forum apiculture France et abeilles
Bienvenue sur apiculture france.com.
Inscrivez vous pour avoir accès à toutes les rubriques.
forum apiculture France et abeilles
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par Invité le Lun 20 Jan 2020, 10:12

Bonjour,

Alors qu'ici en Provence le printemps va pointer le bout de son nez d'ici quelques semaines, je compte cette année profiter de la floraison du romarin.

L'an passé je m'y étais pris bien trop tard en mettant les hausses le 31 mars, depuis plusieurs apiculteurs pros de ma région m'ont conseillé de poser les hausses mi-février, j'ai même lu fin janvier parfois.

Seul hic, je m'interroge sur le calendrier par rapport à la gestion des cadres, je m'explique :

En Provence à partir de février les floraisons et les colonies explosent, le couvain est parfois sur 7/8 cadres en fin du mois, et c'est donc la bonne période pour mettre des cadres à bâtir (nb : j'utilise des cadres à jambage) et limiter les risques d'essaimage à partir d'avril en occupant les abeilles. Sans le romarin, dans l'idéal je rajouterais donc deux cadres à bâtir de chaque côté du couvain à cette période, pour ensuite les recentrer au milieu plus tard (pendant l'été) et assurer la rotation.

Si je mets des hausses pour le romarin début février, ça complique le calendrier et j'ai donc deux alternatives :

1) Je mets les deux cadres à bâtir début février, puis une semaine ou 15 jours plus tard je pose les hausses. Ça permet de ne pas avoir plus tard à rebouger les hausses et ça agrandit dès février l'espace de ponte et donc facilite potentiellement le développement du couvain, par contre ça oblige à faire un minimum d'interventions (rapides) dans le corps - ce qui peut ralentir le développement du couvain et ça occupe davantage les cirières, et donc ça peut influer à l'inverse sur la récolte de romarin (d'autant que j'ai des colonies hivernées sur 10 cadres, le plus simple en enlevant les cadres de rive, mais d'autres sur 8 ce qui oblige à tout décaler).

2) Je ne me préoccupe pas des cadres pour l'instant ; je pose les hausses sur les colonies fortes en février, puis je m'occupe du renouvellement des cadres plus tarjed en mars quand il fait plus chaud (nb : en Provence il fait facilement 20°C en journée en mars). Avantage c'est le plus simple et ça pose le moins de risque en hiver ; inconvénient je dois rebouger les hausses ensuite pour changer les cadres, et si je mets les cadres à bâtir trop tard ça peut éventuellement déclencher une fièvre d'essaimage ; mais peut-être pas si les hausses sont déjà posées et qu'il y a donc déjà de la place ?

Bref je ne sais pas trop dans quel ordre m'y prendre .

Que conseilleriez-vous, notamment ceux qui ont l’habitude des récoltes sur le romarin ?

Merci !
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par ThomasC le Lun 20 Jan 2020, 14:14

Je n'arrive pas à faire de récolte de romarin pur, mais c'est parce que je n'ai pas le bon matériel, je pense.

Le Président du syndicat de l'Hérault, m'a dit que pour faire du miel de romarin, il utilise des demi-cadres de hausses (appelées aussi "Haussette Bernard", mais on peut utiliser des "Food Chamber"), parce que sinon, les abeilles ne finissent et n'operculent jamais les cadres, et après c'est du garrigue (mélange romarin/thym, etc...).

C'est ce genre de matériel:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

C'est vraiment pas haut, et un peu la seule solution pour faire du romarin pur, je pense. Aussi, à priori, il faut avoir fait un peu de nourrissement spéculatif pour avoir des belles ruches fin Février, et espérer que la météo soit favorable fin Février/début Mars.

Pour que ça cire, il faut que ça mielle, mais cirer consomme beaucoup de miel, donc à mon avis il faut que tu choisisses: Profiter du romarin pour les faire cirer, ou essayer de faire une récolte de romarin, mais pas les deux, parce que pas assez de ressources. Le romarin est une belle petite miellée précoce, mais ça reste une petite miellée.

  Thomas
ThomasC
ThomasC
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3691
Age : 47
ville et région : Prades le Lez, Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par ThomasC le Lun 20 Jan 2020, 14:15

Cela dit, tu me donnes une bonne idée, et je vais peut-être faire construire ces petites cadres, mais alors, pour viser le romarin de l'année prochaine... Wink

Thomas

_________________
L'agriculture est l'école de la patience. C'est pour ça qu'il faut avoir un boulot entre deux visites...
ThomasC
ThomasC
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3691
Age : 47
ville et région : Prades le Lez, Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par Invité le Lun 20 Jan 2020, 14:31

Merci du conseil !

Marrant parce que je cogite depuis ce matin, et j'en suis arrivé aussi à cette solution des "Food chambers" (au passage, je n'ai pas pigé la différence avec les "haussettes Bernard" de B. Nicollet https://abeille-et-nature.com/boutique/haussettes-bernard-haussettes-dadant-10-12c-en-kit.html, apparemment c'est la même taille = 1/2 hausse Dadant).

Je vais peut-être tenter, mais il faut que je me grouille fissa parce que c'est maintenant qu'il faut que je prépare le matos (et il faut aussi les cadres qui vont avec).

Pour la pose des hausses, je m'interroge aussi : j'ai 3 ruches très fortes, quand je soulève le couvre-cadres rapidement et qu'elles ne sont pas grappées les abeilles occupent facilement 7/8 cadres (des reines de 2019, très dynamiques à l'automne).

Nul doute que le couvain y est déjà sans doute assez costaud, et que donc d'ici février pas mal de jeunes abeilles/butineuses vont naître/commencer leur activité.

Mais février, c'est aussi la transition : les abeilles d'hiver vont disparaître en même temps, et donc la population va au mieux stagner quelques semaines, voire diminuer avant que ça reparte dans l'autre sens.

Donc si je pose des hausses pour le romarin à cette période, j'ai du mal à comprendre qui va les remplir !? Mais bon apparemment ça marche pour le romarin...
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par michelfr30 le Lun 20 Jan 2020, 15:45

lebretondelest a écrit:Merci du conseil !

Marrant parce que je cogite depuis ce matin, et j'en suis arrivé aussi à cette solution des "Food chambers" (au passage, je n'ai pas pigé la différence avec les "haussettes Bernard" de B. Nicollet [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] apparemment c'est la même taille = 1/2 hausse Dadant).
hahaha lol!
sacré Nicollet ! il fait vraiment feu de tout bois... un peu mégalo et bon commercial !
Il a donné son nom (enfin, son prénom) à des haussettes (demi hausses en hauteur). Ce ne sont en rien ses inventions, mais il est comme ça. Il avait fait le coup avec les cadres à jambages.
d'un autre côté des haussettes à 53,80€ pièce, faut le faire. Mais, je l'ai dit... il est fin commercial.
michelfr30
michelfr30
abeille gardienne
abeille gardienne

Masculin Nombre de messages : 7888
Age : 67
ville et région : Mialet (30)

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par Invité le Lun 20 Jan 2020, 16:03

Oui c'est sûr qu'il assure en marketing, bien qu'en termes rédactionnels il gagnerait à travailler un peu son art de la synthèse...

En effet ses haussettes à 50 €, chez le vendeur cité plus haut elles sont à 17 € pièce (ce qui semble assez logique pour une 1/2 hausse !)
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par larc le Mar 21 Jan 2020, 21:01

A mon avis, c'est une très mauvaise idée de poser des hausses en février, qui est le mois le plus froid.
Laisse les colos se développer, stimule si nécessaire, de telle façon qu'elles soient à fond le 15 mars !
Après, une récolte de romarin, des essaims dans les arbres, au choix !! Very Happy

Maintenant, pour la rrécolte, c'est avant tout le conditions météo qui la feront ou pas. Et pour l'instant, chez moi, c'est pas terrible. Il a fait très doux et le romarin a déjà commencé sa floraison.

Cette année je récolterai juste pendant le romarin, sans laisser jusqu'au thym.
larc
larc
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 872
Age : 51
ville et région : Aix en Provence

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par Invité le Mar 21 Jan 2020, 21:52

Du coup, tu récoltes sur le romarin en mars ?

Je trouve ça tôt aussi mais plusieurs apiculteurs (pros) de la région m'ont pourtant bien dit qu'il fallait s'y prendre vers le 15 février, période à laquelle le romarin est au maximum de sa floraison (en mars c'est déjà la fin le romarin étant une floraison hivernale).
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par CED1334 le Mar 21 Jan 2020, 22:42

Bonjour
Oui début mars c'est déjà terminé. C'est vrai que cette miellé est compliquée. J'ai essayé l'an passé mais les colonies n'étaient pas prêtes. Alors je me suis renseigné mais c'est compliqué d'obtenir des infos sur celle-ci. Personne ne veut pas dévoiler ses petits secrets de fabrications ... Smile
Bref, on m'a conseillé de partitionner sur 7 ou 8 cadres après avoir stimulé en amont.
Larc, je ne comprends pas. Tu dis de ne pas mettre de hausse avant le 15 mars mais tu dis aussi que tu récolteras pendant le romarin... Du coup tu la poses quand la hausse pour le romarin ? Le 15 mars c'est fini....
C'est aussi vrai que cette année le romarin a déjà bien fleuri, Cela risque d'être compliqué.
CED1334
CED1334
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 627
Age : 38
ville et région : Pignan, Hérault

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par larc le Mer 22 Jan 2020, 13:41

C'est aux alentours du 15 mars que je poserai mes hausses, et les retirerai dès la fin de la miellée de romarin, avant celle du thym.

Non, le maximum de floraison n'est pas en février !!
Enfin, pas dans ma région.

Il commence à fleurir en novembre, aux premières pluies en fait, et fleurit doucement tout l'hiver, mais le gros de la floraison est en mars-avril.
Et il faut de la chaleur pour avoir du nectar.
larc
larc
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 872
Age : 51
ville et région : Aix en Provence

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par CED1334 le Mer 22 Jan 2020, 13:46

OK, par chez moi le plus gros est de mi février à mi mars. Je comprends mieux ton message. En revanche il a déjà beaucoup fleurie. Trop ?
CED1334
CED1334
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 627
Age : 38
ville et région : Pignan, Hérault

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par petrole59 le Mer 22 Jan 2020, 18:47

Effectivement stimuler les colonies un mois et demi à deux mois avant la "floraison" est le secret pour que les abeilles soient "prêtes" pour la miellée .

_________________
Petrole
petrole59
petrole59
abeille gardienne
abeille gardienne

Masculin Nombre de messages : 8551
Age : 52
ville et région : Cambrai nord

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par CED1334 le Mer 22 Jan 2020, 20:44

Merci pétrole, et partitionner d'après un collègue à moi. Wink
CED1334
CED1334
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 627
Age : 38
ville et région : Pignan, Hérault

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par Invité le Mer 22 Jan 2020, 21:07

petrole59 a écrit:Effectivement stimuler les colonies un mois et demi à deux mois avant la "floraison" est le secret pour que les abeilles soient "prêtes" pour la miellée .

Pour le romarin, stimuler les colonies un mois 1/2 à deux mois avant la miellée reviendrait à stimuler mi-décembre, soit pile-poil au seul moment où les colonies sont au repos.

Ne serait-ce pas totalement aberrant sur un plan biologique ?
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par petrole59 le Jeu 23 Jan 2020, 19:22

lebretondelest a écrit:
petrole59 a écrit:Effectivement stimuler les colonies un mois et demi à deux mois avant la "floraison" est le secret pour que les abeilles soient "prêtes" pour la miellée .

Pour le romarin, stimuler les colonies un mois 1/2 à deux mois avant la miellée reviendrait à stimuler mi-décembre, soit pile-poil au seul moment où les colonies sont au repos.

Ne serait-ce pas totalement aberrant sur un plan biologique ?
Pour le plan biologique ?

Pour que les colonies soient prêtes pour cette miellée c'est ce qu'il convient de faire .

Après bien sur ce n'est pas naturel .

Dans le sud France il y a des races qui n'ont pas de rupture de couvain comme la Ligustica et probablement la Buckfast.(pas partout dans le sud )

_________________
Petrole
petrole59
petrole59
abeille gardienne
abeille gardienne

Masculin Nombre de messages : 8551
Age : 52
ville et région : Cambrai nord

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par gazpart le Ven 31 Jan 2020, 22:18

A part la réponse de LARC, qui est cohérente, j'ai lu ici une accumulation de non sens (pour ne pas dire de bêtises)  Cool

Si cette récolte capricieuse est très aléatoire (de tout à rien) ...., quand les conditions sont réunies, le romarin représente une miéllèe très violente qui peut permettre jusqu'à tripler les hausses en seulement 2/3 semaines et théoriquement: (de fin mars à courant 2° quinzaine d'avril) .

1/ La récolte de romarin n'a rien à voir avec le conditionnement des hausses et ce n'est certes pas l'avis de Nicollet qui pourrait cautionner la chose. ?
Déjà, pour qu'il puisse parler de récolter du romarin faudrait il encore qu'il soit dans une région propice : Corbières ou Provence (et pas partout) 

2/ Stimuler (comme j'ai pu le lire) pour cette miellée, c'est aboutir à 80 voire 100% d'essaimage, (Si la miellée est au rendez vous naturellement) et pour la bonne et simple raison que l'époque coïncide (en Provence) avec un pic naturel d'élevage, donc: miellée violente sur des caisses avec 6/7 cadres de ponte ou de couvain, (ou plus) inutile d'expliquer d'avantage le résultat programmé ?

Alors oui, certains vont me répondre : Toi qui semble nous dire connaître le sujet, quelle est la recette ?

a/ C'est finalement fort simple, la météo (en amont comme pendant la miellée) joue le premier rôle !
De la flotte avec du froid en amont, (sinon le romarin fleurit trop tôt), puis un très grand beau temps pendant la miellée et température (voire premières chaleurs) en quelque sorte, comme disait les anciens, après un bel hiver, ''si le romarin fleurissait en mai, on ne saurait quoi faire du miel récolté'' ! 

b/ De très bons emplacements, ce qui entend du romarin à profusion et non pas une ''tousque'' tous les 30 ou 50 mètres, par endroit le romarin doit donner l'impression de dominance sans partage, (je sais ce n'est pas partout) et voilà pourquoi on parle de ''bons emplacements'' ! (à favoriser au levant car abrité du mistral).

c/ Quant aux caisses, C'est également fort simple, ça concerne des colonies qui auront pu très bien hiverner pour naturellement assurer une reprise percutante et ce, dès les premiers redoux, ce qui coïncide chez nous en Provence avec la floraison des Amandiers et des fleurs de talus (majoritairement fausse roquette), comme c'est le cas généreusement en ce moment pour constituer (naturellement) de très jolies colonies dès la mi-février et donc suffisamment populeuses pour récolter un mois plus tard !

En bref, les colonies qui auraient besoin d'être stimulées sont à exclure du programme (non valeur) et seront plutôt destinées à être divisées pour produire les nouveaux essaims ''précoces'' (avec reines fécondées), à programmer eux pour la miellée d'été (lavande).

Allez, bonne cogitation et bonne récolte.

gazpart
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 550
Age : 40
ville et région : cuges (13)

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par Invité le Ven 31 Jan 2020, 22:55

Merci beaucoup pour cette réponse très détaillée et argumentée.

Donc pour cette récolte tu préconises, si j'ai bien suivi, de poser les hausses mi-mars quand les colonies sont déjà au plus fort ?

Plusieurs apiculteurs (des pros, en Provence, habitués du romarin) m'ont plutôt conseillé mi-février, soit un mois plus tôt.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par gazpart le Sam 01 Fév 2020, 00:01

Si tu as bien lu ce que j’ai pu écrire pour réunir de bonnes conditions de récolte, tu demanderas à tes copains ‘´pros’´ Comment ils parviennent à trouver des coins en Provence-Alpes-Côte d’Azur ou en février il fait beau et suffisamment chaud pour permettre la miellée de romarin ?

Pour vérifier et même plus tard en avril, tu compteras les années ou tu ne feras rien à cause du froid !

Sinon, si la météo (et la température) ne jouait pas un si grand rôle, il n’y aurait jamais de mauvaise récolte.



gazpart
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 550
Age : 40
ville et région : cuges (13)

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par larc le Sam 01 Fév 2020, 09:44

N'étant que débutant, je ne me permettais pas de contredire toutes les conneries lues.
Merci à gazpart, visiblement expérimenté, d'indiquer ce qui correspond à la réalité de la miellée de romarin.

Lebreton, j'ai bien l'impression que les "pros" a qui tu as demandé se sont moqué de toi...
larc
larc
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 872
Age : 51
ville et région : Aix en Provence

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par Invité le Sam 01 Fév 2020, 09:52

Merci je leur dirai, comme ça fait des années qu'ils font du miel de romarin de cette façon, ça les intéressera sans doute de savoir qu'en fait ils vivent dans un autre espace-temps où l'univers est régi par d'autres lois climatiques et biologiques.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par gazpart le Sam 01 Fév 2020, 23:07

Lebreton, je ne voudrais pas te donner l'impression d'insister lourdement, mais à titre de service, ou pour te rendre ce dernier en t'évitant de croire et de colporter n'importe quoi ? je vais donc mieux t'expliquer..., et ce, non seulement par ma propre et modeste expérience d'une vingtaine d'années d'apiculture, mais surtout grâce à celles (avant moi) de mes parents et jusqu'à mon grand père, tous apiculteurs, ce qui résume tout de même tous les printemps et donc toutes les récoltes de romarin depuis la fin de la dernière guerre mondiale !

Donc, non tes copains pros ne récoltent pas ainsi et depuis des lustres puisque ça n'existe pas, ni chez eux ni ailleurs et je vais t'en donner les raisons simples:
1°/ pour t'en convaincre, tu n'ignores surement pas que le romarin (comme d'ailleurs tout le reste) ça se récolte avec un certain contingent de butineuses, mais qui ne le deviennent (en principe) qu'après 35 à 40 jours d'une vie d'abeille et sur des colonies qui auraient potentiellement le don de la reprise (même très précoce) faudrait il encore (pour posséder ce fort contingent mi février), qu'elles aient démarré plein pot (5 à 7 cadres de ponte) dès le 5 ou 10 janvier, ce qui ne se constate jamais, voire que très exceptionnellement (pourquoi pas) pour en faire une généralité et pour raisons climatiques que je n'ai certainement pas besoin de t'expliquer, sommes nous d'accord ?

2°/ pour que le romarin ''pisse'' il lui faut une certaine température (première chaleur printanière), mais non pas pour quelques rares heures par jour, sinon ça limitera d'autant la miéllée et les sorties des butineuses, j'espère que là aussi nous serons d'accord ?

Donc vois tu et pour bien te résumer, réunir à la fois mi-février: (et depuis des années) des colonies exceptionnellement ''blindées'' de butineuses, mais en tandem avec un climat idéalement parfait avec températures qui oscillent entre 17 et 20°, ou plus ? 
il faudra sans doute que tes copains pros te confessent qu'ils ne sont pas seulement apiculteurs, mais également magiciens ???  lol!

gazpart
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 550
Age : 40
ville et région : cuges (13)

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par ThomasC le Dim 02 Fév 2020, 04:44

gazpart a écrit:A part la réponse de LARC, qui est cohérente, j'ai lu ici une accumulation de non sens (pour ne pas dire de bêtises)  Cool
Je ne sais pas si tu parlais de ce que j'ai conseillé tout au début, mais comme j'ai l'impression de faire parti de ceux qui disent des bêtises, je vais repréciser ma pensée Wink :

1) Personnellement, je n'ai jamais réussi à faire du miel de romarin pur, parce que comme tu le dis, c'est une miellée très aléatoire, et je n'ai jamais eu les conditions requises (ruches fortes, météo favorables) depuis 2016, pour en faire en travaillant normalement. Je sais que y a du romarin dans mon miel de garrigue, parce que fin Mars, en général, les hausses sont posées, y a du miel dedans, mais pas suffisamment pour qu'elles soient pleines et operculées rapidement, et que ça vaille le coup de les récolter. Donc en général, ça finit dans mon miel de garrigue récolté fin Mai (qui contient donc romarin, thym, dorycnium, et selon les saisons, un peu de tilleul ou pas, ça dépend de l'avancement du printemps et de ma date de transhumance).

2) Constatant que les apis expérimentés de la région font tous un peu de "miel de romarin", j'ai posé la question au Président de mon syndicat, pour lui demander par quelle magie (comme du dis)  ils arrivaient tous à en faire un peu, et c'est lui qui m'a dit que quand il y en avait comme ça en petite quantité, on pouvait essayer de le séparer du reste avec les "demi-hausses". On n'en fera pas beaucoup, mais si tu poses les hausses suivantes par en dessous, et que tu le récoltes à part, les chances que ce soit du romarin à peu près "pur" sont beaucoup plus élevées. Ce n'est pas monsieur Nicollet qui m'a conseillé, c'est juste que quand tu tapes "demi-hausses" dans Google, tu tombes sur M. Nicollet en premier.

Ayant constaté l'année dernière que sur les mois de Juin/Juillet avec une météo compliquée (vague de chaleur, etc...), on passe du nectar au miellat en un mois en montagne, et que si on est astucieux, au lieu de tout mélanger, en triant les hausses (voir les cadres dans les hausses), et en ayant plusieurs maturateurs, on peut avoir des lots de miel très différents, je pense que la méthode proposée peut marcher.

Voilà, je ne parlais pas d'une miellée violente pour ma part, je n'en ai jamais vue (j'espère bien en voir une un jour), je parlais juste d'un truc pour séparer le romarin du reste lors d'une saison "normale". Sinon, avec des cadres normaux, tout est mélangé, pas operculé, et pas récoltable parce qu'à la fin du romarin, y a déjà les autres nectars qui rentrent, et eux, ils sont à plus de 20% d'humidité à ce moment là.

Je me plaçais strictement dans le cadre de l'apiculture amateur, où on a le temps de s'amuser, de faire des expériences, de récolter en plusieurs fois, etc... Pas du tout dans le cadre d'une apiculture à 200 ruches, où on ne fait sans doute du romarin que quand il y a une forte miellée de romarin. Je n'ai jamais parlé d'apiculteurs pro dans mes posts, d'ailleurs. Smile

Personnellement, je pense que c'est une expérience amusante à tenter. Smile

  Thomas


Dernière édition par ThomasC le Dim 02 Fév 2020, 05:02, édité 3 fois
ThomasC
ThomasC
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3691
Age : 47
ville et région : Prades le Lez, Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par ThomasC le Dim 02 Fév 2020, 04:55

Je ne serais pas du tout étonné, d'ailleurs, que les apis qui font du miel de romarin ne travaillent pas tous en Dadant, mais soient plutôt en Warré: Ça fait des petites hausses, et c'est du coup sans doute beaucoup plus naturel pour séparer les lots de miel.

Mais pareil, la Warré, c'est de l'apiculture amateur. Smile

Thomas

_________________
L'agriculture est l'école de la patience. C'est pour ça qu'il faut avoir un boulot entre deux visites...
ThomasC
ThomasC
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3691
Age : 47
ville et région : Prades le Lez, Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par Invité le Dim 02 Fév 2020, 09:54

gazpart a écrit:Lebreton, je ne voudrais pas te donner l'impression d'insister lourdement, mais à titre de service, ou pour te rendre ce dernier en t'évitant de croire et de colporter n'importe quoi ? je vais donc mieux t'expliquer..., et ce, non seulement par ma propre et modeste expérience d'une vingtaine d'années d'apiculture, mais surtout grâce à celles (avant moi) de mes parents et jusqu'à mon grand père, tous apiculteurs, ce qui résume tout de même tous les printemps et donc toutes les récoltes de romarin depuis la fin de la dernière guerre mondiale !

Donc, non tes copains pros ne récoltent pas ainsi et depuis des lustres puisque ça n'existe pas, ni chez eux ni ailleurs et je vais t'en donner les raisons simples:
1°/ pour t'en convaincre, tu n'ignores surement pas que le romarin (comme d'ailleurs tout le reste) ça se récolte avec un certain contingent de butineuses, mais qui ne le deviennent (en principe) qu'après 35 à 40 jours d'une vie d'abeille et sur des colonies qui auraient potentiellement le don de la reprise (même très précoce) faudrait il encore (pour posséder ce fort contingent mi février), qu'elles aient démarré plein pot (5 à 7 cadres de ponte) dès le 5 ou 10 janvier, ce qui ne se constate jamais, voire que très exceptionnellement (pourquoi pas) pour en faire une généralité et pour raisons climatiques que je n'ai certainement pas besoin de t'expliquer, sommes nous d'accord ?

2°/ pour que le romarin ''pisse'' il lui faut une certaine température (première chaleur printanière), mais non pas pour quelques rares heures par jour, sinon ça limitera d'autant la miéllée et les sorties des butineuses, j'espère que là aussi nous serons d'accord ?

Donc vois tu et pour bien te résumer, réunir à la fois mi-février: (et depuis des années) des colonies exceptionnellement ''blindées'' de butineuses, mais en tandem avec un climat idéalement parfait avec températures qui oscillent entre 17 et 20°, ou plus ? 
il faudra sans doute que tes copains pros te confessent qu'ils ne sont pas seulement apiculteurs, mais également magiciens ???  lol!

Merci des précisions, ta démonstration fait sens et je ne la conteste pas, à suivre donc.

Ma réponse ne t'était pas adressée mais à larc, dont la tonalité condescendante du message aurait gagné à être mâtinée d'un peu plus d'humilité pour faire avancer le débat, plutôt que d'asséner des jugements hâtifs sur des apiculteurs professionnels qu'à ma connaissance je suis le seul à connaître dans cette discussion. Dans la vie c'est généralement mieux de ne pas dire des choses sans savoir dans le dos des gens..

Pour compléter la réponse de ThomasC, en effet attention à ne pas faire d'amalgame, Bernard Nicollet n'a jamais parlé de ce sujet (et je n'ai pas dit non plus qu'il l'avait fait).

J'ai en tout cas acquis quelques demi-hausses Dadant (Food Chamber), qui me permettront de faire des tests sans trop de risque pour les colonies.

C'est comme ça qu'on apprend, non ? Et puis si ça ne fonctionne pas, l'année suivante on fait mieux !

Bonne journée
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par larc le Dim 02 Fév 2020, 10:25

Pour apprendre, il faut savoir écouter.
Malgré les efforts de tous pour te faire comprendre le plus diplomatiquement possible...

Et en plus, monsieur n'est pas content de la manière dont on lui parle...
Et bien, reste avec tes certitudes !

Te concernant, je n'interviendrai plus.
larc
larc
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 872
Age : 51
ville et région : Aix en Provence

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par gazpart le Dim 02 Fév 2020, 12:39

à ThomasC, Pour répondre à tes déductions, ce que tu fais d'ailleurs assez bien toi même: ''je n'ai jamais eu les conditions requises (ruches fortes, météo favorables) '' 

et ce, depuis 2016, donc rien d'étonnant puisque ces derniers printemps ne représentaient pas des années de référence !
l'an passé pour exemple, moi même et pratiquement chez tous mes confrères voisins, nous n'avons pu poser que entre une et 2 hausses, avec un remplissage très moyen pour ce qui concerne les 2° hausses posées.

Ce qui s'explique d'ailleurs aisément et uniquement par la météo et les températures soudainement redevenues fraîches vers les 8/10 avril, ce qui aura eu pour effet de stopper net une miéllée pourtant bien commencée, (puisque déjà la pose des 2° hausses) cette constatation est donc forcément facile à admettre, les colonies (en plein élevage) ont naturellement plus consommées pour maintenir le couvain à température adéquate, mais tout en étant beaucoup moins actives sur la miellée : sorties limitées entre 11 à 15h par le froid !

Mais bref, pour tes convictions, (que tu vérifieras de toi même) ceci n'aurait absolument rien changé quelque soit le format des hausses, la récolte à été faite entre le 5 et 8 mai, avec un romarin parfaitement ''romarin'' (analyses) et bien évidemment, si la douceur de fin mars/début avril aurait continuée, non seulement les 2° hausses se seraient remplies au taquet, mais avec potentiellement une bonne quinzaine de journées de miellée restantes, la 3° hausse aurait certainement pu se faire !

Pour la suite (et si je devais te donner un conseil), dans la mesure ou tu disposes de ''bons emplacements'', fais plutôt en sorte de mieux hiverner tes colonies, afin de retrouver d'avantage de ruches fortes dès la reprise de début d'année et avec ça, espère comme tout le monde que la météo soit de la partie  Embarassed !

Inutile donc de chercher à réinventer la roue (de l'apiculture) et de chercher des solutions qui n'existent pas, sinon dis toi bien que depuis que le romarin se récolte, ta solution ''magique'' aurait déjà fait des adeptes et se pratiquerait chez tous ceux qui s'attèlent à cette tâche ?

Pour mémo (et quelque soit la miellée):
1/de très fortes colonies, (mais avec déjà un fort contingent de butineuses)
2/ à poser sur de très bons emplacements,
3/ et avec ça une météo favorable à très favorable.

NB: mais si les 2 premières conditions dépendent de l'apiculteur, pour la 3°, désolé, mais je n'ai pas encore trouvé de solution à te soumettre....  tongue

gazpart
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 550
Age : 40
ville et région : cuges (13)

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par ThomasC le Dim 02 Fév 2020, 18:16

Pour être honnête, ça fait plusieurs années que je ne fais pas beaucoup de miel de garrigue. Je pense que mon emplacement est pas mal pour le romarin et le ciste de Montpellier (pollen), mais il y a pas grand chose d'autre: Un peu de thym, mais pas assez de dorycnium. Or par chez moi le diction c'est "Le thym fait le goût et la couleur, le dorycnium rempli les hausses".

Du coup, à Montpellier, je fais des abeilles (les ruches grossissent, je fais des divisions pour monter à 8 ruches, etc...) mais le miel, je le fais à la montagne (où mes rendements sont 10 fois supérieur). Smile

Après, par contre, j'aime bien m'amuser et faire des expériences. Smile

  Thomas
ThomasC
ThomasC
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3691
Age : 47
ville et région : Prades le Lez, Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par Invité le Dim 02 Fév 2020, 18:53

Intéressant le dorycnium, je n'en avais jamais entendu parler en tant que plante mellifère.

Celui dont tu parles c'est le D. pentaphyllum, ou badasse ?
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par ThomasC le Dim 02 Fév 2020, 19:08

lebretondelest a écrit:Intéressant le dorycnium, je n'en avais jamais entendu parler en tant que plante mellifère.

Celui dont tu parles c'est le D. pentaphyllum, ou badasse ?
Oui, la "badasse", ça donne beaucoup de nectar.

Thomas
ThomasC
ThomasC
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3691
Age : 47
ville et région : Prades le Lez, Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par ThomasC le Dim 02 Fév 2020, 19:09

Même wikipédia le dit Wink :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Wikipedia a écrit:C'est une excellente plante mellifère faisant le lien entre la floraison du Thym et celle de la Lavande.

Thomas

_________________
L'agriculture est l'école de la patience. C'est pour ça qu'il faut avoir un boulot entre deux visites...
ThomasC
ThomasC
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3691
Age : 47
ville et région : Prades le Lez, Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par gazpart le Dim 02 Fév 2020, 21:10

ThomasC a écrit:Pour être honnête, ça fait plusieurs années que je ne fais pas beaucoup de miel de garrigue. Je pense que mon emplacement est pas mal pour le romarin et le ciste de Montpellier (pollen), mais il y a pas grand chose d'autre: Un peu de thym, mais pas assez de dorycnium. Or par chez moi le diction c'est "Le thym fait le goût et la couleur, le dorycnium rempli les hausses".

Du coup, à Montpellier, je fais des abeilles (les ruches grossissent, je fais des divisions pour monter à 8 ruches, etc...) mais le miel, je le fais à la montagne (où mes rendements sont 10 fois supérieur). Smile

Après, par contre, j'aime bien m'amuser et faire des expériences. Smile

  Thomas

A te lire Thomas et sous réserve d’emplacement correct, sans avoir inventé l’eau chaude je crois pouvoir t'éclairer, si tu ne récoltes pas au printemps, mais correctement en été, c’est tout simplement que tes caisses ne sont pas conduites pour être ‘’précoces’’.

Et dans cette situation, elles ne sortent pas suffisamment ‘’fortes’’ d’hivernage ce qui les obligent à ramer ensuite tout le printemps pour se reconstituer au lieu de récolter, ce qu’elles ne seront capables de faire qu’a la fin du printemps, puis correctement en été et ce, quand leur contingent de butineuses sera suffisant !

tu as plusieurs raisons pour expliquer cela, mais principalement: soit une entrée en hivernage mal préparée et donc des caisses trop faiblardes pour bien hiverner, soit trop de pression varroase pendant l’hivernage, ce qui se traduit immanquablement par un affaiblissement voire une notoire diminution des abeilles d’hiver et donc des colonies incapables d’une reprise percutante dès les premiers redoux !

Ou encore, par une sélection d’abeilles mal adaptée à ton coin et aux miellées de ton programme ?
mais ça c'est souvent pour ceux (toujours à la recherche de l'abeille idéale) puisque, comme je l'ai écris plus haut, sous réserve d'un bon emplacement et d'une météo disons ''normale'' toutes les abeilles sont capables de récolter (plus ou moins) si dotées d'un contingent de butineuses suffisant, là non plus, pas besoin d'essayer de réinventer la roue ?  Embarassed


Sur un même rucher, l'écart de récolte d'une caisse à une autre, n'est que le résultat des butineuses en présence !
Et au plus une caisse sera developpée, plus cet effectif (en %) pourra d'autant augmenter !

gazpart
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 550
Age : 40
ville et région : cuges (13)

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par ThomasC le Dim 02 Fév 2020, 21:49

Ben, j'ai commencé en 2016, donc déjà:
- Printemps 2016, les essaims tout neuf sont arrivés après les grosses miellées. Donc j'ai fait construire les hausses et les cadres, je les ai amenés en montagne faire un peu de miel, mais j'ai traité trop tard contre varroa, moralité, j'ai perdu 3 colonies sur 3.
- Printemps 2017, j'ai recommencé de zéro et j'ai repris 8 essaims. Le temps de les faire grossir, j'ai raté les miellées de garrigue, et j'ai fait un peu de miel de montagne. 2017, c'est mon premier hivernage.
- Printemps 2018, il a fait froid assez tard, on a encore des gelées mi-Mars. C'est sans doute mon premier vrai printemps complet avec des ruches. Y a plein de choses sur lesquels je ne suis pas encore au point, et j'ai plein de hausses à leur faire construire. Je fais aussi mes premières divisions. Donc j'ai utiliser le printemps pour faire autre chose que du miel. Smile J'arrive à mettre 5 ruches en production en montagne, ou je fais une belle récolte de miel (40 kilos par ruche).
- Printemps 2019, je pense que tous les apiculteurs maudissent le printemps 2019. En montagne je m'en suis bien sorti pour l'année catastrophique que ça a été (25 kilos par ruche)

Donc voilà, en fait je n'ai eu que 2 printemps pour les ruches (les 2 premiers, ça ne compte pas, les essaims sont arrivés en Avril ou début Mai, je crois), dont un pourri de chez pourri (2019). C'est bien difficile, du coup, de savoir si mon emplacement est bon et si mon hivernage est correct ou à revoir. Smile

  Thomas
ThomasC
ThomasC
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3691
Age : 47
ville et région : Prades le Lez, Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par CED1334 le Dim 02 Fév 2020, 23:05

gazpart a écrit:
ThomasC a écrit:Pour être honnête, ça fait plusieurs années que je ne fais pas beaucoup de miel de garrigue. Je pense que mon emplacement est pas mal pour le romarin et le ciste de Montpellier (pollen), mais il y a pas grand chose d'autre: Un peu de thym, mais pas assez de dorycnium. Or par chez moi le diction c'est "Le thym fait le goût et la couleur, le dorycnium rempli les hausses".

Du coup, à Montpellier, je fais des abeilles (les ruches grossissent, je fais des divisions pour monter à 8 ruches, etc...) mais le miel, je le fais à la montagne (où mes rendements sont 10 fois supérieur). Smile

Après, par contre, j'aime bien m'amuser et faire des expériences. Smile

  Thomas

A te lire Thomas et sous réserve d’emplacement correct, sans avoir inventé l’eau chaude je crois pouvoir t'éclairer, si tu ne récoltes pas au printemps, mais correctement en été, c’est tout simplement que tes caisses ne sont pas conduites pour être ‘’précoces’’.

Et dans cette situation, elles ne sortent pas suffisamment ‘’fortes’’ d’hivernage ce qui les obligent à ramer ensuite tout le printemps pour se reconstituer au lieu de récolter, ce qu’elles ne seront capables de faire qu’a la fin du printemps, puis correctement en été et ce, quand leur contingent de butineuses sera suffisant !

tu as plusieurs raisons pour expliquer cela, mais principalement: soit une entrée en hivernage mal préparée et donc des caisses trop faiblardes pour bien hiverner, soit trop de pression varroase pendant l’hivernage, ce qui se traduit immanquablement par un affaiblissement voire une notoire diminution des abeilles d’hiver et donc des colonies incapables d’une reprise percutante dès les premiers redoux !

Ou encore, par une sélection d’abeilles mal adaptée à ton coin et aux miellées de ton programme ?
mais ça c'est souvent pour ceux (toujours à la recherche de l'abeille idéale) puisque, comme je l'ai écris plus haut, sous réserve d'un bon emplacement et d'une météo disons ''normale'' toutes les abeilles sont capables de récolter (plus ou moins) si dotées d'un contingent de butineuses suffisant, là non plus, pas besoin d'essayer de réinventer la roue ?  Embarassed


Sur un même rucher, l'écart de récolte d'une caisse à une autre, n'est que le résultat des butineuses en présence !
Et au plus une caisse sera developpée, plus cet effectif (en %) pourra d'autant augmenter !

Merci pour toutes ces explications! Je suis comme Thomas, son histoire de jeune apiculteur est quasiment une copie conforme de la mienne.  Very Happy Je suis comme lui encore débutant après seulement 3 saisons au compteur. Loin de ta belle expérience. Je me pose évidement pleins de questions sur le pourquoi et comment faire du miel de romarin. Et sur le pourquoi je ne réussis pas le miel de garrigue. Tu m'as apporté la réponse: mes colonies ne sont pas conduite pour être précoce. C'est déjà l'hypothèse à laquelle je pensais… De plus cette saison ce sera pareil. Après la sècheresse de l'été dernier mes colonies ont souffertes et j'ai du nourrir sérieusement pour compenser. Elles étaient maigre termes de volume et je me retrouve à présent avec des ruches sur 6 ou 7 cadres. Ce que je comprends de tes explications c'est qu'elles vont encore cette fois pédalé le début du printemps pour rattraper ce déficit de butineuses et seront prêtes pour la miellé du châtaignier, c'est ce qui me "sauve" chaque saison. Un peu à l'instar de Thomas avec la montagne.
Du coup quel conseil pour bien préparer les colonies afin qu'elles soient conduite pour être précoces. 
Je pensais à faire essaim en début de printemps avec certaines colonies et des reines fécondées et réunir en fin d'été ce qui aurai l'avantage de rémérer et hiverner de grosse colonies pour avoir de ruches de productions prêtes pour le romarin et ensuite la miellé de garrigue. 
En tout cas merci pour ces précieux éclaircissements.
CED1334
CED1334
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 627
Age : 38
ville et région : Pignan, Hérault

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par Invité le Lun 03 Fév 2020, 10:18

De mon côté au fur et à mesure des saisons j''en arrive aussi de plus en plus à cette question de l'hivernage, à savoir avoir des colonies qui hivernent au mieux pour redémarrer très vite et fort dès la fin de l'hiver.

En effet en Provence et en milieu méditerranéen, la saison est courte et précoce, à partir de juin ça commence à être très chaud et sec et ça devient tardif pour les miellées.

Du coup cette année je compte tenter l'encagement des reines avec les cages de Scalvini, pour diminuer la pression varroa au moment stratégique du début de l'hivernage. En apiculture, plus le temps passe et plus je réalise qu'il faut vraiment réfléchir à long-terme, la réussite d'une saison se prépare un an avant !

Et aussi, déranger au moins les colonies en fin d'hiver (ie. en ce moment), quand ça redémarre et que c'est à ce moment que sont pondues les butineuses de mars : plus on dérange les ruches à ce moment, plus ça se répercutera au moment stratégique du début du printemps qui va ensuite conditionner toute l'année. Pas facile parce que c'est le moment du réveil que tous les apiculteurs attendent depuis des mois Smile

Concernant les butineuses, voir le doc "Des abeilles et des chiffres" parmi les très bons docs du Rucher de Thann : http://rucherecole68.thann.free.fr/calendrier.html (je vous engage à voir les autres)

En gros quelle que soit la taille d'une colonie, le nombre d'abeilles d'intérieur varie peu ; par contre le nombre de butineuses augmente beaucoup.

Autrement dit (je caricature) dans une petite colonie de 30 000 abeilles au printemps, il y aura 20 000 abeilles d'intérieur et 10 000 butineuses ; dans une grosse colonie de 60 000 abeilles, 20 000 abeilles d'intérieur et 40 000 butineuses. Donc pour une taille de population doublée, la récolte sera elle multipliée par 4 et non par 2.

Moralité avoir les colonies les plus fortes possibles apporte réellement beaucoup, de façon exponentielle et non linéaire !
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par ThomasC le Lun 03 Fév 2020, 11:33

lebretondelest a écrit:Autrement dit (je caricature) dans une petite colonie de 30 000 abeilles au printemps, il y aura 20 000 abeilles d'intérieur et 10 000 butineuses ; dans une grosse colonie de 60 000 abeilles, 20 000 abeilles d'intérieur et 40 000 butineuses. Donc pour une taille de population doublée, la récolte sera elle multipliée par 4 et non par 2.

Moralité avoir les colonies les plus fortes possibles apporte réellement beaucoup, de façon exponentielle et non linéaire !
C'est même un phénomène à seuil:

En dessous d'un certain nombre de butineuses, tu n'as juste pas de récolte. Au dessus du nombre critique, tu commences à faire une récolte (et après, plus il y a de butineuses au bon moment, plus tu auras de récolte, si la ressource suit).

Thomas
ThomasC
ThomasC
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3691
Age : 47
ville et région : Prades le Lez, Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par gazpart le Lun 03 Fév 2020, 12:22

ThomasC a écrit:Ben, j'ai commencé en 2016, donc déjà:
- Printemps 2016, les essaims tout neuf sont arrivés après les grosses miellées. Donc j'ai fait construire les hausses et les cadres, je les ai amenés en montagne faire un peu de miel, mais j'ai traité trop tard contre varroa, moralité, j'ai perdu 3 colonies sur 3.
- Printemps 2017, j'ai recommencé de zéro et j'ai repris 8 essaims. Le temps de les faire grossir, j'ai raté les miellées de garrigue, et j'ai fait un peu de miel de montagne. 2017, c'est mon premier hivernage.
- Printemps 2018, il a fait froid assez tard, on a encore des gelées mi-Mars. C'est sans doute mon premier vrai printemps complet avec des ruches. Y a plein de choses sur lesquels je ne suis pas encore au point, et j'ai plein de hausses à leur faire construire. Je fais aussi mes premières divisions. Donc j'ai utiliser le printemps pour faire autre chose que du miel. Smile J'arrive à mettre 5 ruches en production en montagne, ou je fais une belle récolte de miel (40 kilos par ruche).
- Printemps 2019, je pense que tous les apiculteurs maudissent le printemps 2019. En montagne je m'en suis bien sorti pour l'année catastrophique que ça a été (25 kilos par ruche)

Donc voilà, en fait je n'ai eu que 2 printemps pour les ruches (les 2 premiers, ça ne compte pas, les essaims sont arrivés en Avril ou début Mai, je crois), dont un pourri de chez pourri (2019). C'est bien difficile, du coup, de savoir si mon emplacement est bon et si mon hivernage est correct ou à revoir. Smile

  Thomas


Oui effectivement depuis 2016, tu n’as pas trop de recul sur printemps et on pourrait également dire que si tu es apiculteur depuis 2016, tu en est encore à faire tes gammes et prendre tes repères, non ? 

Pour ce qui concerne tes emplacements ‘’garrigue'' et si tu veux en croire ma modeste expérience, là ou tu feras du romarin tu ne feras jamais ou que très rarement autre chose, du thym, de la badasse ou encore ?, mais rassure toi c’est ainsi chez nous et depuis toujours, les nordistes pensent à tord que grâce au climat chez nous c’est l’eldorado partout, alors que chaque miellée est bien spécifique et se mérite, pour exiger de s’y déplacer à point nommé, vu tout ceci, si tu savais le nombre d’apiculteurs (pro) que je connais et qui ont fait une croix pour ne plus courir après les miellées de printemps et pour en profiter au contraire pour multiplier en garrigue leurs caisses en vue de la récolte d’été, si tu te retrouves dans ce cas au printemps, faute d’emplacement adéquat ou de populations suffisantes et si tu as apparemment l’occasion de bien profiter d’une généreuse miellée d’été, crois moi tu n'a pas à faire de complexes, ne cherches surtout pas à te compliquer la vie et celle de tes abeilles avec (40 kg/caisse) ne change rien, tu tiens un bon filon !

gazpart
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 550
Age : 40
ville et région : cuges (13)

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par gazpart le Lun 03 Fév 2020, 13:09

CED1334 a écrit:
Merci pour toutes ces explications! Je suis comme Thomas, son histoire de jeune apiculteur est quasiment une copie conforme de la mienne.  Very Happy Je suis comme lui encore débutant après seulement 3 saisons au compteur. Loin de ta belle expérience. Je me pose évidement pleins de questions sur le pourquoi et comment faire du miel de romarin. Et sur le pourquoi je ne réussis pas le miel de garrigue. Tu m'as apporté la réponse: mes colonies ne sont pas conduite pour être précoce. C'est déjà l'hypothèse à laquelle je pensais… De plus cette saison ce sera pareil. Après la sècheresse de l'été dernier mes colonies ont souffertes et j'ai du nourrir sérieusement pour compenser. Elles étaient maigre termes de volume et je me retrouve à présent avec des ruches sur 6 ou 7 cadres. Ce que je comprends de tes explications c'est qu'elles vont encore cette fois pédalé le début du printemps pour rattraper ce déficit de butineuses et seront prêtes pour la miellé du châtaignier, c'est ce qui me "sauve" chaque saison. Un peu à l'instar de Thomas avec la montagne.
Du coup quel conseil pour bien préparer les colonies afin qu'elles soient conduite pour être précoces. 
Je pensais à faire essaim en début de printemps avec certaines colonies et des reines fécondées et réunir en fin d'été ce qui aurai l'avantage de rémérer et hiverner de grosse colonies pour avoir de ruches de productions prêtes pour le romarin et ensuite la miellé de garrigue. 
En tout cas merci pour ces précieux éclaircissements.

Tout d'abord s'assurer de disposer de colonies avec reines dynamiques afin d'assumer une forte reprise de fin de saison: ''pré-hivernale'', toutes les colonies à faible reprise doivent être réunies sans hésitation, soit avec ruches fortes ou avec essaims tardifs créés à cet effet ?

Pour la préparation à un bon hivernage il faut obtenir impérativement un bon contingent d'abeilles d'hiver, mais s'efforcer de bien les débarrasser de leur charge Varroa à cette époque (pré-hivernage), sinon c'est peine perdue et penser pouvoir le faire plus tard (hors couvain) est une utopie (pour le but recherché) puisque la présence varroa pendant tout l'automne aura pour effet d'affaiblir considérablement l'effectif.

Pour réaliser ceci, là encore l'emplacement automnal à une réelle importance, afin de favoriser de fortes rentrées de pollen qui seront  indispensables lors de la reprise en Janvier, ce sera toujours ces caisses (les plus chargées ainsi) qui assumeront les plus fortes reprises et même une stimulation ne servirait donc à rien si le pollen fait défaut vu que les rentrées en fin d'hiver sont faibles (mauvais temps et manque de fleurs) !

gazpart
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 550
Age : 40
ville et région : cuges (13)

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par ThomasC le Lun 03 Fév 2020, 14:20

gazpart a écrit:Oui effectivement depuis 2016, tu n’as pas trop de recul sur printemps et on pourrait également dire que si tu es apiculteur depuis 2016, tu en est encore à faire tes gammes et prendre tes repères, non ?
J'ai fait le rucher-école, je lis beaucoup, je partage beaucoup. Je ne me considère pas encore comme expérimenté (y a des tas de choses que j'ai pas encore essayé, comme l'élevage de reines, le picking, etc...), je me qualifierai d'apiculteur "averti".

gazpart a écrit:Pour ce qui concerne tes emplacements ‘’garrigue'' et si tu veux en croire ma modeste expérience, là ou tu feras du romarin tu ne feras jamais ou que très rarement autre chose, du thym, de la badasse ou encore ?, mais rassure toi c’est ainsi chez nous et depuis toujours, les nordistes pensent à tord que grâce au climat chez nous c’est l’eldorado partout, alors que chaque miellée est bien spécifique et se mérite, pour exiger de s’y déplacer à point nommé, vu tout ceci, si tu savais le nombre d’apiculteurs (pro) que je connais et qui ont fait une croix pour ne plus courir après les miellées de printemps et pour en profiter au contraire pour multiplier en garrigue leurs caisses en vue de la récolte d’été, si tu te retrouves dans ce cas au printemps, faute d’emplacement adéquat ou de populations suffisantes et si tu as apparemment l’occasion de bien profiter d’une généreuse miellée d’été, crois moi tu n'a pas à faire de complexes, ne cherches surtout pas à te compliquer la vie et celle de tes abeilles avec (40 kg/caisse) ne change rien, tu tiens un bon filon !

J'ai tendance à dire: En garrigue, je fais des abeilles, en montagne, je fais du miel. Smile

Thomas
ThomasC
ThomasC
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3691
Age : 47
ville et région : Prades le Lez, Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par gazpart le Lun 03 Fév 2020, 18:33

ThomasC a écrit:J'ai tendance à dire: En garrigue, je fais des abeilles, en montagne, je fais du miel. Smile

  Thomas


Si l’adage qui dit que pour faire son apprentissage apicole il faut au moins avoir élevé sur toutes les couleurs de reines est bien vrai, tu ne devrais théoriquement pas tarder à maîtriser quelque peu le sujet ?   Arrow

Mais méfies toi, cet adage s’applique surement aux surdoués, puisque pour ma part, malgré d'avoir pu profiter du cocon apicole familial et après avoir élevé déjà au moins 4 fois sur toutes les couleurs, j’estime être encore très loin de maîtriser correctement tous les problèmes de l’apiculture et loin s’en faut…, puisqu'il à pourtant bien fallut d'adapter en permanence: au varroa, au frelon, pas trop chez nous, mais pour certains la Nonémose, évoluer avec l'environnement pouri qu'on nous impose et désormais avec l'incidence climatique, qui se traduit par sécheresse et canicule à répétition et j'en saute...., no comment, la liste serait trop longue ! 


  joker

Mais réellement de nos jours, pour être performant en apiculture, il faut bien s'accrocher, ??? 

gazpart
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 550
Age : 40
ville et région : cuges (13)

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par ThomasC le Lun 03 Fév 2020, 19:05

gazpart a écrit:Si l’adage qui dit que pour faire son apprentissage apicole il faut au moins avoir élevé sur toutes les couleurs de reines est bien vrai, tu ne devrais théoriquement pas tarder à maîtriser quelque peu le sujet ?   Arrow
C'est joli, je ne connaissais pas. Dernière année d'apprentissage alors, j'ai commencé avec des reines blanches ! cheers

Thomas

PS: Je t'ai envoyé un message privé. Smile
ThomasC
ThomasC
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3691
Age : 47
ville et région : Prades le Lez, Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par CED1334 le Lun 03 Fév 2020, 22:15

Gazpart, merci pour ta réponse, tu confirmes mon sentiments quant à mon emplacement. D'autres m'ont dit la même chose. Je cherche un nouvel emplacement pour palier à ce problème.
CED1334
CED1334
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 627
Age : 38
ville et région : Pignan, Hérault

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par CED1334 le Mar 04 Fév 2020, 06:46

ThomasC a écrit:C'est joli, je ne connaissais pas. Dernière année d'apprentissage alors, j'ai commencé avec des reines blanches !  cheers

  Thomas

 Thomas avec tout le respect que je te dois je ne pense pas que cela soit ce qu'il dit Wink :

gazpart a écrit:
Mais méfies toi, cet adage s’applique surement aux surdoués, puisque pour ma part, malgré d'avoir pu profiter du cocon apicole familial et après avoir élevé déjà au moins 4 fois sur toutes les couleurs, j’estime être encore très loin de maîtriser correctement tous les problèmes de l’apiculture et loin s’en faut…, puisqu'il à pourtant bien fallut d'adapter en permanence: au varroa, au frelon, pas trop chez nous, mais pour certains la Nonémose, évoluer avec l'environnement pouri qu'on nous impose et désormais avec l'incidence climatique, qui se traduit par sécheresse et canicule à répétition et j'en saute...., no comment, la liste serait trop longue ! 


  joker

Mais réellement de nos jours, pour être performant en apiculture, il faut bien s'accrocher, ???

J’apprécie vraiment beaucoup tes interventions et c'est avec beaucoup de bienveillance que je me permets, mais je pense que pour être performant en apiculture il faut apprendre durant des années et des années (voire des décennies). Les expérimentés comme Gazpart le disent très souvent. Nous avons le même parcours et à quelque chose prêt la même expérience...J'ai aussi faits un rucher école et je lits énormément. Pour autant je vois qu'il me reste bien des choses à découvrir et apprendre. Smile
CED1334
CED1334
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 627
Age : 38
ville et région : Pignan, Hérault

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par ThomasC le Mar 04 Fév 2020, 06:57

C'est pas parce qu'on est plus un apprenti qu'on devient un expert...

Y a un peu une gradation entre les deux quand même... scratch

Thomas

_________________
L'agriculture est l'école de la patience. C'est pour ça qu'il faut avoir un boulot entre deux visites...
ThomasC
ThomasC
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3691
Age : 47
ville et région : Prades le Lez, Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par CED1334 le Mar 04 Fév 2020, 09:45

Euh, je ne crois pas avoir dits expert mais plutôt performant Wink bien sûr qu'il y a une gradation, je ne pense pas que l'on devient ni expert, ni averti, ni performant en apiculture en 3, 4 ou 5 saisons (être performant en apiculture c'est d'ailleurs le titre d'un excellent ouvrage que je recommande Smile ). Mais ce n'est que mon avis. Wink
Personnellement, je me sens toujours apprenti et vu le bouleversement climatique et les agresseurs, je pense le rester pendant encore quelques années. Et c'est d'ailleurs ce que dit Gazpart, et aussi bon nombre d'expérimentés.
Mais on s'éloigne du sujet, le romarin.
CED1334
CED1334
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 627
Age : 38
ville et région : Pignan, Hérault

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par ThomasC le Ven 07 Fév 2020, 21:34

lebretondelest a écrit:J'ai en tout cas acquis quelques demi-hausses Dadant (Food Chamber), qui me permettront de faire des tests sans trop de risque pour les colonies.

C'est comme ça qu'on apprend, non ? Et puis si ça ne fonctionne pas, l'année suivante on fait mieux !
Moi aussi ! Very Happy

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Si ça marche pas, y aura eu un heureux dans l'affaire, c'est Naturapi. lol!

Thomas
ThomasC
ThomasC
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3691
Age : 47
ville et région : Prades le Lez, Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par Invité le Ven 07 Fév 2020, 22:00

Je vais aussi poser ces demies-hausses prochainement, selon la météo.

On se tiendra au courant du résultat ça pourra sans doute intéresser pas mal de monde !
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par CED1334 le Sam 08 Fév 2020, 07:13

J'étais aussi intéressé par ces demi hausses. En effet, le magasin que tu connais bien aussi Thomas Wink, à cournonterral me les a proposé l'an passé en me tenant le même discours que le président du syndicat apicole. Le colonies cette année ne seront pas prête. Même avec ces demi hausses.
Peut être en ruchette... C'est aussi ce qu'on me disait à ce magasin...une ruchette 6 cadres = le volume d'un corps langstroth.
CED1334
CED1334
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 627
Age : 38
ville et région : Pignan, Hérault

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par ThomasC le Sam 08 Fév 2020, 08:41

Ha mince, je savais pas qu'il en faisait, je les aurais pris chez lui, sinon...

Punaise, par contre, c'est pas du cryptomeria, et du coup les demi-hausses avec leurs cadres sont plus lourdes que mes hausses normales ! Very Happy

Thomas

_________________
L'agriculture est l'école de la patience. C'est pour ça qu'il faut avoir un boulot entre deux visites...
ThomasC
ThomasC
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 3691
Age : 47
ville et région : Prades le Lez, Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par petrole59 le Sam 08 Fév 2020, 11:08

CED1334 a écrit:J'étais aussi intéressé par ces demi hausses. En effet, le magasin que tu connais bien aussi Thomas Wink, à cournonterral me les a proposé l'an passé en me tenant le même discours que le président du syndicat apicole. Le colonies cette année ne seront pas prête. Même avec ces demi hausses.
Peut être en ruchette... C'est aussi ce qu'on me disait à ce magasin...une ruchette 6 cadres = le volume d'un corps langstroth.
Un corps de Langstroth est composé de deux éléments .

Ce dernier (corps) a un volume deux fois plus grand que ta ruchette .

En revanche un élément de Langstroth doit faire à peut près le volume d'une ruchette .

_________________
Petrole
petrole59
petrole59
abeille gardienne
abeille gardienne

Masculin Nombre de messages : 8551
Age : 52
ville et région : Cambrai nord

Revenir en haut Aller en bas

Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ? Empty Re: Miellée de romarin et gestion des cadres : quel calendrier ?

Message par Invité le Sam 08 Fév 2020, 12:31

Un élément de Langstroth fait 44 litres, un corps Dadant 10 cadres 54 litres ;

Donc une ruchette 6 cadres doit faire environ 54 x 60 % = 32 litres, c'est à dire. sensiblement moins qu'un élément Langstroth.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum