmes actuels avec les acariens parasites et leurs maladies secondaires.)
Le professeur Baudoux a expérimenté différentes tailles de fondation par décimètre carré, à savoir: 750, 740, 730, 710 et jusqu'à 675. Il a également expérimenté différentes méthodes de mesure des cellules et a conçu son propre système de mesure. (Malheureusement, il n'y avait pas de graphique de corrélation correspondant à son système de mesure conçu, contrairement à la méthode traditionnelle de mesure des bases de peigne qui était utilisée depuis plus de 2000 ans avant l'époque du Christ. les deux systèmes de mesure.)
Le professeur Baudoux a si bien réussi avec ses écrits et ses expériences, et si convaincant, que les maisons de production ont toutes commencé à vendre des fondations avec des cellules agrandies et à réclamer de bons résultats pour leur utilisation. La plupart de ce travail a été fait vers la fin des années 1920 à travers les années 1930 et 1940. (Le résultat a été que ce processus de plus gros est meilleur avec sa vente résultante n'a jamais cessé, et continue jusqu'à aujourd'hui au détriment maintenant, que seulement élargi fondations surdimensionnées (bien au-delà des limites de la possibilité pour les abeilles plus grandes comme le Prof. Baudoux) sont maintenant seulement vendus et standardisés, c'est-à-dire 5,7 cm pour 10 cellules de travail étant à peu près le plus grand).
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Comment pouvons-nous mesurer la taille des cellules?
 La valeur par défaut est de mesurer 10 cellules du centre de la paroi au centre de la paroi, puis de diviser par 10.

 
Dee Lusby: 
Je dirais que notre époque actuelle de problèmes a commencé vers 1891 en Belgique avec l'introduction de la fondation en peigne artificiel avec 920 cellules au décimètre carré qui équivaudrait à peu près à mi-chemin entre 4,6 cm et 4,7 cm pour 10 cellules ouvrières. Les apiculteurs ont tous adopté cette taille de cellule. Les experts de l'époque pensaient qu'il était avantageux de produire autant d'abeilles que possible sur la plus petite surface de peigne possible. Ainsi, il a été dit qu'il y avait un rétrécissement prématuré des cellules dans toute la Belgique, et au bout de quelques années, les abeilles étaient des spécimens misérables. (On pourrait dire que c'était alors le contraire du problème actuel de plus gros, c'est mieux.)
C'est alors que pour lutter contre une tendance si néfaste qu'une idée est née avec une magnifique finale proposée (que nous jouons encore aujourd'hui). Un professeur U. Baudoux de Belgique a publié un article dans Progress Apicole en juin 1893, préconisant l'utilisation de plus grandes cellules en peigne, à la suite d'expériences dûment décrites. Il semble que le professeur Baudoux ait voulu élever des abeilles d'une vigueur extraordinaire, capables de parcourir un rayon de vol plus étendu et de visiter une multitude de fleurs dont le nectar était, et est probablement encore, hors d'atteinte de leur langues.
Il a expérimenté avec des cellules jusqu'à la limite de 750 cellules par décimètre carré, les tailles de cellules qu'il a obtenues en étirant la base de peigne de cire. Puis, encouragé par ses expériences, il a souhaité faire encore mieux: «ALLER AUX LIMITES DE POSSIBILITÉ». (C'est ici que commencent nos problèmes actuels avec les acariens parasites et leurs maladies secondaires.)
Le professeur Baudoux a expérimenté différentes tailles de fondation par décimètre carré, à savoir: 750, 740, 730, 710 et jusqu'à 675. Il a également expérimenté différentes méthodes de mesure des cellules et a conçu son propre système de mesure.
Malheureusement, il n'y avait pas de graphique de corrélation correspondant à son système de mesure conçu, contrairement à la méthode traditionnelle de mesure des bases de peigne utilisée il y a plus de 2 000 ans avant l'époque du Christ, donc les apiculteurs pouvaient aller et venir entre deux systèmes de mesure.
une erreur fatale  






[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
vieux losange metod pour mesurer:nouveau metod de Baudoux sur
une erreur fatale

L'ancienne méthode de mesure donne beaucoup moins de cellules par dm² que la nouvelle introduite par Baudoux. Avant les fondations de Baudoux avec environ 5 cellules par pouce ont été utilisées, ce qui correspond à environ 800 - 830 cellules par dm2 selon l'ancienne mesure de 5,0 à 4,9 mm. Mais il n'y avait pas de système de conversion et de fabricants de fondations, après Baudoux, dans les années 20 jusqu'aux années 40, a repris le taux de 800 cellules / dm², mais a appliqué la nouvelle méthode de mesure. Ainsi, il est venu à une taille de cellule d'environ 5,4 mm. Et apparemment personne n'est au courant de cette grave erreur, car la taille est maintenue à ce jour.

table de conversion des différentes méthodes de mesure:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dee Lusby:
Le professeur Baudoux a si bien réussi avec ses écrits et ses expériences, et si convaincant, que les maisons de production ont toutes commencé à vendre des fondations avec des cellules agrandies et à réclamer de bons résultats pour leur utilisation. La plupart de ce travail a été fait vers la fin des années 1920 à travers les années 1930 et 1940. (Le résultat a été que ce processus de plus gros est meilleur avec sa vente résultante n'a jamais cessé, et continue jusqu'à aujourd'hui au détriment maintenant, que seulement élargi fondations surdimensionnées (bien au-delà des limites de la possibilité pour les abeilles plus grandes comme le Prof. Baudoux) sont maintenant seulement vendus et standardisés, c'est-à-dire 5,7 cm pour 10 cellules de travail étant à peu près le plus grand).
Est-ce que cette tendance continue vers un plus grand serait mieux un effet causal sous-jacent créant des problèmes d'acariens parasitaires et leurs maladies secondaires? Probablement. Mais sur quelle preuve placer une telle pensée?
Malheureusement pour nous tous, ce n'était pas la grande cellule en elle-même pour laquelle le professeur Baudaoux travaillait, mais plutôt la sélection d'une meilleure abeille. IL EST IMPORTANT POUR LES APICULTEURS D'AUJOURD'HUI DE SE RAPPELER DE L'HORAIRE ET DE SA PLACE DANS L'HISTOIRE, AINSI QUE LE FAIT QUE LE SYSTEME DE MESURE EFFECTUE PAR LE PROF. BAUDOUX N'ETAIT PAS CORRECTE AVEC LES METHODES DE MESURE TRADITIONNELLES. POURQUOI? PARCE QU'UN EFFET CAUSATIF SOUS-JACENT POUR LES PROBLÈMES D'ACTUALITÉS PARASITAIRES D'AUJOURD'HUI ET LEURS MALADIES SECONDAIRES ACCOMPAGNANTES EST NÉ ICI!
Tout aussi malheureux pour nous tous est le fait que le professeur Baudoux était un disciple de ce qu'on appelle la théorie de Lamarckian, et a cru qu'il était possible d'améliorer l'abeille de façon permanente, en lui donnant la chance de grandir dans chaque génération suivante. Cependant, pour un disciple de la théorie darwinienne ou mendélienne, il s'agit en effet d'une doctrine très incertaine; et les abeilles elles-mêmes semblent confirmer cette critique (même aujourd'hui tout apiculteur peut comparer le sauvage à ces abeilles confinées au pays), car même au début des années 1900, il était de notoriété publique qu'ils avaient tendance à rétrograder construisons quand même, revenons à ce qui est NATUREL tel que mis en avant par les lois de la Nature et non par les règles artificiellement créées et politisées de l'homme.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Dee Lusby: Nous avons découvert par la lecture, que les moulins ont été fabriqués dans plusieurs tailles au cours des années, jusqu'à 3-1 / 2 cellules au pouce. C'EST O WH NOTRE INDUSTRIE A GOUTTE EN TROUBLE. TAILLES DE CELLULES, TAILLE ET COMMENT LES MESURER. La plupart des apiculteurs s'accordent à dire que cinq cellules au pouce correspondent à la taille du travailleur et quatre cellules au pouce correspondent à la taille du bourdon dans la population sauvage. Mais, les tailles domestiques que nos abeilles ont fini aujourd'hui, sont tout à fait différentes et ont fait des ravages, comme les peignes artificiels ont grossi. Le stress sur nos abeilles causé par être déséquilibré avec la flore naturelle a ouvert la boîte de Pandore aux maladies de la loque, à la craie et aux infections virales. En étant trop grandes, nos abeilles domestiquées ont pris des infestations d'acariens parasitaires comme nos pseudo-drones maintenant ,aka: les abeilles ouvrières, sont perçues comme une nouvelle source de nourriture par les acariens Varroa et Tracheal. Avec tous ces dommages, nous ne trouvons aucun enseignement sur l'histoire de l'utilisation des tailles de fondation de peigne artificiel aux Etats-Unis, de sorte que nos apiculteurs peuvent prendre des décisions rationnelles concernant l'utilisation correcte.
Les différentes tailles de cellules de peigne (706, 711, standard, drone, etc.) ont été conçues à l'origine avec un sens, qui est maintenant oublié dans le monde moderne d'aujourd'hui. Personne aux États-Unis ou ailleurs dans le monde n'est responsable de l'augmentation artificielle des abeilles domestiques qui causent des maladies et des problèmes d'acariens parasites qui englobent plus de 135 pays à un niveau catastrophique, les plaçant dans une situation désagréable avec la réalité de la nature. Rien n'était caché et tout était écrit et publié au grand jour. 

La seule chose qui s'est produite est que la supposition artificielle et un système domestiqué artificiel d'apiculture ont prévalu jusqu'ici sur ce qui se trouve naturellement dans la nature et a été enseigné.

Tout a commencé par une idée simple à laquelle tout le monde voulait participer, à savoir les scientifiques, les maisons de fabrication. Maintenant, à travers le passage de chaque génération successive (figure 20 ans à chaque nouvelle génération), la disparité croissante entre les ruches sauvages et domestiques dicte que cette tendance plus grande-est-meilleure doit être corrigée et ses effets causals sous-jacents doivent être mis en lumière. enseigné, si l'apiculture comme nous le savons est de continuer.

En Belgique, le professeur Baudoux a mesuré des travailleurs de l'ordre de 5 mm à 5,17 mm et de 5,35 mm par cellule. (Cellules de drones ordinaires, il a placé à 5,5 mm à côté de 5 mm pour les cellules des travailleurs.) Même il a trouvé 5,5 mmles cellules de drones à côté des cellules de travail de 5 mm doivent être doubles en volume de contenu cellulaire pour la nourriture, ce qui confirme les résultats de Mullenhoff. Quand on considère aujourd'hui avoir des fondations sur le marché aussi grandes que 5.7mm, il n'est pas difficile de voir comment cela ne serait pas désastreux pour les apiculteurs, en raison de l'attraction parasite des acariens avec un pseudo-effet sur les ouvrières perçues comme un aliment source juste comme celle des drones .
Pourtant, regardez combien la fondation sur le marché d'aujourd'hui est de 5,44 mm (près de la taille de drone de 5,5 mm mesurée par Baudoux).
Ne serait-ce pas aussi, aussi dangereux pour l'attraction des acariens parasites, provoquant un pseudo-effet, les acariens confondant les abeilles ouvrières pour les drones?
JUSTE COMBIEN, C'EST TROP GRAND?
Je dirais trop grand est quand une colonie d'abeilles commence à se retrouver en difficulté, ce qui conduit à un stress, ce qui conduit à la maladie, ce qui permet un apiculteur connaître à travers la perception visuelle que quelque chose ne va pas au sein de la ruche.

moselle57
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 116
Age : 56
ville et région : Pont à Mousson 54

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test comportement hygienique

Message par moselle57 le Sam 27 Jan - 20:14

et ca 



[ltr]Newsletter 13 - Enquête de VSH après John Harbo[/ltr]


[ltr][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][/ltr]
par 
[ltr]bee[/ltr]
 »mar. déc. 24, 2013 6:29 pm
Travail d'étude - première étude de nos colonies d'abeilles sur VSH (Varroa Sensitive Hygiene) suite à la suggestion et aux conclusions de John Harbo. 

Traductions allemandes: 


[ltr]Chaque peuple d' élevage doivent être testés après la VSH - Erik Österlund [/ltr]




[ltr]réaction des abeilles à varroa - John Harbo[/ltr]



en anglais: 


[ltr]Chaque colonie d'abeilles éleveur doit être VSH testé - Erik Østerlund [/ltr]




[ltr]Réponses à Varroa par les abeilles - John Harbo [/ltr]




comparant les résultats Harbos avec notre expérience de la façon de traiter les abeilles à petites cellules, selon le système de Dee Lusby, avec les acariens Varroa. 



[ltr]Ici nous pouvons en discuter.[/ltr]




Erik Österlund a récemment introduit une méthode pour identifier facilement différents niveaux de VSH dans les ruches. J'ai essayé ceci sur certains de mes bâtons pour comparer les résultats de nos abeilles de petite cellule avec ceux de l'étude. 

Un gros problème que je vois est que Harbo et Harris les termes utilisés précédemment VSH (créé par Spivak comme elle a examiné le bâton de l' aiguille Ausräumverhalten tué des poupées, qui n'a rien à voir avec le vrai Ausräumverhalten infecté par le couvain d'abeilles Varroa) (et SMR Supprimée acariens la reproduction, ce qui est particulièrement important pour les abeilles africaines exprimées) 


[ltr]redéfinis[/ltr]

et leur attribuer une nouvelle signification. En conséquence, personne ne sait de quoi vous parlez à la fin. Nous et Dee Lusby appelons l'enlèvement des cellules de couvain infectées "couvée à tête chauve" ou " 

[ltr]comportement hygiénique[/ltr]

 ". Cependant, il est bien sûr très intéressant d'examiner le RSM, si et comment il est exprimé dans nos bâtons. C'est pourquoi ces tests. 

Situation initiale

Mes ruches sont depuis 12 ans sur de petites cellules avec moins de 4,9 mm (4,8 à 4,85) et ont jamais été traités. Ils sont dirigés par le système d' 


[ltr]Ed & Dee Lusby[/ltr]

 . 
Comment exactement ils sont gérés est décrit en détail sur le site 


[ltr]ResistanBees.com[/ltr]

 .
C'est une abeille indigène et sombre qui n'existe que là. En hiver, entre la fin novembre et le milieu à la fin décembre, cette abeille pond une très forte réduction de sa couvée jusqu'à une rupture complète. Les bâtons examinés ont recommencé à couver juste après la pause. 
Le moment de l'enquête se situe entre le milieu et la fin de décembre. 
J'ai choisi différents bâtons extrêmes pour voir dans différentes situations où sont les varroas, comment ils réagissent et surtout comment les abeilles réagissent.

Il reste à noter qu'en 2012, après une sécheresse extrême et sans précédent qui a duré près d'un an et demi, les peuples ont été extrêmement stressés. Après cela, une grande partie des peuples ont eu des problèmes avec les Varroen. Cette année, tous les apiculteurs qui travaillent de manière conventionnelle avec des abeilles à grandes cellules et, bien sûr, s'occupent de tout ce qui est possible, se plaignent de la virulence extrêmement accrue des acariens varroas et ont perdu de nombreux peuples. Je n'ai jamais traité mes abeilles et je pourrais doubler mon bâton cette année à plus de 300. Néanmoins, beaucoup de bâtonnets souffrent des séquelles de la sécheresse, où le nombre de Varroa a augmenté extrêmement. Ils ont dû reprendre le contrôle cette année. C'est pourquoi, même en hiver, je vois un nombre beaucoup plus élevé de varroas dans les bâtonnets que par le passé, et ils nettoient constamment les cellules infectées. Dans mon expérience, cela nécessite un déclencheur qui les amène à commencer à exterminer les cellules infectées par les varroïdes. Mais c'est précisément à travers ce travail que nous pouvons le confirmer ou le rejeter.

La sélection des bâtons était la suivante:


  • Un peuple dans un état critique
  • Un bon peuple
  • Un peuple intentionnellement infecté avec d'énormes quantités de Varroa
  • Un bon peuple qui a apporté du bon miel



Une nation dans un état critique

quand j'ai plus de cinq abeilles pour un peuple avec
[ltr] des ailes déformées[/ltr]
 peutvoir, il est appelé critique et selon les déclarations de Dee Lusby et dans mon expériencevous devez agir, sinon il est très susceptible d'être perdu. 
Il existe différentes méthodes pour contrôler cela, mais toutes sans aucun traitement. Mais ailleurs.

Ce peuple N ° 82g vient de l'année 2009 par Volk 93s. Le 15.11.2010 la reine a été changée (4g), parce que les petites cellules n'étaient pas développées de façon satisfaisante. En conséquence, ce problème a diminué et le bâton a grandi sur 5 images, était facile jusqu'au 14.8.2013. Le 15.12.2012 il avait créé une nichée de drone, un peu trop. Le 28 mars 2013, Varroa a été trouvé dans la couvée de drones, le 11 avril 2013, il a eu quelques Varroen dans la nichée du drone dans un nid d'abeilles, dans d'autres non, le 24.4. J'ai été capable de 
[ltr]détecter[/ltr]
 quelques 
[ltr]cellules démunies[/ltr]
 dans la couvée d'abeilles et les petites cellules ont été bien construites, sur le 2.6. il s'était lui-même procuré une nouvelle reine, avait de nouveau créé (trop) de couvain de drones et j'ai vu des 
[ltr]cellules de[/ltr]
 couvain de drones nettoyées ( 
[ltr]comportement hygiénique[/ltr]
Et si elle se présente dans le couvain bourdon un bon signe), sur 14/08/2013 j'ai vu les premiers signes de problème, le sol était un peu nerveux, la reine avait beaucoup de poux, mais il n'y avait pas d' abeilles à voir avec des ailes déformées. Pour être du bon côté, j'ai fait une 
[ltr]ramification avec la reine[/ltr]
 et toute la couvée éclos. Le 28 septembre, j'ai identifié 5 abeilles avec des ailes déformées dans cette ramification et j'ai donc pris un nid d'abeille avec une couvée couverte. 

Le 8 décembre 2013, cet étage comptait 3 abeilles à ailes déformées et 2 nichées en nid d'abeilles, après la trêve hivernale, posée plus tôt cette année. 
Un 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

peigne de couvain était très homogène dans le deuxième, le peigne de couvée plus âgé j'ai vu quelques cellules d'ausgräumte:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Bien sûr, l'ensemble des Varroen était tombé sur cette première couvée après la trêve hivernale et les abeilles ont répondu en s'éclaircissant. Mais aussi les abeilles avec les ailes déformées sont apparues. 
Sur le premier rayon de couvain, j'ai trouvé 22 cellules ouvertes dans lesquelles les poupées d'abeilles étaient encore visibles, surtout avec des yeux blancs (11ème-12ème jour). Cela signifie que ces abeilles sont infectées par des cellules Varroen autour du 11. -12. Ouvrez le jour après la ponte. Parmi ces 22 cellules, 7 étaient sans varroa, 3 étaient sans varroa mais avec leurs fèces et le reste avec une varroa, d'autres avec des mâles et des œufs. 

J'ai ouvert 150 cellules couvées coiffées de marionnettes aux yeux bleus (14 / 15ème jour): 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Un mâle: 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Une femelle: 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Une famille:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Une femme et un homme progéniture: 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
en gros: 
[ltr][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 en grande: 
[ltr][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 Ce qui m'a frappé était que la mère Varroa les garçons protection apparemment pris: le 17/12/2013 , je pris la deuxième commande au même étage: le même couvain avec des cellules ouvertes par moi et la reine au milieu: en grand: 
[ltr]http: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] com / fotos / va / 82g_1a.jpg[/ltr]
 Quelles sont les abeilles et la reine sont principalement des 
[ltr]coléoptères[/ltr]
 et aucun Varroen! sur la gauche Varroa, sur la droite apicole


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]





[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]






[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Maintenant , les cellules ouvertes il y a une semaine ont été à nouveau cloutés et je trouve sur les deux couvée ensemble 45 cellules de couvain ouverte dans laquelle aux yeux blancs et aux yeux rouges (Jour 12) pupes d'abeilles ont été vues. 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
en grande: 
[ltr][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 ouvrant 116 cellules: dos du peigne: en grande: 
[ltr][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
 I trouvé le suivant: ...................... ici vous pouvez voir l'ensemble du rapport: 
[ltr][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] = 364 [/ltr]
Un bon peuple N ° 19ab



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]












Le 17/07/2013 une branche du peuple 19a a été faite avec la reine et le couvain coiffé. Cette reine était une fille canari 34g du 1.3.2012. Le 03/15/2012 j'ai vu qu'ils absolument superbe, le 4.9mm à des extensions complètes de costume ( ce qui est souvent le cas !!!!), le 21/05/2013 j'ai vu quelque chose varroas sur les abeilles, mais ne se déforment pas des ailes à 07,17. En 2013, j'ai vu une abeille avec des ailes déformées, puis la ramification a été créée avec la reine. A 01h10 la race était très bon, avait quelques cellules alésés mais les ailes non déformées sur 21.10.war l'élevage très bon, les ailes non déformés, ils se sont arrêtés pour une pause de reproduction en Novembre. 

Le 17.12, le sol avait un peigne à couvain, le premier après les vacances d'hiver. 

d'un côté: de 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

l'autre côté:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ce qui a immédiatement attiré l'attention, c'est qu'il n'y avait pas de cellules ouvertes dans lesquelles on pouvait voir des poupées ( 
[ltr]comportement hygiénique[/ltr]
 ). Couvée très régulière et couverte avec les premières abeilles à couver. 

J'ai ouvert 168 cellules plafonnés, les chrysalides d'abeille aux yeux bleus inclus: 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
en gros: 
[ltr][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] rtas1a.jpg ...[/ltr]
 Il semble que le Varroa protégé à nouveau la progéniture qui n'était pas mm loin: ici aussi le même: ici la cellule dans laquelle ne se trouvaient que sans problème Varroa et les matières fécales étaient sur la larve (sinon la colle sur les murs au- dessus des restes de Präpuppe et blanc) J'ai trouvé ce qui suit: ... ...................



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



ici vous pouvez voir l'ensemble du rapport: 
[ltr][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


.................. 

Et maintenant vient un autre Le bâton très intéressant est: 

Une canne qui a été délibérément infectée par beaucoup de Varroen N ° 18w

Il y a trois ans, j'ai eu une idée curieuse. 
Mon habitude était d'intervenir auprès des peuples critiques qui avaient plus de 5 abeilles avec des ailes déformées. Ceci est cohérent avec ce que Dee Lusby explique. Il existe différentes façons de traiter sans l'aide du bâton sur la crise. Lequel utiliser dépend de divers facteurs. Une possibilité consiste à enlever toute la couvée éclos, qui contient une grande partie de la Varroa.
Il était maintenant contre moi pour détruire toute cette race et est venu avec une idée étrange. 
J'ai installé un rucher, loin des autres étals que j'ai appelé l'hôpital. J'y ai apporté des gens simples, normaux, pas mauvais et pas bons. Ensuite, j'ai rassemblé les peignes couvés des peuples en crise, les ai réunis en cadres et les ai simplement remis à ces gens à l'esprit unique. Il y avait beaucoup avec 300 peuples et à la fin il y avait 12 peuples, chacun ayant 4 cadres. Et toute la couvée éclos, les peuples devinrent immensément forts et il y avait bien sûr une pléthore de Varroen. Et je n'ai RIEN. Qu'est-ce que je devrais avoir fait, je ne traite pas.
À mon grand étonnement, plus de la moitié des bâtons ont réussi à se rétablir d'eux-mêmes et à évacuer toute la charge des acariens. Après cela, j'ai non seulement eu des bâtons normaux là-bas, mais ils étaient extrêmement bons. 
Incroyable mais vrai. Le nouveau soutenu ma théorie de la détente et l'expérience de Dee Lusby, indiquant que le comportement hygiénique exprimé en particulier lorsque les abeilles suffisamment de travailleurs sont disponibles pour le travail à faire (que je vous expliquer en détail dans la 
[ltr]présentation à Ansfelden[/ltr]
 ). Et dans ces bâtons, il y avait un grand nombre d'abeilles, chacune avec environ 30 peignes à couvain. 
L'année suivante, j'ai répété la même chose, mais avec moins de bâtonnets parce que je devais prendre moins de couvain.
Et cette année j'ai un seul étage à l'hôpital, qui avait à la fin 6 cadres, qui ont été mis en place au mois d'octobre avec le couvain infecté et que j'ai examiné maintenant. 

Le 17.12.2013, le bâton avait 4 peignes, quelques abeilles et les peignes fermés avaient environ 30% de cellules ouvertes et nettoyées. J'ai trouvé seulement 3 abeilles avec des ailes déformées. La canne a même eu quelques couvées de drones (20 cellules) fortement peuplées de Varroen (jusqu'à 3 par cellule), mais j'ai aussi vu le comportement hygiénique de la couvée de drones. 

un peigne de couvain: 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

dégager en plein essor 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

une poupée vivante avec Varroa morte: 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

J'ai trouvé ce qui suit: ...................... 
ici vous pouvez voir l'ensemble du rapport: 
[ltr]http : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] f = 74 & t = 364[/ltr]


............. 


Un bon bâton de bon miel apporté N ° 58a

................. 
ici vous pouvez voir l'ensemble du rapport: 
[ltr]http: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


............. 


[ltr]ici nous pouvons en discuter.[/ltr]

moselle57
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 116
Age : 56
ville et région : Pont à Mousson 54

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test comportement hygienique

Message par yark le Sam 27 Jan - 20:21

intéressant...

on voit bien que les problèmes de nos abeilles est multifactoriel ... en voilà un aspect à ne pas négliger ?!

merki pour le conseil de lecture Wink
avatar
yark
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 868
Age : 47
ville et région : loire-atlantique 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test comportement hygienique

Message par ThomasC le Sam 27 Jan - 20:48

Il y a les liens vers les articles originaux ? C'est en anglais ? Parce que Google Translate, ça pique les yeux, là... pale

Thomas
avatar
ThomasC
abeille magasinière
abeille magasinière

Masculin Nombre de messages : 1048
Age : 45
ville et région : Prades le Lez, Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test comportement hygienique

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum