forum apiculture France et abeilles
Bienvenue sur apiculture france.com.
Inscrivez vous pour avoir accès à toutes les rubriques.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Pas une seule abeille dans le colza

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Re: Pas une seule abeille dans le colza

Message par Doc Gyneco le Sam 05 Mai 2018, 18:27

J'ai oublié de parler du petit dernier : Aethina Tumida ! ICI

Doc Gyneco
abeille nourrice
abeille nourrice

Nombre de messages : 579

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas une seule abeille dans le colza

Message par David R le Sam 05 Mai 2018, 18:43

@vincent

Je suis d'accord sur le fait que le sirop c'est pour les mauvais coups, cependant, en nourrissant on ne sélectionne pas forcément une population plutôt qu'une autre on neutralise juste la sélection sur la capacité à gérer sa ponte en fonction des réserves..... Bref.....

Mais il n'en reste pas moins que pour moi les néonicotinoïdes + la faible quantité de ressources sur un lieu donné et  une faible variété sont préjudiciables aux abeilles...
avatar
David R
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 999
Age : 45
ville et région : Caen

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas une seule abeille dans le colza

Message par Invité le Sam 05 Mai 2018, 19:00

Les neonico ne sont plus employés dans nos plaines... Ils ont certainement une part de responsabilité. J'ai fait du tournesol gaucho plusieurs années.. Et je le regrette avec le recul ... Des traitements peu rentables, mais à l époque, on nous vendait le truc en faisant comprendre que l'enrobage de la semence, c'était plus propre qu'une pulvérisation d'insecticide avant le semis ou qu'une incorporation de micro granulés... Je pense que le gaucho sur tournesol était trop concentré... Il n y avait pas un puceron qui traînait sur les fleurs de tournesol, soit 100jours après le semis, ça ne devait pas être terrible pour les abeilles.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas une seule abeille dans le colza

Message par Vincent04 le Sam 05 Mai 2018, 20:03

David R a écrit:@vincent
Je suis d'accord sur le fait que le sirop c'est pour les mauvais coups, cependant, en nourrissant on ne sélectionne pas forcément une population plutôt qu'une autre ...

En intervenant d'une manière ou d'une autre, mais de façon régulière, durable et toujours dans le même sens, on introduit forcément, par construction même, un biais.

Le nourrissage, quand il est permanent ou quasi, introduit forcément un biais.

Et là, on parle d'un biais apporté au coeur même de la ruche. Pas d'un biais à 5 kms (et éventuellement ignorable par les abeilles).

Le nourrissage "de compensation", en cas de mauvais coup, c'est ama tout autre chose.
Mais l'api qui a 500 ruches et qui remplit au pistolet, il ne peut matériellement pas faire du sur-mesure ruche par ruche.

Evidemment, cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas d'autres raisons qui expliquent le déclin d'apis mellifera.
Mais en tous cas, chez moi, je vois bien qu'il y a plein d'insectes qui semblent eux, très bien s'accommoder de l'environnement actuel.
Dont les gros bourdons bleus (dont j'ai lu qu'ils étaient désormais utilisés pour la pollinisation) et énormément d'abeilles sauvages.

En tous cas, on semble s'acheminer vers une nième année consécutive de baisse de tonnage de miel produit en France.
Baisse qui plus est sans doute masquée par la quantité de miel importé, et déclarée frauduleusement comme miel produit sur place.
Et dans le même temps, il me semble que les tonnages de pesticides diminuent.
La stratégie qui consiste à avoir 0 interrogation sur les pratiques générales internes et à tenter de faire porter le chapeau 100% à des facteurs extérieurs est certainement profitable pour les filières qui vivent très directement du déclin du cheptel, mais à terme ça ressemble quand même à un véritable suicide pour les apis producteurs de miel.

(Je connais au moins 1 api pro qui s'en sort en nourrissant très peu. Preuve que c'est faisable.)
avatar
Vincent04
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 803
Age : 58
ville et région : Sisteron - Alpes de Haute-Provence - 630m

http://opentruc.fr/wiki/Ruches/Photos

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas une seule abeille dans le colza

Message par ThomasC le Sam 05 Mai 2018, 20:32

Vincent04 a écrit:Et dans le même temps, il me semble que les tonnages de pesticides diminuent.
Euh, non. C'était le but, il y avait un plan phyto par le ministère de l'agriculture, ça a diminué un temps, et ça a repris de plus belle depuis:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Sur le Tableau 2 / Schéma 4 du rapport de Décembre 2017, il y a une baisse du tonnage (lente mais réelle) jusqu'en 2011. Puis en 5 ans (2011-2016), on repasse de 56 kT à 68 kT, soit 20% d'augmentation.

On répand actuellement 1 kilo de produit phyto par an, par français. Quand les doses létales pour les abeilles sont en nanogrammes.

Il faut bien se rendre compte de ce que ça veut dire:
- On balance des insecticides en dizaines de kilotonnes, on parle de 10^10 grammes / an. ( 10 000 tonnes = 10 000 000 kilos = 10 000 000 000 grammes)
- La dose létale est en nanogrammes par insecte: 10^-9

On balance donc de quoi tuer 10^19 insectes par an: 10 milliards de milliards d'insectes par an. Juste en France.

Alors ne venez pas me dire que c'est mes pratiques apicoles qui sont responsables, aussi mauvaises soient elles...

Thomas

PS: Ce qui prouve au passage la complète inefficacité de la manière d'utiliser ces produits: La plus gigantissime partie se répand et se dégrade dans l'environnement, sans atteindre sa cible. Sinon, des insectes, il n'y en aurait plus du tout depuis très longtemps...
avatar
ThomasC
abeille magasinière
abeille magasinière

Masculin Nombre de messages : 1435
Age : 45
ville et région : Prades le Lez, Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas une seule abeille dans le colza

Message par David R le Sam 05 Mai 2018, 21:14

Dans tous les cas il a été démontré que le miel contenait des néonicotinoïdes etc

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Après on peut dire oui les apiculteurs etc ils sont mauvais....

On explique que les apiculteurs ont des pratiques inadaptées, etc.... Mais jusqu'à l'arrivée des néonicotinoïdes il n'y avait pas de problèmes....  Sauf le varroa....

Les néonics sont arrivés en 1993 ( premières alertes des pertes massives ).
On produisait 30000 tonnes de miel... Actuellement on en est à 1/3 de cela... ( A la louche ).

J'ai lu pesticides un scandale Français. Et je peux vous dire que c'est salé, même si sur la forme le bouquin est clairement militant, sur le fond il soulève tout un tas de problèmes et de questions notamment relatifs à l'autorisation de mise sur le marché de pesticides. En bref, il y a peu de personnes qui bossent sur ces dossiers, bien souvent ils ont des liens avec les entreprises de pesticides, les dossiers sont purement entièrement construits par le semencier/producteur de produits phyto, et les analyses de risques sont fournies par les entreprises, il arrive même que le dossier ne soit pas complet et qu'on autorise la mise sur le marché malgré tout etc etc etc...

Bref...

Il faut regarder les choses en face.

Ici un blog qui aborde les faits... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
David R
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 999
Age : 45
ville et région : Caen

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas une seule abeille dans le colza

Message par boudin le Sam 05 Mai 2018, 22:43

dom17 a écrit:Les neonico ne sont plus employés dans nos plaines... Ils ont certainement une part de responsabilité. J'ai fait du tournesol gaucho plusieurs années.. Et je le regrette avec le recul ... Des traitements peu rentables, mais à l époque, on nous vendait le truc en faisant comprendre que l'enrobage de la semence, c'était plus propre qu'une pulvérisation d'insecticide avant le semis ou qu'une incorporation de micro granulés... Je pense que le gaucho sur tournesol était trop concentré... Il n y avait pas un puceron qui traînait sur les fleurs de tournesol, soit 100jours après le semis, ça ne devait pas être terrible pour les abeilles.

Bonsoir,
Et oui ce n'est pas évident, on peut diminuer aussi les tonnes de produits mais si les molécules sont plus efficaces ou nocives, c'est une victoire à la pyrrhus.....

La destruction de masse et la mort sont toujours là. affraid
avatar
boudin
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 484
Age : 50
ville et région : Reims, Champagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas une seule abeille dans le colza

Message par Doc Gyneco le Dim 06 Mai 2018, 02:19

ThomasC a écrit:
On balance donc de quoi tuer 10^19 insectes par an: 10 milliards de milliards d'insectes par an.

Soit la totalité des insectes vivants selon une estimation de l'entomologiste WILLIAMS (ICI)

Alors ne venez pas me dire que c'est mes pratiques apicoles qui sont responsables, aussi mauvaises soient elles...

L'action néfaste des néonic n'exclue en rien une responsabilité de l'apiculteur au travers de ses pratiques apicoles.
avatar
Doc Gyneco
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 579
Age : 64
ville et région : SAINT-MARTIN (Antilles)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas une seule abeille dans le colza

Message par Vincent04 le Dim 06 Mai 2018, 06:53

ThomasC a écrit:PS: Ce qui prouve au passage la complète inefficacité de la manière d'utiliser ces produits: La plus gigantissime partie se répand et se dégrade dans l'environnement, sans atteindre sa cible. Sinon, des insectes, il n'y en aurait plus du tout depuis très longtemps...
Je ne comprends pas bien cette phrase.
J'ai toujours vu les agris pulvériser ces produits les jours sans vent, au bon moment de la journée, précisément pour que le max de produit aille bien sur les plantes concernées.

Pourquoi un agri s'amuserait à acheter du tonnage de produit pour le disséminer ailleurs que sur ses plantes ? Pour le plaisir de flamber de l'argent parce qu'il en aurait trop ?
Drôle de manière de percevoir les agris. Moi, ceux que je connais essaient plutôt d'éviter de gaspiller du pognon.

C'est quand même amusant cette façon, d'une part, de se focaliser sur des produits épandus dans les champs (ie ailleurs que sur les ruches), environnement vis-à-vis duquel les apis (et les abeilles) peuvent être sélectifs et choisir d'utiliser ou pas. Rien n'oblige à positionner des ruches en bord de champ hein.
... et d'autre part, il y a des produits, nombreux et divers, à des doses très significatives qui sont introduits directement dans les ruches, (ie ciblés sur les ruches), produits qui se combinent allègrement entre eux (interactions, effet cocktail), et vis-à-vis de cela, l'abeille n'a pas de choix, on lui apporte et répand les produits directos dans sa maison; mais là, divine providence, les dieux des abeilles veillent et il n'y a pas de problème.

Moi je vois plein d'énergie de comm et de réflexion focalisée sur les produits épandus par les agris, épandage sur lesquel les non-agris n'ont de facto pas beaucoup de moyens d'action,
et puis, toute cette énergie étant consommée dans cette lutte là, très peu de réflexion quant aux produits 100% ciblés et épandus directement dans les ruches. Epandage sur lequel les apis ont pour le coup pleine et entière prise. ... Mais là, non, on n'est pas intéressé.
Ok pour étudier puis s'occuper de dire au voisin ce que lui doit faire chez lui
... mais ... pas de ça chez nous. Ce qui se passe dans nos ruches est inattaquable et ne regarde que nous.

Les produits épandus ailleurs que sur les ruches sautent sur les abeilles comme la misère sur le pauvre monde.
Mais les produits épandus et en interactions multiples directos dans les ruches ... no problemo.

Tant que la filière restera vissée sur ce schéma autruchesque douillet (qui n'appauvrit pas tout le monde, loin de là, les apis ont aussi leurs industriels vendeurs de produits), j'ai bien du mal à voir comment les choses vont s'arranger. Crying or Very sad
avatar
Vincent04
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 803
Age : 58
ville et région : Sisteron - Alpes de Haute-Provence - 630m

http://opentruc.fr/wiki/Ruches/Photos

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas une seule abeille dans le colza

Message par Vincent04 le Dim 06 Mai 2018, 07:26

David R a écrit:Les néonics sont arrivés en 1993 ( premières alertes des pertes massives ).
...
mais il n'y a pas que les néonics qui sont arrivés en 1993 !
Faut regarder tout le tableau, pas juste faire du cherry picking sur les corrélations qui incriminent les uns, tout en dédouanant par contrecoup bien commodément les autres.

C'est pas comme si les pratiques apicoles n'avaient pas aussi beaucoup évolué.
Le nourrissage au pistolet avec des cuves de 1000 litres (pour ne citer qu'un truc), c'est aussi apparu dans les années 1990.
Quand j'étais jeune, j'avais jamais vu faire ça chez les apis de mon coin. Jamais.
Le gazage au pulvérisateur directos dans les ruches, avec le produit qui s'échappe par les fentes (des fois qu'il y en aurait pas assez !), les traitements flash etc, jamais vu faire ça non plus avant les années 1990.
Mais là, circulez, y a rien à voir et à dire. ça peut pas être ça.

ça fait 20 ans qu'on s'est trouvé un coupable avec une bonne tête d'assassin : le vilain agri ennemi de son environnement.
Pendant tout ce temps, 99% des moyens d'enquêtes sont investis sur cette unique piste, parce que, c'est sûr, c'est lui.
Et pendant tout ce temps, les autres pistes reçoivent ~0 moyens et ne sont pas investiguées.
avatar
Vincent04
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 803
Age : 58
ville et région : Sisteron - Alpes de Haute-Provence - 630m

http://opentruc.fr/wiki/Ruches/Photos

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: Pas une seule abeille dans le colza

Message par David R le Dim 06 Mai 2018, 09:57

Vincent04 a écrit:
David R a écrit:Les néonics sont arrivés en 1993 ( premières alertes des pertes massives ).
...
mais il n'y a pas que les néonics qui sont arrivés en 1993 !
Faut regarder tout le tableau, pas juste faire du cherry picking sur les corrélations qui incriminent les uns, tout en dédouanant par contrecoup bien commodément les autres.

C'est pas comme si les pratiques apicoles n'avaient pas aussi beaucoup évolué.
Le nourrissage au pistolet avec des cuves de 1000 litres (pour ne citer qu'un truc), c'est aussi apparu dans les années 1990.
Quand j'étais jeune, j'avais jamais vu faire ça chez les apis de mon coin. Jamais.
Le gazage au pulvérisateur directos dans les ruches, avec le produit qui s'échappe par les fentes (des fois qu'il y en aurait pas assez !), les traitements flash etc, jamais vu faire ça non plus avant les années 1990.
Mais là, circulez, y a rien à voir et à dire. ça peut pas être ça.

ça fait 20 ans qu'on s'est trouvé un coupable avec une bonne tête d'assassin : le vilain agri ennemi de son environnement.
Pendant tout ce temps, 99% des moyens d'enquêtes sont investis sur cette unique piste, parce que, c'est sûr, c'est lui.
Et pendant tout ce temps, les autres pistes reçoivent ~0 moyens et ne sont pas investiguées.

Ok.
Alors comment expliques tu que des apiculteurs amateurs qui pratiquent une apiculture sans nourrissage, avec de l'abeille noire, en campagne ( et qui font partie de mon asso ) perdent 100 % de leur rucher . Alors que pour certains ils pratiquent l'apiculture depuis plusieurs décennies... ( Donc l'apiculture à la papa ce qui n'est pas pour moi péjoratif vu que c'est celle que j'ambitionne de pratiquer ). Et qui pratiquent pour la plupart une apiculture familiale très éloignée de l'apiculture industrielle que tu décris......

Je suis curieux de connaître tes réponses.
Par ailleurs tu dis que les crédits sont orientés vers le vilain agri, je dirais que jusqu'à récemment j'aurais plutôt dit l'inverse, j'avais plutôt l'impression, et ce surtout via la recherche états unienne, qu'on cherchait une curieuse et inexpliquable maladie alors que la cause probable était sous financée..... Pourquoi ? C'est simple les labos cherchent en fonction du financement, et le financement ce sont les grosses multinationales qui le font ( si monsanto finance une recherche sur l'abeille, c'est certain qu'il ne va pas financer un labo qui cherche sur la toxicité des herbicides ou des néonics ), en France aussi dans une moindre mesure, les entreprises financent des recherches, les labos ont besoin d'argent et cet argent vient de financements privés ( et les boites qui financent sont souvent des grosses boites ).... Pour moi il s'agit d'une mesure de contre éclairage qui permet de gagner du temps et de préserver ses bénéfices, on finance de la recherche mais  étant donné que je suis le financeur elle va aller dans la direction que je désire ( par exemple étude d'un virus des abeilles alors que si les abeilles y sont sensibles c'est peut être aussi parce que justement la qualité environnementale est impactée par les pesticides ).....

C'est une technique d'obstruction systématique qui permet de gagner du temps et comme dit le dicton le temps c'est de l'argent.....

Tant qu'un produit n'est pas interdit il est autorisé et la machine à cash peut fonctionner....
Il faut voir les manoeuvres des multinationales des biocides pour comprendre leur pouvoir et leur force ( cf commission d'enquète auprès de la commission européenne sur le glyphosate et les conditions de rédaction d'un rapport favorable à l'herbicide en faisant des copier-coller de documents de monsanto en ignorant des études bien plus défavorable ).
Et même si une étude sort et va à l'encontre de nos intérêts on va en financer 10 qui vont aller dans un autre sens et qui vont contredire les faits établis par l'étude précédente....

Cette technique est apparue clairement avec les monsanto papers....

Ces méthodes sont un peu un forme d'illustration du dicton : Quand on montre la lune du doigt à un imbécile, l'imbécile regarde le doigt...... Les gros lobby du chimique font de manière à ce qu'on regarde le doigt.....

Pendant ce temps là on sort des infos comme quoi les agriculteurs ont plus de risques de manière notable d'avoir la maladie de parkinson ( j'ai mis un lien rapide mais il y a des articles bien plus fouillés sur le net ).... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ce qui me surprend dans l'affaire c'est qu'on accepte de dire que les agriculteurs ( et la msa est d'accord pour le reconnaitre ) ont un risque aggravé de développer la maladie de parkinson sans pour autant reconnaitre que des produits qui peuvent avoir des impacts sur le cerveau des hommes puissent en avoir sur des animaux bien plus petits ( à la base c'est bien le but non ? ) à très court terme notamment les abeilles qui ont des gènes de détoxification bien moins efficaces que les nôtres......

Et pour finir c'est un fait que le miel contient des néonicotinoïdes toxiques pour les abeilles les chiffres disent qu'au moins 75 % des miels de par le monde en contiennent à des doses toxiques pour les abeilles au moins 1 néonicotinoïde 40 % deux....

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Alors bon qu'on me dise que l'agriculture n'a aucun rôle..... Soupir.... Certains de bonne volonté ne compensent pour l'instant pas ceux qui continuent à les utiliser en toute bonne conscience et sans discernement....

Enfin même le jour où ces produits ne seront pas autorisés il y aura encore des mortalités parce que ces produits ont une forte rémanence....

L'indice qui prouve que ce n'est pas lié à des pratiques individuelles et industrielles c'est que tous les apiculteurs sont touchés, ou disons d'après ce que j'ai pu comprendre c'est que souvent les voisins ont les mêmes problèmes.

Enfin et pour en terminer, il a été démontré qu'un fongicide à une dose sublétale + un néonicotinoïde à dose sub létale associés pouvaient tuer une colonie.....

Dans la vraie vie les abeilles de par leur butinage butinent de multiples sources de nourriture. Par conséquent, cela signifie qu' il y en a dans la ruche même pour quelqu'un qui ne mettrait pas d'acaricides dans sa ruche et qui ferait construire intégralement ses cadres par ses abeilles....

Un biocide étant fait pour tuer, pourquoi ne tuerait il pas les abeilles comme il tue les autres insectes qu'on ne trouve plus vraiment dans les campagnes ?
avatar
David R
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 999
Age : 45
ville et région : Caen

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas une seule abeille dans le colza

Message par Doc Gyneco le Dim 06 Mai 2018, 15:58

GYN a écrit:
C'est Richelieu (il me semble) qui avait fait planter des platanes le long de toutes les routes pour faciliter la communication pour les chevaux...

Intéressant comme idée.

Mais, as-tu une source à communiquer parce que j'ai toujours cru que c'était Henri II (1550) puis Colbert (1650) qui avaient rendu obligatoire ce type de plantations.

De la part de Colbert, c'était pour fournir le bois nécessaire à la construction des navires de guerre : ICI

Mais, nous sommes hors-sujet.
avatar
Doc Gyneco
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 579
Age : 64
ville et région : SAINT-MARTIN (Antilles)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas une seule abeille dans le colza

Message par Doc Gyneco le Dim 06 Mai 2018, 16:19

Il n'y a que les journalistes et les politiques pour feindre de découvrir que les pesticides sont toxiques pour les agriculteurs !

Mais, encore une fois, cela n'enlève rien à la responsabilité des pratiques apicoles qui mériteraient d'être mieux étudiées.
avatar
Doc Gyneco
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 579
Age : 64
ville et région : SAINT-MARTIN (Antilles)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas une seule abeille dans le colza

Message par David R le Dim 06 Mai 2018, 17:49

Doc Gyneco a écrit:Il n'y a que les journalistes et les politiques pour feindre de découvrir que les pesticides sont toxiques pour les agriculteurs !

Mais, encore une fois, cela n'enlève rien à la responsabilité des pratiques apicoles qui mériteraient d'être mieux étudiées.

Il y a autant d'apicultures que d'apiculteurs.
avatar
David R
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 999
Age : 45
ville et région : Caen

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: Pas une seule abeille dans le colza

Message par ThomasC le Dim 06 Mai 2018, 18:57

Vincent04 a écrit:Le gazage au pulvérisateur directos dans les ruches, avec le produit qui s'échappe par les fentes (des fois qu'il y en aurait pas assez !), les traitements flash etc, jamais vu faire ça non plus avant les années 1990.
Mais là, circulez, y a rien à voir et à dire. ça peut pas être ça.
C'est sûr que vu que le varroa a commencé à arriver en France en 1982, et qu'il a fallu un moment pour mettre au point les premières stratégies de traitement, il n'y en avait pas avant les années 1990 !!!

  Thomas
avatar
ThomasC
abeille magasinière
abeille magasinière

Masculin Nombre de messages : 1435
Age : 45
ville et région : Prades le Lez, Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas une seule abeille dans le colza

Message par Vincent04 le Mar 08 Mai 2018, 07:15

ThomasC a écrit:C'est sûr que vu que le varroa a commencé à arriver en France en 1982, et qu'il a fallu un moment pour mettre au point les premières stratégies de traitement, il n'y en avait pas avant les années 1990 !!!
Ce que tu dis est exact, mais ce n'est pas le point que je souligne.
Je fais juste remarquer que, des changements importants (pour x ou y raison) il y a en a aussi dans les pratiques apicoles.
Et que donc il y aurait aussi lieu de regarder par là.

~100% de la comm apicole officielle/syndicale/etc porte aujourd'hui sur les pesticides.
C'est ama une très lourde erreur d'espérer que tous les problèmes s'expliquent uniquement par ça.
avatar
Vincent04
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 803
Age : 58
ville et région : Sisteron - Alpes de Haute-Provence - 630m

http://opentruc.fr/wiki/Ruches/Photos

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas une seule abeille dans le colza

Message par ThomasC le Mar 08 Mai 2018, 09:57

Ben pas dans mon GDSA. Dans mon GDSA, on parle surtout de varroas, varroas, varroas, frelons asiatiques, frelons asiatiques, et un peu pesticide. Et pourtant je suis sûr que les traitements contre la flavescence dorée, par exemple, font des ravages dans l'Hérault.

  Thomas
avatar
ThomasC
abeille magasinière
abeille magasinière

Masculin Nombre de messages : 1435
Age : 45
ville et région : Prades le Lez, Occitanie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas une seule abeille dans le colza

Message par Vincent04 le Mar 08 Mai 2018, 11:30

Oui, dans les organes locaux (enfin ça dépend aussi), les pesticides sont un souci parmi d'autres, mais niveau comm nationale, pétitions qui circulent, articles dans la presse à grand tirage, moi je ne vois qu'un thème : les pesticides. les pesticides, les pesticides.

(Et le seul gain concret jusqu'à présent, une belle brouille entre agris/apis avec comme conséquence des milliers d'hectares qui passent en auto-fécondable etc. Parce que, évidemment, ça leur plaît grave aux agris de se faire traiter d'assassins à longueur de colonnes.)
avatar
Vincent04
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 803
Age : 58
ville et région : Sisteron - Alpes de Haute-Provence - 630m

http://opentruc.fr/wiki/Ruches/Photos

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas une seule abeille dans le colza

Message par lenym le Mar 08 Mai 2018, 12:01

Moins de nectar= plus de rendement . Voilà la raison de la multiplication de champs de colza sans abeilles.
avatar
lenym
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 233
Age : 40
ville et région : douaisis Nord 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas une seule abeille dans le colza

Message par David R le Mar 08 Mai 2018, 15:40

Vincent04 a écrit:Oui, dans les organes locaux (enfin ça dépend aussi), les pesticides sont un souci parmi d'autres, mais niveau comm nationale, pétitions qui circulent, articles dans la presse à grand tirage, moi je ne vois qu'un thème : les pesticides. les pesticides, les pesticides.

(Et le seul gain concret jusqu'à présent, une belle brouille entre agris/apis avec comme conséquence des milliers d'hectares qui passent en auto-fécondable etc. Parce que, évidemment, ça leur plaît grave aux agris de se faire traiter d'assassins à longueur de colonnes.)

Je ne te connais pas Vincent mais j'ai bien l'impression que soit tu ne te renseignes pas, soit tu n'écoutes pas les réponses qu'on te donne. Les pesticides sont un problème de santé publique ( il y a peu un chercheur a mis en évidence un lien probable entre certains fongicides et certains types de cancers ) et on voit chaque jour les effets sur les êtres humains notamment ( parkinson, problèmes reproductifs etc ) de l'exposition répétée ou pas à ces produits.

Donc oui des animaux comme nous sont impactés ( même si une abeille n'aura jamais le temps de développer un cancer vu sa durée de vie elle va se contenter de disparaître c'est tout ) les mécanismes qui permettent d'inhiber les "champignons" au sens large y compris les moisissures via certains fongicides sont les mêmes utilisés par tous les êtres vivants avec lesquels nous partageons des briques élémentaires.... Donc oui réduire ces produits est important.

Et si j'estime ce beau métier qu'est le métier d'agriculteur, simplement ils n'ont pas forcément tous le souci du bien être de leurs descendants, clients, voisins, soit parce que l'admettre remet en cause leur système de valeurs, soit parce que tout simplement ils n'ont aucune préoccupation environnementale.... Alors je comprends bien un agriculteur ne va pas balancer son fric pas les fenêtres, simplement ici on ne parle pas que de fric on parle aussi de santé publique, d'intérêt général et de respect du vivant et d'avenir.

A titre personnel je n'ai rien contre les agriculteurs je comprends certains de leurs problèmes mais je pense que certains en refusant de changer pour certaines pratiques plus vertueuses font fausse route....

Et pour moi l'avenir c'est ça : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
David R
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 999
Age : 45
ville et région : Caen

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas une seule abeille dans le colza

Message par Invité le Mar 08 Mai 2018, 16:21

L'agriculture de conservation ne peut exister sans glyphosate.. En bio ça ne peut fonctionner qu'en élevage, sinon c'est la cata..
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas une seule abeille dans le colza

Message par David R le Mar 08 Mai 2018, 20:15

dom17 a écrit:L agriculture de conservation ne peut exister sans glyphosate.. En bio ça ne peut fonctionner qu en élevage, sinon c est la cata..

Peut être que cela ne peut fonctionner sans glyphosate, simplement ça fonctionne avec moins de glyphosate et une fois le système mis en place tu peux ne pas traiter tous les ans..... Et comme les sols sont plus poreux et qu'il y a plus de vie dans les sols et que les insectes ravageurs ont plus de prédateurs tu as moins de maladies des plantes..... Après cela met du temps à être bien en place.... Au début il peut y avoir quelques inconvénients ( limaces par exemples ) mais une fois que la vie revient dans les champs ça va mieux.... Enfin les coûts d'exploitation baissent en carburant, en pesticides et autres et donc même si la production n'augmente pas voir baisse un peu, le restant à vivre est plus important....

Après c'est une base, cela n'exclut pas de continuer à apporter des engrais tout en pouvant limiter les azotés ( vu que ce sont des légumineuses qu'on plante en couvre sol  )... Chaque agriculteur peut adapter cela à sa problématique ou ses ambitions.

Je peux comprendre qu'un agriculteur ne veuille pas passer en bio. Ce n'est pas le même métier c'est clair, par contre l'agriculture de conservation cela permet de consommer moins de fongicides, pesticides, herbicides, et donc limiter ses coûts en ayant des résultats ( financiers ) similaires ou supérieurs c'est franchement un bon calcul.

Par ailleurs le sol a tendance à devenir plus souple, moins soumis à l'érosion, souffre moins d'assèchement en été, et présente une meilleure résilience. Et par ailleurs il est plus riche en matières carbonées et par conséquent la qualité de ce qui est produit s'en ressent.... Enfin le sol par l'absence de labour ne souffre plus des fameuses semelles de labour... ( Impérméabilisation du sol du fait du labour et du tassement du sol par les outils de labour ).

Objectivement parlant ce système à pas mal d'avantages même si il a aussi quelques inconvénients, mais financièrement parlant je pense que cela est une orientation à étudier... Rien que pour cela ça mérite qu'on s'y intéresse....

Ce qui compte ce n'est pas le rendement à l'hectare dans l'absolu, c'est combien te coûte ce rendement supplémentaire à l'hectare par rapport à une agriculture de conservation.... Si ce rendement supplémentaire augmente significativement tes coûts c'est ton résultat global qui baisse....

A chaque fois qu'un paysan traite, il donne son argent à un agrochimiste.
Certains qui pratiquent l'agriculture de conservation produisent autant que ceux qui pratiquent l'agriculture conventionnelle. Par conséquent, ils gagnent plus...
avatar
David R
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 999
Age : 45
ville et région : Caen

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas une seule abeille dans le colza

Message par Invité le Mar 08 Mai 2018, 20:33

Moins de glyphosate ? Vas y ,donne moi des chiffres ..et tu fais quoi, comme métier, déjà ?
De toute façon, je ne pense pas que ça change grand chose sur la mortalité des abeilles....
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas une seule abeille dans le colza

Message par vero01 le Mar 08 Mai 2018, 21:10

BSM73 a écrit:Certain colza ne sont plus mellifères (la raison ? pour éviter que le colza repousse ?

Ils sont même repoussant pour le insectes...
avatar
vero01
abeille nourrice
abeille nourrice

Féminin Nombre de messages : 603
Age : 58
ville et région : AIN - 800 m

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas une seule abeille dans le colza

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum