forum apiculture France et abeilles
Bienvenue sur apiculture france.com.
Inscrivez vous pour avoir accès à toutes les rubriques.
forum apiculture France et abeilles
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Ruche, Isolation et Varroa

+52
vainvain
vero01
benoit25
Zeb63
David R
mielpimpin
jacquesv
Kawan
moselle57
Enzoo
944Turbo
eric73
abilix
Yabon
GPA
Viamansilis
Apid'jo
leclodion
Beb
BINO-BONI
Vincent04
snoupi
abeille_verte
cabine15
caleche
Cami
Papouille
did
Thylacine
ismail sozcu
Foué
BeesCompany
spoutnik
petrole59
jean-louis
eul' riolu
Malaurane
franz88
invité 1
apideb59
sauvapic
Globule
Juju 21
zuzu
gazpart
Filou46
apiscecropia
SYLVIE59
corix18
jmb 24
motard_18
rhinauer
56 participants

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par rhinauer Mar 25 Fév 2014, 07:03

 
Depuis 30 ans en alsace, notre fédération prône la sélection locale, voir le rucher de la Thumenau à Plobsheim, notre Président était Charles GOETZ (décédé), il n'a fait que de la sélection locale, ce qui fait que nous avons plutôt une race locale noire, douce, travailleuse ce qui tranche avec ce que j’entends ailleurs au sujet de la noire.
Il a fait de la fécondation artificielle pour garantir la progéniture.


De tout temps des personnes ont cherché à améliorer que ce soit la pratique ou le matériel.
Je crois que j'ai le droit de faire ce que fais.
Il est interdit d'interdire.
Moi, je n'ai pas envie de gueuler, le forum ne doit pas être une foire d'empoigne.

rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Nombre de messages : 4404

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par franz88 Mar 25 Fév 2014, 09:14

Rhinauer,
Ce qui m'interpelle dans ton expérience et dans tes commentaires, et me mets un peu mal à l'aise, ce sont des "à prioris" , des suppositions un peu douteuses:

    Par exemple, dans une ruche isolée, la consommation est plus faible.... Qu'est-ce qui te permet d'affirmer cela, sans preuve, sans comparaison ???  Alors que c'est le contraire qui est plus que probable: plus la température est clémente et les abeilles actives, plus elles vont consommer... (c'est bien ce qui inquiétait tout le monde cet hiver!!!)

Dans l'ensemble de tes observations, que j'ai lues attentivement,  j'ai aussi la très nette impression que les conclusions sont tirées d'avance, et vont être celles que tu veux démontrer... Bref, ta démarche ne me semble pas très objective.

Il conviendrait de faire une comparaison sur plusieurs colonies de forces à peu près égales, isolées ou non, pour pouvoir en tirer des conclusions.

Cette observation qui voudrait que ta colonie ait passé tout l'hiver sans consommer de miel operculé est tout aussi étonnante, car s'il y avait eu autant de miel non operculé, il aurait certainement fermenté et toute la colonie serait morte  tout autant que le constat aucune mortalité en trois semaines...

Pour des observations de meilleure qualité, je te recommanderais d'équiper tes ruches de plancher grillagé ( sous  lequel tu trouveras les restes d'opercule dès octobre) ,  de couvre-cadres transparents et de fenêtres arrières...

J'ai en cours une expérience involontaire !!!! Quelle va être la différence entre les colonies dont le toit est isolé par 2 cm de polystyrène, et celles qui n'en ont pas...ceci sur plusieurs dizaines de ruches.
Si une différence nette dans le développement printanier se fait jour, je ne manquerai pas de le faire connaître.

Pour le moment, tout le monde se porte bien. Celles qui n'ont pas d'isolant ne sont pas montées sous le couvre-cadre...

franz88
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 2276
Age : 74
ville et région : Offroicourt VOSGES

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par Invité Mar 25 Fév 2014, 10:27

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Aa14

Nous avons un essaim dans une cheminée depuis au moins 10 ans.

Chaque année elle essaime et se porte à merveille sans soutien humain...

Où vont les essaims qui partent, je n'en sais rien et ne constate pas d'autre présence d'abeilles dans les alentours.

Est ce qu'ils meurent faute de pouvoir trouver des habitats adaptés ?

Je constate quand même que les abeilles ont trouvé dans la cheminée une ruche assez parfaite.

La brique est un matériau assez sain contre l'humidité et assez isolante contre le froid par rapport au béton ou une simple ruche de 25 mm d'épaisseur...

Donc, malgré ce qu'en disent certains, quand elles ont le choix, elles prennent un lieu avec la meilleure isolation possible .

Il est certain que certains essaims se logent dans d'autres lieux moins sophistiqués, mais sait on quel est le pourcentage de ceux qui résistent le mieux à l'hiver par rapport au lieu choisi: cheminées, troncs d'arbres ou autres ?

J'oubliais de dire, elles sortent par le haut avec une entrée en plein nord et l'autre en plein sud .

C'est aussi très différent d'une ruche avec une entrée en bas au sud est et ça va très bien !!!
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par rhinauer Mar 25 Fév 2014, 13:14

A franz88: Pour mon étude.
Quand je dis que la consommation est au minimum, c'est que je n'ai pas de débris de cire sur le plateau, je vérifie tous les jours. Il en résulte une consommation minimum car elles ont besoin de moins chauffer, c'est comme une maison isolée.
J'ai visité le 17/02 et j'ai vu du miel encore ouvert cristallisé dans les cellules et à coté déjà du miel frais.
Pour l'étude, je me dis ce qui pourrait arriver et je vérifie si cela se confirme, activité, sorties, évacuation d'abeilles mortes (mes abeilles ne peuvent emmener d'abeilles mortes à la verticale sur 3 m pour passer au-dessus de la haie de bambous.
D'ailleurs en automne, les nuits sont encore douces, elles continuent le nettoyage et jettent depuis la planche de vol les mortes;
Mes conclusions sont le résultat d'observations réelles.
J'ai relaté d'autres observations qui n'étaient pas prévues, cirières à l’œuvre samedi la nuit odeur de cire fraiche au trou de vol, ce qui signifie aussi que les abeilles ventilent efficacement vers la sortie. Ça c'était pas prévu, c'est un constat.
Elles n'ont pas mis de propolis ou très peu sous le couvercle ce qui fait que l'air se réchauffe sous l'isolation avant de pénétrer dans la ruche et dirigé vers la sortie par les ventileuses.
En effet je ne peux comparer avec une autre ruche, mais je vais voir celles du voisin à 200m et la différence est nette.
Pour la grille du plateau, pour moi hors de question, allez voir CARI.BE. Je n'ai pas d'humidité ou très peu dans la ruche et mon ami spécialiste apicole, m'a dit que dans la nature les abeilles n'ont pas de grille et qu'elles mettent de la propolis sur chaque entrée d'air.
Maintenant, j'ai contacté notre assistant sanitaire et de toute façon je dois avoir une vérification car l'installation est neuve et la ruche dont est issue ma ruche a été vérifié il y a 4 ans.
Je vous remercie de toute façon pour votre réaction, elle me permet de vous répondre objectivement.
Vous êtes pas loin de moi, si ça vous tente, vous pouvez être le témoin du forum.
A + Rhinauer
rhinauer
rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 4404
Age : 75
ville et région : RHINAU Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par apiscecropia Mar 25 Fév 2014, 15:45

Cette fois oui je vous répond Rhinauer, car je n'ai jamais lu autant d'inexactitudes concernant le comportement des abeilles en hiver pour ne pas devoir répondre, mais ceci n'est pas une provocation ne déformez rien comme à votre habitude SVP , ok ?

1/° Vous prétendez faire une étude et vous choisissez juste pour ce faire un hiver qui n'est en rien comparable aux hivers (normaux) de votre région, Bravo !
2/ pour faire une étude objective et comparative on ne se base pas en comparant avec les ruchers des voisins mais avec ses propres colonies (exactement de même souche) qu'on à pris soin d'équilibrer au plus juste: force/ réserves/ âge de la reine et même âge des batisses et de tout ce qui participe et sert à la colonie,
3/ Partant de ceci, toute étude (sérieuse) ne peut réveller des résultats concrets seulement si elle est faite sur un nombre de ruches (identiques) suffisant, une bonne vingtaine face à un autre groupe d'une autre vingtaine doit être envisagé, ce qui est très loin d'être votre cas,
(sans compter vos voisins)
4/ pour encore donner un éventuel résultat, tout ceci doit être envisagé sur un bon nombre d'années, or vous n'attendez même pas la fin de cet hiver (très particulier) pour tirer des conclusions, constatations qui sont d'ailleurs certainement plus liées à la douceur exceptionnelle de l'hiver en cours, qu'a vos modifications, soyez en persuadé.

Justement, pour ce qui est de vos observations, vous estimez et comparez la baisse de consommation en revendiquant cet acquit et en le comparant à une maison bien isolée, mais vous confondez vos abeilles avec quoi ? et nous qui vous lisons, vous nous prennez pour qui ? car CECI EST FAUX (et démontré) une colonie consomme moins avec le froid, organisé en grappe d'hivernage qu' avec des températures plus douces et avec de l'activité, si vous constatez une non consommation des réserves, la cause est seulement à rechercher dans vos nourrissements hivernaux, ce dont bizarement vous ne parlez absolument pas ?

pour le reste de vos constatations qui sont à la hauteur de vos connaissances, je suis désolé mais elles se rapprochent plus de la plaisanterie ou du délire (voir de la confusion) que des observations d'un apiculteur raisonnable, je serai d'ailleurs curieux de connaître le volume moyen (vrai) qui est hiverné dans vos caisses et là, je suis certain (en vous lisant) que vous avez énormément nourri pour que vos cirières soient déjà au travail et vos ventileuses par obligation aussi, car, que je sache, il n'y a pas de miéllées précoce chez vous en ce moment !

Votre conclusion sur la non utilité du plancher aéré en est l'apothéose, soyez sérieux Rhinauer, ce plateau apporte d'innombrables services aux abeilles et en particulier pour lutter contre la varroase, (vous l'ignoriez ou chez vous ces bébétes vous ont épargnés ?) alors n'essayez pas de réinventer l'apiculture à votre façon, avec humilité plongez vous dans de la bonne litérature, écrite par des gens compétent et sérieux qui ont pris le temps (des années) à vérifier certaines choses concernant entre autre l'hivernage des abeilles avant de les écrire, et ils doivent simplement être remerciés pour ça, et vous au contraire, vous pensez (grace à votre étude fantaisiste de 3 mois) contrarier tous ces illustres travaux .
apiscecropia
apiscecropia
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 579
Age : 51
ville et région : VAR

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par Malaurane Mar 25 Fév 2014, 18:13

Bonjour,

Je pense que Rhinauer nous la joue fine et provoque un tantinet afin de bénéficier, et nous avec, d’une grande leçon d’apiculture.

Le discours d’ Apiscecorpia est clair comme de l’eau de roche, pour qui veut bien comprendre, en plus d’être manifestement expérimenté.

Excellent.

Adishatz.

René.
Malaurane
Malaurane
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 330
Age : 80
ville et région : LABENNE 40

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par rhinauer Mar 25 Fév 2014, 18:39

Je ne joue pas fin, je ne mens pas quand je dis que je n'ai pas nourri les abeilles, ce serait grotesque envers tous ceux qui sont sur le forum.
Quand il dit qu'il n'y a rien chez à chercher en hiver, il se trompe, il ne connait pas la région.
La plaine du Rhin est comosée d'une variété de plantes incroyables, nous avons 7 variété des noisettiers qui fleurissent à des moments différents, les aulnes, les peupliers qui donnent déjà du pollen.
Sur une circonférence de 1 km il y a chez sur les bords du Rhin, 200 ruches. Et maintenant depuis dimanche les saules commencent à s'ouvrir avec de l'avance.
Je fait une étude, elle n'est pas parfaite, ça je le sais, mais elle a le mérite d'exister et tout est perfectible, je ne veux pas attendre 10 ans pour dire ce que j'ai observé.
Sachez que des membres sur le forum m'ont écrit en "MP" pour me soutenir et c'est pour eux que je mets les informations comme elles apparaissent, n'en déplaise à vous deux.
Et pour ceux que ça intéresse, j'ai fait tableau récapitulatif de tous les modèles de ruches que j'ai pu trouver, il est distribué en direct en privé après contact en MP.
A ce que je sache le plancher aéré n'a pas été inventé par les abeilles.
rhinauer
rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 4404
Age : 75
ville et région : RHINAU Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par apiscecropia Mar 25 Fév 2014, 20:17

Rhinauer restons courtois et surtout constructifs seulement pour ceux qui font la démarche de s'inscrire sur ce forum pour y glanner de bonnes informations et non pas l'inverse, ok ?
vous parlez d'une étude, pour étudier quoi ? ce que la plupart ont déjà fait avant vous, concernant l'hivernage des abeilles et du confort dont elles ont besoin ? et qui malheureusement pour vous, ont exactement expliqué le contraire de ce vous souhaitez démontrer ? il vous suffisait, comme je vous l'expliquais de vous plonger dans de la bonne litérature pour avoir la réponse et tous ceux qui ont lu sur le sujet savent tout ça,

déjà Lorenzo langstroth,(et il y à 140 ans) inventeur de la ruche à cadres mobiles, à eu besoin de convaincre que son invention était suffisante à hiverner une colonie d'abeilles dans des conditions d'hiver sévère, et il l'a fait ! et bien d'autres encore ensuite en démontrant comme l'avait fait Langstroth, justement tout à fait le contraire de votre étude, qu'une colonie suffisamment peuplée et avec suffisamment de réserves, pouvaient parfaitement hiverner sans aucunes paroies protectrices, celles-ci tout simplement remplacées par du grillage à mailles fines et uniquement pourvue d'un abri (toit) l'ensemble installé dans un lieu bien exposé et dépourvu de courants d'airs vifs, vous l'ignoriez ?

voilà la conclusion et le pourquoi de mes réponses, mais si vous avez la prétention de prouver par votre étude que tous ceux qui vous ont précédés sur le sujet sont des imbéciles, je vous en laisse l'entière responsabilité, car il me semble qu'il est certainement très intéressant sur un forum de se pencher sur un problème et pourquoi pas étudier le sujet, mais à condition que ce dernier n'est pas été déjà largement "épluché" et par les plus grand noms de l'apiculture, plus récemment frères Adam lui aussi, confronté à son climat ingrat de Buckfast s'est amplement penché sur les modifications qui pourraient aider les abeilles à hiverner, allez lire ses conclusions elles vont elles aussi exactement à l'inverse des votres !

Quand à vos justifications de ressources méllifères "prodigieuses" à proximité de votre rucher, soyez sympa n'agravez pas votre cas, tout ce que vous citez ne représente que des pollinées potentielles et non pas des ressources nectarifères et pour provoquer les cirières à batir il faut des rentrées de nectar (ou du nourrissement) et pas autre chose, et si vous me permettez, sur ce registre et concernant les premières "miéllées" je pense être bien placé pour vous décrire à quoi ça correspond pour le comportement des abeilles, car ici depuis presque un mois les amandiers sont en fleurs, la garrigue est déjà fleurie de romarins et d'ajoncs et les taluts et bords des champs sont couverts de pissenlits et d'abondantes autres fleurs sauvages et tout ce que je vous cite est abondamment nectarifère, alors SVP, sur ce point épargnez moi, si vos colonies ont réellement fait l'impasse de toucher à leurs réserves c'est qu'une autre forme de nouriture à pu pallier à celà, et ce n'est pas ni vos précautions à les "emmitoufler" ou l'abondance des fleurs des bords du Rhin en hiver, ça je vous le certifie, c'est uniquement ce que vous leur avez donné ou qu'elles ont pillées dans une ruche voisine !
apiscecropia
apiscecropia
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 579
Age : 51
ville et région : VAR

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par eul' riolu Mar 25 Fév 2014, 20:37

Vive Azam et ses ruches Ferrari !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
eul' riolu
eul' riolu
reine mère
reine mère

Masculin Nombre de messages : 21100
Age : 70
ville et région : Saone Franche-Comté

http://www.lesfousdubois.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par Invité Mar 25 Fév 2014, 20:39

L'apiculture:

Une grande famille de gens sympathiques et respectueux des personnes et du monde animal.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par rhinauer Mar 25 Fév 2014, 20:59

Je ne vais pas me laisser intimider par un jeunot qui gesticule comme un apiculteur noir.
Et que vive l'apiculture sous toute ses formes.

_________________
Ruches Alsaciennes en couchées ou version CLAERR, à bâtisses chaudes ou froides en divisibles
rhinauer
rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 4404
Age : 75
ville et région : RHINAU Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par sauvapic Mar 25 Fév 2014, 23:30

Je pense que comme l'a dit apiscecropia les personnes comme Lanstroth ou Dadant, Prost, Phillipe et j'en oublie, pour venir plus près de nous ici au Québec Chapleau  avec son fond grillagé et tout ceux qui ont œuvré pendant des années pour l'apiculture avec des centaines de ruches et des dizaines  de ruchers ne sont pas des nuls , que c'est grace à eux si aujourd'hui on est capable de sauver les abeilles...
Sur ce, à bon entendeur salut, le débat est passionnant. Wink

_________________
" Il faut suivre la voie de ses rêves, même si le chemin est difficile.... C'est ainsi qu'on réalise sa vie."  


On peut pas plaire à tout le monde... L'administrateur de ce forum est incontrôlable. Soyez vigilant !
sauvapic
sauvapic
reine mère
reine mère

Féminin Nombre de messages : 9759
Age : 125
ville et région : Baie-du-Febvre ,Québec,Canada

https://www.facebook.com/groups/Apiculture.au.Quebec/

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par jean-louis Mer 26 Fév 2014, 20:04

Very Happy  Very Happy 

Bonsoir à tous,

Je viens de lire ce fil du début à la fin, sans manquer une virgule ! Passionnant, vraiment .....un peu fort quelquefois pourtant !

Je retiens néanmoins le fait que le toit doit être isolé été comme hiver. Je l'imaginais ainsi mais pour l'instant je ne l'ai lu nulle part ou l'info m'a déjà échappée. Embarassed 

Donc merci à vous pour la leçon.

jl

jean-louis
abeille nettoyeuse
abeille nettoyeuse

Masculin Nombre de messages : 113
Age : 73
ville et région : Neuwiller Alsace

http://www.sosnature.eu

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par Invité Mer 26 Fév 2014, 20:30

En fait c'est simple.

Il suffira de voir si l'hiver doux que l'on a eu aura permis de constater si les pertes de colonies sont moins importantes que lors des hivers normaux.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par petrole59 Mer 26 Fév 2014, 20:43

Dino71 a écrit:En fait c'est simple.

Il suffira de voir si l'hiver doux que l'on a eu aura permis de constater si les pertes de colonies sont moins importantes que lors des hivers normaux.

Nos avettes consomment plus+ quand il fait doux et qu'elles ne rentrent pas de nectar car elles recherchent nectar et pollen .

Les colonies meurent souvent au printemps, peu l'hiver.

_________________
Petrole
petrole59
petrole59
abeille gardienne
abeille gardienne

Masculin Nombre de messages : 8875
Age : 53
ville et région : Cambrai nord

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par eul' riolu Mer 26 Fév 2014, 21:08

petrole59 a écrit:
Les colonies meurent souvent au printemps, peu l'hiver.
question question

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
eul' riolu
eul' riolu
reine mère
reine mère

Masculin Nombre de messages : 21100
Age : 70
ville et région : Saone Franche-Comté

http://www.lesfousdubois.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par Invité Mer 26 Fév 2014, 21:23

petrole59 a écrit:
Nos avettes consomment plus+ quand il fait doux et qu'elles ne rentrent pas de nectar car elles recherchent nectar et pollen .

Les colonies meurent souvent au printemps, peu l'hiver.

Je ne dis pas que elles vont moins mourir pendant l'hiver doux.

Je veux dire que on verra si en 2014 le pourcentage de pertes sera inférieur à une année froide.

Au 1 juin 2014 par exemple, comparez avec le 1 juin 2013 le nombre de ruches encore peuplées.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par eul' riolu Mer 26 Fév 2014, 21:36

Je n'ai jamais entendu parler de pertes printanières, mais uniquement de pertes hivernales.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
eul' riolu
eul' riolu
reine mère
reine mère

Masculin Nombre de messages : 21100
Age : 70
ville et région : Saone Franche-Comté

http://www.lesfousdubois.org/forum

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par spoutnik Mer 26 Fév 2014, 22:40

eul' riolu a écrit:Je n'ai jamais entendu parler de pertes printanières, mais uniquement de pertes hivernales.

Ni hivernales, ni printanières, mais juste à la jonction des 2 saisons; période qui diffère suivant les régions et les climats.

C'est souvent là le danger  What a Face
spoutnik
spoutnik
Donateur
Donateur

Masculin Nombre de messages : 879
Age : 65
ville et région : Plaine du Forez

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par sauvapic Jeu 27 Fév 2014, 03:23

spoutnik a écrit:
eul' riolu a écrit:Je n'ai jamais entendu parler de pertes printanières, mais uniquement de pertes hivernales.

Ni hivernales, ni printanières, mais juste à la jonction des 2 saisons; période qui diffère suivant les régions et les climats.

C'est souvent là le danger  What a Face

+1 Ouii, la la jonction peut etre fatale, car s'il ne reste pas assez d'abeilles d'hiver pour élever celles qui vont naitre ben là c'est patratac.....

_________________
" Il faut suivre la voie de ses rêves, même si le chemin est difficile.... C'est ainsi qu'on réalise sa vie."  


On peut pas plaire à tout le monde... L'administrateur de ce forum est incontrôlable. Soyez vigilant !
sauvapic
sauvapic
reine mère
reine mère

Féminin Nombre de messages : 9759
Age : 125
ville et région : Baie-du-Febvre ,Québec,Canada

https://www.facebook.com/groups/Apiculture.au.Quebec/

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par petrole59 Jeu 27 Fév 2014, 07:53

Oui je me suis mal exprimé , chez nous c'est souvent le début du printemps.

La jonction des deux saisons comme disent Spoutnik et Sauvapic .

_________________
Petrole
petrole59
petrole59
abeille gardienne
abeille gardienne

Masculin Nombre de messages : 8875
Age : 53
ville et région : Cambrai nord

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par apiscecropia Jeu 27 Fév 2014, 09:14

Dino71 a écrit:En fait c'est simple.

Il suffira de voir si l'hiver doux que l'on a eu aura permis de constater si les pertes de colonies sont moins importantes que lors des hivers normaux.

En fait pas aussi simple Dino,

Pour qu'un Hivernage soit "naturellement" facilité, il faut surtout regarder l'automne qui l'a précédé et qui aura permis (comme cette année) une abondance des rentrées et de l'élevage, ensuite la longueur de l'hiver à plus d'importance que sa rigueur, pour permettre (ou pas) le relais des nouvelles abeilles avec celles qui ont assurées l'hivernage, tu ne peux donc faire un simple raccourci en ne retenant que la rigueur ou la douceur de l'hiver comme expliqué ci-dessus par pétrole en reprenant les posts de Spoutnik et Sauvapic .

Tu peux facilement constater ceci sur les années passées et encore pour exemple, chez nous en provence, ou habitué à un bel automne, très souvent certaines ruches sont récoltées très tard (récolte en septembre de la Sarriette) si l'automne est gaché dès octobre par une arrivée précoce du froid et du mauvais temps, malgrè l'hiver Provençal qui est assez court, c'est dans ce contexte que les pertes sont ici les plus importantes.
apiscecropia
apiscecropia
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 579
Age : 51
ville et région : VAR

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par rhinauer Ven 28 Fév 2014, 08:22

Bonjour à tous,
Puisqu'il semble que des membres de notre forum doutent de la sincérité de mon étude en général et de l'état de la colonie en particulier, j'invite ceux qui dont la distance n'est pas un problème à venir de par chez moi pour examiner avec moi la ruche en question.
Je pense à "Michel16" qui est le plus proche, mais tous sont invités.
Rhinauer
rhinauer
rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 4404
Age : 75
ville et région : RHINAU Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par Invité Ven 28 Fév 2014, 11:13

apiscecropia a écrit:
En fait pas aussi simple Dino,

Pour qu'un Hivernage soit "naturellement" facilité, il faut surtout regarder l'automne qui l'a précédé et qui aura permis (comme cette année) une abondance des rentrées et de l'élevage, ensuite la longueur de l'hiver à plus d'importance que sa rigueur, pour permettre (ou pas) le relais des nouvelles abeilles avec celles qui ont assurées l'hivernage, tu ne peux donc faire un simple raccourci en ne retenant que la rigueur ou la douceur de l'hiver comme expliqué ci-dessus par pétrole en reprenant les posts de Spoutnik et Sauvapic .

Tu peux facilement constater ceci sur les années passées et encore pour exemple, chez nous en provence, ou habitué à un bel automne, très souvent certaines ruches sont récoltées très tard (récolte en septembre de la Sarriette) si l'automne est gaché dès octobre par une arrivée précoce du froid et du mauvais temps, malgrè l'hiver Provençal qui est assez court, c'est dans ce contexte que les pertes sont ici les plus importantes.

Évidemment un hiver peut être précoce, tardif, long, court, humide, sec....

Il n'y a jamais deux hivers qui se ressemblent exactement.

Soit on essaye quand même de faire deux ou trois catégories d'hiver pour faire quelques comparaisons, soit on arrête tout car on pourra toujours trouver un point pour contester les résultats d'une étude si sérieuse soit elle !
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par rhinauer Ven 28 Fév 2014, 13:04

On arrête pas en cours de route, car on va le regretter.
Ce qu'il faut noter obligatoirement ce qui se passe, même si on a des doutes.
Qui ne fait rien n'a rien.
Il est des gens qui font tout par les livres et n'ont jamais remis en cause quoi que ce soit.
On sait très bien que les ceux qui pondent des livres se permettent des écarts qui après coup s'avèrent être un peu faux.
Les récentes affaires sanitaires qui passent en justice en sont la preuve.
rhinauer
rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 4404
Age : 75
ville et région : RHINAU Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par apiscecropia Ven 28 Fév 2014, 13:55

Dino71 a écrit:
apiscecropia a écrit:
En fait pas aussi simple Dino,

Pour qu'un Hivernage soit "naturellement" facilité, il faut surtout regarder l'automne qui l'a précédé et qui aura permis (comme cette année) une abondance des rentrées et de l'élevage, ensuite la longueur de l'hiver à plus d'importance que sa rigueur, pour permettre (ou pas) le relais des nouvelles abeilles avec celles qui ont assurées l'hivernage, tu ne peux donc faire un simple raccourci en ne retenant que la rigueur ou la douceur de l'hiver comme expliqué ci-dessus par pétrole en reprenant les posts de Spoutnik et Sauvapic .

Tu peux facilement constater ceci sur les années passées et encore pour exemple, chez nous en provence, ou habitué à un bel automne, très souvent certaines ruches sont récoltées très tard (récolte en septembre de la Sarriette) si l'automne est gaché dès octobre par une arrivée précoce du froid et du mauvais temps, malgrè l'hiver Provençal qui est assez court, c'est dans ce contexte que les pertes sont ici les plus importantes.

Evidemment un hiver peut être précoce, tardif, long, court, humide, sec....

Il n'y a jamais deux hivers qui se ressemblent exactement.

Soit on essaie quand même de faire deux ou trois catégories d'hiver pour faire quelques comparaisons, soit on arrête tout car on pourra toujours trouver un point pour contester les résultats d'une étude si sérieuse soit elle !

Bien entendu et c'est la raison pour laquelle, toute "étude sérieuse" doit obligatoirement être conduite sur un bon nombre d'années, en considérant chaque saison et surtout, la qualité de l'automne et la longueur de l'hiver, pour recouper et demontrer entre eux les résultats des années similaires aussi bien que ceux les années extrêmes et donc ceci ne peut raisonnablement, rarement se faire un hiver sur l'autre.

apiscecropia
apiscecropia
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 579
Age : 51
ville et région : VAR

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par rhinauer Sam 01 Mar 2014, 06:58

Je viens de faire une découverte qui bouleverse ce qu'en pense beaucoup d'entre vous sur l'utilisation du plateau:
Ouvert ou fermé ? vous choisirez maintenant en connaissance de cause et les BIO y trouveront eux aussi des infos bonnes à prendre, mêmme si c'est ça vient du Canada.
Je vous invite donc à consulter la discussion que j'ai lancée hier, il faut remonter de quelques POST pour voir.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Pour mémoire:
L'édition 1 de l'étude a été téléchargé 41 fois avant le 19/02 en seulement 4 jours !
L'édition 2 a été déjà téléchargé 32 fois en 10 jours !
Le POST a été lu 2066 fois jusqu'à ce matin !
Et après il y a ceux qui diront "circulez y a rien à voir !", c'est comme les accidents, plus ont fait de bruit et plus les gens viennent regarder, C.Q.F.D.

Rhinauer


Dernière édition par rhinauer le Dim 02 Mar 2014, 07:27, édité 7 fois (Raison : correction)
rhinauer
rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 4404
Age : 75
ville et région : RHINAU Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par rhinauer Dim 02 Mar 2014, 17:13

Bonjour,
Dimanche 2 Mars, journée exceptionnellement belle ;
Objectif réalisé : transvasement en divisible 2 x 9 cadres type CLAERR mais en bâtisses chaudes.
6 cadres avec du couvain tout âge (déjà des œufs de faux-bourdons de 2 jours visibles), 7 cadres avec miel et ou pollen, 1 cadre vide le 1er (sera sorti).
C’est le système WARRE par ajout par le dessous que j’ai choisi car nous sommes en Mars et c’est la solution la plus sécurisante pour le couvain.
Un cadre vide sortit et ajout de 1 cadre de cire à bâtir en haut après le dernier cadre de miel (qui reste en contact avec le couvain), 4 cadres avec cire gaufrée en bas entourée des cadres de miel et ou pollen.
L'ensemble a été maintenant isolé avec de la laine de verre de 10 cm, sur le couvercle, 4 cm de polystyrène (on fait avec ce que l'on a sous la main).
En remettant la tablette d'orientation sur l'avant, les abeilles ont de suite retrouvées leur demeure.
Et l'aventure continue, et l'on m'a prédit un retard dans le développement !
Le miel operculé est intact et de plus elles ont déjà operculé du miel frais.

_________________
Ruches Alsaciennes en couchées ou version CLAERR, à bâtisses chaudes ou froides en divisibles
rhinauer
rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 4404
Age : 75
ville et région : RHINAU Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par BeesCompany Dim 02 Mar 2014, 17:37

Salut,
Je partage le point de vue d'Apicecropia pour une fois  Wink. Les abeilles ne nous ont pas attendues pour isoler leur habitat. Les abeilles craignent l'humidité et non le froid. Isolation rime souvent avec étenchéité à l'air et donc présence d'humidité. Humidité + chaleur = terrain propice pour la prolifération des maladies et parasitisme. Si certains se rejouissent de notre hiver doux, cela m'inquiète car j'ai constaté pas mal de varroa sur les planchers de mes Dadants, ce qui est inhabituel à cette saison. Le froid assainit, isoler c'est prendre le risque de causer d'autres dérèglements, mais rien empeche de tester.
Sur mes warrés, placher aéré moitié, porte entrée juste réduite, aération couvre cadre sur 2 faces, juste un géotextile et elles consomment moins de sucre.
@ +

BeesCompany
larve
larve

Masculin Nombre de messages : 30
Age : 37
ville et région : haute-savoie

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par rhinauer Dim 02 Mar 2014, 18:08

Je vous remercie pour vos remarques, mon isolation est sêche et l'intérieur sec.
Je n'ai pas encore de plateau grillagé qui est en projet depuis 2 jours seulement.
Je vais aussi planter des capucines dans le jardinet dans l'espace du rucher.
Je vais acheter du grillage, préparer un plateau de la même dimension et faire un échange, cela prendra 5 minutes et les abeilles n'y verront que du feu vu que l'aspect extérieur n'aura pas changé, même plaquette, plateau de la même couleur.
Ma ruche n'est pas étanche à l'air, le trou de vol ouvert sur toute la largeur et sur 7 mm de haut comme on faisait depuis toujours en Alsace.
L'échange d'air avec ma cale est du double des grilles métalliques qui elles condensent l'humidité à la fraicheur de la nuit (observé en automne), c'est pour cette raison que je l'ai relevé et remplacé.
J'ai été surpris de constater que le couvain a quintuplé de volume en 13 jours et donc il était urgent de donner la possibilité d'une extension comme WARRE par le bas.
J'ai marqué chaque cadre de couvain d'une punaise verte, miel et ou pollen punaise bleue, j'aurais ainsi à la prochaine visite une vue rapide sur l'extension de la colonie.
rhinauer
rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 4404
Age : 75
ville et région : RHINAU Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Extension de la colonie

Message par rhinauer Jeu 06 Mar 2014, 09:19

Des nouvelles du transfert avec l'édition 3 de l'étude, avec la recherche des causes de ruches en retatrd dans les études anciennes.
Miel et pollen frais à profusion et disponible donc réserves intactes.
La mortalité des abeilles à la ruche proche du Zéro !
Extension de la colonie rapide.
Début de construction des cadres de cire gaufrée.
Tous les jours de jeunes abeilles sortent faire leur vol de reconnaissance.

Vos demandes de renseignements seront traitées avec soins, vos remarques aussi, tant qu'elles resteront courtoises, afin que le forum soit attractif pour les visiteurs et le reste pour les membres inscrits.
Rhinauer
Fichiers joints
Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Attachment
Ruche_et_isolation.pdf Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.(35 Ko) Téléchargé 140 fois
rhinauer
rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 4404
Age : 75
ville et région : RHINAU Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par franz88 Jeu 06 Mar 2014, 09:33

A ma grande surprise, j'ai observé hier une ruche qui occupe les deux éléments ( voirnot 4x4 divisible)
Ce n'était pas une des plus actives en février... (mais un des meilleurs essaims 2013 avec près de 2 hausses et demie)

Donc la ponte a repris depuis bien longtemps et les naissances se multiplient: ça sent l'essaimage dès la mi-avril, comme en 2012.
Les abeilles d'hiver ne doivent plus être bien nombreuses avec toute l'activité qu'elles ont développé.

Comme il n'y a encore rien de disponible dans la nature, je vais lui mettre un petit pain de candi, sinon elle pourrait bien crever de faim...avant la floraison du saule attendue avec impatience...
Les autres sont plus raisonnables : au mieux un élément bien rempli...

franz88
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 2276
Age : 74
ville et région : Offroicourt VOSGES

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par Invité Ven 07 Mar 2014, 07:41

Hello rhinauer ;
Je pense que bcp d’apiculteurs amateurs veulent bien faire mais pensent humain et pas abeilles !
En tant que mammifères à sang chaud il nous est logique de raisonner isolation, voire pourquoi pas (à l’extrême) chauffage !!
Mais métaboliquement nous ne sommes pas des abeilles qui elles sont conçues pour résister au froid de nos régions (froid sec), mis à part certaines contrées lointaines où le froid est sibérien !
Je cite :
De nombreuses expériences ont été conduites par les instituts de recherche, relatives à la consommation comparative mais surtout aux capacités de développement printanier. S'il est certain que la consommation d'une colonie exposée à tous les vents est supérieure à celle d'une colonie emballée dans des proportions allant de 10 à 15 %, son développement bien que plus tardif est beaucoup plus fulgurant car disposant de plus d'abeilles reposées. En effet une colonie trompée par une ambiance plus chaude se mettra à élever du couvain plus tôt obligeant les abeilles à sortir pour récolter de l'eau encore glacée, avec tous les risques en résultant. Ces études ont même conduit les chercheurs à recommander de ne pas fermer les planchers grillagés pendant l'hiver.

Cette recommandation présente un autre avantage : celui d'éviter la nosémose, maladie en recrudescence chez les nourrices qui doivent commencer trop tôt l'élevage du couvain. De même la moisissure des cadres de rive est évitée.


Source = http://www.beekeeping.com/abeille-de-france/articles/conseils_hiver.htm


Adishatz¨˜”°º•(¯`•._.• CALICOBA™ •._.•´¯)•º°”˜¨
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par rhinauer Ven 07 Mar 2014, 07:56

Je vous remercie tous de me faire parvenir vos documents auquel vous faites référence.
En effet, au début de mes observations, on me disait que les abeilles sont en retard car non confrontées au changement de température, la ruche restant froide !.
Maintenant, on me dit que l'expansion fulgurante va créer des problèmes d'expansion à la colonie.
Les abeilles ne sortent que si la température leurs convient (observé), chez moi 7° et ne vont chercher de l'eau que quand la rosée est à température (observé, chez moi sur les châssis couvrant les salades).
Si la consommation est minime, elles consomment un produit pur tout le temps et sans mélange de candi ou autres = dépenses et cela ne favorise pas l'essaimage et de la place je peux en ajouter comme je veux en système WARRE par le bas.
Les services sanitaires examineront ma ruche ce printemps, c'est prévu, c'est obligatoire pour une nouvelle installation.
Concernant la NOSEMOSE, J'ai consulté le site à l'adresse ci-après.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Je n'ai aucun symptôme de la maladie:
Diarrhée (le lange devant la ruche est propre et remplacé et lavé régulièrement.
Des abeilles mortes (1 tous es 3 jours) gonflées (pas du tout).
La ruche est propre et je viens de les transvaser, d'ailleurs il y a 20 ans on nous disait qu'il serait bon de leur donner une nouvelle demeure nettoyée, propre et sèche au printemps, les ruches sont ainsi nettoyées, séchées au soleil et un flambage sans noircir le bois.
Cette opération faite en fin d'après-midi (lorsque la température est encore agréable) permet à la colonie de se réorganiser la nuit après une journée de récolte non perdue. Au matin elles repartent de plus belle à la récolte et on a l'impression que la colonie revie.
Je sais que les apiculteurs sont cachotiers et ne révèlent pas toutes leurs astuces.
Moi je joue la transparence et l'honnêteté, c'est mon point fort.
rhinauer
rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 4404
Age : 75
ville et région : RHINAU Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par rhinauer Ven 14 Mar 2014, 17:45

Ce jour, 14 Mars, j'ai inversé les 2 corps de ruche et ajouté une hausse avec grille à Reine.
Un cadre de cire était en cours de construction dans le corps du bas qui se remplit de miel et de pollen.
La ruche se trouve à présent sur 3 corps de 9 cadres.
rhinauer
rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 4404
Age : 75
ville et région : RHINAU Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par jmb 24 Ven 14 Mar 2014, 17:54

Bonjour
Les services sanitaires examineront ma ruche ce printemps, c'est prévu, c'est obligatoire pour une nouvelle installation.
Ou as tu trouvé le texte de cette obligation ?

_________________
Salutations jmB
Si les abeilles devaient disparaître, l'humanité n'aurait plus que quelques années à vivre .
jmb 24
jmb 24
abeille gardienne
abeille gardienne

Masculin Nombre de messages : 13336
Age : 72
ville et région : Périgord pourpre

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par rhinauer Ven 14 Mar 2014, 18:11

Chez nous les ruchers sont visités tous les 4 ans par un spécialiste apicole pour une visite sanitaire.
C'est nécessaire pour pouvoir recevoir ensuite les lanières de traitement de la VARROASE.
J'ai la lettre de la clinique vétérinaire ou en bas de page on parle d'un arrêté ministériel du 5 juin 2000.
Je ne connais pas cet arrêté.
Chez moi tout est propre, je n'ai rien à cacher et la visite est gratuite.
rhinauer
rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 4404
Age : 75
ville et région : RHINAU Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par jmb 24 Ven 14 Mar 2014, 18:17

bonjour
Cet arrété parle du registre d'élevage, mais en aucun cas de visite obligatoire.

_________________
Salutations jmB
Si les abeilles devaient disparaître, l'humanité n'aurait plus que quelques années à vivre .
jmb 24
jmb 24
abeille gardienne
abeille gardienne

Masculin Nombre de messages : 13336
Age : 72
ville et région : Périgord pourpre

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par rhinauer Sam 15 Mar 2014, 07:13

Bon, mais nous on doit avoir une visite tous les 4 ans pour pouvoir obtenir les lanières !

_________________
Ruches Alsaciennes en couchées ou version CLAERR, à bâtisses chaudes ou froides en divisibles
rhinauer
rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 4404
Age : 75
ville et région : RHINAU Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par jmb 24 Sam 15 Mar 2014, 07:37

Bonjour
C'est une des conditions de l'adhésion au GDSA de ton département, mais pas une loi.

_________________
Salutations jmB
Si les abeilles devaient disparaître, l'humanité n'aurait plus que quelques années à vivre .
jmb 24
jmb 24
abeille gardienne
abeille gardienne

Masculin Nombre de messages : 13336
Age : 72
ville et région : Périgord pourpre

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par franz88 Sam 15 Mar 2014, 07:37

jmb,

Je te confirme que du côté de l'Alsace, ils sont assez "à cheval" sur les règlements... ce qui n'est pas forcément un défaut...cette exigence n'est pas incompréhensible. La filière est très bien organisée en Alsace. (ce que ne supporterait pas forcément nos amis corses, par exemple... affraid )

Si un garde forestier te colle un procès parce que tu as ramassé des cocottes de pin...ne te demande pas d'où il vient!!! mdr

franz88
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 2276
Age : 74
ville et région : Offroicourt VOSGES

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par rhinauer Mar 18 Mar 2014, 21:12

La preuve, il y a des abeilles noires douces.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Ruches Alsaciennes en couchées ou version CLAERR, à bâtisses chaudes ou froides en divisibles
rhinauer
rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 4404
Age : 75
ville et région : RHINAU Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par invité 1 Mar 18 Mar 2014, 21:51

oui effectivement elles sont hyper douces

invité 1
abeille nourrice
abeille nourrice

Féminin Nombre de messages : 523
Age : 71
ville et région : AUCUN

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par rhinauer Ven 28 Mar 2014, 18:44

Bonjour à tous,
On me prédisait au début une ruche qui ne se réveille pas !, Frère ADAM parlait d’isolation des ruches avec des feuilles mortes, ce qu’ils ne savaient pas encore à l’époque c’est que les couvres-cadres ne sont pas hermétiques et laissent passer bactéries et champignons qui encombrent les bronches des abeilles ! Il faut une isolation propre et saine CQDF.
Ensuite on me dit une ruche avec un démarrage trop rapide ! Elle est en rythme de croisière et est la plus forte des ruches que j’ai visitées depuis 2 mois.
La ruche, une BASTIAN version couchée, 9 cadres par corps, 2 pour le couvain et 1 pour la hausse en bâtisse froide depuis 2 semaines.
4 cadres de cire construits dans le nid à couvain et elles commencent à construire dans la hausse
 
Ci-joint un lien sur YOUTUBE avec une vidéo de ce jour montrant la ruche avec un beau vol de jeunes abeilles vers 13H30.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par rhinauer le Sam 29 Mar 2014, 06:28, édité 1 fois
rhinauer
rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 4404
Age : 75
ville et région : RHINAU Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par Foué Ven 28 Mar 2014, 23:06

Bonsoir merci pour ta vidéo. Une question, tu n'as pas peur de laisser une pareille ouverture à cette saison. Ici dans le 74 je ferme mes entrées de vol pour éviter l'influence néfaste du froid ( - 2 °C la nuit ).

Foué
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 775
Age : 63
ville et région : la Roche (Haute-Savoie)

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par rhinauer Sam 29 Mar 2014, 06:26

Avec -2 la nuit, c'est pratiquement ce qu’il y a chez moi en gelée blanche, mais mon rucher est couvert et la ruche abrittée, l’impact du froid est moins agressif.
Tout l'hiver, le trou de vol était ouvert sur toute la largeur et sur 7 mm de haut. avec juste une cale en bois, la surface de l'ouverture est ainsi bien plus importante qu'avec la grille métallique.
Ce n'est pas le froid qui est néfaste, mais l'humidité et chez nous en hiver, l'hygrométrie est voisine de 100%.
Et ceux qui on le grillage complètement ouvert + le trou de vol crée un courant d'air et il m’étonnerait que la colonie mette du couvain dans cette zone trop difficile à gérer.
Actuellement, les abeilles ventilent tous les jours, soit pour évacuer l'humidité du nectar entré dans la journée, soit pour générer un apport d'air, mais les deux sont liés, à savoir que les abeilles sont sensibles à une différence de 5% d'humidité !
C’est pour cette raison que l'on entend le bruissement en hiver, pas seulement pour chauffer la colonie, mais aussi pour évacuer l’humidité de la ruche.
Cela peut s'observer par le trou de nourrissage en ouvrant délicatement pendant la saison froide, j'ai pu le faire, car comme la ruche est isolée, les abeilles n'ont pas mis de propolis à cet endroit et même le couvercle n'est que partiellement propolisé, ainsi de l'air (propre si les matériaux recouvrant le couvercle le sont ! ce qui est moins sûr) peut s'infiltrer par le couvercle et être ventilé en direction du trou de vol.
C'est ainsi que l'on peut sentir soit l'odeur de la récolte du jour, soit l'odeur de cire fraiche et les autres odeurs non déterminées (gelée royale pour les jeunes larves, pollen frais).
Pour l'ouverture, j'ai ouvert en grand car j'ai observé que certaines sortantes le faisaient à l'envers par le haut du trou ce qui leur évitait d'entrer en collision avec les entrantes chargées se laissant tomber sur la planche de vol et quand elles se cognent, elles tombent sur le sol, c'est pour cette raison que je préconise une surface propre devant la ruche, moi j'ai décapé le sol et mis 10 cm de gravier, après une pluie, les pierres sèchent très vite, et devant, une bande de terre ou j'ai semé des capucines à voir sur un autre POST concernant la lutte contre les varroas.
Au fait, les grilles chez moi actuellement me permettent de déguster ma ration de pollen tous les jours, ce sont des pelotes perdues par les ouvrières en montant dans les couloirs ou au moment ou elles s’en déchargent dans les cellules !
rhinauer
rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 4404
Age : 75
ville et région : RHINAU Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par rhinauer Mer 02 Avr 2014, 19:57

Des nouvelles:
Ce jour, est passé le spécialiste apicole a visité la ruche pour le GDSA, à ma demande, et me permettre d'acheter les médicaments anti-varroa.
La nouvelle est que ce sont des hybrides de BUCKFAST, d'Italienne et je ne sais quoi puisque j'ai 4 couleurs d'abeilles dans la colonie !
Nous avons trouvé la Reine et il me l'a marquée, de cette façon ce sera plus facile de la voir sur les cadres, elle était descendue au plus profond des corps.
Pas de maladie et félicitation pour la conduite de la ruche, elle a construit 5 cadres de cire en peu de temps.
Quelques faux-bourdons sont visibles dans la ruche, mais ils ne sortent pas encore.
Les abeilles ne vont plus à l'abreuvoir depuis 4 jours, le nectar en récolte est très liquide et abondant.
Je vais devoir changer d'édition de mon étude pour y inclure les dernières nouvelles.
rhinauer
rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 4404
Age : 75
ville et région : RHINAU Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par franz88 Jeu 03 Avr 2014, 07:25

Je pense que "mes" Vosgiennes ressemblent à tes Alsaciennes... Métissées de la Xème génération...
L'essentiel c'est qu'elles se portent à merveille !!! (sauf une que je soupçonne d'être bourdonneuse , car la population n'a cessé de décroître... verdict ... incessamment! )
La visite de printemps va se confondre pour la plupart avec la pose de la première hausse, car la ressource est là et va s'amplifier avec le début du colza... ça s'annonce très fort, et c'est parfait, car je n'ai plus rien à vendre.
Si on peut récolter le colza fin mai, avant l'acacia, pour pouvoir ensuite monter quelques ruches sur le sapin...ça sera la perfection...

franz88
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 2276
Age : 74
ville et région : Offroicourt VOSGES

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par rhinauer Dim 06 Avr 2014, 16:56

La semaine passée, j'ai posé la deuxième hausse, les abeilles ventilent jour et nuit et au matin des gouttes d'humidité sur la planchette à 45° ce qui confirme l'entrée de nectar très liquide et le travail de murissement du miel.
Ce matin, elles ont fait la barbe devant la ruche et ce jour de beau soleil et température plus qu'agréable des sorties de jeunes en grand nombre qui entrent en collisions avec les butineuses qui rentrent avec la récolte.
La ruche est maintenant sur 36 cadres BASTIAN ce qui est un volume comparable à 2 corps DADANT de 12 cadres.
il n'y a pas production de cellules royales à ce jour, elles travaillent d'arrache-pied du matin au soir donc pas de symptôme d'essaimage en vue.
Hier et aujourd'hui j'ai placé des ruches-pièger à essaim, à suivre.
Une photo dans ma galerie, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
rhinauer
rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 4404
Age : 75
ville et région : RHINAU Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par rhinauer Dim 20 Avr 2014, 20:46

Depuis elles font la barbe sur la planche toutes les nuits, et le groupe devient de plus en plus imposant en bloquant complètement l'entrée. Heureusement que j'ai ouvert le tiroir.
Un professionnel du 57 (400 ruches), m'a conseillé de faire un (ou une) nucléus avec un cadre de couvain et 2 cadres de miel et pollen. il dit que la reine un moment ralentit la ponte; en fait elle régule, donc en enlevant un cadre, elle va combler le manque rapidement.
J'ai préparé un corps neuf en polystyrène avec un cadre de partition.
J'ai du attendre aujourd'hui pour pouvoir faire cette opération préparée minutieusement pour ne pas perdre de temps car j'ai du séparer les 4 corps pour tout visiter et voir qu'elles ont commencé à produire des amusettes (début de cellules à Reine) si le terme est le bon. Je les ai détruites (il faudra contrôler), j'ai donc prélevé 2 cadres de miel et pollen et 2 cadres de couvain tout âge.
J'espère que cela aussi puisse provoquer un choc et éviter l'essaimage, l'avenir le dira et puis dans les prochains temps je pourrais encore prélever un cadre de couvain pour la renforcer.
C'est la première fois que je fais ça.
La ruche-mère est toujours isolée et le temps frais que nous avions, ne les a pas gênées puisque la réserve de miel est toujours la même, 20 kg dans les hausses en cours d'operculation, 5 cadres pourraient être extraits; mais j'attends un peu pour que ça vaille le coup de tourner la manivelle.
Chez moi les collègues n'ont jamais vu ça surtout pas avant Mai.
rhinauer
rhinauer
abeille butineuse
abeille butineuse

Masculin Nombre de messages : 4404
Age : 75
ville et région : RHINAU Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Ruche, Isolation et Varroa - Page 2 Empty Re: Ruche, Isolation et Varroa

Message par ismail sozcu Dim 20 Avr 2014, 21:23

Salut tout le monde.
Moi, j'ai une ruche très douce. Je peux mettre la tête dedans elles ne font rien, mais la deuxième très très agressive quand j'arrive à 5 mètres de la ruche les gardiennes commencent à attaquer et il y a des goutte d'eau aussi sur la planche d'envol, et je n'ai jamais vue autant d'abeilles qu'aujourd'hui devant la ruche en train de travailler.
ismail sozcu
ismail sozcu
abeille nourrice
abeille nourrice

Masculin Nombre de messages : 681
Age : 39
ville et région : le beulay , lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum